Publication | Actes des XXXIXe rencontres – Hommes et caprinés, de la montagne à la steppe, de la chasse à l’élevage

Les 39e Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes ont porté sur la thématique de la relation Homme-Caprinés au cours des temps préhistoriques et historiques. Dans une démarche diachronique et pluridisciplinaire, archéozoologues, paléontologues, écologues, taphonomistes, ethnologues, anthropologues, archéologues et historiens se sont regroupés pour esquisser et illustrer l’Histoire de cette longue et étroite relation autour de ce titre ambitieux : « Hommes et Caprinés : de la montagne à la steppe, de la chasse à l’élevage ». Les interactions entre les Hommes et les Caprinés débute bien avant la domestication, dès le Paléolithique inférieur, au cœur des milieux rocheux d’Eurasie. À partir du Néolithique, la domestication de certaines espèces (mouton, chèvre) a joué un rôle majeur dans les changements socio-économiques des sociétés humaines au Proche-Orient, en Europe et en Afrique, et transformé les paysages par le pastoralisme, jusqu’au temps actuels et sur tous les continents. À travers les pratiques de subsistance, de la prédation à la domestication, et des pratiques pastorales les plus diverses, complétée par les dimensions biologiques, écologiques et sociales, l’iconographie et la symbolique, ce recueil met en lumière ce groupe particulier d’ongulés, les Caprinés, et leurs exploitations sensu lato par les groupes humains.

The 39th Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes focused on the topic of the Human-Caprine relationship in prehistoric and historical times. Within a diachronic and multidisciplinary approach, zooarchaeologists, paleontologists, ecologists, taphonomists, ethnologists, anthropologists, archaeologists and historians gathered to sketch and illustrate the history of this long and close relationship through this ambitious topic:“Humans and Caprines: from mountain to steppe, from hunting to husbandry”.The interactions between Humans and Caprines starts well before the domestication, since the lower Palaeolithic, in the rocky Eurasian regions. From the Neolithic onwards, the domestication of some species (sheep, goat) played a crucial role in the socio-economic changes in the Near East, Europe and Africa, and transformed the landscapes through pastoralism till the present time and on all continents. Through subsistence practices, from predation to domestication, as well as through a large variety of dimensions: social, economic, biological, ecological, iconographic and symbolic, this volume deals with this particular group of ungulates, the Caprines, and their exploitation sensu lato by human groups.

sommaire : 2018_XXXIX_TAP

Prix: 40 €
ISBN 2-904110-61-5

Ouvrage disponible sur commande
  • en librairie auprès de la Librairie archéologique : http://www.librairie-archeologique.com (remise de 25% pour les libraires)
  • auprès de l’APDCA, pour un retrait sur place au CEPAM ou lors des Rencontres internationales d’Archéologie et d’Histoire de Nice Côte d’Azur : apdca06@gmail.com

Publication | Antipolis, La ville romaine

Établissement indigène, agglomération hellénistique puis ville romaine… Antibes peut s’enorgueillir d’un riche passé. Entre 2011 et 2013, ses vestiges ont été étudiés par une équipe de chercheurs dans le cadre d’un Projet Collectif de Recherche intitulé « Antipolis, des origines au royaume des Francs ». Le présent ouvrage concerne l’époque romaine durant laquelle Antibes était la première ville de Gaule et de la province de Narbonnaise… pour qui venait d’Italie.

Une importante quantité de données nouvelles, dues à l’essor de l’Archéologie préventive à la fin des années 1990, permettent aujourd’hui d’éclairer de manière significative la ville antique. Toutefois, plusieurs domaines étaient déjà documentés, et parfois depuis longtemps. En témoignent la stèle de l’enfant danseur Septentrion, connue dès le xvie siècle et, de manière moins spectaculaire, les nombreux vestiges découverts souvent fortuitement, inventoriés en fin d’ouvrage.

L’objectif du PCR a été de rassembler cette documentation ancienne et récente. Le retour aux sources écrites et au terrain, ainsi que la découverte de documents nouveaux, ont conforté la présence de deux édifices de spectacle et celle d’un vaste monument conservé sous le château. L’habitat privé s’est enrichi de la découverte d ‘une nouvelle domus, témoignage du cadre de vie des élites. L’étude des décors (pavements, peintures murales) souligne leur grande qualité. Avec la vaste opération préventive du Pré aux Pêcheurs, réalisée en 2012, on en sait désormais davantage sur le port d’Antipolis.

Parallèlement, un important travail a été mené sur le mobilier des découvertes anciennes conservé au musée. L’étude de la céramique a permis d’assoir quelques chronologies, ponctuellement précisées par des datations par archéomagnétisme et luminescence entreprises sur l’édifice présent sous le château.

