ENTES – Environnements, Territoires et Socio-écosystèmes 

Sous la responsabilité d'A. Henry (CR CNRS), ENTES focalise ses recherches sur les coévolutions humains-milieux de manière interdisciplinaire, depuis l’acquisition des données primaires jusqu’à leur interprétation et leur diffusion, via le développement de référentiels interprétatifs ou de modélisations informatiques et/ou mathématiques permettant de reconstituer les trajectoires des sociétés, des territoires et des écosystèmes.

Avec une large part accordée à l’investissement de nouveaux terrains et le développement d’outils et de schémas interprétatifs innovants, les recherches focalisées sur les interrelations humains-milieux dans une perspective systémique et modélisatrice sont une des spécificités du pôle ENTES et participent largement au rayonnement du CEPAM au plan national et international. 

La question centrale développée au sein d’ENTES est celle des mécanismes adaptatifs des sociétés à leur milieu : comment l’environnement s’est-il modifié au fil du temps et, avec lui, les groupes humains ? Quel a été l’impact de ces comportements et évolutions sociaux sur les organismes et les paysages ? Une des particularités du pôle est sa vocation à repousser les limites de nos connaissances grâce au développement d’outils et de méthodes pour la caractérisation des environnements et des identités culturelles des sociétés du passé. 

Résolument transdisciplinaires et se fondant principalement sur les données géomorphologiques, (bio- et géo-)archéologiques et historiques, ENTES vise à restituer les dynamiques des socio-écosystèmes passés par des études paléoenvironnementales, paléopaysagères et paléoéconomiques à différentes échelles spatiales et temporelles, du site aux territoires, de la Préhistoire au Moyen Âge. Hébergeant quatre Groupes de recherche (GR) produisant des travaux de haut niveau sur l’évolution des milieux et des populations en lien avec celle des paysages et des peuplements, le pôle ENTES offre un grand nombre de compétences disciplinaires, dont certaines « rares » (i.e., archéo-ichtyologie, cémentochronologie, approches isotopiques, phytolithologie, modélisation multi-agents), déployées sur quatre continents (Eurasie, Afrique, Amériques). Abordant les questions centrales de l’évolution de la biodiversité et des adaptations humaines – modes de vie, systèmes techno-économiques et symboliques – face à des oscillations climatiques parfois abruptes, les recherches menées au sein du pôle font écho à l’urgence climatique d’aujourd’hui. Offrant une analyse systémique des forçages sur le temps long à très long, elles participent à la réflexion commune et nécessaire autour de la résilience des sociétés et des écosystèmes. Trois GR abordent ces problématiques en focalisant sur un type de milieu à forte spécificité : les milieux arides et leurs marges (MIRAGES), les écosystèmes marins (MERS) et les biomes forestiers (FORETS). A l’interface de ces groupements, le GR « Populations, peuplements et territoires » (PATTERN) mène des approches systémiques et modélisatrices tournées vers les différentes manières d’habiter et d’occuper l’espace en lien avec l’organisation sociale, la santé des populations humaines et les impacts environnementaux. Ces différentes focales permettent de s’interroger, à l’échelle globale, sur le passé, le présent et le devenir des systèmes socio-environnementaux, leurs caractéristiques, leur durabilité et leurs vulnérabilités. 

Chercheurs / Collaborateurs (bénévoles)

Doctorants

Collaborateurs ponctuels

Programmes et Projets de recherche portés par le CEPAM
Derniers événements du pôle ENTES
Dernières actualités du pôle ENTES

Les groupes de recherche