Économies végétales et anthropisation dans les basses terres tropicales mayas (Amérique centrale) : approche anthracologique

Direction : Lydie Dussol

Contact : lydie.dussol@cepam.cnrs.fr

Sujet de M1 PPA pour l’année 2022-2023

Les anciens Mayas sont connus du grand public pour leur architecture monumentale, leur système d’écriture, leur calendrier et leurs connaissances astrologiques. Mais leur véritable génie résidait surtout dans leur capacité à s’adapter à des milieux tropicaux variés et en évolution permanente. L’organisation des cités mayas, caractérisée par un habitat très dispersé, et les nombreux vestiges d’aménagements agricoles et hydrauliques qu’on y trouve, témoignent de la diversité de leurs pratiques agroforestières, clé d’une gestion durable des ressources naturelles. Leurs systèmes économiques mais aussi symboliques reflètent aussi très largement une relation étroite au monde végétal dès les origines. Aujourd’hui, de plus en plus de chercheurs considèrent que l’effondrement de cette civilisation à la fin du premier millénaire de notre ère serait dû à une rupture de l’équilibre société-milieu, en raison d’un changement climatique ou d’une surexploitation des ressources.

Dans le cadre d’un mémoire de Master dans ce domaine, nous proposons à l’étudiant.e intéressé.e une formation à l’anthracologie (étude des charbons de bois en contexte archéologique) spécialisée sur les milieux tropicaux d’Amérique centrale et du Mexique. L’étudiant.e pourra ainsi aborder diverses questions selon ses centres d’intérêt : économie des combustibles, sylviculture/arboriculture, paléoenvironnement, anthropisation, changements climatiques, ou encore, pratiques rituelles liées au feu (rites d’abandon, rites funéraires, etc.). Le corpus et le(s) site(s) d’étude seront à discuter avec l’encadrante en fonction de la thématique choisie.

Maya forêt tropicale Guatemala
Le site archéologique de Uaxactun envahi par la forêt tropicale du Petén, Guatemala. Photo : L. Dussol

Quelques pistes de lecture :

  • Aguirre de Riojas, R., Pöll, E. de, 2007. Trees in the life of the Maya world. Brit press, Botanical Research Institute of Texas, Fort Worth, Texas.
  • Baudez, C.-F., 2004. Les Mayas, Guide Belles lettres des civilisations. Les Belles lettres, Paris.
  • Demarest, A., 2007. Les Mayas: grandeur et chute d’une civilisation. Tallandier, Paris.
  • Dussol, L., Elliott, M., Michelet, D., Nondédéo, P., 2021. Fuel economy, woodland management and adaptation strategies in a Classic Maya city: applying anthracology to urban settings in high biodiversity tropical forests. Vegetation History and Archaeobotany 30, 175–192. https://doi.org/10.1007/s00334-020-00776-0
  • Dussol, L., Elliott, M., Pereira, G., Michelet, D., 2016. The use of firewood in ancient Maya funerary rituals: a case study from Río Bec (Campeche, Mexico). Latin American Antiquity 27, 51–73. https://doi.org/10.7183/1045-6635.27.1.51
  • Dussol, L., Sion, J., Nondédéo, P., 2019. Late fire ceremonies and abandonment behaviors at the Classic Maya city of Naachtun, Guatemala. Journal of Anthropological Archaeology 56, 101099. https://doi.org/10.1016/j.jaa.2019.101099
  • Fedick, S.L., 2010. The Maya Forest: destroyed or cultivated by the ancient Maya? PNAS 107, 953–954. https://doi.org/10.1073/pnas.0913578107
  • Fedick, S.L., 1996. The Managed Mosaic: Ancient Maya Agriculture and Resource Use. University of Utah Press, Salt Lake City.
  • Ford, A., Nigh, R., 2016. Maya Forest Garden: Eight Millennia of Sustainable Cultivation of the Tropical Woodlands. Left Coast Press, Walnut Creek, California.
  • Morell-Hart, S., Joyce, R.A., Henderson, J.S., Cane, R., 2019. Ethnoecology in pre-Hispanic Central America: foodways and human-plant interfaces. Ancient Mesoamerica 30, 535–553. https://doi.org/10.1017/S0956536119000014