41e Rencontres d’Histoire et d’Archéologie de Nice Côte d’Azur 11-13 octobre 2021

41e Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire de Nice Côte d’Azur 2021 : Biodiversités, environnements et sociétés depuis la Préhistoire : nouveaux marqueurs et approches intégrées  11-13 octobre 2021

Chaque année depuis 42 ans (2020 excepté), le laboratoire du CEPAM Cultures et Environnements, Préhistoire, Antiquité, Moyen-âge (CNRS – Université Côte d’Azur) organise les Rencontres internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes, devenues depuis 2019, les Rencontres internationales d’Archéologie et d’Histoire de Nice Côte d’Azur, en partenariat avec le Service archéologique de la métropole de Nice Côte d’Azur et la Ville de Nice. Bâties sur des thématiques diachroniques et pluridisciplinaires, les Rencontres font dialoguer les disciplines et les périodes.

41st Nice Côte d’Azur International Meeting of Archaeology and History 2021 : Biodiversities, Environments and Societies since Prehistory: New Markers and Integrated Approaches October 11-13, 2021

Each year for 42 years (until 2020), the CEPAM laboratory Cultures and Environments, Prehistory, Antiquity, Middle Ages (Côte d’Azur University – CNRS) has organized the International Meeting of Archeology and History of Antibes, which have become since 2019, “Meeting of Nice Côte d’Azur”, in partnership with the Nice Côte d’Azur Metropolitan Archaeological Service and the City of Nice. Built on diachronic and multidisciplinary themes, this Meeting bring together various disciplines and (pre)historical times.

Organisation

Elisa Nicoud1, Marie Balasse2, Emmanuel Desclaux1 & Isabelle Théry-Parisot1
1 – Université Côte d’Azur, CNRS, CEPAM UMR 7264 Cultures et Environnements : Préhistoire, Antiquité, Moyen-âge, Nice, France
2 – CNRS-MNHN, AASPE UMR 7209 Archéozoologie et Archéobotanique – Sociétés, Pratiques et Environnements, Paris, France
Avec/With Service archéologique de la Métropole de Nice Côte d’Azur – Fabien Blanc-Garidel

Contact : elisa.nicoud@cepam.cnrs.fr
Contact : cepamgestion@cepam.cnrs.fr

11-13 octobre : Maison de l’étudiant Olivier Chesneau, 5 Avenue François Mitterrand, Nice, France

Programme des Rencontres / Symposium program

Lundi 11 octobre 2021 / Monday October 11, 2021 — Après-midi / Afternoon

À partir de 11h – Accueil / From 11 a.m.Registration
13h30  Ouverture introduction / Opening

Session 1 – Nouvelles méthodes d’étude, nouveaux marqueurs environnementaux / New study methods, new environmental markers

13h50 THÉRY-PARISOT Isabelle & DESCLAUX Emmanuel — Introduction de la Session 1

14h Keynote speaker : CUENCA-BESCÓS GloriaEvolution of biodiversity in Europe since 2.5 My: a new synthesis

14h40 MONTUIRE Sophie, ARBEZ Louis, ROYER AurélienRodents and past environments: the necessity of multi-proxy reconstructions

15h05 LÓPEZ-GARCÍA Juan Manuel, PÓVOAS Liliana, ZILHÃO JoãoCombining biotic proxies to reconstruct the environment of Last Interglacial western Europe’s Neanderthals: the micromammal assemblage from Gruta da Oliveira (Torres Novas, Portugal)

15h30 – PAUSE

16h00 GALÁN LÓPEZ Ana Belén, COSTAMAGNO Sandrine, BURKE ArianeReconstructing habitat type and mobility patterns of Rangifer tarandus during the Late Pleistocene in Southwestern France

