Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Formation & Médiation > Formation continue > Ecole thématique Archéobios 2015 > Archive : Ecole thématique Archéobios 2012

Archive : Ecole thématique Archéobios 2012


Archives biologiques et biomatériaux en contexte archéologique



Coordinateurs : Isabelle Théry-Parisot & Lionel Gourichon
Secrétariat : Jeannine François
Lieu : Maison des Séminaires et CEPAM, Nice
Dates : 24-29 juin 2012


Soutenue par l’INEE (Institut Ecologie et Environnement) et l’INSHS (Institut des Sciences Humaines et Sociales) du CNRS, par l’INRAP (Institut national de Recherches Archéologiques Préventives) et par le réseau CAI-RN (Compétences Archéométriques Interdisciplinaires – Réseau National) de la Mission Ressources et Compétences Techniques du CNRS.

Contacts :
lionel.gourichon@cepam.cnrs.fr
isabelle.thery@cepam.cnrs.fr

 

Programme Archobios 2013

 

PRESENTATION

Objectif
L’école thématique Archéobios porte sur l’initiation et la mise à jour des connaissances en matière de prélèvements, échantillonnage, analyses et interprétation des archives biologiques et des biomatériaux en contexte archéologique.

L’objectif principal de cette école est de sensibiliser les acteurs de la fouille programmée et préventive au potentiel informatif de ces archives et aux diverses mesures à adopter depuis leur prélèvement sur le terrain jusqu’à leur conservation.

Situation
En contexte archéologique, les archives biologiques (e.g. graines et bois carbonisés, ossements, coquille, résines, traces, micro-organismes) et les biomatériaux constituent une part significative des restes associés aux éléments de l’habitat. Leur étude représente un énorme potentiel informatif pour l’archéologie et contribue fondamentalement à la compréhension et à la reconstitution de l’histoire des sociétés humaines et de leurs environnements.
Or, les enjeux réels de ces études et les protocoles de prélèvement sur le terrain se heurtent à certaines difficultés posées à la fois par les techniques d’échantillonnage requises par les analystes et par les contingences logistiques, structurelles et financières de la fouille. L’évolution permanente des disciplines étudiant ces vestiges, grâce à l’amélioration des méthodes archéométriques et aux innovations technologiques (instrumentation, informatique), vient ajouter un niveau de complexité supplémentaire.
Cette école a donc pour but de renforcer l’interaction et la collaboration entre les différents acteurs de l’archéologie autour des questions posées par les contraintes de l’archéologie de terrain (temps, moyens techniques et financiers) et par celles des analyses des archives biologiques.

Public concerné
Cette école thématique s’adresse aux chercheurs, ingénieurs, doctorants et post-doctorants amenés à diriger ou à participer à la mise en place de fouilles archéologiques ou de protocoles de prélèvement, tamisage, tri, conditionnement et conservation des archives biologiques.
Tout archéologue, quelle que soit sa spécialité, souhaitant élargir leur champ de ses connaissances à d’autres disciplines ou avoir un échange avec d’autres archéologues autour de leurs pratiques peuvent également se porter candidats.
Cette école doit ainsi répondre aux demandes exprimées par les archéologues confrontés à la découverte de vestiges botaniques ou fauniques nécessitant des protocoles adaptés, et n’ayant pas toujours les moyens, les connaissances ou les compétences pour mettre en place les stratégies d’échantillonnage, en l’absence de spécialistes sur le terrain.
Aucun pré-requis n’est demandé si ce n’est d’avoir déjà, de préférence, une expérience de la fouille ou du traitement des échantillons en post-fouille.

Modalités pédagogiques
L’école sera structurée autour de trois grandes sessions (archéozoologie, archéobotanique, archéologie biomoléculaire). Chacune d’entre elles comportera :
- une conférence introductive, présentée par un spécialiste reconnu, autour d’une problématique particulière mettant en jeu des archives biologiques et destinée à présenter l’état de la recherche et les principales avancées méthodologiques dans le domaine.
- un cours de mise à niveau sur les archives elles-mêmes (e.g. anatomie des plantes et des vertébrés, phytosociologie et éléments d’écologie, zootechnie).
- des exposés autour des méthodes de prélèvement, d’échantillonnage et de conservation sur le terrain (macrorestes/microrestes) et des outils d’analyse appliqués (de la fouille à la synthèse).
- des séances de TP en sous-groupes permettant de s’initier aux méthodes de laboratoire et d’appréhender certaines étapes de l’identification des restes.

Cette formation sera complétée par des réflexions et des échanges autour de l’organisation et l’application des projets sur le terrain de fouilles à travers :
- des conférences présentées par des archéologues autour de plusieurs cas d’étude (direction de chantiers, diversité des contextes) ou d’une problématique présentant les résultats d’une recherche interdisciplinaire.
- des exposés brefs (posters, diaporamas), présentés par les participants, sur des travaux personnels ou des retours sur expérience ouvrant plus largement la discussion autour de l’adaptation des prélèvements aux contraintes de terrains (terrains spécifiques, temps, couts, etc.).

Conséquences attendues
L’école thématique Archéobios permettra aux participants d’acquérir ou compléter les bases nécessaires pour :
- estimer le potentiel des vestiges biologiques conservés en rapport avec les problématiques du terrain d’étude ;
- rechercher et prélever méthodiquement les assemblages ou marqueurs spécifiques destinés à être étudiés dans cette optique ;
- inscrire le programme de fouilles et ses résultats attendus dans les principales thématiques de recherche explorées par les archéobiologistes ;
- s’insérer dans un réseau de spécialistes susceptibles de répondre aux attentes des archéologues conformément aux types de restes et aux contextes/périodes étudiés ;
- conférer une certaine autonomie et réactivité pour la mise en place de protocoles sur le terrain.

L’école thématique constituera un réseau d’échanges privilégiés mettant à la disposition de tous des solutions techniques, de la documentation bibliographique, des fiches de protocoles, l’adresse des laboratoires et des personnels (thématiques des labos/chronologie), une présentation des différentes formations universitaires et professionnelles.

Organisation

Comité scientifique
François BON (Pr., Univ. Toulouse, UMR 5608 - TRACES)
Jean-Philippe BRUGAL (DR - CNRS- UMR 6636 - LAMPEA, Aix en Provence)
Sandrine COSTAMAGNO (CR1- CNRS - UMR 5608 - (...)

Lire la suite


Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte