Nos tutelles

CNRS

Rechercher



Formations recherche

Archeobios
Stage tracéologie
Stage Silex

Médiation


Accueil > Actualités du CEPAM

Organisation conjointe des XIIe Colloque de l’Association AGER et XXXVIIe Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes : L’exploitation des ressources maritimes de l’Antiquité. Activités productives et organisation des territoires

11-14 octobre 2016

Organisation conjointe des XIIe Colloque de l'Association AGER et XXXVIIe Rencontres Internationales d'Archéologie et d'Histoire d'Antibes : L'exploitation des ressources maritimes de l'Antiquité. Activités productives et organisation des territoires

(Antibes 11, 12, 13 et Mougins 14 octobre 2016 – Frédéric GAYET, Ricardo GONZÁLEZ VILLAESCUSA

Introduction

En 2012, l’Assemblée Générale de l’association AGER a proposé de réaliser le congrès de 2016 sur la thématique globale « L’exploitation des ressources marines dans l’Antiquité », décision qui a été rati-fiée par l’Assemblée générale de 2014 tenue à Clermont-Ferrand. Les trois derniers congrès montrent les thématiques habituelles retenues par l’association AGER :

  • Paysages ruraux et territoires dans les cités de l’occident romain. Gallia et Hispania (2010)
  • Consommer dans les campagnes de la Gaule romaine (2012)
  • Produire, transformer et stocker dans les campagnes des Gaules romaines (2014) Les Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes ont comme axe principal les thématiques diachroniques et une forte vocation méditerranéenne, touchant différentes questions de la Préhistoire et de l’Antiquité au Moyen Age ; perspective qui sont aussi celles du CEPAM, labora-toire d’accueil de cette manifestation. Ci-dessous quelques sujets retenus
  • Exploitation des animaux sauvages à travers le temps (1992)
  • La dynamique des paysages protohistoriques, antiques, médiévaux et modernes (1996)
  • Implantations humaines en milieu littoral méditerranéen (2013) A ces thématiques, il faut rajouter celles des Rencontres de 1984 et 1985 qui traitaient directement du sujet :
  • L’exploitation de la mer. De l’antiquité à nos jours. La mer, lieu de production (t. I) (1984)
  • L’exploitation de la mer. De l’antiquité à nos jours. La mer, moyen d’échange et de communi-cation (t. II) (1985) La réalisation d’un congrès entre les deux associations sur une thématique commune aurait aussi un sens d’éphéméride trois décennies après les rencontres de 1984 et 1985, avec une volonté de traiter les interactions entre la mer et le littoral proche, dans leurs dimensions économiques et sociales du monde rural, entre l’Antiquité et le Moyen Age. Ce colloque constitue la 37e édition des Rencontres internationales d’archéologie et d’histoire d’Antibes, manifestation scientifique qui a lieu chaque année à l’initiative de l’UMR 7264 Cultures et environnements. Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge, et organisée sur trois journées par le CEPAM et l’Association pour la diffusion et la connaissance de l’archéologie (APDCA), avec le soutien de la Ville d’Antibes, qui met à disposition son Palais des Congrès, et avec celui qui est aussi sollicité auprès du CNRS, de l’Université de Nice-Sophia Antipolis et du Conseil Général des Alpes-Maritimes. Il constitue aussi la 12e édition du colloque de l’association AGER dont une journée sera dédiée à l’actualité de la recherche sur les campagnes de la Gaule romaine.

Les repères

Tous les littoraux seront concernés, de la Méditerranée aux côtes plus septentrionales (Océan, Manche, Mer du Nord). L’objectif est de comprendre l’exploitation du milieu littoral (la production et la transformation des produits) et le rôle de la production, circulation et les échanges maritimes dans les modes de peuplement et d’organisation territoriale. Deux espaces de nature et qualités diffé-rentes et de discontinuités bioécologiques qui apportent aux occupants un milieu hybride dont la construction des paysages anthropisés rend compte et tire un profit de cette position. On portera une attention spéciale à l’aménagement des espaces et des paysages côtiers : l’habitat, les digues, les prai-ries salées, les cultures, les marais salins, et les interactions entre les activités d’exploitation des res-sources marines et l’exploitation agraire, en mettant en évidence les liens étroits entre l’agriculture et la pêche, voire l’élevage...