16h25 AUDIARD Benjamin, PORRAZ Guillaume, MEIGNEN Liliane, PURDUE Louise, TOMASSO Antonin, BLASCO Thierry, BATTIPAGLIA Giovanna, THERY-PARISOT IsabelleIsotopic charcoal analyses as a new climatic proxy to study abrupt climatic events: example of a warm event (during the MIS5/4) on the Middle Paleolithic site of “Les Canalettes” (Aveyron, France) and the 8,2 ka event on the Sauveterrian site of “La Baume de Monthiver” (Var, France)

16h50 BOCHATON CorentinApport de la morphométrie géométrique à la compréhension de 2000 ans d’interactions Homme/serpents dans les Petites Antilles

17h15- PAUSE

17h45              Clive OPPENHEIMER – Présentation et visionnage du film de Werner Herzog : Into the Inferno/ Presentation and viewing of Werner Herzog’s film: Into the Inferno – VOST FR

20h15              Restaurant offert par la mairie de Nice aux intervenants / Restaurant offered by the City of Nice to the speakers     

*

Mardi 12 octobre 2021 / Tuesday October 12, 2021

8h30    Accueil/Welcome

Session 1 suite – Nouvelles méthodes d’étude, nouveaux marqueurs environnementaux / New study methods, new environmental markers

9h DABKOWSKI Julie, DANDURAND Grégory, LIMONDIN-LOZOUET Nicole, VINAI Sylvia, FIORILLO Denis, FICHET Valentine, BIARD MiguelCadre paléoenvironnemental et paléoclimatique des occupations du Paléolithique supérieur et du Mésolithique : approche malacologique et géochimique combinée de la séquence de tuf de l’Ilôt Renaudin à Angoulême

9h25 flash talk : VUILLIEN Manon, CUCCHI Thomas, CREGUT-BONNOURE Evelyne, NOTTER Olivier, ROSSONI-NOTTER Eléna, MOUSSOUS Abdelkader, DESCLAUX EmmanuelDiversité morphologique des populations de bouquetin des Alpes (Capra ibex) dans le Sud de la France du Pléistocène moyen supérieur à l’Holocène

9h35 flash talk : CHAIZE Brian, CHRISTOL Aurélien, FRESSARD Mathieu, COSSART ÉtienneÉvolution géomorphologique d’un terroir viticole (Mercurey, Bourgogne, France) de l’âge du Bronze à la période contemporaine

9h45 flash talk : WACKENHEIM Quentin, LIMONDIN-LOZOUET Nicole, DABKOWSKI JulieDu tuf et des coquilles : reconstitution croisée des paléoclimats et des paléoenvironnements holocènes

9h55 flash talk : HOFFMANN Alizé, VERDIN Florence, EYNAUD FrédericÉvolution des parasitoses entre les populations mésolithiques et néolithiques : l’exemple de la Lède du Gurp

10h15 – PAUSE

Session 2 – Nouveaux marqueurs biologiques et culturels : l’Homme dans son environnement, de la collecte à l’appropriation / New biological and cultural markers : Humans in their environment, from collecting to domestication of resources

11h00              THÉRY-PARISOT Isabelle & BALASSE Marie – Introduction de la Session 2

11h10 Keynote speaker : CRAIG OliverTransforming prehistory: what has been the impact of biomolecular archaeology for studying major economic transitions in prehistory?

11h50 JACOB Jérémy, COUREL Blandine, SIMONNEAU Anaëlle, BOSSARD Nicolas, LE MILBEAU Claude, RENAUD Franck, MOTUZAITE-MATUCEVICIUTE Giedre, BAJARD Manon, MESSAGER Erwan, POULENARD Jérôme, GIGUET-COVEX Charline, DOYEN Elise, SABATIER Pierre, ETIENNE David, MALET Emmanuel, FANGET Bernard, BILLAUD Yves, ADAM Pierre, SCHAEFFER Philippe, ARNAUD FabienLa miliacine dans les paléosols et sédiments témoigne de l’histoire complexe du millet en Europe

12h15 – Déjeuner / Lunch

14h00 BOUCHAUD Charlène, CUCCHI Thomas, DABROWSKI Vladimir, DOUVILLE Eric, MILON Juliette, RYAN Saskia, TENGBERG Margareta, ZAZZO AntoineUne nouvelle matière, une nouvelle culture : le coton en Arabie antique / A new fabric, a new crop: cotton in Arabia during Antiquity

