Article | Enhanced continental weathering (δ 7 Li, εNd) during the rise of East African complex polities: an early large-scale anthropogenic forcing?

Source : https://doi.org/10.5802/crgeos.169

Human-induced environmental disturbances during the Holocene have provided support for the Early Anthropogenic Hypothesis (EAH), which proposes that with the advent of agro-pastoralism and associated deforestation, humans have modified CO2 and CH4 concentrations into the atmosphere. However, only limited evidence exists for human driven chemical alteration of the Earth’s Critical Zone (ECZ) in early antiquity. Here, we explore the impact of human activities on both erosion and chemical weathering patterns in the Nile basin during a time interval that includes the rise of the Aksumite Kingdom and Late Antique Egypt (3–1 ka BP). By coupling lithium and neodymium isotopes (δ7Li, εNd) in clay-size fractions of two marine sediment cores from the Nile Deep Sea Fan (NDSF), we reconstruct the variability of sediment provenance and silicate weathering intensity in the Nile basin over the last 9000 years. Our high temporal resolution data show that for the last 3000 years, the Rosetta Nile Deep Sea Fan has been increasingly fed with clays delivered from the Ethiopian basaltic highlands (εNd=∼-1), despite the absence of hydrological intensification and major climatic drivers over that region. Concomitantly, the clay Li isotopic composition shifted towards lower δ7Li values (δ7Li=1 to 2), yielding unprecedented negative values for at least the last 100,000 years. Combined with other archaeological, paleo-pedological and organic chemistry inferences, the Li–Nd isotope proxy records indicate a link between the intensification of continental weathering and intensified land-use and water management during the Pre-Aksumite (3 to 2 ka BP) and Aksumite (2 to 1 ka BP) periods. Therefore, our results provide direct support to the hypothesis of an early and large scale anthropogenic forcing on continental chemical weathering. A comparison with previously published records for Central Africa, Central Europe and China suggests that the impact of the intensification of early agriculture on the ECZ may have operated at a global scale starting around four thousand years ago.

Article | Artificial Intelligence-Based Low-Terahertz Imaging for Archaeological Shards Classification

Source : https://doi.org/10.1109/TAP.2022.3189553

Abstract :
In order to map the migration and introduction of farming into Europe during the seventh and sixth millennia Before Common Era, archeologists have made a connection between the study of pottery and farming migration. We are interested here in the classification of pottery into coiling and spiral types based on their manufacturing techniques. To distinguish between these two techniques, we look for the lines formed by air bubbles embedded in the pottery samples. Current methods make use of bulky systems, such as computerized tomography scanners or synchrotrons. Microwave acquisition and processing offer an interesting alternative, due to the possibility to have compact and portable systems. In this article, we investigate the classification of pottery based on low-terahertz measurements in the D-band. We process the measurements with 3-D fast Fourier transform. The resulting matrix is classified with an artificial neural network, multilayer perceptron, which is optimized with the gray wolf optimizer, a bioinspired algorithm. The first results show that the accuracy reaches up to 99% using all the acquired spatial and frequency measurements. Then, we optimize the millimeter-wave (mm-Wave) measurement system with a critical criterion on accuracy in two different scenarios. In the first scenario, we reduce the spatial acquisition but maintain the wideband operation and the results show that the accuracy is between 85% and 96%. In the second one, we reduce the spatial acquisition and use a single frequency. For this second scenario, we achieve a classification accuracy, which is between 77% and 100%.

Article | Design et économie des armes de chasse magdaléniennes de la grotte Tastet (Pyrénées-Atlantiques), de la Marche (Vienne) et de la grotte Blanchard (Indre)

Source : https://www.prehistoire.org

Résumé : L’équipement cynégétique tient un rôle essentiel dans les économies des chasseurs-cueilleurs largement basées sur l’exploitation des ressources animales, c’est pourquoi l’identification de cet équipement, la restitution de son design et de sa gestion sont riches d’informations sur les dynamiques de ce type de société du Paléolithique à nos jours. L’analyse fonctionnelle détaillée de plusieurs séries de microlithes du Magdalénien moyen (19.5-16 cal ka BP) issues de la grotte Tastet, de la grotte Blanchard et de la grotte de la Marche, et la comparaison avec les données disponibles sur les pointes osseuses, permettent de discuter l’économie de l’armement de chasse et de proposer une restitution du design des projectiles pour les ensembles archéologiques considérés. La comparaison de la fréquence et de la spécificité des stigmates d’impact sur les microlithes montre leur grande homogénéité à l’échelle intra-site, en revanche, à l’échelle inter-sites, il existe des différences d’endommagement significatives pouvant être liées à des montages différents sur les pointes osseuses. Ces données croisées des industries lithiques et osseuses dédiées à la chasse participent à renouveler notre approche des traditions du Magdalénien moyen en affinant notre perception des rythmes complexes de changements techniques parmi les sociétés tardiglaciaires de l’Ouest de la France.

