Fête de la Science 2022

À Nice : 15 et 16 octobre 2022, au jardin Albert 1er

Le CEPAM, l’INRAP et l’association Arkéodidacte seront présents au Festival des Sciences à Nice. Rendez-vous au Jardin Albert 1er, le vendredi 14 octobre pour les scolaires et le samedi 15 et le dimanche 16 octobre pour le grand public.

Au programme : ateliers sur les outils en pierre taillée, les vestiges de plantes et de faune, les céramiques, les restes alimentaires et les adhésifs (vendredi 14 et samedi 15) et une enquête sur les origines du changement climatique (dimanche 16).

Programme détaillé de l’évènement : Festival des Sciences de Nice – Culture scientifique (univ-cotedazur.fr)

À Draguignan : mercredi 12 octobre, au musée des Arts et Traditions

Le CEPAM sera présent au Musée des Arts et Traditions Populaires de Draguignan, avec un atelier animé par Paul Bailet autour des fresques égyptiennes : Flyer-FDS-Draguignan (PDF flyer)

Vernissage de l’exposition Champs magnétiques

Source : https://culture.univ-cotedazur.fr/la-saison/champs-magnetiques

L’exposition photographique est visible jusqu’au 15 octobre.
Photographies réalisées au CEPAM par Marina Gadonneix

UCArts et l’Académie 5 Hommes, Idées et Milieux ont invité sept photographes à porter leur regard sur sept projets de recherche. Représentant différents courants de la photographie – mode, urbanisme, portrait, minimalisme -, ils offrent une autre perspective sur les questions de genre, d’identité, de discrimination, de rapport au vivant ou de transformation de l’espace urbain.

Les photographes Marina Gadonneix, Silina Syan, Lynn SK, Hubert Crabières, Jürgen Nefzger et Eleonora Strano ont ainsi dialogué avec les chercheuses et chercheurs Véronique Mérieux (CMMC), Elisa Nicoud (CEPAM), Giovanni Fusco (ESPACE), Nathalie Pantaléon (LAPCOS), Alessandro Bergamaschi (URMIS), Christian Rinaudo (URMIS), Aura Parmentier-Cajaiba (GREDEG) et Guilhem Godeau (Nice Lab).

En partenariat avec l’association Sept Off l’exposition s’intègre au sein de son festival annuel L’image Satellite et est visible à partir du 24 septembre 2022 dans la Grande halle du 109 à Nice.

Entrée libre du samedi 24 septembre au samedi 15 octobre 2022 du mercredi au samedi de 14h à 19h

Podcast | Indiscipl’INEE

Le podcast s’adresse aux personnes qui souhaitent connaître l’état actuel des savoirs sur des sujets de recherche en écologie et environnement, aux professeur.e.s dans le domaine des sciences (SVT, physique, chimie) en collège ou lycée à la recherche d’apports théoriques et d’exemples de cas concrets et à tous ceux qui souhaitent tout simplement mieux comprendre comment fonctionne notre monde.
source : https://www.podcastics.com/podcast/indisciplinee/

1/ « L’océan, plongée dans un océan méconnu » https://www.podcastics.com/podcast/episode/locean-plongee-dans-un-monde-meconnu-126970/

On le dit aussi mystérieux que menacé. L’océan intéresse de nombreux acteurs de la société, des scientifiques aux professionnels de la mer en passant par les décideurs. C’est un véritable enjeu que d’arriver à croiser tous les savoirs et questionnements sur ce milieu : comment le définir ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les impacts des activités humaines sur l’océan et quel est son rôle dans l’équilibre de notre planète ? Et finalement, une question centrale : quel océan voulons-nous ?
Avec Laurent Memery – Laboratoire des Science de l’Environnement Marin (LEMAR), Olivier Thébaud – Laboratoire Aménagement des Usages des Ressources et des Espaces Marins et Littoraux (AMURE), Tatiana Theodoropoulou – Laboratoire Cultures et Environnements, Préhistoire, Antiquité, Moyen Age (CEPAM), Frédérique Viard – Institut des Sciences de l’Évolution de Montpellier (ISEM)

2/ « Les plantes, une longue histoire d’interactions » https://www.podcastics.com/podcast/episode/les-plantes-une-longue-histoire-dinteractions-135382/

Depuis leur apparition sur Terre, il y a plusieurs centaines de millions d’années, les plantes se sont adaptées à quasiment tous les milieux. Si elles n’ont pas besoin des humains pour vivre, à l’inverse, nous dépendons largement d’elles, tout comme de nombreuses autres espèces du règne animal. L’histoire des plantes n’a pas encore livré tous ses secrets aux scientifiques. Mais par nos pratiques et nos usages, les plantes ont eu, et ont toujours, un impact sur nos modes de vie, notre santé, nos cultures et mêmes sur nos modèles économiques. Les étudier, les comprendre et saisir les interactions que nous avons tissées avec elles est fondamental : elles sont aujourd’hui fortement affectées par nos activités, il est urgent d’en prendre conscience pour agir en faveur de leur protection.
Avec  Yildiz Aumeeruddy-Thomas – Centre d’Écologie Fonctionnelle et Évolutive (CEFE), Claire Delhon – Cultures – Environnements. Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge (CEPAM), Sébastien– Laboratoire d’écologie alpine (LECA)