14h25 DJERBI Hatem, COSTA Sophie, GARNIER Aline, HERVEUX Linda, CHARBONNIER Julien, PURDUE LouiseIdentification et caractérisation de l’agriculture en milieu aride : une approche intégrée et diachronique en contexte oasien (Arabie du sud-est)       

14h50 BALASSE Marie, TORNERO Carlos, FABRE Mélanie, BRÉHARD Stéphanie, KELLER Matthieu, CHEMINEAU Philippe, CARRÈRE Isabelle, GANDOIS Henri, FIORILLO Denis, MANEN ClaireSaisonnalité des naissances des moutons d’Europe: l’héritage biologique et culturel du Néolithique

15h15 EVIN Allowen – Le projet DEMETER – 8 millénaires d’évolution de l’agrobiodiversité dans le Nord-Ouest du bassin méditerranéen

15h35              Pause

16h00 MAUREILLE Bruno – Phénotype et ADN ancien des taxons humains : un nouveau dialogue à mettre en place

16h25 CUCCHI Thomas, HARBERS Hugo, NEAUX Dimitri – The mark of captivity in wild boars (Sus scrofa): experimental approach for new biometric markers of the process of animal domestication in zooarchaeology

16h50 ROUSSEL Audrey, BRUGAL Jean-Philip, GOURICHON Lionel, VALENSI PatriciaL’Homme, son gibier et son environnement au Paléolithique moyen. Regards sur la gestion territoriale de l’espace péri-montagneux des massifs du Midi de la France

17h30 – Exposition de photographies de Marina Gadonneix et Cocktail dînatoire au CEPAM MSH-SE / Exhibition of photographs by Marina Gadonneix / Aperitif Dinner at the CEPAM laboratory MSH-SE   

19h45    MAGNY Michel – Conférence grand public : « L’Anthropocène, ou les multiples fronts d’une crise écologique qui nous interroge sur la trajectoire des sociétés humaines » /  The ANTHROPOCENE, or the multiple fronts of an ecological crisis which questions us on the trajectory of human societies – en français / in french 

**

Mercredi 13 octobre 2021 / Wednesday October 13, 2021

8h30    Accueil/Welcome

Session 2 suite – Nouveaux marqueurs biologiques et culturels : l’Homme dans son environnement, de la collecte à l’appropriation / New biological and cultural markers : Humans in their environment, from collecting to domestication of resources

9h flah talk : MARTIN Lucie, DELHON Claire, HERRSCHER Estelle, BLASCO Thierry, MONTANES Maryline, VUILLIEN Manon, GOURICHON Lionel, LEPÈRE Cédric, BATTENTIER Janet, ANDRÉ Guy, CARRÉ Alain, MAZUY ArnaudNourrir la terre, nourrir le troupeau : approches bioarchéologiques et isotopiques des systèmes agropastoraux au Néolithique

9h10 flah talk : SAINT-RAYMOND Charlotte, CHATEL Grégory, PIOT Christine, CHALMIN Emilie, SALOMON Hélène, DRAYE MichelinePrélèvement, extraction et analyse de marqueurs organiques pour la reconstitution des pratiques des populations du Paléolithique

9h20 LE BAILLY Matthieu, MAICHER CélineNouvelles approches et synthèse de données en paléoparasitologie. 15 ans d’études en période néolithique

9h45 ROCHE KévinApproche combinée en paléoparasitologie : microscopie optique et recherche ciblée d’ADN ancien

10h15 – PAUSE

Session 3 – Nouvelles synthèses multiproxies, archéologiques, géochronologiques et paléo-environnementales / New multi-proxy archaeological, geochronological and paleoenvironmental syntheses

11h00              NICOUD Elisa & DESCLAUX Emmanuel – Introduction de la Session 3