Les résultats de ces efforts conjugués apparaissent à la lecture des synthèses. Particulièrement, l’aspect des différents quartiers a été précisé ainsi que le cadre de vie des habitants. Les auteurs ont également pu mettre en évidence les orientations de la trame urbaine et tenter une approche des principales évolutions d’Antipolis, une ville romaine restée modeste mais empreinte encore d’un dynamisme certain à la fin de l’Antiquité.

L’exposé des résultats montre les multiples directions dans lesquelles la réflexion peut désormais s’engager. Beaucoup reste à faire. Cette publication doit être considérée comme un état des connaissances ouvert à de nouvelles fouilles à venir.

Prix : 19 €

ISBN : 2-904110-62-3

Pour l’acheter : http://www.librairie-archeologique.com/index.html?produit=51955 

Articles | Risk and reward: Explosive eruptions and obsidian lithic resource at Nabro volcano (Eritrea)

Abstract

Despite abundant Pleistocene calderas in the East African Rift and Afar, and the significance of regional tephra horizons for archaeological and paleoenvironmental dating, the entanglements of volcanoes and their eruptions with human behaviour and paleoecology have received little attention. Here, we focus on the intertwined human and eruptive history at Nabro, a caldera-topped volcanic massif close to the Red Sea littoral of Eritrea. Nabro exemplifies the antagonism of opportunities and threats posed by a large silicic volcano, active at least since the Middle Pleistocene and as recently as 2011. Using argon isotopic measurements, we establish the first chronology of key eruptive stages of Nabro and neighbouring Mallahle, revealing a history of explosive and effusive volcanism in the Middle and Late Pleistocene. Past eruptions were an important source of obsidian that was exchanged over long distances across land and sea during the Neolithic. We infer that the availability of high-quality obsidian, combined with Nabro’s favourable microclimate and proximity to the Red Sea coast, likely attracted humans to this volcanic landmark since the later Middle Pleistocene. Drawing on observations of the immediate consequences of the 2011 eruption on landscape and local pastoralist communities, we consider also the impacts of past volcanic cataclysms on human populations. In addition to the threat to life, explosive eruptions of Nabro circa 130 ka and 62 ka ago would have abruptly curtailed procurement of its obsidian resource. Our findings suggest further attention be paid to evaluating the significance of East African volcanic landscapes, eruptions and resources for understanding human behaviour in deep antiquity.

Lien (valable 50 jours) : https://authors.elsevier.com/c/1a0BI_6JeyOoyQ

DOI : https://doi.org/10.1016/j.quascirev.2019.105995 

Article | Histoire croisée des bovins du Proche-Orient et d’un sévère épisode de sécheresse il y a 4200 ans

Ancient cattle genomics, origins, and rapid turnover in the Fertile Crescent

 

Une équipe internationale coordonnée par des généticiens du Smurfit Institute of Genetics de Dublin, en collaboration avec plusieurs archéozoologues (dont un chercheur du CEPAM), a analysé 67 génomes anciens de bovins sauvages et domestiques provenant de sites datés du Mésolithique jusqu’à la période médiévale. Publiée dans la revue Science, cette étude génomique a révélé que si le bœuf (Bos taurus) est bien issu de la domestication d’une petite population d’aurochs il y a environ 10 500 ans dans le nord du Proche-Orient, les premiers animaux domestiques introduits plus tard en Europe et en Afrique se sont croisés occasionnellement avec des aurochs locaux. Ces introgressions se retrouvent encore chez les bovins européens et africains actuels.

En outre, l’analyse génétique a montré une modification radicale du génome des bœufs du Proche-Orient à partir de l’Age du Bronze, caractérisée par une forte hybridation avec le zébu (Bos indicus) depuis l’Inde du Nord. Ce phénomène a été très probablement induit par l’homme en réponse à l’événement climatique de 4200 ans BP marqué par une longue période de sécheresse. Une meilleure adaptation physiologique du zébu à l’aridité aurait pu justifier ce choix d’amélioration de l’élevage bovin à cette époque.

