19 October 2012

Analyser et modéliser l’occupation des espaces côtiers : Approches pluridisciplinaires

Séminaire Dynapp

L’objectif du séminaire est d’examiner à travers des études de cas comment les modes d’occupation et de gestion des sols s’adaptent, durant le 1er millénaire av. n. è. jusqu’au Moyen Âge, aux milieux géographiques particuliers que sont les espaces côtiers et à leurs ressources, particulièrement (mais pas seulement) en Méditerranée occidentale, dans les mondes indigènes, phénico-puniques, grecs, étrusques et romains. Cette problématique implique de porter une grande attention aux modes de peuplement en rapport avec le paysage littoral et le climat et d’en évaluer les éventuels effets réciproques. Cette approche permet non seulement de proposer des restitutions de portions de côtes où les données humaines et les données des paléopaysages sont réunies (le plus souvent, pour la première fois), mais aussi de définir les variables physiques et socio-culturelles qui ont pu conditionner l’occupation humaine.
À terme, le projet ambitionne d’élaborer un modèle spatial de l’occupation des zones d’interface terre/mer permettant d’appréhender les facteurs privilégiés par les implantations littorales. Il sera également attentif à décliner les différents types d’occupation (emporion, ferme, atelier, villa, village, ville, port, etc) en rapport (ou non) avec l’exploitation des ressources maritimes. Les milieux de migration humaine (dans le cadre de la « colonisation » phénicienne et grecque, ou bien de la conquête romaine) seront des milieux propices à l’étude mais on les dépassera en vue d’élaborer un modèle global d’occupation. On examinera également quels critères de choix (ou de non choix) apparaissent dans les sources littéraires antiques afin de savoir, à partir des données archéologiques, dans quelle mesure ces critères étaient mis en pratique lors de l’implantation d’un établissement.
Ricardo González Villaescusa
Laurence Mercuri
Frédérique Bertoncello

Matin
9 h 30 : R. González Villaescusa, Introduction
10 h : C. Driard (responsable d’opérations, Éveha Limoges), L’occupation du littoral de la province de Lyonnaise dans l’Antiquité : implantation de l’habitat et essais de modélisation.
10 h 45 : P. Rouillard (Directeur de recherche CNRS, UMS844 Nanterre, France), Entre Ibères et Phéniciens : l’embouchure du Segura.
Après-midi
14 h : M. Urteaga, (Directrice du Musée Romain d’Oiasso, Irun, Guipuzkoa), Le port romain d’Irun.
14 h 45 : N. Marriner (Chargé de recherches, CNRS, CEREGE, Aix-en-Provence), Géoarchéologie des
littoraux méditerranéens.
15 h 30 : Ch. Voiron (Professeur des Universités, Université de Nice, UMR ESPACE), Changement spatial, réactivité et capacité d’adaptation d’un système spatial.
16 h : S. Liziard (Doctorante, Université de Nice, UMR ESPACE), Démarche d’analyse de l’adaptabilité d’un système spatial : application au système camarguais.

19 October 2012, 10h0017h00
CEPAM

Rencontres scientifiques

Consulter toutes les rencontres
20 Nov21 Nov 2020

Colloque | Sharing species, sharing knowledge

International Conference, Louvain-la-Neuve, November 20 and 21, 2020 — Sharing species, sharing knowledge : The circulation of animals between East and West (12th - 16th centuries) / Partage d’espèces, partage de savoirs : la circulation des animaux entre Orient et Occident (XIIe – XVIe siècles)