11h10 CHRISTOL Aurélien, VILLA Valentina, GOEPFERT NicolasReconstitutions des dynamiques socio-environnementales à l’Holocène récent dans le Désert de Sechura (Pérou) : les apports d’une approche géoarchéologique multi-site et multi-proxy

11h35 CASTANET Cyril, NONDÉDÉO Philippe, DUSSOL Lydie, TESTÉ Marc, PURDUE Louise, HIQUET Julien, LEMONNIER Eva, GARNIER Aline, GOUDIABY Hemmamuthé, DORISON Antoine, TOMADINI Noémie, MORALES-AGUILAR Carlos, LIMONDIN-LOZOUET Nicole, CAVERO Julien, DEVELLE-VINCENT Anne-Lise, HATTÉ Christine, LANOS Philippe, MOKADEM Fatima, SIPOS GyörgyLe socio-écosystème maya du territoire de subsistance de la cité de Naachtun (Petén, Guatemala) entre 1500 BCE et 1000 CE : dynamiques croisées des hydrosystèmes, agrosystèmes et sociosystèmes

12h00 ROUSSEAU Marine, MASSA Charly, ČAUŠEVIĆ-BULLY Morana, NOVAK Mario, BICHET Vincent, RICHARD HervéPeuplement de l’archipel du Kvarner (nord de l’Adriatique) : archéologie, anthropologie et environnement

12h30 – POSTERS & Déjeuner Buffet / POSTERS & Lunch

14h00 GARNIER Aline, LESPEZ LaurentEnvironmental changes and settlement implications during the last 35 kyr along the Falémé River (Eastern Sénégal). The contribution of micromorphological and phytoliths investigations

14h25 PURDUE Louise, TOMASSO Antonin, COSTA Sophie, AUDIARD Benjamin, DUBAR Michel, ROUVIER Claude, PORRAZ GuillaumeMorphogénèse, paysages et occupations humaines dans la vallée du Jabron (Var, France) depuis le Pleistocène supérieur

14h50 flash talk : CHEVASSU Valentin, BICHET Vincent, RICHARD Hervé, GAUTHIER EmilieUne approche intégrée des occupations anciennes dans le haut Jura central : nouvelles investigations archéologiques, analyses paléoenvironnementales et sources écrites

15h00 flash talk : MONTALDI Mélanie, BERGER Jean-François, BOUJELBEN Abdelkarim, JAOUADI Sahbi, LEBRETON Vincent, AOUADI NabihaUne étude multi-paramètres des archives sédimentaires de la sebkha Al Kalbiyya (Tunisie centre-orientale) : apports à la compréhension des changements paléoenvironnementaux et de l’évolution du peuplement en zone semi-aride durant l’Holocène

15h10 MERY SophieApproche théorique, méthode et pratique d’une Archéologie intégrée en Arabie. Une étude de cas : la côte NE des Émirats arabes unis au Néolithique

15h35                                                                                                  PAUSE

 

16h00 MOINE Olivier, PARIS Clément, ANTOINE Pierre, LACARRIÈRE Jessica, BIGNON-LAU Olivier, COUTARD Sylvie, DELVIGNE Vincent, DENEUVE Emeline, GOUTAS Nejma, GUÉRIN Gilles, HATTÉ Christine, PESCHAUX Caroline, SAULNIER-COPARD SégolèneApport d’une analyse multi-indicateurs pour la datation, le paléoenvironnement et l’implantation du gisement d’Amiens-Renancourt 1 (Somme, France)

16h25 MAUGHAN Nicolas, PICHARD Georges, FORMAN Brian – Écrire une histoire du climat de la France Méditerranéenne au XXIe s. : rôle et complémentarité des archives textuelles et naturelles (1200-1950)

16h50 flash talk : NICOUD Elisa, VILLA ValentinaUne séquence de référence pour le Paléolithique inférieur euro-méditerranéen : 9 ans de recherche pluridisciplinaire à Valle Giumentina (Italie)

18h fin

***

Jeudi 14 octobre 2021 / Thursday October 14, 2021 — Matin / Morning

9h30 : visite de la grotte du Lazaret sous la direction d’Emmanuel Desclaux

****

 

Des refuges aux oasis : vivre en milieu aride de la Préhistoire à aujourd’hui

Organisation scientifique: L. Purdue, J. Charbonnier, L. Khalidi
Gestion administrative: A.-M. Gomez, A. Pasqualini et S. Sorin (Université Côte d’Azur, CNRS, CEPAM, France)

L’histoire de l’homme en milieu aride a toujours été étroitement liée à celle de l’eau et de sa disponibilité au cours du temps. De la préhistoire aux périodes historiques, les populations des régions arides ont, pour s’implanter, successivement profité d’isolats bénéficiant de ressources hydriques importantes, des zones refuges, puis ont modifié leur environnement de manière à construire des niches sociales et environnementales, les oasis. La théorie de la Construction de Niche (Laland et al., 2000), qui conceptualise la capacité qu’ont les organismes à modifier leur environnement et influencer en conséquence leur propre évolution et celle des autres espèces, permet d’étudier de façon intégrée la coévolution de ces espaces et des sociétés qui les ont occupés et/ou façonnés.
Thèmes (FR)


The history of human occupation in arid landscapes has always been inextricably tied to the history of water and its accessibility through time. From prehistory to now, populations have successively settled in isolated ecosystems that benefit from significant hydrological resources, or refugia zones, later modifying their environments into social and environmental niches, or oases. Niche Construction Theory (Laland et al., 2000), which conceptualizes the capacity of organisms to modify their own environments and, in turn, to influence their own evolutionary trajectories as well as those of other organisms, allows the integrated study of the co-evolution of these spaces and the societies which occupy or shape them.
Thèmes (EN)

Qu’est-ce qu’une sépulture ? Humanités et systèmes funéraires de la Préhistoire à nos jours

Sous la direction de Michel Lauwers et Aurélie Zemour.

Qu’est-ce qu’une sépulture ? En posant cette question à propos de diverses périodes et aires culturelles, du point de vue de différentes sciences sociales, l’ambition des 36e Rencontres d’Antibes était tout à la fois de définir et d’appréhender le phénomène de la sépulture dans les sociétés humaines et de mettre en perspective notre approche du funéraire. L’horizon scientifique de la plupart des contributions de ce volume n’en demeure pas moins la reconstitution de systèmes funéraires et l’articulation entre idéologies et pratiques sociales. La première partie de l’ouvrage s’intéresse aux mots utilisés dans différents contextes historiques et culturels pour désigner et penser la sépulture, ainsi qu’aux concepts présidant à l’interprétation des pratiques et des lieux funéraires dans diverses disciplines (archéologie et anthropologie biologique, histoire, ethnologie et anthropologie culturelle). La deuxième partie aborde les choses, en s’attachant aux traces matérielles et aux critères permettant de reconnaître une sépulture. Plusieurs contributions explorent ainsi les limites entre funéraire et non funéraire au travers de cas plus ou moins équivoques. La troisième partie du livre, qui renvoie aux moeurs, interroge le sens des gestes funéraires, discute de leur dimension normative et de leur inscription au sein des structures sociales.

Présentation en anglais

What is a burial ? By asking this question over various periods and cultural contexts, from the viewpoint of different social sciences, the ambition of the 36th Rencontres d’Antibes was to apprehend the burial in human societies and to put our approach of the funerary sphere in perspective. Nevertheless, the reconstruction of funerary systems, at the interface between ideologies and social practices, remains at the heart of most of this volume’s contributions. The first part of this book deals with words used to designate and think the grave in different historical and cultural contexts, as well as the concepts for interpreting funerary practices and places within diverse disciplines (archaeology and biological anthropology, history, ethnohistory, ethnography and cultural anthropology). By focusing on material traces and criteria allowing to recognize a burial, the second part deals with things. Through more or less equivocal case studies, several contributions explore the limits between funerary and non-funerary. The third part of this volume, which refers to customs, discusses their normative dimension and their inscription into social structures.