Prix littéraire « Sciences pour tous » | Martine Regert

L’abeille nous fascine. Et ce n’est pas sans raisons ! L’abeille, or vif bruissant de merveilles, • si fine et si mortelle •, est le seul insecte à entretenir des liens si féconds et intimes avec l’humanité. Les hommes exploitent les produits de la ruche de façon récurrente dès le début du Néolithique. Produisant le nectar des dieux, l’abeille est dotée d’une énergie symbolique positive dans tout l’Occident. Et elle occupe une place essentielle dans les écosystèmes. Par son butinage irremplaçable, elle pollinise et permet la reproduction d’un grand nombre de plantes à fleurs, assurant l’essentiel de la production alimentaire de la planète. Or, aujourd’hui, une énorme menace plane sur la ruche. Victimes de maladies, de parasites, de prédateurs, du changement global … les populations sont décimées. Les causes sont multiples, mais les bouleversements de l’environnement, avec le développement de l’agriculture intensive et l’utilisation massive de pesticides, sont les principaux responsables de ce désastre. Nous redoutons plus que jamais la possible tlisparition des abeilles. Cet ouvrage collectif, rédigé par des chercheurs du CNRS, de l’lnra et des universitaires, nous dévoile le monde fascinant des abeilles – ce qu’elles ont, ce qu’elles sont et ce qu’elles font -. décrypte les liens qu’elles entretiennent avec la nature et l’humanité, et les dangers qui les guenent et qui nous menacent. Un ouvrage collectif sous la direction de Martine Regert. Avec David Biron, Jean-Marc Bonmatin, Dorothée Oussy, Lionel Garnery, Martin Giurfa, Delphine Jullien, Arnaud Zucker.

PDF : Dia_prix_sciences_pour_tous

Radio | Interview de Pierre Caballé et Martine Regert

Les échos de vacarme – Les abeilles ont-elles le bourdon ? Documentaires et reportages (57 min), RTS.

Sentinelle de lʹenvironnement, lʹabeille souffre. Au recensement de ce printemps, quatre colonies dʹabeilles mellifères sur dix étaient mortes, la valeur la plus élevée depuis dix ans en Suisse. La faute à lʹacarien varroa, aux aléas climatiques, au manque de nourriture ou encore aux pesticides. Depuis des millénaires, lʹêtre humain entretient des liens forts avec lʹabeille mellifère, le seul insecte dont le statut sʹavère ambigu. Est-ce un animal de rente pourvoyeur de miel, à la santé fragile et qui requiert une attention de plus en plus technique? Ou un insecte sauvage apparu sur terre il y a 100 millions dʹannées, qui a évolué et a encore des secrets dʹadaptation à déployer? Sans compter ses cousines les abeilles sauvages, dont la moitié des quelque 625 espèces sont en voie de disparition en Suisse. Fascinante et indomptable, lʹabeille agit comme un révélateur de chaque époque. Aujourdʹhui, elle nous interroge sur les atteintes à lʹenvironnement.

source : https://www.rts.ch/audio-podcast/2022/audio/les-echos-de-vacarme-les-abeilles-ont-elles-le-bourdon-25830373.html

Médiation | Journées Européennes de l’Archéologie 2022

Dans le cadre des Journées Européennes de l’Archéologie, le CEPAM et l’INRAP seront présents dans le Village de l’Archéologie, sur la Colline du Château à Nice, du 17 au 19 juin. Le village accueillera des groupes scolaires le vendredi 17, de 9h à 17h30 et sera ouvert au grand public tout le week-end, de 10h à 17h. Découverte de l’archéozoologie, de la céramologie, de l’archéobotanique et de l’archéochimie au programme !
A cette occasion, Isabelle Gillot, chercheuse associée au CEPAM, donnera une mini-conférence en plein air intitulée : « Combustible pour la fabrication des cloches au Moyen Âge : l’exemple de la cathédrale Sainte-Marie de Nice (06) », le samedi 18 juin à 15h.

