02. Module Approche systémique des cultures matérielles, 1ère séquence (3 ECTS)

Ce module vise à exploiter les connaissances acquises au cours du premier semestre par les étudiants dans l’étude du matériel lithique. Ils seront en effet amenés à mobiliser les connaissances acquises en pétroarchéologie, technologie lithique et tracéologie, afin de discuter des systèmes paléo-économiques des groupes préhistoriques. Après un CM destiné à leur présenter des notions théoriques sur les systèmes de mobilité préhistoriques et les différentes approches permettant de les aborder, les étudiants seront amenés, lors de TD, à développer cette réflexion sur des collections lithiques.

03. Module géochronologie des paléoenvironnements – forçages anthropiques et climatiques (3 ECTS)

Ce module comporte des cours magistraux sur les climats à partir de l’étude d’archives sédimentaires marines et de milieux sédimentaires continentaux. Seront plus particulièrement traités les climats postglaciaires des Alpes à la Méditerranée et les forçages anthropiques depuis la fin du Néolithique. Les travaux dirigés seront dédiés à l’apprentissage des méthodes de caractérisation des formations sédimentaires : susceptibilité magnétique, spectro-colorimétrie et granulométrie ; paléo-pédologie et micro-morphologie.

04. Module Physico-chimie des archéomatériaux (3 ECTS)

Cet enseignement propose aux étudiants de se familiariser avec les méthodes physcio-chimiques permettant d’accéder à certaines informations contenues dans les archéomatériaux. Après deux séances d’introduction aux approches physico-chimiques des matériaux, les enseignements sont dédiés aux méthodes d’examen (observations macro- et microscopiques), aux techniques d’analyse et aux modes d’observation à différentes échelles ainsi qu’aux questions environnementales. Trois séances sont dédiées à l’approche des chaînes opératoires mises en œuvre pour la production des matières colorantes, des céramiques et des métaux. Deux séances abordent le matériel osseux et les matériaux organiques amorphes comme sources d’information archéologique.

Bibliographie – quelques pistes de lecture

Généralités sur la Préhistoire et l’archéologie

 Bon F., 2009, Préhistoire, la fabrique de l’Homme. Seuil, l’univers historique, 325 p.

 Gallay A., 1986, L’archéologie demain. Belfond/sciences, 320 p.

 Garcia D., Le Bras H., 2017, Archéologie des migrations. Paris, La Découverte, Inrap, 390 p.

 Leroi-Gourhan A., 1943, L’homme et la matière. Albin Michel, 348 p.

 Leroi-Gourhan A., 1945, Milieu et techniques. Albin Michel, 475 p.

 Leroi-Gourhan A., 1956, Libération de la main. Problèmes 32, 6-9.

 Leroi-Gourhan A., 1964, Le geste et la parole. Technique et langage. Albin Michel, 323 p.

 Leroi-Gourhan A., 1965, Le geste et la parole. La mémoire et les rythmes. Albin Michel, 285 p.

 Renfrew C., Bahn P., 2008, Archaeology: Theories, Methods, and Practice. Thames & Hudson, 656 p.

 Renfrew A.C., 2008, Prehistory: The Making of the Human Mind. Modern Library.

Généralités sur les archéosciences (hors datation)

 Brugal J.-Ph. (dir.), 2017, TaphonomieS. Editions des Archives contemporaines. Collection Sciences Archéologiques.

 Balasse M., Brugal J.-Ph., Dauphin Y., Geigl E.-M., Oberlin C., Reiche I., 2015, Messages d’os. Archéométrie du squelette animal et humain. Editions des Archives contemporaines. Collection Sciences Archéologiques.

 Colombini M. P., Modugno F. (eds), 2009, Organic Mass Spectrometry in Art and Archaeology, Wiley edition, Pisa, 493 p.

 Dillmann P., Bellot-Gurlet L., 2014, Circulation et provenance des matériaux dans les sociétés anciennes. Éditions des Archives Contemporaines. Collection Sciences Archéologiques.

 Mills J. S., White R., 1994, The Organic Chemistry of Museum Objects, Butterworth Heinemann edition, second edition, Oxford, 206 p.

 Pollard M., Heron C., 2008, Archaeological Chemistry, RSC Publishing, second edition, Cambridge, 438 p.

 Pollard M., Batt C., Stern B., Young S. M. M., 2007, Analytical Chemistry in archaeology. Manuals in archaeology, Cambridge University Press, Cambridge, 404 p.

 Price T. D., Burton J. H., 2010, An introduction to archaeological chemistry, Springer.

 Regert M., Guerra M.-F. (collab. G. Dupuis), 2015, Physico-chimie des matériaux archéologiques et culturels. Editions des Archives contemporaines. Collection Sciences Archéologiques.

 Regert M., 2011, Analytical strategies for discriminating archaeological fatty substances from animal origin. Mass Spectrometry Reviews 30 (2), 177-220.

 Regert M., Guerra M.-F., Reiche I., 2006, Physico-chimie des matériaux du patrimoine culturel – Partie 1. Techniques de l’Ingénieur P 3780, pp. 1-21 et P 3782 pour la bibliographie.

