Audrey Roussel

Doctorante – GReNES
Directrice de thèse : Martine Regert (UMR 7264 CEPAM).
Co-directeur : Jean- Philip Brugal (UMR 7269 LAMPEA).
Tuteur : Lionel Gourichon (UMR 7264 CEPAM).

Projet de Thèse


Stratégies de subsistance et mobilité, au Paléolithique moyen, dans le Midi de la France – Approches archéozoologique et cémentochronologique.

L’objectif de cette thèse est de renouveler nos connaissances des stratégies de subsistance et de la mobilité des sociétés du Paléolithique moyen dans le Midi de la France, en développant une approche combinant archéozoologie et cémentochronologie. Cette recherche vise à mettre en évidence les modes de gestion des ressources alimentaires et d’occupation des territoires par les populations néandertaliennes ou pré-néandertaliennes du Midi de la France.

Le corpus est composé des gisements archéologiques du Lazaret (Alpes-Maritimes), la Combette (Vaucluse), la Baume Bonne (Alpes-de-Haute-Provence), les Canalettes (Aveyron), Pié Lombard (Alpes Maritimes) et Mandrin (Drôme), qui couvrent plusieurs phases climatiques, depuis la fin du stade isotopique 6 jusqu’au début du stade 3 (entre 130 et 40 mille ans). Les résultats obtenus permettront de tester les hypothèses proposées concernant la fonction et la saison d’occupation de ces sites.

Les approches sur les saisons d'abattage donneront la possibilité d’inférer sur le degré d'anticipation de ces sociétés en lien avec leurs besoins, les choix réalisés par rapport aux contraintes environnementales mais aussi les aspects culturels à l'œuvre dès ces périodes anciennes.

A travers ces analyses des restes fauniques, en particulier des vestiges dentaires, l’ensemble des données obtenus pour les gisements considérés permettront de mener des études comparatives sur les comportements de subsistance des Néandertaliens et tenter d’approcher l’organisation socio-économique et les modalités de fonctionnement des sociétés néandertaliennes ayant occupé le sud de la France.

Mots clefs : Archéozoologie, Cémentochronologie, Paléolithique moyen, stratégies de subsistance, Néandertal.

Formation Universitaire



  • Master I & II en Archéologie Préhistorique, spécialisation en Archéozoologie, Jean-Philip Brugal (Directeur), Pierre Magniez (Suivi Scientifique), Université Aix-Marseille (2014-2016).

  • Bachelor en Anthropologie : Ethnologie, Etno-linguistique, Anthropologie Biologie et Archéologie (licences 1 à 3), Mention Bien (A-), Université de Montréal (2010-2013).

  • Mineure en Arts et Sciences, Université de Montréal (2009-2010).


Bibliographie (PDF)

Production scientifique (écrite) depuis 2011