Guido Palmerini

Archéologue Parc national de la Majella - STEP & IT&M
Archéologie, Art rupestre, SIG, révolution numérique, outils et méthodes, céramiques, archéologiques et modèles 3D

Activités de recherches en archéologie programmée et préventive

  • 2020 : collaborateur du Parc National de la Majella pour mener à bien le "Majella Rock Art project"

  • Septembre-novembre 2020 : post-doctorat UCA Jedi /CEPAM "Majella Rock Art project"

  • Depuis septembre 2018 : collaborateur externe des autorités locales (SABAP Abruzzo) du ministère italien de la Culture

  • Depuis septembre 2016 : entreprise privée d'archéologie préventive, sous le statut d'autoentrepreneur




Majella Rock Art project

Dans les Abruzzes en Italie Centrale, le massif montagneux calcaire de la Majella bénéficie du statut de Parc national (PNM). Le classement des ermitages médiévaux du pape Célestin V au Patrimoine mondial a été proposé, ainsi que la candidature au label Géoparc UNESCO. Dans cette dynamique de mise en valeur, nous voulons développer l’étude des témoignages d’art rupestre. C’est un aspect de la recherche très faiblement exploité et connu essentiellement par des travaux de terrain de l’Université de Pise dans les années 1990. Pourtant, 33 sites de gravures et de peintures sur les parois des grottes et abris de la Majella et ses environs sont déjà connus, dont 9 ont été découverts ces dernières années. Ils forment la plus grande concentration de sites d’art rupestre de toute l’Italie centrale. Les connaissances à ce sujet sont maigres : aucune trace n’est datée directement, seules quelques-unes ont fait l’objet de comparaisons stylistiques à l’échelle méditerranéenne. Le projet appliquera les techniques les plus innovantes pour décrire et donner du sens à ces manifestations, établir un cadre chrono-culturel et analyser leurs transformations au cours du temps. Il livrera les informations nécessaires à leur conservation, la menace d’érosion étant forte.

Trois objectifs guident le projet : 1) terminer le recensement de l'art rupestre de la Majella et de ses environs, mener une analyse spatiale prédictive (SIG et prospections) ; 2) évaluer la composition physico-chimique des peintures de façon non-invasive, les échantillonner pour datations 14C, décortiquer l’évolution des images en palimpsestes figuratifs, les comparer ; 3) réaliser le premier outil de documentation digitale régional pour l’art rupestre. Des soutiens financiers et des collaborations sont établis (PNM, CNR italien, convention CEPAM/PNM).

Formation

  • Depuis 2019 : Membre ordinaire de l'Istituto Italiano di Preistoria e Protostoria

  • 2016 : Thèse de doctorat en Science, Univ. degli Studi G. d’Annunzio Chieti, Univ. degli Studi dell’Aquila. L'archéologie dans la révolution numérique : nouveaux outils et méthodes pour le développement des environnements d'apprentissage virtuels. Direction : R. Papi et L. Di Angelo

  • 2012 : Master Spécialisé en expertise de protection et conservation du patrimoine culturel et artistique des Abruzzes Università degli Studi G. d’Annunzio Chieti,

  • 2010 : Master 2 Recherche en Archéologie Università degli Studi G. d’Annunzio Chieti, Pier Luigi Calore : activité de recherche et conservation d'un inspecteur honoraire des antiquités en Italie à la fin du XIXe siècle.

Extrait de la production scientifique (HAL)

Filtrez par type

Ou par année

http://api.archives-ouvertes.fr/search/CEPAM/?fq=authFullName_t:("Guido%20Palmerini")&fq=docType_s:(ART%20OR%20OUV%20OR%20COUV%20OR%20DOUV%20OR%20THESE%20OR%20HDR%20OR%20COMM)&sort=docType_s%20asc&group=true&group.field=docType_s&group.sort=publicationDateY_i%20desc&group.limit=500&rows=6&fl=docid,docType_s,label_s,uri_s,fileMain_s,citationFull_s,proceedings_s,publicationDate_s,publicationDateY_i,authFullName_s,producedDateY_i,language_s,journalTitle_s,deptStructAcronym_s,domainAllCode_s&wt=json{"grouped":{"docType_s":{"matches":0,"groups":[]}}}