Les systèmes de mobilité de la Préhistoire au Moyen Âge

Programme, Résumés et participants aux 35e rencontres d’Antibes

Se déplacer, transporter, échanger… Ces comportements et leur organisation ont toujours été et, à l’heure de la mondialisation, sont toujours, au cœur des systèmes socio-économiques. La mobilité constitue ainsi une thématique de recherche particulièrement heuristique pour les archéologues, les historiens et les ethnologues.

Les rencontres internationales d’Histoire et d’Archéologie d’Antibes constituent un parfait terreau pour aborder ce sujet complexe et inévitable dans nos champs disciplinaires. Ces journées jouissent en effet d’une très forte visibilité pour les différentes communautés d’historiens et d’archéologues. Elles constituent un rendez-vous attendu chaque année, notamment par les jeunes chercheurs, auxquels elles offrent un excellent moyen de diffusion de leurs travaux les plus innovants. Elles sont également réputées pour leur capacité à regrouper des communautés très diversifiées autour d’une grande question aux larges implications. La diachronie et l’interdisciplinarité sont ainsi les deux éléments structurants de ces rencontres internationales. Grâce à un important soutien des différents partenaires locaux et régionaux avec qui des relations privilégiées ont été nouées au fil du temps, ces journées bénéficient d’un fort ancrage régional et d’une excellente visibilité auprès du grand public. Dans le même temps, grâce à un comité d’organisation et un comité scientifique composés de chercheurs de rang international, elles permettent de toucher une large communauté scientifique et de bénéficier de débats de haut niveau mettant souvent en place des bases de réflexion heuristiques. Ce support constitue ainsi le cadre idéal pour appréhender la notion de mobilité dans toute sa complexité et diversité.

Ce colloque vise en effet à regrouper différentes communautés scientifiques afin d’appréhender les stratégies de mobilité dans toute leur diversité et complexité, dans le cadre d’une réflexion collective largement diachronique et interdisciplinaire. Les discussions permettront dans un premier temps de s’interroger sur les différentes formes que peut prendre la mobilité : de la dynamique de peuplement d’un continent, de la circulation d’artisans sur différentes régions, aux mouvements de population au sein d’espaces plus restreints en passant par les systèmes d’exploitation des territoires par les communautés de chasseurs-collecteurs, la mobilité regroupe une multitude de comportements aux échelles spatio-temporelles différentes et de natures variées. Ces différentes expressions de la mobilité se combinent d’ailleurs parfois pour former un système particulièrement complexe. Ces multiples facettes de la mobilité sont autant d’axes de réflexion qui pourront être abordés durant ces rencontres.

De quels éléments disposons-nous pour aborder les systèmes de mobilité à leurs différentes échelles ? C’est essentiellement autour de cette vaste question que s’organiseront ces rencontres d’Antibes. Les dynamiques et traçabilité des ressources, des pratiques et des usages, lorsqu’elles sont abordées à partir d’approches croisées mettant à contribution des champs disciplinaires variés tels que l’Archéologie et les Archéosciences, l’Histoire et l’Ethnologie, constituent un angle d’approche particulièrement stimulant. L’analyse des systèmes de mobilité est par ailleurs une solide passerelle vers la compréhension d’autres sphères des systèmes socio-économiques. Elle permet d’aborder les relations sociales au sein d’une communauté humaine aussi bien qu’entre différents groupes et de discuter des interactions avec le milieu naturel.

Ce colloque sera donc l’occasion de réfléchir aux cadres conceptuels élaborés par les différentes communautés scientifiques concernées afin de les tester et de les confronter. Après une première session méthodologique visant à aborder les différentes approches à disposition pour traiter de ces questions, les journées s’organiseront autour de thématiques portant sur la longue durée et rendant compte des différentes échelles de la mobilité : grandes dynamiques de peuplement, fondements socio-économiques de la mobilité, organisation des territoires ou encore interculturalité.