Publication | Actes des XXXVIe rencontres – Qu’est-ce qu’une sépulture ? Humanités et systèmes funéraires de la Préhistoire à nos jours

01 January 2016 par Laura Martinaux
Actes des XXXVIe Rencontres Internationales d'Archéologie et d'Histoire d'Antibes, sous la direction de Michel Lauwers et Aurélie Zemour.

Sous la direction de Michel Lauwers et Aurélie Zemour.

Qu’est-ce qu’une sépulture ? En posant cette question à propos de diverses périodes et aires culturelles, du point de vue de différentes sciences sociales, l’ambition des 36e Rencontres d’Antibes était tout à la fois de définir et d’appréhender le phénomène de la sépulture dans les sociétés humaines et de mettre en perspective notre approche du funéraire. L’horizon scientifique de la plupart des contributions de ce volume n’en demeure pas moins la reconstitution de systèmes funéraires et l’articulation entre idéologies et pratiques sociales. La première partie de l’ouvrage s’intéresse aux mots utilisés dans différents contextes historiques et culturels pour désigner et penser la sépulture, ainsi qu’aux concepts présidant à l’interprétation des pratiques et des lieux funéraires dans diverses disciplines (archéologie et anthropologie biologique, histoire, ethnologie et anthropologie culturelle). La deuxième partie aborde les choses, en s’attachant aux traces matérielles et aux critères permettant de reconnaître une sépulture. Plusieurs contributions explorent ainsi les limites entre funéraire et non funéraire au travers de cas plus ou moins équivoques. La troisième partie du livre, qui renvoie aux moeurs, interroge le sens des gestes funéraires, discute de leur dimension normative et de leur inscription au sein des structures sociales.

What is a burial ? By asking this question over various periods and cultural contexts, from the viewpoint of different social sciences, the ambition of the 36th Rencontres d’Antibes was to apprehend the burial in human societies and to put our approach of the funerary sphere in perspective. Nevertheless, the reconstruction of funerary systems, at the interface between ideologies and social practices, remains at the heart of most of this volume’s contributions. The first part of this book deals with words used to designate and think the grave in different historical and cultural contexts, as well as the concepts for interpreting funerary practices and places within diverse disciplines (archaeology and biological anthropology, history, ethnohistory, ethnography and cultural anthropology). By focusing on material traces and criteria allowing to recognize a burial, the second part deals with things. Through more or less equivocal case studies, several contributions explore the limits between funerary and non-funerary. The third part of this volume, which refers to customs, discusses their normative dimension and their inscription into social structures.

Prix: 40 €
ISBN 2-904110-57-7