Aude Lazaro

Doctorante - Équipe IT&M

Doctorante - Equipe IT&M - Contrat Jeunes Doctorants Région PACA

Doctorat en Histoire et Archéologie des mondes anciens et médiévaux

Directeur : Michel LAUWERS

Université Côte d’Azur

Date du début de la thèse : 01/10/2019


Sujet de thèse : Genèse et développement de la chapelle en Provence orientale entre le XIe et le XVIe siècle

Mots clés : Chapelle, Lieu de culte, Provence orientale, Architecture, Archéologie du bâti


Cursus Universitaire


Master Histoire et Archéologie des Mondes Anciens et Médiévaux, Université Nice Sophia-Antipolis, 2017


Projet de thèse


Si les mentions de « chapelles » ne sont pas rares dans les documents du Moyen Âge, le mot était alors fortement polysémique et les réalités qu’il indiquait ne correspondent guère à ce que nous désignons aujourd’hui par ce terme. Qu’est-ce qu’une chapelle ? En proposant de remonter aux origines de la chapelle, tant dans les textes, où cette catégorie semble vraiment émerger, dans le cas de la Provence orientale, au XIIIe siècle , que sur le terrain, où des lieux de culte secondaires, parallèles au réseau paroissial, sont attestés par l’archéologie à une date plus précoce , puis en suivant les transformations de leur architecture, l’évolution de leurs fonctions et leur déplacement au sein du territoire, la thèse s’intéresse à l’établissement et à l’évolution d’une structure spatiale qui a progressivement polarisé l’organisation sociale et fixé un paysage dont l’âge baroque devait hériter.


Ce sont les travaux récents sur la polarisation ecclésiale, sur les dynamiques sociales liées aux pratiques religieuses et sur la dimension monumentale des lieux de culte qui orienteront ma démarche (Elisabeth Zadora-Rio, Michel Lauwers, Dominique Iogna-Prat).


D’un point de vue chronologique, il paraît pertinent de commencer cette étude au XIe siècle, lorsque furent construits ou reconstruits dans tout l’Occident des lieux de culte, dans le contexte de la « réforme grégorienne » qui voit l’institution ecclésiale, désormais distincte d’autres formes d’autorité et de pouvoir, s’efforcer de contrôler les populations, en les arrimant notamment autour d’églises et de chapelles qui cristallisèrent toutes sortes de pratiques sociales et religieuses. Après les crises de la fin du Moyen Âge, telle que la peste, à l’origine de nouvelles constructions de lieux de culte intermédiaires, la « réforme tridentine » (ou Contre-Réforme), destinée à rétablir une unité chrétienne affaiblie par le protestantisme et à promouvoir de nouvelles formes d’encadrement des fidèles, marque très certainement au XVIe siècle une nouvelle étape, qui pourra constituer le terme de l’enquête.


Le cadre géographique correspond aux territoires des cinq anciens diocèses de Grasse, Vence, Glandèves, Nice et Vintimille. Il s’agit d’une zone stratégique sur les plans politiques, militaires et économiques, mais aussi d’un espace géographique complexe, caractérisé par un fort gradient altitudinal. C’est entre des plaines littorales restreintes, qui ne furent aménagées que tardivement (XXe siècle), et des chaînes de haute montagne culminant à 3143 mètres que, jusqu’à la fin du Moyen Âge, s’est concentré un habitat réparti tout d’abord sur les collines et contreforts rocheux, puis dans les vallées.


L’objectif de la thèse, fondée sur un inventaire exhaustif des édifices qui apparaissent antérieurs au XVIIesiècle (289 édifices dénombrés pour le moment), est triple. Il s’agira d’abord de retracer  l’historique des lieux de culte (période de fondation, plan, architecture et superficie etc.). Il faudra ensuite les localiser au sein de leur environnement, pour comprendre les logiques d’implantation liées à l’espace géographique (relief, hydrographie) et au territoire (routes et chemins, habitat). Il conviendra enfin d’appréhender les fonctions des édifices (lieux de pèlerinage, protection, rôle funéraire, etc.), leur statut et leur gestion, dans le temps long.


Fondée sur un recours aux outils d’analyse statistique et aux SIG, l’étude du corpus de lieux de culte permettra de faire émerger des catégories d’édifices et des relations entre édifices rattachables à des contextes chrono-géographiques particuliers. Seules les caractéristiques principales seront renseignées pour la totalité du corpus. En s’appuyant sur cette typologie et ces réseaux, il sera possible d’identifier des dossiers précis, bien documentés par l’archéologie et les documents d’archive. L’étude de ces dossiers permettra d’affiner les caractéristiques de ces groupes d’édifices et, par prédictivité, de rattacher à ces groupes les chapelles ou églises pour lesquelles les données historiques et archéologiques sont lacunaires.

Extrait de la production scientifique (HAL)

Filtrez par type

Ou par année

http://api.archives-ouvertes.fr/search/CEPAM/?q=authFullName_t:\"Aude%20Lazaro\"&fq=docType_s:(ART%20OR%20OUV%20OR%20COUV%20OR%20DOUV%20OR%20THESE%20OR%20HDR%20OR%20COMM)&sort=docType_s%20asc&group=true&group.field=docType_s&group.sort=publicationDate_s%20desc&group.limit=50&rows=200&fl=docid,docType_s,label_s,uri_s,fileMain_s,citationFull_s,proceedings_s,producedDateY_i&wt=json{"grouped":{"docType_s":{"matches":0,"groups":[]}}}