Rocher de l’Impératrice, France – Epipaléolithique

Depuis 2013, Nicolas Naudinot, (enseignant-chercheur préhistorien, (Université Côte d’Azur, CNRS, CEPAM) et son équipe ont effectué des fouilles archéologiques dans l’abris du Rocher de l’Impératrice à Plougastel-Daoulas, près de Brest en Finistère, un projet de grande envergure qui a vu le jour grâce aux premiers travaux de Michel Le Goffic (Responsable du Centre départemental d’Archéologie du Finistère en retraite) à la fin des années 1980. Les découvertes faites sont exceptionnelles sur le plan scientifique car elles montrent les traces plus anciennes d’art en Bretagne. Par ailleurs, les sites des premiers temps de l’Azilien sont très rares, notamment ceux livrant de l’art. Le site permet ainsi d’enquêter sur les transformations techno-économiques des sociétés tardiglaciaires, sur leur rythme mais permet également d’étendre la réflexion au système symbolique. De plus, la présence des rayons associés à l’animal en font une figure unique pour la Préhistoire.

Même si de rares traces d’occupations rapportables à des périodes ultérieures ont été identifiées lors des fouilles, cet abri d’environ 10 m de long a essentiellement été occupé il y a environ 14500 ans au début de l’Azilien[[Culture archéologique du Paléolithique supérieur qui succède au Magdalénien et qui précède les industries de la transition Pléistocène-Holocène. Il est caractérisé par une simplification progressive du système technique ainsi que par le développement d’un art géométrique sur galets en parallèle de l’art figuratif.]]. Cette culture se développe durant le Tardiglaciaire, une époque qui succède à la dernière période glaciaire, et qui se caractérise par une tendance au réchauffement climatique entrecoupée de brusques et courtes périodes de refroidissement.
Les chasseurs aziliens ont laissé derrière eux des outils en silex et des déchets de taille. On trouve ainsi de nombreuses pointes de projectiles destinées à armer des flèches (probablement tirées à l’arc), des couteaux fréquemment raffutés, ou encore des burins permettant de racler ou graver différents matériaux durs. Il semblerait que l’abri sous roche du Rocher de l’Impératrice ait été occupé par de petits groupes de personnes durant de courtes périodes, essentiellement dans l’optique de mener des opérations de chasses dans les vallées en contrebas du site aujourd’hui submergées par la rade de Brest.

Au-delà de ces vestiges qui nous renseignent sur l’économie de ces premières sociétés aziliennes, le site a livré aussi des témoignages artistiques inédits en Bretagne et très rares pour cette période en Europe sous la forme de plaquettes de schiste gravées constituant les plus anciens témoignages artistiques de Bretagne. Les plaquettes les moins fragmentées présentent parfois des registres géométriques (hachures, quadrillages, zigzags…). Des traces de charbon de bois ont été identifiées dans les sillons de gravure de plusieurs plaquettes et suggèrent que ces supports étaient à l’époque également peints. Par ces découvertes, le Rocher de l’Impératrice joue ainsi le rôle de chaînon manquant et vient combler un important hiatus dans notre connaissance du Paléolithique supérieur européen. L’association de ce corpus exceptionnel à une riche industrie lithique[[Désigne l’ensemble des objets en pierre transformés intentionnellement par les humains ; des outils en pierre et des déchets liés à leur fabrication. Ces éléments permettent de dater un site et d’aborder l’économie de ces sociétés (statut des sites, régimes de mobilité, échanges…).]] nous permet d’étudier les processus de transformation des sociétés au cours de cette période marquée par d’importants bouleversements climatiques, en mettant notamment en évidence un probable décalage temporel entre changements techniques et symboliques.

Nicolas Naudinot a déposé une demande auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) pour poursuivre des opérations jusqu’en 2019. En effet, de nouvelles missions de fouilles seront nécessaires afin que ce site puisse nous dévoiler encore ses secrets sur la culture azilienne.

Plus d’informations

http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?article2460
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0173037

On en parle

– http://www.lefigaro.fr/culture/2017/03/17/03004-20170317ARTFIG00009-decouverte-d-un-incroyable-tresor-prehistorique-a-plougastel-daoulas.php
– https://www.archaeology.org/issues/263-1707/from-the-trenches/5632-trenches-france-paleolithic-engraved-tablets
– http://www.parismatch.com/Culture/Art/Les-tablettes-de-Plougastel-le-biscuit-des-archeologues-1326365
– http://www.lepoint.fr/science/bretagne-decouverte-d-un-tresor-archeologique-vieux-de-14-000-ans-20-03-2017-2113238_25.php
– https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/bretagne-les-exceptionnelles-galettes-prehistoriques-de-plougastel-daoulas_111446.amp
– http://www.nationalgeographic.com.es/historia/actualidad/toro-resplandeciente-otros-maravillosos-grabados-prehistoricos-aparecen-francia_11319
– http://www.hominides.com/html/actualites/plaquettes-gravees-plougastel-daoulas-14000-ans-1118.php
– http://www.cnrs.fr/inee/communication/breves/b255.html
– http://www.cotebrest.fr/2017/03/23/decouverte-des-plus-anciennes-traces-d-art-de-bretagne/
– http://www.letelegramme.fr/finistere/plougastel-daoulas/rade-de-brest-un-tresor-archeologique-mis-au-jour-15-03-2017-11435806.php
– http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/pres-de-brest-une-decouverte-archeologique-majeure-4861037
– https://armen.bzh/2017/02/27/oeuvres-art-paleolithique-rade-brest/
– http://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/prehistoire-prehistoire-decouverte-plus-anciennes-pierres-gravees-bretagne-66743/
– https://www.franceculture.fr/emissions/carbone-14-le-magazine-de-larcheologie/lart-prehistorique-le-psychanalyste-et-larcheologue
– http://www.cite-sciences.fr/fr/ressources/science-actualites/detail/news/azilien-dinsolites-pierres-gravees-decouvertes-en-bretagne/?tx_news_pi1%5Bcontroller%5D=News&tx_news_pi1%5Baction%5D=detail&cHash=811795f2063d34576d39f2bc664011cd
-https://fr.wikinews.org/wiki/France_:_d%C3%A9couverte_de_tablettes_datant_de_14_000_ans_dans_le_Finist%C3%A8re
– http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=16125
– http://earth-chronicles.com/science/archaeologists-told-about-the-discovery-which-was-concealed-for-several-years.html
– http://www.aktuelarkeoloji.com.tr/fransada-uzerinde-cesitli-hayvanlarin-betimlendigi-14-bin-yillik-tas-plakalar-kesfedildi


Emission « Chemins de Traverse » sur le sujet du 20 septembre 2017