Mots-clés : Magdalénien, Tardiglaciaire, industrie lithique, industrie osseuse, analyse fonctionnelle, technologie des projectiles, ressource animale, techno-économie.

Ouvrage | Stéphane de Byzance. Les Ethniques comme source historique: l’exemple de l’Europe occidentale

Source : https://www.brepols.net/products/IS-9782503593814-1

Le lexique géographique du grammairien byzantin Stéphane de Byzance, les Ethniques, est une oeuvre à l’origine monumentale. Ce lexique contenait de nombreuses mentions d’auteurs disparus, se rapportant à des toponymes du monde antique connu des Grecs et des Romains. À l’intérieur de ce lexique, nous avons choisi d’étudier plus spécialement ceux situés en Europe occidentale (péninsule ibérique, Gaule, Germanie et Bretagne antiques), en lien avec les sites archéologiques connus s’y rapportant. L’ouvrage ayant été abrégé à plusieurs reprises au cours du Moyen Âge, la confrontation de l’ensemble des notices a permis de proposer de nouvelles attributions d’auteurs antiques, leur nom et leur citation ayant très souvent disparu des manuscrits conservés. Par ailleurs l’analyse précise de la transmission de l’oeuvre apporte un éclairage nouveau sur les moments où ce grammairien a été lu et utilisé, du VIe s. jusqu’à sa redécouverte à la fin du XVe s. La structure même du lexique permet de revenir sur la lexicographie antique et médiévale, et d’envisager les apports à la fois des grammairiens et des auteurs antiques (pour la plupart géographes et historiens) qui étaient cités. Enfin, le cadre géographique choisi permet d’explorer les autres textes antiques ainsi que les données archéologiques depuis l’époque grecque archaïque jusqu’à la fin de l’Empire romain. Nous avons inclus dans ce travail une analyse et une traduction de l’Ora maritima d’Aviénus, afin de compléter l’étude de la péninsule ibérique et du Midi de la Gaule.

Article | Tracking westerly wind directions over Europe since the middle Holocene

Source : https://doi.org/10.1038/s41467-022-34952-9

The variability of the northern westerlies has been considered as one of the key elements for modern and past climate evolution. Their multiscale behavior and underlying control mechanisms, however, are incompletely understood, owing to the complex dynamics of Atlantic sea-level pressures. Here, we present a multi-annually resolved record of the westerly drift over the past 6,500 years from northern Italy. In combination with more than 20 other westerly-sensitive records, our results depict the non-stationary westerly-affected regions over mainland Europe on multi-decadal to multi-centennial time scales, showing that the direction of the westerlies has changed with respect to the migrations of the North Atlantic centers of action since the middle Holocene. Our findings suggest the crucial role of the migrations of the North Atlantic dipole in modulating the westerly-affected domain over Europe, possibly modulated by Atlantic Ocean variability.

Ouvrage | Later Greek Epic and the Latin Literary Tradition

Source : https://doi.org/10.1515/9783110791907

The volume offers an innovative and systematic exploration of the diverse ways in which Later Greek Epic interacts with the Latin literary tradition. Taking as a starting point the premise that it is probable for the Greek epic poets of the Late Antiquity to have been familiar with leading works of Latin poetry, either in the original or in translation, the contributions in this book pursue a new form of intertextuality, in which the leading epic poets of the Imperial era (Quintus of Smyrna, Triphiodorus, Nonnus, and the author of the Orphic Argonautica) engage with a range of models in inventive, complex, and often covert ways. Instead of asking, in other words, whether Greek authors used Latin models, we ask how they engaged with them and why they opted for certain choices and not for others. Through sophisticated discussions, it becomes clear that intertexts are usually systems that combine ideology, cultural traditions, and literary aesthetics in an inextricable fashion. The book will prove that Latin literature, far from being distinct from the Greek epic tradition of the imperial era, is an essential, indeed defining, component within a common literary and ideological heritage across the Roman empire.

Ouvrage | Mises en réserve. Production, accumulation et redistribution des céréales dans l’Occident médiéval et moderne

Source : https://pum.univ-tlse2.fr/~Mises-en-reserve~.html#

Dépôt saisonnier des fruits de la récolte, lié au cycle annuel de la consommation, ou formes de stockage plus durable, offrant la perspective d’un usage différé des produits de la terre : les dispositifs de mise en réserve des céréales, qui constituaient la base de l’alimentation dans les sociétés occidentales du passé ainsi qu’un important levier de mobilisation et de circulation des richesses, représentent une dimension essentielle des économies anciennes.

Les contributions d’historiens et d’archéologues, spécialistes des époques médiévale et moderne, qui sont réunies dans cet ouvrage, s’attachent à l’ensemble du processus de production, d’accumulation et de redistribution des grains dans lequel s’inscrivaient les pratiques de stockage. Il y est tout à la fois question des techniques de conservation des céréales et des structures de dépôt, silos, granges, greniers ou entrepôts, des politiques et des réseaux d’approvisionnement, ainsi que des institutions sociales liées à la mise en réserve des fruits du labeur humain. Cet ouvrage propose ainsi un premier panorama des problématiques et des connaissances relatives au stockage des céréales dans l’Occident médiéval et moderne.

Ouvrage | Séance 18 – Céramiques imprimées de Méditerranée occidentale

Source : https://www.prehistoire.org/offres/gestion/actus_515_44727-632/accEs-libre-seance-18-ceramiques-imprimees-de-mediterranee-occidentale.html

La séance organisée par la Société préhistorique française, du 18 au 20 mars 2019 dans les locaux de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société Sud-Est à Nice, avait pour principal objectif de réunir les acteurs du projet « Céramiques imprimées de Méditerranée occidentale », soutenu de 2015 à 2019 par l’Agence Nationale de la Recherche, pour en rendre compte et en discuter les principaux résultats. Les approches transdisciplinaires mises en œuvre dans ce contexte ont permis de développer de nouveaux protocoles et d’ouvrir de nouvelles pistes méthodologiques pour l’étude du document céramique, de contribuer à une redéfinition des cadres chronologiques et culturels, et ainsi de nourrir, parfois de réorienter, les problématiques relatives aux pratiques sociales à l’œuvre lors de la transition néolithique en Méditerranée centrale et nord-occidentale au cours de la première moitié du 6e millénaire AEC. En s’appuyant sur des méthodes empruntées à différents domaines scientifiques qui, pour certaines d’entre elles, sont d’un usage encore peu répandu dans celui de l’archéologie préhistorique, les auteurs de cet ouvrage souhaitent également contribuer à un changement de régime de la preuve pour l’étude des cultures matérielles et des matériaux anciens. En partageant les jeux de données acquis au cours de ce programme ils affichent également leur engagement en faveur d’une Science Ouverte.

Revue | La connaissance des animaux aquatiques. Antiquité, Moyen Âge, Temps Modernes

Source : https://doi.org/10.4000/rursuspicae.2059

Le milieu élémentaire, ou ce que nous appelons le biotope, constitue dans la perception des animaux durant l’Antiquité comme au Moyen Âge un critère essentiel. C’est pourquoi les dauphins ou les crabes ont plus à voir avec les poissons qu’avec les mammifères terrestres ou les arachnides. Il semble que cette priorité donnée au milieu dans la construction des catégories soit culturellement très répandue et probablement encore vivace y compris dans notre regard moderne. La terminologie latine donnait aux animaux aquatiques le nom général de pisces ou aquatilia. Ce numéro s’attache précisément aux savoirs portant sur ces animaux « qui vivent dans l’eau ». Dans un sens étendu, l’ichtyologie ancienne ne concerne donc pas uniquement les poissons, mais tous les animaux aquatiques (cétacés, crustacés, mollusques, etc.), y compris certaines espèces amphibies comme le crocodile ou l’hippopotame, sans oublier les monstres et autres animaux plus ou moins imaginaires. Il existe une longue tradition de transmission des savoirs sur les animaux aquatiques, depuis Aristote et la tradition péripatéticienne. Elle passe par un canal étroit dans le monde latin, en particulier par les grands relais savants que sont Pline, Solin et Isidore de Séville, des hommes curieux et cultivés qui sont les pédagogues du monde latin en matière d’histoire naturelle. Cette tradition latine conduit aussi, sans que ce soit un aboutissement, aux bestiaires et aux encyclopédies médiévales, après avoir convoyé avec elle d’autres bagages culturels […]

Ouvrage | Images, signes et paroles dans l’Occident médiéval

Source : https://www.brepols.net/products/IS-9782503603988-1

Cet ouvrage rassemble dix contributions qui proposent des perspectives originales pour l’analyse conjointe des modes d’expression figurée de l’Occident médiéval. Menées tant par des « historiens de l’art » que par des « historiens », elles abordent la question de l’image-objet, des signes alphabétiques et iconiques, du lieu peint, de la liturgie et de la prédication. Documents d’archives, exégèse biblique, sermons et récits hagiographiques sont exploités de manière fine et exhaustive pour rendre compte, au plus près, du contexte d’exécution des œuvres, qu’elles soient inconnues ou célèbres. Ce sont alors les angles d’approches adoptés, comme l’anthropologie des images ou les études transgenre, mais aussi les relations complexes entre art, architecture et rites, qui enrichissent ici l’exploration et d’objets de culte – les lipsanothèques catalanes, les linges de l’autel ou les ex-voto – et de panneaux peints – comme la Flagellation du Christ de Piero della Francesca – et des cycles de peintures décorant la Tour Ferrande à Pernes-les-Fontaines, San Pellegrino à Bominaco, et cinq chapelles de la Ligurie et du Piémont.