Luana Batista Goulart

Doctorante – DYNAPP
Directeur(e)s : Gérald Quatrehomme et Isabelle Séguy
Date du début de la thèse : 10/10/2016
Mots-clefs : bioanthropologie, archéologie de la peste, approche genrée en bioanthropologie

Sujet de thèse :
Malnutrition, vulnérabilité et genre : les morts de la peste à Martigues (Bouches-du-Rhône - XVIIIe siècle)

Objectif de la thèse :
La dernière grande épidémie de peste en France a touché la Provence et le Haut Languedoc en 1720-1722, tuant près du quart des habitants de cette région. La ville de Martigues (Bouches-du-Rhône) a été affectée par cette épidémie et a perdu un tiers de ses habitants entre octobre 1720 et juin 1721. Avant l’épidémie de peste, la région avait été affectée par plusieurs épisodes de famine, de la fin du XVIIe siècle à la veille de la peste. Certaines des victimes de la peste ont été touchées par un ou plusieurs épisodes de malnutrition durant leur enfance ou leur adolescence. Considérant les effets que les famines et la malnutrition chronique peuvent avoir sur le développement et la santé des individus, notre projet de recherche a pour objectif d’évaluer l’impact des stress alimentaires sur un échantillon ostéoarchéologique de victimes de la peste dite “de Marseille”. Cette collection de squelettes présente un double avantage : d’une part, la cause de leur mort est parfaitement connue ; d’autre part, leur décès est survenu dans un temps très bref (moins d’un an).
A partir de ce contexte rare en archéologie de la peste, nous chercherons à répondre à quatre questions principales :
1) Les victimes de la peste ont-elles été rendues plus vulnérables à l’épidémie en raison des épisodes de malnutrition qu’elles ont vécus ? Les documents historiques ont permis d’établir les différentes disettes qui ont affectées la population de Martigues ; il s’agit d’étudier les marqueurs de stress liés à la malnutrition sur les matériel osseux et dentaire dont nous disposons (sachant que les squelettes considérés sont un sous-échantillon représentatif de la population de Martigues).
2) Les victimes de la peste ont-elles été rendues plus vulnérables par les épidémies qui sévissaient de manière endémique dans la région ? Nous en rechercherons les traces à travers des indicateurs paléopathologiques.
3) La situation maritime de la ville a-t-elle influencée l’alimentation de ses habitants, en période normale et en situation de disette ou famine ? Et quel rôle a –t-elle joué durant la peste?
4) Les hommes et les femmes ont-ils été affectés par la famine de la même manière ? La peste les a-t-elle atteint avec la même intensité ? Nous conduirons ici une approche genrée, tout à fait novatrice en France pour la discipline bioanthropologique, pour englober tout à la fois le social et le biologique dans l’interprétation de nos résultats.

Cursus universitaire :
Master 2 « Histoire et archéologie des mondes anciens et médiévaux », Université de Nice Sophia Antipolis, 2016, mémoire : Genre et alimentation : étude de faisabilité en bioanthropologie (le cas du cimetière médiéval de Larina, Isère, France). (disponible en ligne)
Master « Archéologie », Université Fédéral de Sergipe (Brésil), 2014, mémoire : Les processus de formation archéologiques de sites de naufrages : une proposition systématique d'études. (disponible en ligne)
License « Communication Sociale et Journalisme », Université Mackenzie (Brésil), 2009, mémoire : Analyse de la couverture sur l’exposition : Monet, le Maître Impressionniste.

Communications
Batista-Goulart Luana. 2018. Sex and gender interactions in the study of past populations’ life conditions. Cicle de séminaires inHOPPE – CEPAM Autour des populations du passé. Séance 6 février 2018 : Le genre au fils du temps. Paris – France, 6 février 2018.
Batista-Goulart, Luana; Séguy, Isabelle. 2017. Biological plasticity: sex and gender interactions in Bioarchaeology. In : Workshop International Gender and Change in Archaeology, 19 et 20 octobre 2017. Lisbonne, Portugal.
Batista-Goulart, Luana; Tzortzis, Stéfan; Séguy, Isabelle ; Quatrehomme, Gérald. 2017. Intrapopulation growth variation analysis using femur length: the case of Martigues plague victims (south of France – 1720-1721). In: 19th Annual Conference of the British Association for Biological Anthropology and Osteoarchaeology (BABAO), 8-10 septembre, 2017. Liverpool- Royaume-Uni. (disponible en ligne)
Batista-Goulart, Luana et Séguy, Isabelle. 2016. Gender and diet: experimental study in bioanthropology (the case of the cemetery of Larina, France). In: Food for thought - interdisciplinary responses to dietary studies in bioarchaeological research (Section) - 22nd Annual Meeting of the European Association of Archaeologists 2016, Vilnius – Lituanie. (disponible en ligne)
BATISTA-GOULART, Luana. 2013. A methodology for studying shipwreck sites formation processes. In: 19th Annual Meeting of the European Association of Archaeologists 2013, Pilsen – République Tchèque.

Organisation de manifestations scientifiques
Trémaud, Caroline; Belard, Chloé; Batista-Goulart, Luana. 2018. Cicle de séminaires inHOPPE – CEPAM Autour des populations du passé. Séance 6 février 2018 : Le genre au fils du temps.. Paris – France, 6 février 2018.
Trémaud, Caroline; Belard, Chloé; Batista-Goulart, Luana. 2017. Cicle de séminaires inHOPPE – CEPAM Autour des populations du passé. Séance 5 décembre 2017 : Sexe, Genre et Migrations.
Batista-Goulart, Luana; Séguy, Isabelle. 2017. Workshop International Approches genrées des populations du passé: archéologie - bioanthropologie – histoire. Sophia Antipolis – France, 7 juin 2017.

Production scientifique (écrite) depuis 2011

Batista-Goulart Luana, 2017. Gênero e Alimentação: estudo de viabilidade em bioarqueologia (o caso do cemitério medieval Larina, Isère – França). Revista de Arqueologia. (ACLN)

tél : +33 (0) 489 15 24 35