Publication | Actes des XXXIIe rencontres – Variabilités environnementales, mutations sociales. Nature, intensités, échelles et temporalités des changements.

01 January 2012 par Laura Martinaux
Actes des XXXIIe Rencontres internationales d'Archéologie et d'Histoire d'Antibes, sous la direction de Frédérique Bertoncello et Franck Braemer.

Sous la direction de  Frédérique Bertoncello et Franck Braemer.

La perception des interactions entre les facteurs naturels et anthropiques sur l’évolution des environnements et des sociétés est une préoccupation majeure de la communauté scientifique, au croisement des sciences de la Terre, de l’Environnement et de la Société. La question centrale est celle de l’impact respectif des processus naturels (climatiques essentiellement) et anthropiques dans les dynamiques sociales et environnementales, que l’on peut désormais restituer avec de plus en plus de finesse. Pour dépasser les interprétations déterministes et mécanistes qui recherchent des relations directes de causes à effets, et envisager les relations sociétés-milieux dans la perspective d’un système en co-évolution, il est nécessaire de proposer des modèles de représentation et d’interprétation de plus en plus nuancés et adaptés à la variabilité des situations étudiées et des fonctionnements régionaux des géosystèmes et des anthroposystèmes. Cela passe par la mobilisation de données hétérogènes (climatiques, paléoenvironnementales, archéologiques, historiques…), souvent lacunaires, de résolutions chronologiques et spatiales variées et différents degrés de précision. De même, les effets des changements climatiques et des actions anthropiques sur les environnements et les sociétés ne se manifestent pas avec la même intensité, selon les mêmes rythmes ni les mêmes échelles. Pour confronter, dans l’espace et dans le temps, des dynamiques environnementales et sociales, des outils méthodologiques permettant de mesurer et de modéliser le changement commencent à être élaborés.
Ce sont ces questions de nature, d’intensité, de seuils, d’échelles et de temporalité des impacts climatiques et anthropiques, principaux enjeux de la modélisation des dynamiques socio-environnementales, qui ont été explorées au cours de ce colloque.

Our perception of the interactions between natural and human factors on environmental and social dynamics is a major concern of the scientific community at the crossing of Earth, Environmental and Social Sciences. The central question is the relative impact of natural (mainly climatic) and human processes on the evolution of ancient environments and societies, which we can now perceive with more accuracy. In order to go beyond mechanical and deterministic interpretations seeking direct causal links, and to consider on the contrary human-nature interactions in a co-evolutive perspective, it is necessary to propose finaly-tuned models adapted to the regional diversity of the geosystems and anthroposystems. This implies to mobilise heterogeneous data (climatic, palaeoenvironmental, archaeological, historical…), often incomplete, with various chronological and spatial resolutions and degrees of accuracy. Moreover, the intensity, rhythm and scale of the impacts of climatic changes and human activities on the environments and societies can differ greatly. News methods and tools allow change measurement and modelling in order to compare environmental and social dynamics, in space and time. This conference aimed to investigate these questions of nature, intensity, threshold, scale and temporality of the climatic and social impacts, key issues in the modelling of socio-environmental dynamics.

Prix: 40 €
ISBN 2-904110-52-6

Pour l’acheter : http://www.librairie-archeologique.com/index.html?produit=43470