Angela Baranes

Doctorante - Équipe IT&M

Directeur : Michel Lauwers (CEPAM, UMR 7264, Université Côte d’Azur)


Co-directrice : Anne Nissen (ArScan, UMR 7041, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)


Date du début de la thèse : 01/09/2019


Université Côte d’Azur - Doctorat en Histoire et Archéologie des mondes anciens et médiévaux - CDU


Titre de la thèse


La formation du paysage ecclésial au Danemark médiéval. Logiques spatiales et pratiques sociales (IXe-XIIIe siècles)


Mots clés


Église / Christianisation / Lieux de culte et lieux de pouvoir / Territoire et territorialisation / Scandinavie médiévale 


Projet de thèse


Le paysage religieux du Danemark se transforme à partir du IXe siècle avec les premières constructions d’églises. Espace païen voisin de l’Occident chrétien, le Danemark connaît un processus de christianisation long (VIe-XIIIe siècles) qui s’opère par le biais d’échanges culturels, de missions et accompagne la construction d’un royaume unifié. Les lieux de culte chrétiens apparaissent comme les dispositifs de la conversion religieuse, mais également comme des supports de prestige pour des élites locales en compétition. L’étude de l’implantation ecclésiale au début du Moyen Âge danois permettra de saisir comment, et dans quelles mesures, la transformation du paysage accompagne, conforte et/ou provoque une mutation religieuse, politique et territoriale. Pour ce faire, on développera un inventaire des lieux de cultes (églises, cimetières) ainsi qu’un support SIG permettant de les replacer dans leur contexte géographique. Ces outils seront fondés sur la compilation et l’analyse d’un corpus de sources varié, nécessaire à la compréhension de la société danoise n’ayant livré des écrits que tardivement (XIIe siècle), composé de vestiges archéologiques, de monuments, de sources textuelles et de cartographies anciennes. Dans un premier temps, à partir des rares dossiers, il s’agira d’identifier les lieux, les étapes, les acteurs et les stratégies de la mise en place des premiers sites ecclésiaux dans le contexte de la conversion du pays (IXe-Xe siècles). Dans un second temps, on analysera de manière exhaustive trois fenêtres d’études (autour des diocèses de Roskilde, de Lund et d’Århus) pour saisir les relations spatiales entre les monuments chrétiens et leur territoire (lieux de pouvoir, habitats, sépultures) et donc s’interroger sur la manière dont l’Église contrôle et régule les pratiques sociales (XIe-XIIIe siècles). Ces thématiques questionneront plus globalement les similitudes et les divergences des systèmes cultuels, territoriaux et paysagers entre les périodes païenne et chrétienne : les églises, qui apparaissent au moment même de l’unification du royaume danois, jouent-elles, davantage que les lieux de l’ancien culte, un rôle clé dans l’organisation et la territorialisation du pays ?


La thèse permet finalement de s’interroger sur le processus de monumentalisation chrétienne dans un espace à la marge de l’Europe (et de la recherche française), hors des terres romanisées, et de tester le modèle valable pour l’Occident médiéval, notamment développé au sein de l’équipe IT&M du laboratoire du CEPAM. Est-on face, au Danemark, à un modèle propre, isolé, constitué sur l’héritage local ; s’agit-il plutôt d’un modèle importé comme tel depuis l’Occident ; ou encore a-t-on affaire à un modèle hybride, résultat d’un syncrétisme culturel ? Cette réflexion autour des lieux de culte, des lieux de pouvoir, de la christianisation, des paysages sacrés et des territoires médiévaux ancre le projet dans un dialogue transnational entre les écoles historiques française, anglo-saxonne et scandinave, et pluridisciplinaire, au croisement de l’histoire, de l’archéologie, de la géographie et de la sociologie.


Enseignement universitaire


2019-2020, Université Côte d’Azur (Nice)



  • UE d’Approfondissement en histoire médiévale en L2 : « Archéologie et histoire de la Scandinavie viking (VIIIe-XIIe siècles) » (20h)

  • UE d’Approfondissement en histoire médiévale en L2 : « Conversion, christianisation et interculturalité en Occident médiéval (VIe-XIIe siècles) » (20h)

  • TD L3 : « Soulèvements, révoltes et « émotions » en Occident à la fin du Moyen-Âge » (24h) 


Concours


Certifiée en histoire-géographie, détachée depuis le 01/09/2019


Cursus universitaire



  • Préparation aux concours de l’enseignement en histoire et géographie (CAPES, Agrégation), Université Lumière Lyon 2, 2016-2018

  • Master recherche Histoire et Archéologie des Mondes anciens et médiévaux, Université de Nice Sophia-Antipolis, 2014-2016

  • Licence d’Histoire, Archéologie, Histoire de l’Art et Patrimoine, Université de Nice Sophia-Antipolis, 2011-2014


Mémoires universitaires



  • La formation d’un paysage chrétien dans le Danemark médiéval. Contribution à l’étude spatiale des lieux de culte : IXe-XIIe siècles, Mémoire de Master 2, sous la direction de Michel Lauwers, Université de Nice Sophia-Antipolis, 2016

  • La christianisation de la Scandinavie : VIIIe-XIIe siècles, Mémoire de Master 1, sous la direction de Michel Lauwers, Université de Nice Sophia-Antipolis, 2015

Extrait de la production scientifique (HAL)

Filtrez par type

Ou par année

http://api.archives-ouvertes.fr/search/CEPAM/?q=authFullName_t:\"Angela%20Baranes\"&fq=docType_s:(ART%20OR%20OUV%20OR%20COUV%20OR%20DOUV%20OR%20THESE%20OR%20HDR%20OR%20COMM)&sort=docType_s%20asc&group=true&group.field=docType_s&group.sort=publicationDate_s%20desc&group.limit=50&rows=200&fl=docid,docType_s,label_s,uri_s,fileMain_s,citationFull_s,proceedings_s,producedDateY_i&wt=json{"grouped":{"docType_s":{"matches":0,"groups":[]}}}