Il faudra accorder une particulière attention à la distinction entre terroirs amphibies (qui bénéficient des deux éléments : marais, lacs et lacunes littorales, fleuves et rivières, prés inondables par la mer…) et terroirs mixtes (dont les communautés s’approprient des milieux aquatiques et terrestres) qui in-tègrent les systèmes d’exploitation halieutiques, agricoles et pastoraux. Ce sont donc les formes d’appropriation et de contrôles territoriaux élaborées par les communautés littorales qui nous inté-ressent.
Le cadre chronologique préférentiel est l’Antiquité au sens large (II siècle avant J.-C. – haut Moyen Age) en mettant en perspective ce qui s’amorce dans la période précédente ou se pérennise dans la période suivante. Les propositions de communications dépassant ce cadre, pourront être acceptées si elles apportent un éclairage particulier aux thématiques proposées par le colloque en tenant compte de la tradition diachronique du colloque APDCA d’Antibes.
C’est pourquoi il nous paraît plus intéressant d’appréhender la question en termes de « maritimité », entendue comme la variété des façons de s’approprier et d’apprivoiser la mer, et dans ce cas, du point de vue des activités productives, ce qui exclut le commerce et les échanges comme simple témoin de la production.
Pour ce faire, nous aborderons le territoire maritime comme un système spatialisé en nous deman-dant comment la territorialité se forme en tant que relation primaire à la mer, comment le réseau des lieux est pratiqué et vécu et enfin comment les référentiels sont représentés par des échelles multiples et se conforment à un système complexe de rapports spatiaux en correspondance avec l’exploitation des ressources.
Il s’agit de vérifier sur l’application des critères que les sociétés de l’Antiquité ont cru répondre à ses besoins économiques et territoriaux dans la configuration de son territoire maritime.

Thématiques

Dans un tel congrès les communications devront s’intéresser à des thématiques variées dont la liste n’est pas exhaustive :
Session 1 : Installations et productions

  • Installations de traitement des produits de la mer.
  • Les ressources marines (distribution, production et transformation) : espèces animales ou vé-gétales, biotopes, migrations…
  • Outillages et techniques : pêche, coraillage…
  • L’aquaculture et les viviers à poissons.
  • La transformation, stockage et conservation des produits de la mer : salaisons, pourpre…
  • La production et transformation du sel. Session 2 : Dynamiques du peuplement littoral
  • Variables environnementales d’implantation et d’exploitation.
  • Distribution, caractérisation et hiérarchisation des sites visibles et repérables sur la côte (parcs, bassins et engins piscicoles, installations de pêcheurs éphémères ou en ports et mar-chés de distribution…).
  • Relations entre les lieux de production avec l’économie rurale.
  • Méthodes et techniques d’étude : archéologie expérimentale, études sédimentologiques pour l’identification des marais salants. Session 3 : Les paysages littoraux
  • Modes de représentation de la nature (mer, littoral) ; iconographie halieutique et des espèces marines.
  • Les paysages maritimes ou « seascapes » : villages portuaires en relation directe avec l’exploitation.
  • Les interactions entre les activités d’exploitation des ressources marines et l’exploitation agraire, en mettant en évidence les liens étroits entre l’agriculture et la pêche, voire l’élevage.

Comité scientifique

  • Bernal-Casasola, Darío (Universidad de Cádiz)
  • Botte, Emmanuel (CNRS- Centre Camille Jullian)
  • Delaval, Eric (Musée Archéologique d’Antibes)
  • Deru, Xavier (Université de Lille III - UMR 8164 HALMA)
  • Gayet, Frédéric (Université de Nice Sophia Antipolis – UMR 7264 CEPAM)
  • García Vargas, Enrique (Universidad de Sevilla)
  • González Villaescusa, Ricardo (UNS-UMR 7264 CEPAM)
  • Lafon, Xavier (Université d’Aix-Marseille)
  • Leveau, Philippe (Université d’Aix-Marseille)
  • Rechin, François (Université de Pau et du pays de l’Adour)
  • Schörle, Katia (UNS-UMR 7264 CEPAM)
  • Trément, Frédéric (Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)
  • Comité organisateur
  • Gayet, Frédéric
  • González Villaescusa, Ricardo
  • Schörle, Katia
  • Rechin, François

Appel à communication :

appel à communication (Fr)
  • Organisation conjointe des associations APDCA et AGER du XIIe Colloque de l’Association AGER et des XXXVIIe Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes L’exploitation des ressources maritimes de l’Antiquité. Activités productives et organisation des territoires
appel à communication (English)
  • Joint organisation of the eleventh APDCA AGER conference and XXXVIIth Antibes International Colloquium on Archaeology and History The exploitation of maritime resources in antiquity : productive activities and organisation of associated territories
appel à communication (Spanish)
  • Organización conjunta de las asociaciones APDCA y AGER del XIIº Coloquio de la Asociación AGER y de los XXXVIIº Encuentros Internacionales de Arqueología e Historia de Antibes La explotación de los recursos marínos en la Antigüedad. Actividades productivas y organización de los territorios

Préinscription au colloque

pré inscription auditeurs
pré inscription intervenants
pré inscription journée AGER
Registration Form, Antibes, AGER

Programme

Programme et résumés du colloque

Direction

Secrétariat

Tél : 33 (0)4 89 88 15 19
cepam@cepam.cnrs.fr

Venir au CEPAM : plan et indications

Pour venir au CÉPAM

Université Nice Sophia Antipolis
Pôle Universitaire Saint Jean d’Angély
SJA 3 – CEPAM UMR7264 – CNRS – UNS
24, avenue des Diables Bleus
F - 06357 Nice Cedex 4

Visualiser la carte