Conférences | Toulon Telo Martius, une agglomération portuaire romaine de la cité d’Arles (JEA)

Toulon Telo Martius, une agglomération portuaire romaine de la cité d’Arles

En 1984, quand le Ministère de la Culture prescrit une fouille à Toulon, quartier de Besagne-Dutasta, à l’emplacement du projet du centre commercial « Mayol », les archéologues étaient loin d’imaginer les passionnantes découvertes à venir. Malgré les difficultés techniques d’une fouille en milieu humide et le manque de moyens humains et financiers, sondages et fouilles se succédèrent sur les 7 hectares du projet jusqu’en 1988.
Toulon, Telo Martius portus, une agglomération de la Cité d’Arles, mentionnée pour la première fois dans l’itinéraire maritime d’Antonin, devient un évêché au Ve siècle. Elle n’avait que très peu retenu l’attention des historiens. Nos fouilles révélèrent la réalité d’une agglomération portuaire organisée et active dès le Ier siècle de notre ère avec un ensemble de découvertes inédites et spectaculaires. Nos recherches ont révélé le processus de fondation et de développement de la ville en lien avec son chef-lieu de Cité, notamment ses aménagements portuaires, des voies et entrepôts, un quartier d’habitations avec ses îlots, boutiques, installations artisanales et des aménagements hydrauliques. 7 épaves, dont 2 Horeiae inédites à ce jour, ont aussi été découvertes dans la vase du port.
Les amphores renseignent sur le trafic portuaire entre les Ier et IIIe siècles de notre ère. Des centaines d’objets donnent un aperçu de la vie quotidienne des habitants et des marins. Des tombes, des monnaies et des céramiques montrent les mutations de la ville et du port entre le Ve et le début du VIIIe siècle.
Ce travail majeur s’intègre dans la série des fouilles et études trop peu nombreuses consacrées ces dernières années aux ports. Ces recherches sont le fruit du travail et de la collaboration de nombreux archéologues.

Samedi 4 juin à 14h30

Conférence du Cercle d’Histoire et d’Archéologie des Alpes-Maritimes, le samedi 4 juin au musée de Terra Amata, 25 bd Carnot, Nice, à 14h30
Entrée libre dans la liste des places disponibles. 

Conférence par :
Giulia BOETTO, Directrice du Centre Camille Jullian, spécialiste en archéologie navale, dirige ou participe à divers programmes en France (Toulon, Antibes, Fréjus), Italie (Fiumicino, Naples, Isola Sacra) et Croatie (Caska, Pula, Zambratija et Kamensko).
Michel PASQUALINI, Conservateur en chef du Patrimoine, responsable de fouilles programmées et préventives dans le sud de la France (Cépam, CNRS/Université Côte d’Azur).

Samedi 18 juin 2022 à 14h 

Auditorium de la médiathèque Chalucet – 5 rue Chalucet, Toulon – Entrée libre et gratuite. Réservation obligatoire au 04.94.36.81.78

Le Centre Archéologique du Var vous invite à une après-midi consacrée aux découvertes toulonnaises :

  • 14h – 14h30 : Introduction – Henri RIBOT (président du Centre Archéologique du Var) 
  • 14h30 – 15h15 : Présentation des vestiges – Michel PASQUALINI (archéologue, conservateur du patrimoine, CEPAM/CNRS) 
  • 15h15 – 15h45 : Présentation des épaves – Alba Ferreira Dominguez (archéologue dendrochronologue, IPSO FACTO Scoop/CCJ/CNRS) 
  • 15h45 – 16h30 : Échange avec le public 
  • 16h30 – 18h00 : Vente – dédicace des volumes 

Affiche_JEA_Conférence

 

Documentaire | La mystérieuse enfant au collier de Ba’ja

Samedi 28 mai sur Arte à 21h45, le documentaire « La mystérieuse enfant au collier de Ba’ja » retrace la découverte d’une parure exceptionnelle dans une sépulture d’enfant de Ba’ja, village néolithique situé près de Pétra (sud de la Jordanie) et fouillé par Hans Georg K. Gebel & Marion Benz & Christoph Purschwitz (Université Libre de Berlin).
Hala Alarashi, chercheuse associée au CEPAM de 2018 à 2020, y présente les résultats des études menées sur cet ornement composite jusqu’à sa reconstitution et son exposition dans le nouveau musée archéologique de Pétra.
À revoir en replay sur Arte.com : https://www.arte.tv/fr/videos/100813-000-A/la-mysterieuse-enfant-au-collier-de-ba-ja

Médiation | Vallées de Préhistoire

Source : https://journees-archeologie.fr/c-2022/fiche-initiative/12794/Vallees-de-Prehistoire

Ateliers et évènements proposés le samedi 18 juin et dimanche 19 juin sur les communes de Trigance et Comps-sur-Artuby dans le cadre de la semaine scientifique « Vallées de Préhistoire ». Evènements variés organisés en plein-air par l’équipe de recherche « Jabron Verdon Vallées de Préhistoire » (coord. CEPAM CNRS Université Côte d’Azur, LAMPEA CNRS Aix-Marseille Université, Université de Liège) et par l’association Arkéodidacte.

Programme-JEA (PDF)