Scancarello Olivier

Doctorant - Step (2022-)

La production lithique dans la Corne de l’Afrique au cours de l’Holocène, à la transition entre derniers chasseurs-cueilleurs et premiers éleveurs. Une approche techno-fonctionnelle.


Directrices : Isabelle Théry-Parisot et Lamya Khalidi

Tuteurs : Sylvie Beyries ; Clément Ménard (CERP Tautavel)

Mots clefs : Corne de l’Afrique, Holocène, Later Stone Age, Néolithique, industries lithiques

 

Projet de thèse

Le processus de néolithisation s’est déroulé à différents rythmes et échelles dans le monde. Dans la Corne de l’Afrique ce processus apparait tardivement, lors de changements climatiques et environnementaux importants. Les données (chronologiques, environnementales, archéologiques) dont nous disposons pour comprendre les sociétés préhistoriques de la Corne de l’Afrique à ce moment clé de notre histoire restent néanmoins très fragmentées. De plus, la définition et l’identification de différentes traditions culturelles au sein des productions lithiques sont très débattues et ne font pas l’objet de consensus, même en raison d’une énorme variabilité dans le temps et dans l’espace.

Dans le cadre du projet VAPOR-Afar, dirigé par L. Khalidi en région Afar (Ethiopie), une quarantaine de sites datant de l’Holocène ont été identifiés. Huit ont été fouillés et datés et témoignent d’une occupation presque continue de cette région durant une période de plus de 9 000 ans, de l’Holocène ancien à l’Holocène récent. Les sites les plus anciens (Lakora-03, Raso-02, Holocène ancien ; Det Bahari-01, Stromatolis, MS-01/02, SP-01, Holocène moyen) se caractérisent par une économie prédative dévouée à la pêche et à la chasse. Les industries lithiques semblent s’inscrire dans la tradition préexistante du Later Stone Age, orientée vers la production des lames et lamelles. La technique de percussion bipolaire et les pièces à dos sont attestées dans les sites de l’Holocène moyen mais absentes dans ceux de l’Holocène ancien. Enfin, les sites de Kurub-07 et Kurub-07-NE, daté au début de l’Holocène récent, témoignent de groupes humains du néolithique, dont l’industrie lithique se caractérise par une production d’éclats, par la présence de la technique de percussion bipolaire sur enclume et des pièces à dos géométriques.

Ce projet de thèse se propose d’étudier les industries lithiques des sites de Lakora-03, Raso-02, Det Bahari -01, Kurub-07 et 07-NE (environ 3500 pièces), dans le but de comprendre, dans une vision diachronique, les raisons des changements techno-économiques et culturels qui ont eu lieu au cours des millénaires. L’analyse des chaînes opératoires de la production lithique permettra d’acquérir d’importantes données pour comprendre les spécificités, les différences et les changements dans la technologie lithique et si ceux-ci sont liés à des changements sociaux-économiques, dans l’exploitation des ressources, ou d’adaptabilité à différents contextes écologiques. Les pièces à dos, dont la présence, en dépit d’une grande variabilité morphométrique et technologique, couvre des millénaires, feront l’objet d’analyses de morphométrie géométrique et fonctionnelles, dans le but de comprendre les raisons de cette variabilité et de cette persistance.

La définition et l’identification des spécificités de la production lithique, les éléments d’innovation et ceux de continuité, permettront de mieux définir les caractéristiques techno-économiques, les modalités d’exploitation du territoire, le degré de mobilité, ainsi que celui d’adaptabilité des sociétés préhistoriques de la Corne de l’Afrique au cours de l’Holocène.

 

Cursus

2021 : Ecole Post-Master de Spécialisation en Archéologie, spécialité Préhistoire et Protohistoire - Sapienza Università di Roma

2019 : Master Archéologie, spécialité Préhistoire et Protohistoire - Sapienza Università di Roma

2014 : Licence Patrimoine, Arts et Archéologie - Università degli Studi Roma Tre

 

Mémoires universitaires

Mémoire de l’Ecole Post-Master de Spécialisation : “Protocollo sperimentale per l’analisi tafonomica di industrie litiche. Il caso studio di Wadi Lazalim (Tunisia)”, sous la direction de Savino di Lernia et Cristina Lemorini, Sapienza Università di Roma, 2021.

Mémoire de M2: “Analisi spaziale intra-sito delle strutture in pietra del riparo di Takarkori (Libia sud-occidentale) nel corso dell’Olocene antico e medio (10.200 – 4.200 cal BP)”, sous la direction de Savino di Lernia et Marina Gallinaro, Sapienza Università di Roma, 2019.

 

Publications

2022 : Cancellieri, E., Bel Hadj Brahim, H., Ben Nasr, J., Ben Fraj, T., Boussoufara, R., di Matteo, M., Mercier, N., Marnaoui, M., Monaco, A., Richard, M., Mariani, G. S., Scancarello, O., Zerboni, A., di Lernia, S., “A late Middle Pleistocene Middle Stone Age sequence identified at Wadi Lazalim in southern Tunisia”. Scientific Reports, 12(1), 1-12.

2021: Scancarello, O., Gallinaro, M., di Lernia, S., “Site Organization and Mobility Strategies: The Early and Middle Holocene Stone Structures from Takarkori Rock Shelter (Southwestern Libya)”. Journal of Field Archaeology, 1-19.

2021: Scancarello, O., “Metodi integrati per il controllo cronostratigrafico e l’interpretazione di strutture in pietra. Un esempio dal sito di Takarkori, Libia sud‐occidentale”. In: Atti del Convegno Spring Archaeology, Siena 15-17 maggio 2020, edited by A. Bellotti, L. Luppino, M. Messineo and M. Scarcella, 53-61. Access Archaeology. Archaeopress, Oxford.

Extrait de la production scientifique (HAL)

Filtrez par type

Ou par année

http://api.archives-ouvertes.fr/search/CEPAM/?fq=authFullName_t:("Scancarello%20Olivier")&fq=docType_s:(ART%20OR%20OUV%20OR%20COUV%20OR%20DOUV%20OR%20THESE%20OR%20HDR%20OR%20COMM)&sort=docType_s%20asc&group=true&group.field=docType_s&group.sort=publicationDateY_i%20desc&group.limit=500&rows=6&fl=docid,docType_s,label_s,uri_s,fileMain_s,citationFull_s,proceedings_s,publicationDate_s,publicationDateY_i,authFullName_s,producedDateY_i,language_s,journalTitle_s,deptStructAcronym_s,domainAllCode_s&wt=json{ "grouped":{ "docType_s":{ "matches":0, "groups":[]}}}