Verdugo M.P., Mullin V.E., Scheu A., Mattiangeli V., Daly K.G., Delser P.M., Hare A.J., Burger J., Collins M.J., Kehati R., Hesse P., Fulton D., Sauer E.W., Mohaseb F.A., Davoudi H., Khazaeli R., Lhuillier J., Rapin C., Ebrahimi S., Khasanov M., Vahidi S.M.F., MacHugh D.E., Ertu O., Koukouli-Chrysanthaki C., Sampson A., Kazantzis G., Kontopoulos I., Bulatovic J., Stojanovi I., Benecke N., Linstädter J., Sablin M., Bendrey R., Gourichon L., Arbuckle B.S., Mashkour M., Orton D., Horwitz L.K., Teasdale M.D., Bradley D.G., 2019. Ancient cattle genomics, origins, and rapid turnover in the Fertile Crescent. Science 365, 173–176. DOI: 10.1126/science.aav1002

Lien sur le site de la revue : https://science.sciencemag.org/content/365/6449/173.abstract

Article | Geoarchaeology of Holocene oasis formation, hydro-agricultural management and climate change in Masafi, southeast Arabia (UAE)

URL : http://dx.doi.org/10.1017/qua.2018.142.

Oases are subject to decreasing resources and changing human activities. Fully aware of their rich heritage, the United Arab Emirates (UAE) have undertaken work to preserve and revitalize these oases. However, there is a clear lack of understanding of the dynamic links between climate change, hydraulic and agricultural management, and socioeconomic activities. To clarify these links, our team conducted a systematic geoarchaeological, geophysical, spatial, and chronological study of the Masafi oasis, UAE. Results indicate the existence of a natural humid area as early as the late Pleistocene (~18 cal ka BP). These conditions persist during the early-mid Holocene with drainage activation and soil development (~12–6.3 ka). During the late Holocene, after the emergence of the “artificial” oasis around ~3250 cal yr BP, cycles of intense management suggesting water availability (~3250–2380 cal yr BP; 550 cal yr BP) alternate with episodes of fluvial detritism (~2380–1870 cal yr BP; >550 cal yr BP) and scattered evidence of farming activities with complex hydroclimatic signatures (~2300–550 cal yr BP). These results, together with regional environmental data, indicate that water and soil resources were available and exploited strategically throughout the Holocene despite adverse climatic conditions, and the oasis of Masafi could have acted as a desert refugium.

COPYRIGHT: © University of Washington. Published by Cambridge University Press, 2019

Publication | Mythographie de l’étranger dans la Méditerranée ancienne

Contributeurs: Alganza Roldan (Minerva), Aufrère (Sydney), Beta (Simone), Borgeaud (Philippe), Brunon (Claude-Françoise), Fabre-Serris (Jacqueline), Fowler (Robert), Graziani (Françoise), Koch Piettre (Renée), Pellizer (Ezio), Scafoglio (Giampiero), Sergent (Bernard), Tilliette (Jean-Yves), Volokhine (Youri), Zucker (Arnaud)

Résumé: Ce recueil croise les points de vue de l’anthropologie, de la philologie, de la littérature et de l’histoire des idées pour analyser la manière dont les mythes travaillent la notion d’étrangeté dans son rapport à diverses formes d’altérité.

https://classiques-garnier.com/mythographie-de-l-etranger-dans-la-mediterranee-ancienne.html

  • Nombre de pages: 444
  • ISBN: 978-2-406-08622-2
  • ISSN: 2103-5636
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-08624-6
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Rencontres, n° 375
  • Série: Littérature générale et comparée, n° 27
  • Date de parution: 26/12/2018
  • Année de publication: 2018
  • Langues: Français, Anglais, Espagnol, Italien

Publication | The Letters of Alciphron. A Unified Literary Work?

In ‘The Letters of Alciphron: A Unified Literary Work?’, Michèle Biraud and Arnaud Zucker have gathered a dozen international contributions about the collection of letters of Alciphron, hitherto mainly studied as part of the epistolary genre at the time of the Second Sophistic or as testimony of a nostalgia for the Athens of Menander’s time. The aim is to show the unity of a literary project through studies on the careful arrangement of each book (overall organization, coherent reappropriation of a culture, innovations in generic hybridization) and various elements of cohesion between the four books. For this purpose, were used as tools codicological criticism, stylistic and rhetorical examination, analysis of prosody, study of thematic treatments, uses of onomastics.

Publication | Le castellum de Can Blai (Formentera, Baleares). La pierre de taille et les carrières de marès

Lapidum natura restat

Carrières antiques de la péninsule ibérique dans son contexte (chronologie, techniques et organisation de l’exploitation)
ANNA GUTIÉRREZ GARCIA-M., PIERRE ROUILLARD (EDS.)
63 €
2018
ISBN 9788490961704
198 pp.
17 x 24 cms

https://www.casadevelazquez.org/es/publicaciones/libreria-en-linea/livre/lapidum-natura-restat/ 