 Regert M., Guerra M.-F., Reiche I., 2006, Physico-chimie des matériaux du patrimoine culturel – Partie 2. Techniques de l’Ingénieur P 3781, pp. 1-11 et P 3782 pour la bibliographie.

 Thiébault S., Depaepe P. (dir.), 2013, L’archéologie au laboratoire. Paris, La Découverte, Universcience, Inrap, 291 p.

 Winefordner J.D. (ed.), 2000, Modern Analytical Methods in Art and Archaeology. Wiley-Interscience, New York, 755 p.

Datation

 Evin J., Ferdière A., Lambert J.-N., Langouët L., Lanos P., Oberlin C., 1998, La datation en laboratoire. Collection « Archéologiques », Édition Errance, Paris, 191 p.

 Langouët L., Giot P. R., 1992, La datation du passé. La mesure du temps en archéologie. Édition G.M.P.C.A., Rennes, 243 p.


Conservation / restauration

 Berducou M., 1990, La conservation en Archéologie, Masson, Paris.

 Gilardoni A., 1994, X-Rays in Art, Grafica & Arte Bergamo, Bergamo.

 Guerra M.-F., 2008, Archaeometry and museums: fifty years of curiosity and wonder. Archaeometry 50, 951-967.

 Lang J., Middleton A., 1997, Radiography of Cultural Materials, Butterworth-Heinemann, Oxford.

 Taft W. S. and Mayer J. W., 2000, The Science of paintings, Springer, New York, 236p.

 Thomson G., 1986, The Museum Environment, Butterwoths, second edition, Londres.

Chimie : pour une initiation

 Atkins P., 2005, Le parfum de la fraise. Mystérieuses molécules. Dunod, Paris, 263 p.

 Atkins P. 1989, Molécules au quotidien.

 Rouessac F., Rouessac A., Cruché D., Duverger-Arfuso C., Martel A., 2009, Analyse chimique – Méthodes et techniques instrumentales, 7ème édition, Dunod, Paris.

Quelques autres références citées dans le cours

 Cloquet C., Carignan J., Lehmann M. F., Vanhaecke F., 2008 Variation in the isotopic composition of zinc in the natural environment and the use of zinc isotopes in biogeosciences: a review (vol 390, pg 451, 2008). Anal Bioanal Chem 392 (1-2), 319.

 Costamagno S., Herrscher E., 2017, Modes alimentaires de Lascaux aux fastfoods. Prospectives de l’INEE, Bordeaux, février 2017.

 Günther T., Jakobson M., 2016, Genes mirror migrations and cultures in prehistoric Europe – a population genomic perspective. Current Opinion in Genetics & Development 41, 115-123.

 Jaouen K., Balter V., Herrscher E., Lamboux A., Telouk P., Albarède F., 2012, Fe and Cu stable isotopes in archeological human bones and their relationship to sex. American Journal of Physical Anthropology 148 (3), 334-40.

 Jaouen K., Pons M.-L., Balter V., 2013, Iron, copper and zinc isotopic fractionation up mammal trophic chains. Earth and Planetary Science Letters 374, 164-172.

 Moffat I., 2014, Isotope Geochemistry in Archaeology. Encyclopedia of Global Archaeology, 4106-4111.

 Reynard L. M., Henderson G. M., Hedges R.E.M., 2010, Calcium isotope ratios in animal and human bone. Geochimica et Cosmochimica Acta 74 (13), 3735-50.

05. PPR2 – Projet en milieu professionnel – terrains, méthodes et théories (18 ECTS)

Cette formation a pour but de confronter l’étudiant aux différents aspects de la recherche par une participation active à l’ensemble des activités du laboratoire :

  • (i) terrain (séjours d’une à deux semaines maximum sur des chantiers de fouille ou de prospection archéologique ou paléo-environnementale, excursions sur des terrains naturalistes ; initiation aux outils de terrain),
  • (ii) participation à des travaux de laboratoire (étude de collections au laboratoire ou en musée, constitution et consultation de référentiels, études à la paillasse ; initiations aux différentes méthodes de laboratoire et approfondissement d’un groupe de méthodes spécifiques),
  • (iii) connaissance du milieu professionnel (administration et institutions de recherche, dispositifs de valorisation et de conservation : éditeurs, musées, parcs ; initiation à la conduite de projet).
    Ce bain en laboratoire amènera l’étudiant à côtoyer l’ensemble des personnels de recherche qui seront amenés à s’impliquer auprès des étudiants et à leur transmettre des connaissances techniques et scientifiques. L’étudiant préparera un rapport de cette expérience qui sera soutenu au mois de juin après avoir été relu et corrigé par ses encadrants. Ce rapport rendra compte du travail réalisé en M1 dans le champ disciplinaire dans lequel le sujet a été défini (culturaliste ou environnemental) et le contextualisera (si le sujet est défini dans le champ culturaliste, la contextualisation sera environnementale et vice versa).