L’histoire des carrières antiques de la Péninsule Ibérique est pour l’essentiel récente et a presque toujours eu comme pour point de départ l’usage qui est fait de tel ou tel matériau pour l’édification d’un monument ou d’un ensemble de monuments. Cependant, les multiples enquêtes de portée locale ou régionale et avec des perspectives et méthodologies différentes, fournissent aujourd’hui une vision plus complète et cohérente de l’industrie de la pierre antique. Cet ouvrage est pour l’essentiel consacré à l’Hispanie antique, mais des expériences conduites en Grèce (Thasos) et en France (Marseille, Nîmes, Val d’Oise) sont aussi présentées et toutes les études réunies permettent de confronter les stratégies d’analyses, les critères de datation et d’identification, ainsi que la place des activités au sein ou à proximité des carrières ; il s’agit donc de présenter l’ensemble de la chaîne opératoire.

Publication | Monuments d’Avignon et du Comtat venaissin,

En renouvelant les approches des Congrès archéologiques de 1882, 1909 et 1963 (Avignon et Comtat Venaissin), de 1985 (Pays d’Aix) et de 1996 (Gard), les actes du 175e Congrès archéologique de France, riches de plus de vingt articles, proposent la découverte monumentale d’Avignon et du Comtat Venaissin, autour d’un axe thématique original, suivi sur le temps long : celui des traces architecturales laissées, bien au-delà de la fin du Grand Schisme d’Occident, par la présence pontificale inaugurée à Avignon en 1309.

Du début du XIVe siècle au rattachement du Comtat à la France en 1791, des permanences sont bien sensibles : les particularismes administratifs incarnés dans le bâti, l’évergétisme des familles arrivées dans l’entourage de la cour pontificale, les styles introduits et les influences artistiques, les réalisations architecturales des communautés confessionnelles et des congrégations, fondées et protégées par les papes avignonnais successifs, ou encore les aménagements défensifs et urbanistiques voulus par quelques grandes villes du Comtat.

Le volume du Congrès de 2016 s’ouvre sur deux synthèses sur le développement urbain médiéval et sur l’architecture baroque en Comtat. Au gré des recherches présentées par des historiens de l’architecture médiévale ou moderne et des conservateurs et architectes du patrimoine, tous grands connaisseurs de cette région et de ses spécificités, il offre ensuite, en plus des études consacrées aux monuments d’Avignon, un rayonnement autour de la cité des Papes, en trois directions : Pernes-les-Fontaines, Oppède-le-Vieux et Carpentras, sans oublier les chantiers récents de restauration et de valorisation du patrimoine monumental.

Sommaire et résumé : Monuments d’Avignon et du Comtat venaissin

 

Publication | Pré-Histoires, La Conquête Des Territoires

(Pré)-histoires extraordinaires sur les origines de l’Humanité

Depuis des centaines de milliers d’années, l’humanité produit des outils, échange des biens et des gènes, s’approprie de nouveaux milieux et les transforme. Du berceau africain jusqu’au peuplement du Grand Nord et des Amériques, de nouveaux territoires ont été conquis, des continents découverts, des bras de mer traversés, des îles colonisées, des cimes gravies. Cette conquête a abouti à l’adaptation des humains à de multiples environnements, qui ont façonné leurs sociétés. Puisque l’évolution de l’humanité est aussi la prodigieuse histoire d’une conquête planétaire, on suit les pas de nos ancêtres à travers la grande diversité des milieux qu’ils ont traversés, modelés et au sein desquels ils ont laissé leurs empreintes.

Au plus proche de nos ancêtres, ce livre vous entraîne dans une formidable enquête à la croisée de savoirs scientifiques multiples. Archélogues, géologues, anthropologues, généticiens, géographes, climatologues, écologues, zoologues, chimistes ou physiciens unissent aujourd’hui leurs compétences pour décrypter ce qui a fait l’homme hier et expliquer ce que nous sommes aujourd’hui. D’une archéologie des littoraux ou du monde souterrain à celle des plaines, des montagnes ou des milieux insulaires, cet ouvrage présente les avancées les plus récentes de notre connaissance sur la préhistoire. Il nous incite aussi à réfléchir sur les fondements de notre humanité et à notre empreinte laissée sur les milieux. Des « pré-histoires » extraordinaires sur la conquête du monde, à la portée de tous !

Un ouvrage collectif illustré sous la direction de Nicolas Teyssandier et Stéphanie Thiébault, Institut écologie et environnement (INEE) du CNRS.

Avec Didier Binder, Sandra Costamagno, Didier Galop, Jean-Michel Geneste, Jacques Jaubert, Grégor Marchand, Bruno Maureille, Nicolas Teyssandier, Stéphanie Thiébault, Jean-Denis Vigne.

Préface d’Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO.