Annuaire

Retrouvez les profils de toute l'équipe du laboratoire.

Filtrer par
1
A
Océane Acquier Doctorante – IT&M

Directrice : Rosa-Maria DESSÌ
Université Côte d’Azur
Date du début de la thèse : 01/10/2015

Sujet de thèse :
Signes, images et paroles dans les peintures murales des lieux de culte du sud de l’arc Alpin du XIVème au XVIème siècle (Provence orientale, Ligurie, Piémont)
Mots-clefs : Peinture murale, Inscription, Culture visuelle, Prédication, Arc Alpin

Cursus universitaire


Master Histoire et Archéologie des Mondes Anciens et Médiévaux, Université Nice Sophia-Antipolis, 2015
Licence Histoire de l’Art et Archéologie, Université Bordeaux 3 Montaigne, 2013

Projet de thèse


Les peintures murales réalisées entre le XIVe et le XVIe siècle dans des lieux de culte du sud de l’arc alpin révèlent la présence abondante d’inscriptions. Les mots peints, divers dans leurs dispositifs visuels : tant dans leurs couleurs, leurs écritures, dans leurs orientations, leurs densité mais aussi dans leurs langues et contenus, nouent des relations complexes avec l’image dans laquelle ils évoluent. L’étude de ces peintures murales, avec un langage et des codes tant figurés, graphiques que conceptuels, ancrée dans leur contexte de création puis de transmission, constitue la visée de ma recherche.

La genèse, la lecture, la diffusion et la réception de ces productions singulières seront analysées à travers le prisme de la prédication itinérante. Force est de constater que de nombreux exemples d’association de figures et d’inscriptions sur les murs des lieux de culte sud-alpins, renvoient à une culture visuelle liée à l’acte verbal. Aux paroles peintes mises en scène dans les images font écho des discours réellement prononcés par des prédicateurs. Ces cycles muraux semblent pérenniser visuellement les messages entendus lors de sermons. Les correspondances multiples et à divers niveaux sont telles, entre la prédication et les représentations murales associant textes et images, que ces cycles peuvent être définis comme de véritables sermons peints, prêchant à chaque instant, à tous les observateurs des lieux de culte. L’objectif de la recherche est de parvenir à décrypter ces images particulières qui correspondent au mode de communication d’une époque donnée. L’angle d’approche ainsi adopté pour cette thèse est, en l’état actuel de la recherche, largement inédit et original.

Le dernier travail d’une certaine ampleur portant sur les peintures murales des régions au sud des Alpes à la fin du Moyen Âge est celui de Marguerite Roques, publié en 1961, sur les peintures du sud-est de la France. M. Roques avait perçu l’importance des inscriptions au sein des images et leur fonction de signes visuels signifiants [Roques 1961, p. 74-79]. La plupart des travaux postérieurs ont certes relevé, dans un certain nombre de cas, les inscriptions, en en proposant parfois une transcription, mais sans que le texte soit étudié dans son rapport avec l’image. Des travaux récents consacrés aux peintures murales romanes, comme ceux de Vincent Debiais [2010], ont en revanche renouvelé l’étude des rapports entre images et textes. Par ailleurs, l’interprétation de ces signes à travers le prisme de la prédication, commence à se développer de manière ponctuelle [Delcorno, 2011]. Mais dans cette perspective, le corpus étudié dans le cadre de la thèse (284 lieux de culte) est largement inédit et méconnu. Finalement, c’est de ces types de démarche que je m’inspirerai en m’efforçant en outre d’analyser avec précision la place des images et des inscriptions au sein des monuments, comme y invitent les travaux menés au CEPAM au sein de l’équipe IT&M.

Communications


Conférence, séminaire et journée d’étude

  • ACQUIER O., Images et inscriptions dans les chapelles de l’arc alpin à la fin du Moyen Âge, Séminaire organisé par le Service des Monuments Historiques, DRAC PACA, et l’équipe de recherche IT&M, UMR CEPAM (Université Côte d’Azur, CNRS), Les peintures murales : Approches opérationnelles et historiques, Nice (13-14 /04/2018)

  • ACQUIER O., Objets épigraphiques et images infernales dans les peintures murales des lieux de culte du sud de l’arc alpin (XIVe-XVIe siècle), Séminaire organisé par Rosa Maria Dessì (UMR CEPAM Université Côte d’Azur/CNRS), équipe IT&M et Didier Méhu (Université Laval, Québec, professeur invité UCA, CEPAM), Signes et images dans l’église médiévale. Nouvelles perspectives, Nice (16-17/03/2018)

  • ACQUIER O., Texte, Image et Parole dans les peintures murales des lieux de culte du sud de l’arc alpin (XIVe-XVIe siècle), Séminaire CEPAM, Lazare et le mauvais riche : mise en texte, mise en images, mise en drame, Nice (07/04/2017)

  • ACQUIER O., DESSÍ R.-M., Les capitaines de l’enfer dans les peintures murales des lieux de culte du sud de l’arc alpin (XIVe-XVIe siècle), Journée d’étude Artistes & Commanditaires : circulations et transferts culturels, Pau (10/03/2017)

  • ACQUIER O., L’objet épigraphique dans les peintures murales des lieux de culte du sud de l’arc alpin (XIVe-XVIe siècle), Séminaire permanent sur l’écriture médiévale en dehors du monde manuscrit, Poitiers (03/02/2017)

  • ACQUIER O., DAVTIAN G., DESSÍ R.-M., Les peintures murales des lieux de culte du sud de l’arc alpin du XIVème au XVIème siècle (Provence orientale, Ligurie, Piémont). Images, textes peints et prédication, Conférence francophone ESRI, Versailles (06/10/2016)

  • DESSÍ R.-M., ACQUIER O., Anthropologie des images et constitution d’une base de données des peintures murales du sud de l’arc alpin (XIVe-XVIe siècle), Séminaire MSHS, Axe 4 « Territoires, systèmes techniques et usages sociaux », Nice (17/03/2015)


Grand Public

  • Membre du jury du concours régional : « Ma thèse en 180 secondes », Université Côte d’Azur, Nice (27/03/2017)

  • Demi-finaliste puis Finaliste du concours national de « Ma thèse en 180 secondes », Paris, (13-14/06/2017)


Premier prix du jury du concours régional : « Ma thèse en 180 secondes », Université Côte d’Azur, Nice (25/04/2017)

Contacter cette personne
Océane Acquier Doctorante – IT&M
Doriane Agassis Doctorante – DYNAPP

Mots-clefs : Analyse spatiale, modélisation, archéologie urbaine.

Cursus Universitaire
2011-2014 : Licence Histoire, Histoire de l’Art et Archéologie
2014-2016 : Master Histoire et Archéologie des Mondes Anciens et Médiévaux
Mémoire universitaire : Système des villes des Alpes Maritimes de l’époque romaine, de la fin de l’Âge de fer aux IIème-IIIème siècles ap. J.-C.

Sujet de thèse
Réseaux et systèmes de villes des provinces alpines, de la fin de l’Âge du Fer à la fin de l’Antiquité.

Directeur : Ricardo Gonzalez-Villaescusa
Tutrice : Marie-Jeanne Ouriachi
Début de thèse : 22-11-2016
Zone d’étude : France : Alpes Maritimes, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Savoie, Haute-Savoie / Suisse : Canton de Valais, Chablais vaudois / Italie : Ligurie, Piémont, Val d’Aoste, Lombardie.

Objectifs et démarche :
Carrefour majeur depuis la protohistoire, les Alpes s’inscrivent au cœur d’une dynamique d’échanges et d’interactions entre les nombreuses villes qui occupent cet espace. Cette thèse s’inscrit dans la continuité d’un travail commencé dans le cadre du mémoire de Master « Système de villes des Alpes Maritimes de l’époque romaine, de la fin de l’Âge du Fer aux IIe-IIIe siècles ap. J.-C. ». A la suite des résultats obtenus, il est apparu qu’il fallait appréhender le réseau des villes des Alpes Maritimes dans ses interactions avec celui des trois autres provinces alpines (Alpes Cottiennes, Graies et Pennines), dont les destins sont liés, mais également avec les villes italiennes que l’on trouve en bordure de la frontière, du côté de l’Italie romaine : Ligurie, Piémont, Val d’Aoste, Lombardie.

Il s’agit de mettre en évidence les éventuelles relations entre les agglomérations au sein d’un territoire provincial mais également entre agglomérations appartenant à des entités administratives différentes. L’enjeu est de saisir le poids du découpage provincial (dans sa dimension administrative) sur la structuration du réseau d’agglomérations mais aussi la manière dont les agglomérations, par leurs interactions, contribuent à redéfinir les territoires par le jeu des relations qu’elles tissent entre elles (dimension « espace vécu »). Les reconfigurations des limites provinciales constitueront des moments clés pour cerner l’impact de ces décisions politiques sur les dynamiques urbaines.

En nous fondant sur une connaissance solide du peuplement pré-romain et un approfondissement des recherches initiées sur les Alpes Maritimes, il convient de procéder à l’étude des réseaux de villes des trois autres provinces alpines et des régions italiennes.

La première étape consiste à identifier les agglomérations, principales et secondaires pour chaque zone, et à effectuer un travail documentaire pour réaliser une description de chaque agglomération en fonction de critères retenus pour leur capacité à définir le niveau hiérarchique d’une agglomération. S’en suit une phase de classement de ces agglomérations en utilisant un logiciel permettant de réaliser une analyse factorielle des correspondances (AFC) qui détermine le poids hiérarchique de ces établissements et un classement automatique (classification ascendante hiérarchique). Les résultats de cette classification servent alors à élaborer une modélisation des réseaux d’agglomérations, en mettant en œuvre un modèle gravitaire mettant en relation le poids hiérarchique des agglomérations et la distance qui les sépare. Pour réaliser cette modélisation, nous utilisons les potentialités d’un système d’information géographique (SIG) capable de prendre en compte des distances-coûts (temps de déplacement prenant en compte la pente). La prise en compte des données épigraphiques, lorsqu’elles mentionnent des magistrats ayant exercé dans différentes cités, voire province, permettent de compléter la mise en réseau des agglomérations. La cartographie des réseaux de villes à différentes dates, compte tenu des reconfigurations provinciales, permet de dégager des évolutions et de mesurer la part de l’intervention politique dans la dynamique des réseaux et au contraire ce qui relève de l’auto-organisation (capacité du système à perdurer, malgré ce type d’intervention).

Contacter cette personne
Doriane Agassis Doctorante – DYNAPP
Benjamin Audiard Doctorant – GReNES

Directrice : Isabelle Thery-Parisot
Co-Directrice : Giovanna Battipaglia
Université Côte d’Azur
Date de début de thèse : 01/11/2015
Mots-clefs : Anthracologie, Chimie Isotopique, Climat, Paléoenvironnement Paléolithique, système sociale et technique, système de mobilité, Pin sylvestre

Sujet de thèse :
Le bois, archive des changements climatiques entre mer et montagne du Paléolithique moyen au Mesolithique : composition isotopique (13C/12C), reconstitutions Paléoclimatiques. Histoire des forêts et interactions hommes/milieux

PROJET DE THESE
Le projet porte sur le développement d’une méthode d’étude pionnière des paléo-environnements basées sur la mesure du rapport isotopique 13C/12C du bois. Il s’inscrit dans le cadre des recherches dédiées à la compréhension des stratégies de peuplement du territoire en relation avec une topographie régionale complexe (montagne vs littoral, vallées vs plateaux), laquelle détermine une forte variabilité latitudinale et altitudinale des conditions paléoenvironnementales et paléoclimatiques dont il conviendra d’identifier les variations depuis 100000 ans.
Suivant cet objectif, ce projet de thèse combine deux volets. Le premier consiste en la formation d’un référentiel actuel du signal isotopique présent dans une espèce clé : le pin sylvestre (Pinus sylvestris). Ce référentiel prend en compte à la fois la variabilité isotopique naturelle de l’essence (intra- et inter-individus), la variabilité isotopique due aux variables environnementales et climatiques (altitude, latitude, humidité, irradiance, température, pédologie, etc.), et enfin, les effets de la carbonisation sur le signal isotopique du bois (à différentes températures). Le deuxième volet de cette thèse porte sur la calibration et la modélisation du signal isotopique et son application à l’étude de charbon de bois conservés dans les sites archéologiques et les séquences sédimentaires essentiellement dans sud-est de la France.
Au-delà de l'enjeu méthodologique le développement de cette méthode permettra, à l’échelle de la zone d’étude, de franchir une étape (i) dans la description du contexte environnemental et plus particulièrement climatique ; (ii) sur la compréhension des spécificités culturelles dans la gestion des ressources en démêlant la part climatique et de l’anthropique (iii) et sur l’évaluation du lien entre les changements sociétaux et la transformation du milieu.

SITES ARCHEOLOGIQUES ETUDIES :
• Chauvet Pont d’Arc (grotte) – Paléolithique supérieur – Ardèche (07)
• Grotte aux Points (grotte) – Paléolithique supérieur – Ardèche (07)
• La Baume de Monthiver (abri sous roche) – Paléolithique supérieur – Mésolithique – Var (83)
• La Baume d’Oullins (grotte) – Paléolithique supérieur – Mésolithique – Ardèche (07)
• La Combette (abri sous roche) – Paléolithique moyen – Vaucluse (84)
• Le Moulin Neuf (plein air) – Paléolithique supérieur – Var (83)
• Les Deux Ouvertures (grotte) – Paléolithique supérieur – Ardèche (07)
• Les Canalettes (abri sous rouche) – Paléolithique moyen – Aveyron (12)
• Les Prés de Laure (plein air) – Paléolithique supérieur – Var (83)
• Mutzig (abri sous roche) – Paléolithique moyen – Bas-Rhin (67)
• Piechegut (plein air) – Paléolithique supérieur - Gard (30)

CURSUS UNIVERSITAIRE :
– Master PPA (Préhistoire, Paléoenvironnement, Archéosciences), CEPAM UMR7264, à l’Université de Nice Sophia Antipolis, 2015
– Licence STE (Sciences de la Terre et de l’Environnement), ENS Lyon et Université Claude Bernard Lyon 1, 2013

MEMOIRES UNIVERSITAIRES :
– Mémoire M2 : « Contribution de l’outil biomoléculaire à l’identification du millet blanc dans le Caucase au cours de la Préhistoire et Protohistoire», sous la direction de MESSAGER E. & JACOB J., 2015 :
– Mémoire M1 : « Etude sédimentologique du lac Paravani : Contribution à la reconstitution paléoenvironnementale des hauts plateaux transcaucasiens », sous la direction de MESSAGER E., 2014

COMMUNICATIONS :
COLLOQUE ET SEMINAIRE
- AUDIARD B., BLASCO T., BROSSIER B., TEXIER P-J., BATTIPAGLIA G., THERY-PARISOT I. Potentiel de l’anthracologie couplée à l’utilisation du signal isotopique (δ13C) des charbons de bois archéologiques pour l’étude des paléoclimats: approche méthodologiques et applications pour l’étude des gisements pléistocènes. Colloque Q11, Orléans (13-15/02/2018)
- AUDIARD B., BLASCO T., BROSSIER B., TEXIER P-J., BATTIPAGLIA G., THERY-PARISOT I. Nouvelle méthode d'étude des Paléo-environnements : utilisation du signal isotopique (δ13C) des charbons de bois archéologiques comme proxy climatique : premiers résultats pour le site archéologique de " La Combette" (Paléolithique, Vaucluse). Archéométrie 2017 - Colloque du GMPCA, Rennes (18-21/04/2017)
- AUDIARD B., THERY-PARISOT I., BATTIPAGLIA G. Nouvelle approche dans l’étude des paléoenvironnements: charbons, signal isotopique et climat. Séminaire CEPAM, Master PPA, Nice (13/01/2017)
- KOHELER H., WEGMÜLLER F., AUDIARD B., AUGUSTE P., BAHAIN J-J., BOCHERENS H., DIEMER S., PREUSSER F., PÜMPIN C., SÉVÊQUE N., STOETZEL E., TOMBRET O., WUSCHER P. The Middle Palaeolithic occupations of Mutzig-Rain (Alsace) Colloque intitulé "The Rhine during the Middle Palaeolithic: boundary or corridor?" (15-16/05/2017)

GRAND PUBLIC
- AUDIARD B., Conférence : «Les charbons : Livre ouvert sur la relation entre l’Homme, les forêts et l’environnement». Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon, Quinson (01/04/2016)

POSTERS :
- AUDIARD B., BLASCO T., BROSSIER B., TEXIER P-J., BATTIPAGLIA G., THERY-PARISOT I. Nouvelle méthode d'étude des paléo-environnements : création d'un référentiel actuel du signal isotopique présent dans une espèce clé : le pin sylvestre ; Protocole et premiers résultats. 5èmes journées du GDR sciences du Bois, Bordeaux (8-10/11/2016)

RAPPORTS :
- Audiard B., 2016, étude anthracologique de Mutzig, In : Koehler H. & Wegmüller F., Mutzig, Rain, Bas-Rhin, rapport de fouille programmée, triennale 2014-2016, Archéologie Alsace, p. 108-113
- Audiard B., 2017, suite de l’étude anthracologique de Mutzig, In : Koehler H. & Wegmüller F., Mutzig, Rain, Bas-Rhin, rapport intermédiaire de fouille programmée, année 2017, Archéologie Alsace, p. 85-87
- Audiard B., 2016, étude anthracologique des Prés de Laure, In : Tomasso A., Porraz G. & Purdue L., Les Prés de Laure, Comps sur Artuby, Var, rapport d’opération programmée, triennale 2014-2016, UMR 7264 CEPAM, UMR 7041 AnTET, p. 121-124
- Audiard B., 2017, suite de l’étude anthracologique préliminaire de la Baume de Monthiver, In : Tomasso A., Porraz G. & Purdue L., Rapport de sondage de La Baume de Monthiver (Commune de Comps-sur-Artuby, Var), année 2017, UMR 7264 CEPAM, UMR 7041 AnTET, p. 54-56
- Audiard B., 2017, suite de l’étude anthracologique de la Grotte aux Points, In : Monney J., Projet Datation Grottes Ornées, Rapport d’Activité Triennal 2015-2017, Grotte aux Points d’Aiguèze (Aiguèze ; Gard), p. 97-117
- Audiard B., 2017, étude anthracologique préliminaire de la Baume d’Oulen, In : Teyssandier N., Furestier R., Gilabert C. & Guillermin P., Rapport de sondage de La Baume d’Oulen (Le Garn-Gard - Labastide-de-Virac-Ardèche), année 2017, Service Régional de l’Archéologie – Occitane, p. 38-73

Contacter cette personne
Benjamin Audiard Doctorant – GReNES
B
Luana Batista Goulart Doctorante – DYNAPP

Directeur(e)s : Gérald Quatrehomme et Isabelle Séguy
Date du début de la thèse : 10/10/2016
Mots-clefs : bioanthropologie, archéologie de la peste, approche genrée en bioanthropologie

Sujet de thèse :
Malnutrition, vulnérabilité et genre : les morts de la peste à Martigues (Bouches-du-Rhône - XVIIIe siècle)

Objectif de la thèse :
La dernière grande épidémie de peste en France a touché la Provence et le Haut Languedoc en 1720-1722, tuant près du quart des habitants de cette région. La ville de Martigues (Bouches-du-Rhône) a été affectée par cette épidémie et a perdu un tiers de ses habitants entre octobre 1720 et juin 1721. Avant l’épidémie de peste, la région avait été affectée par plusieurs épisodes de famine, de la fin du XVIIe siècle à la veille de la peste. Certaines des victimes de la peste ont été touchées par un ou plusieurs épisodes de malnutrition durant leur enfance ou leur adolescence. Considérant les effets que les famines et la malnutrition chronique peuvent avoir sur le développement et la santé des individus, notre projet de recherche a pour objectif d’évaluer l’impact des stress alimentaires sur un échantillon ostéoarchéologique de victimes de la peste dite “de Marseille”. Cette collection de squelettes présente un double avantage : d’une part, la cause de leur mort est parfaitement connue ; d’autre part, leur décès est survenu dans un temps très bref (moins d’un an).
A partir de ce contexte rare en archéologie de la peste, nous chercherons à répondre à quatre questions principales :
1) Les victimes de la peste ont-elles été rendues plus vulnérables à l’épidémie en raison des épisodes de malnutrition qu’elles ont vécus ? Les documents historiques ont permis d’établir les différentes disettes qui ont affectées la population de Martigues ; il s’agit d’étudier les marqueurs de stress liés à la malnutrition sur les matériel osseux et dentaire dont nous disposons (sachant que les squelettes considérés sont un sous-échantillon représentatif de la population de Martigues).
2) Les victimes de la peste ont-elles été rendues plus vulnérables par les épidémies qui sévissaient de manière endémique dans la région ? Nous en rechercherons les traces à travers des indicateurs paléopathologiques.
3) La situation maritime de la ville a-t-elle influencée l’alimentation de ses habitants, en période normale et en situation de disette ou famine ? Et quel rôle a –t-elle joué durant la peste?
4) Les hommes et les femmes ont-ils été affectés par la famine de la même manière ? La peste les a-t-elle atteint avec la même intensité ? Nous conduirons ici une approche genrée, tout à fait novatrice en France pour la discipline bioanthropologique, pour englober tout à la fois le social et le biologique dans l’interprétation de nos résultats.

Cursus universitaire :
Master 2 « Histoire et archéologie des mondes anciens et médiévaux », Université de Nice Sophia Antipolis, 2016, mémoire : Genre et alimentation : étude de faisabilité en bioanthropologie (le cas du cimetière médiéval de Larina, Isère, France). (disponible en ligne)
Master « Archéologie », Université Fédéral de Sergipe (Brésil), 2014, mémoire : Les processus de formation archéologiques de sites de naufrages : une proposition systématique d'études. (disponible en ligne)
License « Communication Sociale et Journalisme », Université Mackenzie (Brésil), 2009, mémoire : Analyse de la couverture sur l’exposition : Monet, le Maître Impressionniste.

Communications
Batista-Goulart Luana. 2018. Sex and gender interactions in the study of past populations’ life conditions. Cicle de séminaires inHOPPE – CEPAM Autour des populations du passé. Séance 6 février 2018 : Le genre au fils du temps. Paris – France, 6 février 2018.
Batista-Goulart, Luana; Séguy, Isabelle. 2017. Biological plasticity: sex and gender interactions in Bioarchaeology. In : Workshop International Gender and Change in Archaeology, 19 et 20 octobre 2017. Lisbonne, Portugal.
Batista-Goulart, Luana; Tzortzis, Stéfan; Séguy, Isabelle ; Quatrehomme, Gérald. 2017. Intrapopulation growth variation analysis using femur length: the case of Martigues plague victims (south of France – 1720-1721). In: 19th Annual Conference of the British Association for Biological Anthropology and Osteoarchaeology (BABAO), 8-10 septembre, 2017. Liverpool- Royaume-Uni. (disponible en ligne)
Batista-Goulart, Luana et Séguy, Isabelle. 2016. Gender and diet: experimental study in bioanthropology (the case of the cemetery of Larina, France). In: Food for thought - interdisciplinary responses to dietary studies in bioarchaeological research (Section) - 22nd Annual Meeting of the European Association of Archaeologists 2016, Vilnius – Lituanie. (disponible en ligne)
BATISTA-GOULART, Luana. 2013. A methodology for studying shipwreck sites formation processes. In: 19th Annual Meeting of the European Association of Archaeologists 2013, Pilsen – République Tchèque.

Organisation de manifestations scientifiques
Trémaud, Caroline; Belard, Chloé; Batista-Goulart, Luana. 2018. Cicle de séminaires inHOPPE – CEPAM Autour des populations du passé. Séance 6 février 2018 : Le genre au fils du temps.. Paris – France, 6 février 2018.
Trémaud, Caroline; Belard, Chloé; Batista-Goulart, Luana. 2017. Cicle de séminaires inHOPPE – CEPAM Autour des populations du passé. Séance 5 décembre 2017 : Sexe, Genre et Migrations.
Batista-Goulart, Luana; Séguy, Isabelle. 2017. Workshop International Approches genrées des populations du passé: archéologie - bioanthropologie – histoire. Sophia Antipolis – France, 7 juin 2017.

Contacter cette personne
Luana Batista Goulart Doctorante – DYNAPP
Janet Battentier Docteure – GReNES

Titre de la thèse : Gestion des espaces forestiers provençaux et ligures au Néolithique : approche anthracologique

Mots-clés : Méditerranée nord-occidentale, arc liguro-provençal, Holocène, Néolithique, anthracologie, pastoralisme, anthropisation, dynamique de végétation, paysage

Direction : Isabelle Théry-Parisot ; co-encadrement : Claire Delhon

Résumé de thèse : La région liguro-provençale s’étend des Apennins septentrionaux à la moyenne vallée du Rhône et des Alpes du Sud à la Méditerranée. Dans cette zone, l’avènement puis le développement des économies de subsistance basées sur l’agriculture et l’élevage, à partir du début du VIe millénaire av. n. è., a conduit à la modification à la fois du couvert forestier préexistant et de la relation entre les sociétés et le milieu qu’elles exploitent. Dans ce travail, nous précisons les modalités de ces évolutions par l’analyse anthracologique de six sites archéologiques bien documentés, occupés (de manière générale) entre la fin du Mésolithique (Castelnovien) et le Néolithique final, c’est‑à‑dire de ca 6500 à 2000 av. n. è. : la Font-aux-Pigeons (Châteauneuf-les-Martigues, 13), l’abri Pendimoun (Castellar, 06), « RD 560/RD 28 déviation de St-Maximin » et « le Clos de Roques/Route de Barjols » (Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, 83), la Grotte de Pertus II (Méailles, 04), Ponteau (Martigues, 13) et le Limon-Raspail (Bédoin, 84). Ils sont localisés dans des contextes environnementaux variés, du littoral jusqu’à 1000 m d’altitude dans l’arrière-pays, et documentent des occupations ponctuelles à sub-permanentes. Les résultats obtenus sont venus combler des lacunes chronologiques, géographiques et sitologiques qui existaient jusque-là. Ainsi, ils permettent, par l’analyse d’un large corpus intégrant des données anthracologiques préexistantes et polliniques (78 séquences botaniques, en contexte archéologique ou naturel, ont été considérées au total), de proposer des scénarios nuancés de l’évolution des paysages et des pratiques à l’échelle de la région liguro-provençale.

Si les dynamiques de végétation semblent relativement similaires et synchrones de part et d’autre de cette région, leur traduction en termes de paysages est beaucoup plus variable. Au Castelnovien et à l’Impressa (6500-5600/5400 av. n. è.), notre approche révèle la prépondérance des taxons forestiers comme les chênes caducifoliés (Quercus f.c.), l’orme (Ulmus sp.), le tilleul (Tilia sp.) et l’expansion du sapin (Abies sp.), ce qui appuie l’importance de futaies denses, diversifiées et sub-matures, sur un large gradient altitudinal. Dans les basses terres et en altitude, préexistent des milieux ouverts (respectivement à sclérophylles et à conifères héliophiles). Ces milieux semblent plus attractifs en tant que lieux d’implantation que les formations à sapins, peut-être car ils sont plus propices aux activités de subsistance de chaque groupe (chasse, pastoralisme, agriculture). À partir de la seconde moitié du VIe mill. av. n. è., des étages méditerranéens aux étages alpins, l’augmentation discrète des végétaux les plus compétitifs en contexte d’ouverture du milieu et le recul des taxons qui y sont plus sensibles renvoient aux premières atteintes anthropiques du couvert forestier. Puis, cette tendance se renforce, les futaies s’ouvrent et sont remplacées par des formations de dégradation, plutôt en taillis. Ce processus se déroule sur fond de diversification de l’exploitation du territoire et de ses ressources ligneuses, des basses terres jusqu’aux très hautes terres. Cependant, malgré le parallèle entre le développement des systèmes agro-sylvo-pastoraux et l’augmentation de l’anthropisation du milieu et de son exploitation étagée, des séquences anthracologiques attestent du maintien des chênaies caducifoliées dans l’arrière-pays, jusqu’au Néolithique final, par exemple au Limon-Raspail et à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Ainsi, au fil du Néolithique, l’ouverture anthropique du milieu se déploie probablement sous forme d’éclaircies, de plus en plus répandues mais qui demeurent localisées. Ces évolutions du couvert forestier, caractérisées, d’une part, par un recul des formations forestières et une baisse de leur diversité et, d’autre part, par l’essor des taxons de milieux ouverts, soulignent la contribution des pratiques néolithiques à la genèse du paysage végétal actuel.

PhD  Title: Management of the Liguro-Provençal forested area during the Neolithic: anthracological contribution

PhD Abstract: The Liguro-Provençal region extends from the Northern Apennines to the Rhone River and from the Southern Alps to the Mediterranean Sea. In this region, the emergence and the development of agro-pastoral subsistence economies, at the beginning of the VIth mill. BCE, led to changes in pre-existing forest cover and in interactions between societies and the landscapes they exploited. This work specifies the modalities of these transformations through charcoal analyses of remains from 6 well-documented archaeological sites that were occupied from the end of the Mesolithic (Castelnovian) to the late Neolithic (6500-2000 cal. BCE), including la Font-aux-Pigeons (Châteauneuf-les-Martigues, Bouches-du-Rhône), l’abri Pendimoun (Castellar, Alpes-Maritimes), « RD 560/RD 28 déviation de St-Maximin » and « le Clos de Roques/Route de Barjols » (Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Var), la Grotte de Pertus II (Méailles, Alpes-de-Haute-Provence), Ponteau (Martigues, Bouches-du-Rhône) and Limon-Raspail (Bédoin, Vaucluse). These sites occupied a variety of environments ranging from the coast to regions reaching 1000 m a.s.l, and include occupations that were temporary to sub-permanent. As a result, this research has filled previously existing chronological, geographical and settlement pattern lacunae. Examination of a broad corpus of charcoal and pollen data (78 botanical sequences from archaeological and natural contexts) permits us to propose nuanced scenarios on landscape evolution and its relation to practices carried out across the Liguro-Provençal region.

While vegetation dynamics seem relatively synchronous across this zone, their translation in terms of landscape is more variable. During the Castelnovian and Impressa (6500-5600/5400 cal. BCE) periods, our study reveals the predominance of forest taxa such as deciduous oak (Quercus deciduous), elm (Ulmus sp.), lime (Tilia sp.) and the expansion of fir (Abies sp.), which supports the importance of dense, diversified and sub-mature forests, on a broad altitudinal gradient. Open landscapes (evergreen taxa and light-demanding conifers) also prevailed in the lowlands and at high altitudes. These open landscapes appear to have been more attractive for settlement than fir forests, maybe because they are more favourable for the main subsistence activities of both groups (hunting, farming, pastoralism). From the mediterranean to alpine stages, there was a discreet rise in plant-types that are more competitive to the opening up of the canopy, and a decrease of taxa that are more sensitive to open conditions as a response to the first anthropogenic disturbances of the forest cover, from as early as the second half of the VIth mill. BCE. This trend increased with time as forests opened up and were replaced by more disturbance-adapted formations that grew in the form of coppices. This process unfolded in parallel with the diversification of territorial exploitation (lowland to upland) and of its woody resources. However, despite concordance between the development of the staged exploitation of the environment and anthropogenic pressures related to the expansion of agro-pastoral systems, the maintenance of deciduous oak forests in the hinterland is attested by charcoal sequences from sites such as Limon-Raspail and Saint-Maximin-la-Sainte-Baume until the late Neolithic. Thus, over the course of the Neolithic, the anthropogenic opening of the forest cover probably unfolded in the form of increasingly widespread thinning but which remained limited in space. These landscape transformations are characterized by a decline of forest cover and by a decrease of their diversity on the one hand, and by the rise and the diversification of taxa related to open landscapes on the other hand, highlighting the contribution of Neolithic practices to the genesis of the current vegetal landscape.

Keywords: north-western Mediterranean, Liguro-Provençal area, Holocene, Neolithic, charcoal analysis, pastoralism, anthropogenic disturbance, vegetal dynamic, landscape.

Contacter cette personne
Janet Battentier Docteure – GReNES
Didier Binder DR, CNRS – STEP

Directeur de recherche (DR1) au CNRS – Membre du Conseil académique de l’université Côte d’Azur (représentant du CNRS, nommé, depuis 2015) – Section du CoNRS : 31 Hommes et milieux : évolutions, interactions – STEP : Systèmes techniques Ethnoarchéologie Préhistoire

Téléphone : bureau +33(0)489152393 ; mobile +33(0)608067032

Mots clés : Archéologie, Préhistoire, Tardiglaciaire et Holocène ; Epipaléolithique, Mésolithique, Néolithique ; Méditerranée ; Cultures matérielles, systèmes et traditions techniques

Thème de recherche : Transferts, Mobilités, Interculturalités, une approche holiste et transdisciplinaire de la diffusion du Néolithique en Méditerranée

Projets récents et en cours


Directions / codirections
Depuis 2018/01 (durée 44 mois), INTERACT, Human interactions during the Mesolithic-Neolithic transition of Western Europe: the dual perspective of cultural and biological exchanges.  Interactions entre groupes humains en Europe de l'Ouest durant la transition Mésolithique-Néolithique : la double perspective des échanges biologiques et culturels (ANR-17‐fral‐0010-02). ANR-DFG, AAP Franco-German Call in Humanities and Social Sciences, sous la direction de Wolfgang Haak (Max Planck Institute, Jena) et Marie-France Deguilloux (PACEA Bordeaux) (responsable d’équipe partenaire, coordination archéologique partie franco-italienne)

Depuis 2017/11 (durée 36 mois), ToMaT, Multiscale Tomography: Imaging and Modelling Ancient Materials, Technical Traditions and Transfers, IdEx UCAjedi, AAP Matière, Lumière, Interactions (responsable scientifique).

Depuis 2014/10 (durée 54 mois), CIMO Céramiques imprimées de Méditerranée occidentale : recherche interdisciplinaire sur la poterie du Néolithique ancien (6ème millénaire av. N.-E.) : matières premières, productions, usages et transferts (ANR-14‐CE31‐009). AAP Sociétés Innovantes, Intégrantes et Adaptatives (axe Création, Culture et Patrimoine Culturel) (responsable scientifique) http://www.cepam.cnrs.fr/cimo/?lang=en

Depuis 2012, SILEX – Réseau national pour l’étude des ressources lithiques et Ecole Thématique (CNRS, MCC, Inrap, Paleotime) : (co-responsable avec Paul Fernandes, Céline Leandri, Françoise Bostyn) http://www.cepam.cnrs.fr/ecoles_thematiques/silex/

2010-2013, PROMITRASIL Processus et milieux du traitement thermique des silex barrémo-bédouliens au Chasséen (fin 5ème et 4ème mill. Cal BC ; Méditerranée occidentale) : projet ANR, AAP Blanc, sous la direction de Vanessa Léa (TRACES, Toulouse) et associant comme partenaires le CEMES (Philippe Sciau, Toulouse) et le CEPAM (responsable d’équipe partenaire).

2008-2014 ETICALP Evolutions, transferts, interculturalités dans l’arc liguro-provençal. Matières premières, productions, usages, du Paléolithique supérieur à l’âge du Bronze ancien, Projet collectif de recherche du Ministère de la Culture (responsable scientifique)

1999-2005 Kaletepe – Exploitation de l’Obsidienne et Préhistoire Anatolienne, Mission archéologique française en Turquie (MAFE), MAEDI et université d’Istanbul (chef de mission pour la France, avec Nur BALKAN-ATLI pour la Turquie)

Participations

  • 2016/11, Early Neolithic patched ceramics, Projet Synchrotron SOLEIL – IPANEMA, (responsable scientifique Louise Gomart, CEPAM, Nice).

  • 2015-2016, Femmes et alimentation dans les premières sociétés agropastorales (Ve – IIIe millénaires av. J.-C., France) : une approche bio-anthropologique, Projet Danone / Fondation pour la recherche médicale (responsable scientifique Gwenaëlle Goude, LAMPEA, Aix-en-Provence)

  • 2015, BioGeoChimPot, PEPS de site Mission à l’Interdisciplinarité CNRS (responsables scientifiques Stéphane Azoulay, ICN et Martine Regert, CEPAM, Nice).

  • 2010-2013, EXSUDARCH Exsudats et goudrons végétaux en archéologie, Projet ANR, AAP Blanc (responsable scientifique Martine Regert, CEPAM, Nice).

  • 2010-2012, MésoNéo, projet ANR, AAP Jeune Chercheur (responsable scientifique Pierre Allard, PréTech, Nanterre).


Encadrement doctoral


Thèses en cours

Ecole doctorale Sociétés, Humanités, Arts et Lettres, université Côte d’Azur : Laura CASSARD (depuis 2015), Jacopo CONFORTI (depuis 2017, en cotutelle à l’université de Pisa avec Domenico LO VETRO), Chiara PANELLI (depuis 2012, en cotutelle à l’université de Genova avec Roberto MAGGI), Fadi SAFAR (depuis 2011, avec le tutorat de Lionel GOURICHON)

Thèses soutenues

  • Ecole doctorale  Lettres, Arts et Sciences humaines, université de Nice Sophia-Antipolis : Neva CHIARENZA (2004, en cotutelle à l’université de Pisa avec Renata GRIFONI-CREMONESI), Thomas HUET (2012), François CHARRAUD (2012), Aurélie ZEMOUR (2013, en cotutelle à l’université de Roma La Sapienza avec Alfredo COPPA), Sébastien GUILLON (2014, en codirection à l’université de Franche-Comté avec Hervé RICHARD), Antonin TOMASSO (2014, en cotutelle à l’université de Pisa avec Carlo TOZZI), Marzia GABRIELE (2014, en cotutelle à l’université de Pisa avec Carlo TOZZI), Fabio SANTANIELLO (2016, en cotutelle à l’université de Trento avec Stefano GRIMALDI).

  • Ecole doctorale Espaces, Cultures Sociétés, Aix-Marseille Université : Vanessa LEA (2002), Francesca CREPALDI (2004, en cotutelle à l’université d’Udine avec Paolo BIAGI), Robin FURESTIER (2005), Cédric LEPERE (2009), Carmine COLLINA (2009, en cotutelle à l’université de Roma – Sapienza avec Marcello PIPERNO).

  • Ecole doctorale Milieux, Cultures, Sociétés du Passé et du Présent, université de Paris Ouest – Nanterre – La Défense : Martin GODON (2008)


Parcours



  • Doctorat d’Ethnologie préhistorique soutenu à l’université de Paris X – Nanterre, sous la direction de Jean COURTIN (1983).

  • Chercheur au CNRS (AR 1983) à l’ERA 28 du CRA – UPR 7549 ; Chargé de recherche (CR2 1985, CR1 1988) à l’ERA 36 du CRA – UPR 7558 ; Directeur de recherches à l’UMR 6636 puis à l’UMR 6130-7264 (DR2 1999, DR1 2012).


Principales fonctions exercées



  • Directeur de l’UPR 7558 CNRS, Préhistoire des Sociétés Agropastorales Méditerranéennes (1994-1997) ; Directeur-adjoint de l’UMR 6636 CNRS, Université de Provence, Economies, Sociétés, Environnements Préhistoriques (1998-2000) ; Directeur de l’UMR 6130 CNRS, Université Nice Sophia Antipolis, Centre d’Etude Préhistoire Antiquité Moyen Âge (2005-2011).

  • Président de la section 31 du Comité national de la Recherche scientifique Hommes et milieux : évolution, interactions (2008/10 à 2012/08).

  • Chargé de mission pour la Préhistoire et l’Archéologie au CNRS (INEE) (2013/04 à 2014/12).

  • Responsable de l'équipe P2(EST) du CEPAM Préhistoire et Ethnoarchéologie : Systèmes Techniques, Espaces Sociaux, Transferts (2012/01 à 2016/06).

  • Responsable de la spécialité de Master PPA Préhistoire, Paléoenvironnement, Archéosciences, http://www-cepam.unice.fr/master_ppa/ (2012/01 à 2016/06).

  • Membre nommé du Conseil National de la Recherche Archéologique - Ministère de la Culture (2012/08 à 2016/07).


Principales expertises depuis 2010


Membre de conseils scientifiques : GDR3766 ChasseoLab (dir. Vanessa LEA, depuis 2016) ; Projet UNESCO GEOPARC des Maures (depuis 2018)

Relecteur pour les revues et séries : Archéopages, Archaeometry, Archéosciences, British archaeological reports, Bulletin du Musée d’Anthropologie Préhistorique de Monaco, Bulletin et Mémoires de la Société Préhistorique Française, Comptes-rendus Palévol, European Journal of Archaeology, Gallia préhistoire, Journal of Archaeological Sciences, Journal of Field Archaeology, Paléorient, P@lethnologie, Quaternary international, Revue Archéologique de l’Est …

Expertise de projets et comités d’évaluation : HCERES (2018), UNESCO-ICOMOS (2017), université d’York (2017), IdEx université fédérale de Toulouse (2015), Plateforme des réseaux de la Mission pour l’Interdisciplinarité CNRS (2015), Académie des Sciences de Finlande (2014-2015), Musée du Quai Branly (2014), ANR (2011, 2017).

Comités de sélection de Professeurs des universités : Athènes (2014), Nice Sophia Antipolis (2011), Toulouse (2011, 2014), Paris 1 (2012)

Membre de 60 jurys de thèses, hors thèses dirigées, depuis 1993 : Danièle Hamard (Paris 1), Bernard. Gassin (Paris 10), Anne Augereau (Paris 1), Françoise Bostyn (Paris 10), Pierrick Fouéré (Bordeaux 1), Ariane Winiger (Genève), Olivier Puertas (Besançon), Frédéric Abbès (Lyon 2), Gregor Marchand (Paris 1), Matthieu Honegger (Genève), Maryse Blet-Lemarquand (Orléans), Claire Manen (Toulouse), Caroline Colas (Paris 1), Rémi Martineau (Besançon), Raphaëlle Guilbert (Paris 1), Thomas Perrin (Paris 1), Christophe Delage (Paris 1), Sylvie Cousseran (Aix-Marseille 1), Frédérique Brunet (Paris 1), Jehanne Affolter (Neuchâtel-Dijon), Juan-Francisco Gibaja-Bao (Barcelona), Oreto Garcia-Puchol (Valencia), Maxence Bailly (Besançon), Pierre Allard (Paris 1), Karim Gernigon (Toulouse), Cristina Petrinelli-Pannochia (Pisa), Francesca Romana Del Fattore (Pisa), Aline Visseyrias (Besançon), Muriel Gandelin (Toulouse), Stéphanie Bréhard (MNHN), Jessie Cauliez (Aix-Marseille 1), Simone Mulazzani (Paris 1), Lucie Martin (MNHN), Julien Vieugué (Paris 10), Denis Guilbeau (Paris 10), Damien Rius (Besançon), Sylvène Michel (Rennes 1), Anna Gomez-Bach (Barcelona), Vincent Ard (Paris 10), Yann-Axel Gomez-Coutouly (Paris 10), Aline Thomas (Bordeaux 1), Solange Rigaud (Bordeaux 1), Anna Cristina Araujo (Paris 1), Louise Gomart (Paris 1), Mondher M’Hamdi (Nice Sophia Antipolis), Sonia Ostaptchouk (MNHN), Nicoletta Bianchi (Perpignan), Clara Piatschek (Aix-Marseille 1), Niccolo Mazzucco (Barcelona), Christian Verjux (Paris 1), Jean-Victor Pradeau (Nice Sophia Antipolis), Maxime Rageot (Nice Sophia Antipolis), Laura Fanti (Nice Sophia Antipolis), Vincent Delvigne (Bordeaux), Maïté Rivollat (Bordeaux), Benjamin Gerhes (Rennes), Ekaterina Dolbunova (Saint-Pétersbourg), Léa Drieu (Nice Sophia Antipolis), Janet Battentier (Nice Sophia Antipolis) et Cristina De Stefanis (Nice Sophia Antipolis)

Membre de 12 jurys d’Habilitation à diriger des recherches depuis 2006 : Georgia Kourtessi-Philipakis (Paris 1), Anne Tresset (Rennes 1), Philippe Chambon (Bordeaux), Gregor Marchand (Rennes 1), Isabelle Théry-Parisot (Nice Sophia Antipolis), Eric Thirault (Lyon 2), Nicolas Valdeyron (Toulouse), Didier Galop (Toulouse), Damase Mouralis (Paris 1), Marie-France Deguilloux (Bordeaux), Claire Manen (Toulouse), Thomas Cucchi (Muséum National d’Histoire Naturelle).

Distinctions


Premier prix Clio pour la recherche archéologique française à l’étranger, avec Nur BALKAN ATLI (2003)

Membre correspondant du Deutsches Archäologisches Institut (depuis 2017)

Contacter cette personne
Didier Binder DR, CNRS – STEP
Frank Braemer DR émérite, CNRS – DYNAPP

Archéologie du Proche Orient protohistorique
– Occupation du sol dans les zones de steppe du Proche Orient aux périodes protohistoriques
– Formation des agglomérations complexes et des villes

Mes travaux concernent plusieurs zones géographiques du Proche Orient et de l’Arabie (successivement la côte méditerranéenne, puis la marge désertique de Syrie du sud et de la Jordanie et enfin le Yémen oriental) et plusieurs périodes (âge du fer dans un premier temps, puis Bronze ancien 4è et 3è millénaires). Le fil conducteur de l’ensemble de ces travaux est la production de données primaires originales sur 1) l’architecture et la conception de la maison, 2) l’organisation des agglomérations et campements, 3) la construction du paysage aménagé.
Les activités de recherche de terrain ont été réalisées dans le cadre de la Mission archéologique française en Syrie du sud, en collaboration avec les équipes de Nanterre (CNRS Paris1) et de Paris (Collège de France), et une équipe du CSIC Barcelone. Les opérations ont toutes été des opérations conjointes avec la Direction Générale des Antiquités et des Musées de Syrie.

Dernières opérations de terrain
Fouille du site de Qarassa (Syrie du sud) 2007-2010 — 11è - 1er mill. av. J.-C. — et étude du paléoenvironnement à l’échelle régionale dans le cadre de l’Atlas des sites pré- et protohistoriques de Syrie du sud programme conjoint de la Direction générale des antiquités et musées de Syrie (Damas), de la Mission archéologique française en Syrie du sud et une collaboration avec une équipe du CSIC espagnol de Barcelone
Co-direction avec B. Geyer, MOM Lyon) du projet ANR 2010-2014 PaléoSyr qui a pour objectif la caractérisation de la relation Homme-Milieu au cours de l’Holocène en Syrie occidentale, élément encore méconnu du Croissant Fertile.

Travaux en cours
Ras el Bassit (Syrie) publication en collaboration avec P. Darcque (CNRS ARSCAN Nanterre) et J. Perreault (Université de Montréal) de la stratigraphie de ce site du littoral syrien occupé du Bronze Moyen final à la période byzantine. La fouille, dirigée par P. Courbin de 1971 à 1984 apporte des données originales sur les périodes du Bronze récent et du Fer sur la Côte Syrienne.

Mission d’analyse et d’expertise
Méthodologie des inventaires archéologiques
2009-2010 UNESCO Direction du patrimoine du Royaume du Maroc PROGRAMME CONJOINT DE COOPERATION
« Le patrimoine culturel et les industries créatives comme vecteurs de développement au Maroc »
Activités 25 : Mise à niveau du système d’inventaire : Elaboration d’un document de stratégie et des livrets méthodologiques de l’inventaire
Ce programme a été conclu au mois de janvier 2011. Les rapports d’experts ont été rendus et le prototype d’une base de données a été testé avec les collègues de la division de l’inventaire à la direction du patrimoine du Maroc.

Mission d’analyse
– Chargé de mission CNRS- Ecole française de Rome 2009-2011
« Situation internationale de l’archéologie en Méditerranée : évolutions et perspectives »
Le rapport final de la mission a été remis le 11 avril 2011.
http://halshs.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?&halsid=hq60ptgopk3vauab6tpnvtbrg0&label=SHS&langue=fr&action_todo=view&id=halshs-00602463&version=1

Bibliographie récente
Direction d’ouvrages
– Al-Maqdissi M., Braemer F., Dentzer J.-M. dir. : Hauran V La Syrie du sud du Néolithique à l’Antiquité tardive : recherches récentes. BAH, IFPO, Beyrouth 2010

Articles revues à comité de lecture
– Maqdissi M. al, Braemer F. Labwe (Syrie : une ville du Bronze ancien du Levant sud. Paléorient 32-1, 2006, p. 113-124. https://www.persee.fr/doc/paleo_0153-9345_2015_num_41_1_5660
– F. Braemer, P.-M. Blanc, J.-M. Dentzer, C. Dumont Maridat, D. Gazagne, D. Genequand, P. Wech, 2009 : Long term management of water in the Hawran : the history of a resource in a village-based region of the Fertile Crescent. World Archaeology, 41-1, p. 35-56.
– Braemer Frank, Maqdissi Michel al- 2008 Villes ( ?) du Leja au 3è millénaire : Organisation et fonctions. Compte rendus Académie des Inscriptions et Belles Lettres, 2008, paru 2010, pp. 1809-1843. https://www.persee.fr/doc/crai_0065-0536_2008_num_152_4_92278?
– J.J. Ibáñez, A. Balbo, F.Braemer, L. Gourichon, E. Iriarte, J. Santana & L. Zapata 2010, The early PPNB levels of Tell Qarassa North (Sweida, southern Syria), Antiquity, project gallery, vol. 084, 325. en ligne : http://antiquity.ac.uk/projgall/ibanez325/index.html
– Braemer F., Sorin S., 2010. – Toitures de basalte : Encorbellement et portique dans l’architecture du Hawran (Syrie) du IVè au IIe millénaire. Paléorient.36.1, pp. 85-98. https://www.persee.fr/doc/paleo_0153-9345_2010_num_36_1_5312
– F. Braemer, B. Geyer , C. Castel, M. Abdulkarim, 2010, Conquest of new lands and water systems in the western Fertile Crescent (Central and Southern Syria) , Water History, 2/2, p. 91-114.
– F. Braemer, Ch. Nicolle, H. Criaud, G. Davtian, Ch. Fiaccavento, A. Flambeaux, C. Liétar, Gh. Ghanem, E. Vila, L. Herveux, J.-J. Ibanez, W. Shaarani. 2011 Qarassa, un site du Bronze ancien et Moyen en Syrie du sud. Travaux 2007-2010, Syria , 88, 2011. https://journals.openedition.org/syria/914
– Braemer F 2011 : Badia and maamoura, the Jawlan/Hawran regions during the Bronze Age : landscapes and hypothetical territories, Syria, 88, 2011. https://journals.openedition.org/syria/891

Articles revues sans comité
– Braemer F., Ibanez J.J., Shaarani W. 2010, Qarassa (Mohafazat de Suweida) : campagne 2009, Chronique archéologique de Syrie, http://halshs.archives-ouvertes.fr/...

Chapitres d’ouvrages
– F. Braemer, G. Davtian 2009 « L’eau du Hauran. Captages et gestion depuis le Bronze ancien », in M. Dbiyat et M. Mouton (ed.) Stratégies d’acquisition de l’eau et société au Moyen Orient depuis l’antiquité, BAH t. 186, IFPO, Beyrouth 2009, p. 45-68 .http://halshs.archives-ouvertes.fr/view_by_stamp.php?&halsid=k75mdfc4ia40272i60ilnqcc64&label=SHS&langue=fr&action_todo=view&id=halshs-00438755&version=1
– Braemer F., G. Davtian, H. Criaud, M. al Maqdissi 2010, Labwe : une ville fortifiée du Bronze ancien dans le Leja, in Al-Maqdissi M., Braemer F., Dentzer J.-M. dir. : Hauran V La Syrie du sud du Néolithique à l’Antiquité tardive:recherches récentes. BAH, IFPO, Beyrouth 2010, p. 111-118.
–Braemer F., Nicolle Ch., Criaud H. 2010, Maisons et agglomérations de l’âge du Bronze en Syrie du sud. in dir. : Hauran V La Syrie du sud du Néolithique à l’Antiquité tardive : recherches récentes. BAH, IFPO, Beyrouth 2010, p. 81-102. http://halshs.archives-ouvertes.fr/...

Parcours de recherche
– 1970-1972 : documentaliste traducteur vacataire au Groupe de recherche d’histoire romaine, univ. de Strasbourg.
– 1972-1973 : assistant de recherche au Centre de Recherche Historique de l’EHESS (Paris)
– 1973-1982 : technicien CNRS affecté au Centre de Recherche Historique de l’EHESS (Paris), assistant de recherche auprès de M. Paul Courbin, Directeur d’Etudes, Bureau d’Etudes des Méthodes Archéologiques
– 1982-1987 : pensionnaire à l’Institut Français d’Archéologie du Proche Orient -IFAPO (Damas, Syrie), responsable du centre de Damas et chargé de la bibliothèque
– 1987-1989 : secrétaire scientifique de l’IFAPO, responsable du centre d’Amman, Jordanie
– 1989-1992 : Chargé de recherche CNRS affecté à l’UPR 7541, ERA n°20 du CRA. "Archéologie de la Syrie du Sud et de la zone de Petra"
– 1993- 1999 : Chargé de recherche affecté au Centre de recherche archéologiques, Valbonne
– 2000- actuel : directeur de recherche affecté au CEPAM, Culture et environnement, Préhistoire, Antiquité, Moyen-Age, Université de Nice Sophia Antipolis CNRS

Administration de la recherche
– 1987-1989 : secrétaire scientifique de l’IFAPO
– 1989-1993 : Chargé de mission auprès du Directeur Scientifique du Département des Sciences de l’Homme et de la Société du CNRS
– 1993-1994 : chargé d’une mission d’étude sur les archives scientifiques des unités CNRS en archéologie par le Directeur du Département SHS
– 1994 - 1997 : directeur adjoint du Centre de recherches archéologiques, Valbonne
– 1995 - 1998 : membre élu du Comité national de la recherche scientifique, section 31 : Hommes et Milieux
– 1998 - 2000 : Directeur de l’USR 708, Centre de recherches archéologiques
– 2000- 2005 : Directeur de l’UMR 6130 Centre d’études Préhistoire, Antiquité Moyen Age (Nice Sophia Antipolis CNRS).
– 2001- 2005 : secrétaire scientifique du Conseil scientifique du département SHS CNRS
– 2005-2006 : attaché scientifique auprès du directeur interrégional Sud Est du CNRS
– 2006 -2007 : chargé de mission scientifique auprès du délégué régional Côte d’Azur du CNRS
– 2009-2011 : Chargé de mission CNRS- Ecole française de Rome 2009-2011

Chantiers et missions archéologiques
– 1971-1972 : participation à l’école de fouille de l’EHESS à Chartres
– 1973-1981 : responsable de l’organisation et de la formation pour l’école de fouille de l’EHESS à Saint-Marcel-d’Ardèche (07) (Dir. P. Courbin)
– 1972-1990 : membre de la mission archéologique française de Ras el Bassit (Syrie) (Dir. P. Courbin)
– 1980-2003 : membre de la mission archéologique française de Syrie du Sud (Dir. J.M. Dentzer) Codirecteur du programme de prospection archéologique régionale
– 1985 : membre de la mission archéologique française d’Iraq al Emir (Jordanie)
– 1985-1986 : directeur de la fouille du tell ancien de Jerash (Jordanie)
– 1985-1987 : membre de la mission de prospection archéologique de l’Ajlun (Jordanie)
– 1991- 1997 : codirecteur de la mission archéologique franco-syrienne de Khirbet el Umbashi, (Syrie)
– 1996 : codirecteur de la mission archéologique franco- britanico-syrienne de al-Namara (Syrie)
– 1998 - 2004 : codirecteur de la mission archéologique française au Yémen
– 2003 - : directeur Mission archéologique française en Syrie du sud

Contacter cette personne
Frank Braemer DR émérite, CNRS – DYNAPP
C
Naya Cadalen Doctorante – STEP

Directrice : Sylvie BEYRIES
Tutrice : Chloé ANDRIEU (ArchAm, Archéologie des Amériques, UMR 8096)     
Université Côte d’Azur
Date début de thèse : 22 janvier 2018
Mots clefs : Outils lithiques ; Tracéologie ; Culture maya ; Artisanat

Sujet :
Activités artisanales et division des tâches dans une société maya classique. Approche systémique et techno-fonctionnelle de l’outillage lithique de Cancuén (Guatemala)

Projet de thèse

L’organisation économique des sociétés mayas n’est actuellement que peu comprise, car seuls quelques rares atelier de production artisanale ont été mis au jour en général, et ces derniers sont absents du centre des cités. Toutefois, cette rareté semble être principalement due à des problèmes liés à des raisons dépositionnelles et de contexte de découverte.

Cancuén, cité maya située dans l’actuel département du Petén au Guatemala et fouillée par Arthur Demarest (Vanderbilt University, USA, IDAEH, Guatemala), présente des caractéristiques uniques, qui permettent d’apporter des éléments inédits au débat concernant la place de la spécialisation artisanale dans une société maya, à l’époque Classique (250-900/1000 apr. J.-C.). En plus de présenter des concentrations de mobiliers archéologiques associées à des structures, laissant penser que nous sommes en présence d’aires d’activité distinctes, un atelier de production d’objets en jade a été mis au jour dans le cœur de la cité. L’analyse de ce site nous offre la possibilité d’étudier des aires d’activités dans l’épicentre d’une cité maya, nous permettant de nous intéresser, grâce à une approche totalement nouvelle, à la question de la division des tâches dans une société maya.

Dans le but de discuter de la nature des activités, et donc de l’organisation des productions qui se déroulaient au cœur de Cancuén, je propose de m’interroger sur la fonction des industries lithiques mis au jour dans divers contextes (structures domestiques, sépultures, dépôts rituels). Les outils ont déjà fait l’objet d’une analyse technologique, et l’analyse fonctionnelle permettra d’apporter des réponses supplémentaires : Existe-t-il des aires de spécialisation ? Quelles sont les modalités de sélection des artefacts présents dans les dépôts rituels ? Les outils retrouvés en sépulture sont-ils représentatifs du statut du défunt ?

L’échantillonnage sera composé d’environs 600 pièces, correspondant à des lames en obsidienne, des perçoirs en silex et des grattoirs, qui sont actuellement au Guatemala. L’utilisation de la technique, désormais rodée, du moulage fait de silicones dentaires, nous permettra de faire une analyse au CEPAM, sans sortir les pièces archéologiques du territoire guatémaltèque. Les moulages seront comparés à des pièces issues d’un référentiel expérimental qui sera constitué d’outils en silex et en obsidienne, et qui nécessitera l’importation de ressources mésoaméricaines.

En plus de percevoir l’organisation des productions, et donc de l’économie à Cancuén, cette recherche apportera des éléments de réponse sur statut de l’artisan et, de manière plus général, la place de l’individu dans la société maya à l’époque Classique.

 

Cursus :

Master Parcours Archéologie de la Préhistoire et de la Protohistoire, spécialité Archéologie des Mayas, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2017.
Licence Histoire de l’Art et Archéologie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2015.

Mémoires universitaires :

Mémoire de M2 : « L’outillage maya de Río Bec (Mexique). Approche fonctionnelle d’une collection de bifaces et de pics », sous la direction d’Eva Lemonnier et Chloé Andrieu, et le tutorat scientifique de Colas Guéret, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2017.
Mémoire de M1 : « Fondation et abandon d’une structure domestique. Comparaison des dépôts rituels chez les Anciens Mayas au Classique », sous la direction d’Eva Lemonnier et Chloé Andrieu, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2016.

Publications :

2017 : Andrieu C., Begel J., Arnauld M.-C., Nondédéo P., Michelet D., Patrois J., Cadalen N., Sion J., « Qu’est-ce que fonder et refonder quand le temps est à la fois cyclique et linéaire ? Le cas des Mayas à l’époque classique », 13ème Colloque de la MAE : (Re) Fonder. Modalités du (re)commencement dans le temps et dans l’espace, Maison Archéologie et Ethnologie – René-Ginouvès, Nanterre.

Contacter cette personne
Naya Cadalen Doctorante – STEP
Laura Cassard Doctorante – STEP

Thèse en cours : Systèmes de production céramiques des premiers paysans du domaine liguro-provençal (VIe millénaire av. N.-E.) : traditions techniques des décors
Méthodes : analyses sur modèles 3D, tracéologie, expérimentations
Régions d’étude : sud-est de la France et nord-ouest de l’Italie
Mots clefs : Complexes à céramique imprimée - Impresso-Cardial –Céramologie – Etude des décors – Traditions techniques – Approches technique et stylistique – Chaîne opératoire –  Scanner 3D – Modèle 3D

Parcours

Octobre 2015 : Doctorat d’Histoire – Obtention d’un contrat doctoral (Bourse Ministère)
« Systèmes de production céramiques des premiers paysans du domaine liguro-provençal (VIe millénaire av. N.-E.) : traditions techniques des décors ». Direction : Didier Binder
2014/2015 : Master 2 Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences – CEPAM, Nice
« Les méthodes de réalisation des décors de la céramique Impresso-Cardiale (VIe millénaire cal. BCE). Expérimentations et analyse tracéologique des décors imprimés et des tests en cardiidés de l’abri Pendimoun (Castellar, Alpes-Maritimes) ». Directeurs de master : Sylvie Beyries et Didier Binder
2013/2014 : Master 1 Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences – CEPAM, Nice
« Contribution à l’étude de la céramique du Néolithique ancien méditerranéen. Analyse tracéologique de la décoration imprimée et des matrices en coquillages ». Directeurs de master : Sylvie Beyries et Didier Binder

Problématique et démarche

Ce projet s’inscrit dans le contexte spatio-temporel de la néolithisation de la Méditerranée du nord-ouest. Les bornes chronologiques et géographiques de cette étude se placent au VIe millénaire avant N.-E., en Ligurie et en Provence. Ce cadre d’étude permet d’approcher les premières implantations de populations sédentaires connues en Méditerranée occidentale peu après celles d’Italie du Sud. La diffusion de l’économie agro-pastorale provoque des bouleversements radicaux dans les modes de vie avec, entre autres faits marquants, l’installation durable des populations sur les territoires, l’élevage, l’agriculture et l’introduction de la céramique. En l’espace d’un millénaire, ces changements se sont propagés dans tout le bassin occidental delà Méditerranée, de façon discontinue, et les itinéraires, types de transferts et filiations entre populations, sont encore complexes à percevoir.
Cette thèse propose d’aborder ces phénomènes dans l’arc liguro-provençal par l’analyse du matériel céramique de sept sites archéologiques, en se focalisant sur les techniques des décors. Les céramiques du premier Néolithique sont en effet majoritairement décorées et ces ornementations sont considérées comme des marqueurs identitaires qui permettent de discuter des composantes culturelles des groupes (filiations, ruptures, emprunts, innovations). Les études montrent que les différents styles régionaux possèdent des similitudes, qui reflètent la perméabilité des territoires, mais qu’ils sont aussi très diversifiés au sein de la chronologie considérée ainsi qu’entre les différents espaces géographiques concernés. Cette variabilité est le reflet d’un véritable buissonnement culturel. Les récentes fouilles permettent de renouveler et d’affiner les données et offrent un cas d’étude pertinent pour aborder les paramètres culturels, chronologiques ou fonctionnels de cette diversité ornementale.
Ce projet repose sur l’analyse des techniques de décors, encore peu développée comparativement aux approches stylistiques. Comme toutes techniques, celles impliquées dans la réalisation des décors sont diverses et s’inscrivent dans des traditions transmises et transformées dans le temps et dans l’espace. Ainsi, permettent-elles d’aborder les problématiques citées précédemment.

Programmes de recherche et collaborations

Mes recherches sont intégrées au projet « CIMO : Céramiques imprimées de Méditerranée occidentale : recherche interdisciplinaire sur la poterie du Néolithique ancien (6ème millénaire av. N.-E.) : matières premières, productions, usages et transferts », (ANR-14-CE31-009, 2014-2018 ; partenaires : GEOAZUR, CEMEF, ICN). Responsable : Didier Binder.

Tutorat

Mars 2018 – Emmanuel Sioniac - Stage en entreprise, Formation qualifiante « Concepteur, Développeur Informatique », Afpa Nice
Thématique du stage : « Méthode de classification par apprentissage automatique supervisé : application aux modèles 3D de décors imprimés » - Directeur : D. Binder, tutorat : L. Cassard

Médiation culturelle et scientifique 

Journées Nationales de l’Archéologie


  • 2016 - stand CEPAM/Inrap, Animation de l’atelier « Céramique et archéométrie », participants : tous publics

  • 2015 - stand CEPAM/Inrap, Animation de l’atelier «  Lithique, matière première et réseau de circulation », participants : tous publics


 Fête de la science :

  • 2016 – Stand Université Côte d’Azur, Animation de l’atelier « Jeu de l’oie du doctorant », participants : tous


publics

Stand CEPAM/Inrap, Animation de l’atelier « Céramique et archéométrie », participants collégiens/lycéens

  • 2015 - Stand CEPAM/Inrap, Animation de l’atelier « Sédimentation », participants : collégiens/lycéens

  • 2014 – Stand CEPAM/Inrap, Animation de l’atelier « Archéozoologie », participants : tous publics


Projet MEDITES :

  • 2015 et 2016 – Animation de l’atelier « La chaîne opératoire du système de production céramique », participants : collégiens


Autres activités en lien avec le doctorat

  • Décembre 2016 – décembre 2018 : Membre du Conseil de l’Ecole Doctorale SHAL, Fonction : Représentante des doctorants

  • Décembre 2015 – décembre 2017 : Membre de l’Association des Jeunes Chercheurs des Alpes-Maritimes (AJC06), Fonction : Secrétaire, membre du bureau


https://landaverde.academia.edu/LauraCassard

https://www.researchgate.net/profile/Laura_Cassard2

https://hal.archives-ouvertes.fr/search/index/q/%2A/authIdHal_s/laura-cassard/

Contacter cette personne
Laura Cassard Doctorante – STEP
Vanna Lisa Coli Post-Doc, CNRS – STEP

Mots-clés: traitement et reconstruction du signal, problèmes inverses, méthodes d’optimisation, imagerie biomédicale, modélisation
Keywords: digital signal processing and reconstruction, inverse problems, optimization methods, biomedical imaging, modelling

Parcours
2014-2017: PhD en Mathématiques
Università di Modena e Reggio Emilia, Italie
Titre: “Variable metric forward–backward methods for applications in biomedical imaging”
Direction L. Zanni

2010-2014: Master en Mathématiques
Università di Bologna, Italie
Titre: “Modellazione matematica delle nonlinearità di sistemi acustici mediante serie di Volterra modificate” (Mathematical modelling of audio systems nonlinearities by means of modified Volterra series)
Direction L. Tronchin, Co-Direction E. Loli Piccolomini

2011- 2012: LLP Erasmus
Université Paris VII Diderot

2004-2009: Licence en Mathématiques
Università di Bologna, Italie

Thèmes de recherche
Mes intérêts de recherche actuelles portent sur le traitement du signal et la reconnaissance des formes afin de caractériser des anciens materiaux et systèmes techniques; mes activités de recherche, qui visent à caractériser les techniques de montage des poteries néolithiques en modélisant la distribution des pores et des inclusions à différentes échelles, sont intégrées au projet “TOMAT - Multiscale Tomography: Imaging and Modelling Ancient Materials, Technical Traditions and Transfers” (dans le cadre du programme UCAJEDI “Matière, Lumière, Interactions”, direction Didier Binder).
L’objet principal de mon doctorat a été l’analyse de techniques d’accélération pour des méthodes du premier ordre dans le domaine de l’optimisation nonlinéaire sous contraintes, ainsi que leur impact dans des problèmes de reconstruction du signal pour des applications biomédicales.
Mon travail de thèse de Master a concerné la modélisation et l’émulation avec logiels des nonlinéarités des systèmes audio via un modèle de série de Volterra modifiée.

My present research interests deal with signal processing and shape recognition in order to characterise ancient technical systems and materials; my research activities, whose aim is to characterise manufacturing techniques of Neolithic pottery by multiscale modelling of pores and inclusions distribution, are involved in project “TOMAT - Multiscale Tomography: Imaging and Modelling Ancient Materials, Technical Traditions and Transfers” (direction Didier Binder).
The principal object of my PhD course research was the analysis of acceleration techniques for first–order methods in nonlinear constrained optimization and their impact in signal reconstruction problems arising in biomedical domains.
My Master’s thesis work
concerned the modelling and emulation of nonlinearities of audio systems by means of a modified Volterra series.

Publications
Journal articles:
– E. Loli Piccolomini, V.L. Coli, E. Morotti, L. Zanni. Reconstruction of 3D X-rays CT images from reduced sampling by a scaled gradient projection algorithm, Computational Optimization and Applications, (), 1–21, 2017, DOI: 10.1007/s10589-017-9961-2, in press
– L. Tronchin, V. L. Coli. Further investigation in the emulation of nonlinear systems with Volterra series, Journal of the Audio Engineering Society, 63 (9), 2015

Conference proceedings:
– V. L. Coli, P.-H. Tournier, V. Dolean, I. El Kanfoud, Ch. Pichot, C. Migliaccio, L. Blanc-Féraud. Detection of Brain Strokes Using Microwave Tomography. 2018 IEEE International Symposium on Antennas and Propagation and USNC–URSI Radio Science Meeting, 2018.
– L. Tronchin, V.L. Coli, F. Gionfalo. Modelling nonlinearities on musical instruments by means of Volterra series. AES 142nd Convention, 2017.
– V. L. Coli, E. Loli Piccolomini, E. Morotti, L. Zanni. A fast gradient projection method for 3D limited data tomography. In Journal of Physics: Conference Series, 904(1), 012013, 2017. doi:10.1088/1742-6596/904/1/012013
– V. L. Coli, V. Ruggiero, L. Zanni. Scaled first–order methods for a class of large– scale constrained least squares problems. In Numerical Computations: Theory and Algorithms (NUMTA-2016), AIP Conference Proceedings, 1776, 040002-1– 040002-4. AIP Publishing, 2016. doi: 10.1063/1.4965314
– V. L. Coli. Modellazione delle non linearità in acustica musicale ed elettroacustica mediante Kernel di Volterra, Atti del 43° Convegno Nazionale AIA, 2016

English bibliography : COLI_bibliography_ENG

Contacter cette personne
Vanna Lisa Coli Post-Doc, CNRS – STEP
Jacopo Conforti Doctorant – STEP

Doctorat en cours (-2017): "Techno-économie de quelques complexes lithiques du Paléolithique supérieur final de la Toscane Tyrrhénienne. Chronologie, aspects culturels, mobilité et pratiques de subsistance " co-direction Didier Binder (cotutelle uUniv. Pise - 2017).

Mots-clés: Epigravettien, Matières Premières, Techno-économie.

À partir des années 2000 certaines études études techno-économiques ont permis de définir un cadre original pour la mobilité, les systèmes d'approvisionnement, les méthodes et les objectifs du débitage pour l’Épigravettien final du nord de l'Italie (Montoya, 2004) et l’Épigravettien de l’arc ligure-provençal (Tomasso, 2014).

Ce projet de doctorat vise à analyser les industries lithiques d'une série de sites épigravettiens de la Toscane tyrrhénienne et poursuivre les activités de prospection et d'échantillonnage des matières premières siliceuses dans une région où les études techno-économiques ont été rares et restent très préliminaires (Dini & Tozzi, 2007). Dans ce travail nous adoptons le protocole d'échantillonnage et la détermination pétro-archéologique déjà utilisé dans le Projet Collectif de Recherche en Réseau des lithothèques Rhône-Alpes et de la PCR ETICALP (Fernandes, 2014; Tomasso, 2014).

L'approche techno-économique appliquée permettra de vérifier l'existence de modèles récurrents et vérifier si les sériations de l'Epigravettien déjà proposées (Montoya, 2004 ; Tomasso, 2014) sont également applicables à l’aire tyrrhénienne de la Toscane. Les résultats envisagés iront augmenter les connaissances sur l'Épigravettien, et contribueront à alimenter le débat en cours sur la redéfinition de cette période de l'histoire humaine.

Éducation et formation


2018: Inscrit en 2ème année du doctorat régional en Sciences de l'Antiquité et Archéologie de PEGASO, tuteur: Domenico Lo Vetro (Université de Florence - SAGAS) en cotutelle avec l'Université de Nice-Sophia Antipolis (Ecolé doctorale SHAL), tuteur: Didier Binder (Directeur de Recherche au CNRS - CEPAM).

2016: Master en archéologie aa 2015-2016 (V appel) - Université de Pise avec 110/110 cum laude, le titre de thèse:  “Analyse techno-typologique de l’industrie lithique en quartz néolithique du site de A Guaita (Morsiglia , Haute-Corse, France)” - superviseur: Prof. Giovanna Radi, co-superviseur: Prof. Carlo Tozzi (Université de Pise), co-superviseur: Dr. Françoise Lorenzi (Université de Corse-Pascal Paoli, Université de Toulouse)

2010: Master en sciences du patrimoine culturel (programme archéologique, cours d'études préhistorique) 2009-2010 (VI appel) - Université de Pise avec 110/110 cum laude. Titre de la thèse: "L'industrie lithique aurignacienne de Grotta La Fabbrica (Grosseto)" - superviseur: Prof. Carlo Tozzi.

Participation à de nombreuses campagnes de fouilles archéologiques dans des contextes préhistoriques, en Italie (Grotta del Leone di Agnano, Colle Santo Stefano, Trasanello cementificio, Pietrapenta – Dir. Radi G., Universitè de Pise; Colle Cera, Grotta La Fabbrica, Isola Santa, Farfarà-Fontana Gilente – Dir. Tozzi C., Université de Pise; Caverna delle Arene Candide – Dir. Boschian G., Université de Pise), et à l'étranger (A Guaita – Dir. Lorenzi F., Université de Corse – Pascal Paoli/Université de Toulouse).

Depuis 2014 collaborateur membre de l'Institut italien de préhistoire et de protohistoire.

Depuis 2014 membre ordinaire de la Société Toscane des Sciences Naturelles résidant à Pise.

Biliographie : Publications Conforti

Contacter cette personne
Jacopo Conforti Doctorant – STEP
Sophie Costa Doctorante – DYNAPP

Directeur : Ricardo Gonzalez-Villaescusa
Tutrice : Louise Purdue
Date de début de thèse : 01/10/2016

Sujet de thèse :
Evolution socio-environnementale des oasis depuis les 5 derniers millénaires dans le Sud-Est de la Péninsule Arabique (Oasis de Dhayah, Shimal, Khatt et Masafi, Emirats Arabes Unis) : une approche géoarchéologique et géochimique

Affiliation : Université Côte d’Azur - Bourse Ministère de l’Ecole doctorale SHAL (Sociétés, Humanités, Arts et Lettres)
Méthodes : Géoarchéologie, Analyses pédo-sédimentaires, Géochimie élémentaire et isotopique, Géomorphologie

Problématiques et démarche :


Les oasis, espaces de polyculture intensive irrigués en milieu aride à semi-aride, sont caractérisées à la fois par des conditions physiques naturelles contraignantes mais aussi par les choix et mises en œuvre anthropiques qui les façonnent. Ces espaces sont donc à l’équilibre entre différents facteurs socio-environnementaux : contraintes morpho-climatiques, variabilité des ressources, mais aussi dynamiques de peuplements, système socio-économique et développement technologique. L’oasis constitue donc un lieu privilégié pour l’enregistrement et la lecture des trajectoires homme-milieu au cours des millénaires.

Dans le sud de la Péninsule Arabique, les études botaniques réalisées sur les sites archéologiques de l’Age du Bronze ont conclu à l’émergence des oasis à la fin du 4ème millénaire avant notre ère, dans un contexte d’aridification du climat depuis le milieu de l’Holocène, en y reconnaissant le schéma actuel de polyculture sous palmier dattier (Tengberg, 2003). Depuis, peu d’évolutions ont été détectées dans ce modèle. Les oasis sont décrites selon un schéma agricole constant et un cadre climatique figé depuis 5000 ans (Cleuziou, 1982 ; Al Tikriti, 2002).

Pourtant très peu d’espaces et de sols agricoles ont été fouillés et notre vision de l’évolution de ces agrosystèmes alors reste partielle. Il apparait nécessaire de réinvestir ces oasis et de récolter de nouvelles données qui permettront de compléter notre vision de ces paysages.

L’objectif de cette thèse est donc de faire évoluer le modèle d’émergence et d’évolution des oasis du Sud-Est de la Péninsule Arabique et d’en préciser le cadre hydro-climatique afin de mieux comprendre les interactions socio-environnementales qui régissent le développement et l’évolution de l’occupation de ces espaces oasiens et donc de mieux appréhender ces sociétés agricoles passées. Afin de compléter l’approche botanique, ce travail de thèse s’emploie à faire valoir les sols oasiens anciens comme porteurs d’informations tant archéologiques que paléoenvironnementales.

Pour cela, deux axes de recherche diachroniques ont été définis :

  • Fonctionnement et évolution des agrosystèmes oasiens : comprendre l’organisation des espaces cultivés, caractériser les phases d’exploitation et d’abandon, identifier les pratiques culturales et leurs impacts sur le milieu, en diachronie.

  • Reconstitution du cadre morpho-climatique : appréhender les variations hydro-climatiques locales depuis 5000 ans et donc les variations dans la disponibilité des ressources naturelles.


Afin de répondre à ces problématiques, plusieurs sites sont étudiés, selon ces axes de recherche, et comparés : les oasis de Dhayah, Shimal et Khatt (Emirat de Ras el Khaimah) et l’oasis de Masafi (Emirats de Fujairah). L’étude géoarchéologique de ces oasis permettra de préciser la date de leur apparition, de retracer le fonctionnement et les pratiques dans ces espaces au cours du temps et de confronter les phases d’emprise et de déprise agraire aux variations environnementales. L’ensemble de ces paramètres replacé à l’échelle régionale permettra de discuter de l’influence des facteurs sociétaux et environnementaux dans l’évolution des techniques agraires et dans l’occupation de ces espaces donc de proposer un nouveau modèle de mise en place et d’évolution des oasis du Sud-Est de la Péninsule Arabique.

Programme de recherche: Recherches intégrées au projet ANR OASIWAT (Origin, mutations and dynamics of Southeastern Arabia oases: Soil/water availability and management for the last 5 millennia) - ANR-16-CE27-0008, 2016-2019

Responsable : Louise Purdue

Communications :



  • COSTA S., PURDUE L., DJERBI H., BLASCO T., DUFOUR A., GARNIER A., CHARBONNIER J. and BENOIST A., Reconstructing oasian landscapes through the millennia: what information can we extract from soils? The case of the oasis of Masafi (United Arab Emirates). XXXVIIIème Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes. From refugia to oasis: Living in arid environments from prehistoric times to the present days, Antibes (10-12/10/2017)

  • COSTA S., PURDUE L., BLASCO T., DUFOUR A. and CHARBONNIER J., Identification and Study of Long-term Cultivated Soils in Semi-arid Environment: Construction of a Pedo-sedimentary and Geochemical Reference Collection (Oasis of Masafi, United Arab Emirates). 9th International Conference on Geomorphology, New Delhi (6-11/11/2017)


Posters :



  • COSTA S., PURDUE L., BLASCO T., DUFOUR A., CHARBONNIER J., DURRIEU DE MADRON G. et BENOIST A., Evolution de l’exploitation des sols de l’oasis de Masafi (E.A.U.) depuis l’Age du Fer : premières clés de lecture des sols. Colloque Q11 sur le Quaternaire, Orléans (13-15/02/2018)


Cursus universitaire :



  • Master Archéo-Géo-Sciences (AGES), Université de Bourgogne, 2015

  • Licence Sciences de la Terre et de l’Environnement, ENS Lyon - Université Claude Bernard Lyon 1, 2013


Mémoires universitaires :



  • Mémoire Master 2 : « Dynamiques d’évolution d’un paysage fluvial : hydrogéomorphologie en contexte archéologique dans la moyenne vallée du Jabron (Var)», sous la direction de Louise Purdue et Gourguen Davtian

  • Mémoire Master 1 : « Caractérisation typologique et comparative des éléments de colonne en terre cuite de la domus 1 du Parc aux Chevaux de Bibracte (Mont Beuvray, Bourgogne)», sous la direction de Chiara Martini et Florent Delencre

Contacter cette personne
Sophie Costa Doctorante – DYNAPP
D
Alma Delgado Doctorante – STEP & GReNES

Directeurs : Martine Regert, Xavier Fernandez
Date de début de thèse : 01/10/2015

Mots-clefs : Cultural Heritage, Neolithic, Middle ages, organic residues, biomarkers molecules, FTIR, GCMS, SEM, DI, adhesives, tar.

Sujet de thèse : Analytical and experimental approach for the characterization of Archaeological plant exudates and tars : Prehistory, Ethno-archaeology and Chemistry.

Abstract


Among the materials that have been exploited since ancient periods, organic substances are probably the most challenging to study due to its partial or total alteration in consequence of its lengthy time underground. Issued from organic biomaterials such as resins, beeswax, animal fats or vegetal oils, they are preserved in low amount as amorphous organic residues and are often difficult to detect at the archaeological field. They give evidence for the use of animal, plant and fossil products that were of great importance for various aspects of human life, including diet, medicine, funerary rituals, as well as economic and technical activities. Because they lack recognizable morphological attributes, the only way to determine their nature and origin relies on the development of analytical strategies that allow elucidation of their chemical composition. These substances share common features in the field of archaeology and chemistry : they are made of complex molecular mixtures, they contain terpenoid components, which are often preserved at low amount. In some cases, these materials were mixed with various adjuvants such as beeswax, vegetal oils, animal fats, clay, and ochre, among others, that will also need to be considered for the characterization of the objects that belong to the Cultural Heritage. 
In this PhD project, we propose to focus our research on fresh and fossil plant exudates and tars that have been largely used since prehistory onwards in Europe. Concerning the study of fresh organic substances, ethnoarchaeological research has been carried out in collaboration with the ONGUENT project (Goudrons végétaux a usage médicinal en méditerranée : passes et présents. Burri, Sylvain/LA3M-Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée (UMR7298 CNRS-AMU)) in order to identify and characterize the chemical composition and establishing the biomarkers of the ethnoarchaeological conifer tars from Cupressaceae (Juniperus oxycedrus, Juniperus thurifera, Taxus Baccata, Tetraclinis Articulata) obtained from antique techniques in the High Atlas, Morocco. By understanding the manufacturing methods of ethnoarcheological samples and to assess the different techniques employed in their production, we can able to create a reference data on contemporary materials.
On the other hand, archaeological samples have been analyzed from different sites between Europe and Asia in where the suitable analytical methodologies will be developed for the determination of molecular composition of archaeological samples which will be measured by means of FTIR, SEM, DI-MS, and GC-MS methods according the characteristics of the archaeological organic materials.

Publications



  • Delgado Robles A.A., Ruvalcaba Sil J.L., Claes P., Manrique Ortega M.D., Casanova González E., Maynez Rojas M.A., Cuevas García M., García Castillo S. "Non destructive in-situ spectroscopic analysis of greenstone found in royal burial offerings from the Mayan site of Palenque, Mexico". Heritage Science. 2015. 3:20.

  • Alma Angelina Delgado Robles, Jesús Fernández Reyes. "Ciencias 3 con énfasis en Química : Un viaje a través de la ciencia". Fernández Editores. México, 2014.

  • Sandra González-Gallardo, Vojtech Jancik, Alma A. Delgado-Robles, Mónica Moya-Cabrera. "Cyclic Alumosiloxanes and Alumosilicates : Exemplifying the Loewenstein Rule at the Molecular Level". Inorganic Chemistry, 2011. 4226-4228.


Comunications



  • The 42nd International Symposium on Archaeometry (ISA 2018). Oral presentation : Analytical and experimental approach for the characterization of Archaeological plant exudates and tars: Prehistory, Ethno-archaeology and Chemistry. Merida, Yucatan. 2018

  • ONGUENT Project International workshop. Oral presentation : Ethnoarchaeology and Chemical characterization of wood tar production in the Atlas Mountains, Morocco. Rabat, Morocco. 2017.

  • Ethnoarchaeology on fire International workshop. Poster title : Ethnoarchaeology of wood tar production in the Atlas Mountains (Morocco) Part 2 : Analytical and experimental approach for the chemical characterization of ethnoarchaeological tars. Tenerife, Spain. 2017.

  • 6th Symposium of CONACyT in Europe. Poster title : Chemical characterization of archaeological plants and tars : Prehistory and Ethno-Archaeology. Strasbourg, France. 2017.

  • 5th Postgraduate Students congress. Poster title : The application of non-destructive in situ spectroscopic techniques for the characterization of archaeological Mesoamerican lithic. Mexico City. 2015.

  • 4th Latin American congress of Archaeometry. Oral presentation : The application of non-destructive in situ spectroscopic techniques for the characterization of Royal burial offerings lithic of Palenque, Chiapas. Mexico City. 2014.

  • Annual Meeting of the Mexican Geophysics Union. Oral presentation : The application of non-destructive in situ spectroscopic techniques for the characterization of Royal burial offerings lithic of Palenque, Chiapas. Puerto Vallarta, Mexico. 2014.

  • 4th International Colloquium of Archaeometry. Poster title : A spectroscopic methodology for the study of Mesoamerican lithic. Mexico City. 2014.

  • 40th International Symposium on Archaeometry. The Getty Center and University of California. Poster title : Non-Destructive Analysis of Green Stone Royal Burial Offerings from the Maya Site of Palenque, Mexico. Los Angeles, USA 2014.

  • 4th Inorganic Chemistry Encounter. Poster title : Structural study of Gallium with -dicetiminates ligands coordinate compounds. Toluca, Mexico. 2009.


Cursus universitaires



  • 2015. Master’s Degree in Chemistry Science, with Honors. National Autonomous University of Mexico. Thesis dissertation : “Application of non-destructive in situ spectroscopic techniques for the characterization of archaeological Mesoamerican lithic". Supervisor : Dr. José Luis Ruvalcaba Sil.

  • 2011. Bachelor’s degree in Chemistry. National Autonomous University of Mexico. Thesis dissertation : “Cyclic Alumosiloxanes and alumosilicates : Exemplifying the Lowenstein Rule at the molecular level”. Supervisor : Dra. Mónica Mercedes Moya Cabrera.

Contacter cette personne
Alma Delgado Doctorante – STEP & GReNES
Claire Delhon CR, CNRS – GReNES

Par le biais de différents marqueurs archéobotaniques et paléoenvironnementaux, je m’intéresse au fonctionnement et à l’évolution des socio-écosystèmes au cours de l’Holocène. Ceux-ci résultent des interactions – plus ou moins planifiées par un système de gouvernance – entre systèmes écologiques, économiques et socio-anthropologiques Plus précisément, la majorité de mes travaux concerne les systèmes agro-sylvo-pastoraux, des prémices de la néolithisation à l’explosion des échanges de l’Antiquité.

Mon approche repose sur des compétences en anthracologie et en analyse phytolithiques que je m’efforce de mettre au service d’approches multi-paramètres, à la fois dans des contextes archéologiques (archéologie préventive ou programmée) et des contextes naturels localisés principalement en région méditerranéenne et alpine (Sud de la France).

Ma recherche se développe selon plusieurs grands axes interconnectés :

Les systèmes agro-sylvo-pastoraux sud de la France (de leur mise en place aux âges des métaux)
Anthropisation du milieu et rapport aux forêts : usages du bois, usage des forêts
Néolithisation et relation sociétés/végétation
Les paysages comme marqueurs de l’identité culturelle
Changements climatiques et environnementaux


Programmes en cours :

Coproarchéo (CSI-UNS) : voir dans les « projets »
Chasséolab (GDR 3766 du CNRS) : voir dans les « projets » + http://chasseolab.huma-num.fr/
ToMaT (programme « Matière, lumière, interactions » IDEXJEDI)


Mandats :

Responsable équipe GReNES
Membre du CS du PNR Préalpes d’Azur : http://www.pnr-prealpesdazur.fr/Comprendre-le-Parc/Vie-du-Syndicat-Mixte/Le-Conseil-Scientifique
Membre du CS de l’Inrap : https://www.inrap.fr/rubrique/conseil-scientifique
Membre du collège d’experts du DIM Matériaux anciens et patrimoniaux : http://www.dim-map.fr/le-dim/gouvernance/


Enseignement :

Master Préhistoire, Paléoenvironnement Archéosciences : http://www.cepam.cnrs.fr/master_ppa/
Licence Sciences de la Terre, parcours Géosciences Environnement : https://st-unice.oca.eu/spip.php?rubrique55


Bibliographie 2001-2011 :

Delhon_Bibliographie_2001-2011

Contacter cette personne
Claire Delhon CR, CNRS – GReNES
Emmanuel Desclaux Archéologue départemental, Lazaret – GReNES

Archéologue départemental (Conseil départemental des Alpes-Maritimes) – Responsable du site préhistorique du Lazaret

Thématique de recherche


Paléontologie des micromammifères du Pléistocène d’Europe méridionale (systématique, biochronologie, taphonomie et paléoécologie).

Les micromammifères (soricomorphes, chiroptères, rongeurs et lagomorphes) constituent la plus large part de la diversité des mammifères et sont susceptibles d’être retrouvés en abondance dans certains sites préhistoriques ou paléontologiques. L’étude des communautés micromammaliennes permet d’appréhender la dynamique climato-environnementale au cours du Pléistocène, contribuant ainsi à la connaissance et à la compréhension de  l’évolution des interactions hommes-milieux au cours du temps.

Mandat


Membre du collège d’experts du Domaine d’intérêt majeur (DIM) Matériaux anciens et patrimoniaux : http://www.dim-map.fr/le-dim/gouvernance/

Enseignement


Master Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences, UNS : http://www.cepam.cnrs.fr/master_ppa/

Bibliographie 2001-2011 (voir fichier PDF joint)

Contacter cette personne
Emmanuel Desclaux Archéologue départemental, Lazaret – GReNES
Nathalie Desse-Berset Collaboratrice bénévole – GRENES

Thèmes développés


Exploitations anciennes de la mer et des eaux continentales à partir de l'analyse archéoichtyologique - Pêche préhistorique et protohistorique – Ethnoarchéologie - Synthèses diachroniques sur l’histoire des populations de poissons - Histoire de certaines espèces (esturgeons, mérous) -

Exploitation ancienne du milieu marin au Makran (Bélouchistan, Pakistan)

Zones géographiques : Europe continentale - Atlantique - Méditerranée - Proche-Orient – Asie du Sud-Ouest - Indo-pacifique 

Méthodes de l'archéoichtyologie


Détermination des restes osseux de poissons par l'analyse morphologique et l'ostéométrie, sur la base d'une collection de référence - Reconstitution de la taille et de la masse des poissons  présents sur les sites archéologiques- Collaboration en paléogénétique.

Collections d'ichtyologie Jean Desse et Nathalie Desse-Berset

Contacter cette personne
Nathalie Desse-Berset Collaboratrice bénévole – GRENES
Michel Dubar Collaborateur bénévole

Thème de recherche :« Exploitation des ressources géologiques pour la fabrication d’outils (lames polies et silex taillés), d’ustensiles (meules et mollettes), de céramiques et parures de la Préhistoire et pour la construction (mortier, bâti) pendant l’Antiquité ».

Méthodes et Techniques pétrographiques et minéralogiques mises  en en œuvre: mesures des caractères physiques (densité), lames minces, diffractométrie X (Ecole des mines).

Principaux Programmes de recherche et Résultats


1 - Analyse et étude des céramiques de type « Figulina » de la grotte de la Lare à Saint-Benoît (AHP, France) sous la direction de D. Binder (suite  du PCR « ETICALP » 2012- 2014). La problématique archéologique est de connaître l’origine de ces tessons néolithiques remarquables : fabrication locale reproduisant un type italique ou importation ?

L’étude pétrographique menée en collaboration avec Jean-Marc Lardeaux (GéoAzur) et Gilles Durrenmath (Cépam) a consisté à analyser deux tessons archéologiques en lames minces et à réaliser leur diffractométrie X sur poudre (Ecole des Mines) et ensuite comparer les résultats avec les compositions minéralogiques des terres géologiques (pliocène et éocène) des Alpes-Maritimes et de la Ligurie occidentale. Tous les résultats analytiques et la conclusion d’une importation de cette céramique ont été récemment publiés (voir Binder et al., 2018).

2 -Analyse minéralogique des argiles de la « Céramique Imprimée de Méditerranée Occidentale » par diffractométrie X (ANR CIMO en cours dirigé par D. Binder).

  • Echantillons archéologiques (mottes crues) des sites de Pendimoun et Arene Candide.

  • Terres candidates du massif de l’Argentera et du Massif des Maures


Les résultats de ces analyses seront présentés à la séance de la S.P.F. du 18-20 mars 2019 à Nice.

3 - Analyse et étude pétrographiques de séries de haches des sites néolithiques classiques de Balagne et du Cap Corse : Carcu, Guaiata, Monte Revincu, etc….Douze sites ont été étudiés ayant livré 22 haches polies (2014-2017).

  • Analyse destructive de fragments en lames minces et diffractométrie X sur poudres.

  • Analyse non destructive par diffractométrie X en faisceaux parallèles (méthodologie mise au point avec G. Monge de l’Ecole des Mines).


Ces recherches ont été complétées depuis 2016 par des études pétrographiques des affleurements géologiques de la Balagne (zone des schistes lustrés, schistes bleus et zone des éclogites de Mortedda-Farinole).

Une origine locale de la plupart des haches néolithiques de Corse se précise (voir les deux références Colonna et al., 2015 et Colonna et al., 2017)

4 – Parures et Colorants

1/Objets de parures protohistoriques du site de Kadruka  au Soudan (travaux Hala Alarashi, mission O. Langlois  2014). Détermination sur lames minces et par diffractométrie X des pierres dures ou minéraux (turquoise, amazonite, zéolite) et de matériaux divers (ambre, lignite, ivoire) et de faïences (frittes colorées).

2/ Colorants préhistoriques de l’abri Tagliente (Italie centrale) étudiés par Giogia Sardelli. Lames minces et leur interprétation présentés au Séminaire de l’IAPP de Ferrare 7-8 fév. 2018 (voir liste biblio Sardelli et al., 2017)

5 - Matériaux Antiques 

Ces études sont réalisées à la demande et en collaboration avec le Service archéologique de la ville de Fréjus (direction P. Excoffon).

1/ Etude des tesselles antiques de Fréjus (2014-2015). Analyse  en lames minces de 120 échantillons provenant de cinq sites. Interprétation de l’origine des matériaux : sites locaux (calcaires mésozoïques subalpins) et origine sud-italique (phonolite du Vésuve) pour un site (voir liste biblio Blanc-Bijon et al., 2015 ) .

2/ Etude des mortiers de pouzzolane des ports antiques de Provence. Analyse de mortiers des ports antiques de Fréjus et de Fos. Constitution d’un référentiel à partir des affleurements de Pouzzole (Italie).

Fréjus : analyses microscopiques de 5 sites antiques ayant livré des pouzzolanes. Caractérisation minéralogique confortant une provenance italique : région de Rome ou golfe de Naples.

Fos : examen des mortiers à la chaux du port antique. Mise en évidence de minéraux volcaniques provenant probablement du Massif Central français (étude en cours).

Un volet annexe de cette recherche concerne les propriétés physico-chimiques spécifiques des pouzzolanes et leur rôle dans la « prise » des mortiers sous-aquatiques en particuliers ceux de l’antiquité (recherche en collaboration avec M. Jackson, Université de l’Utah )

3/ Etude des radiers de béton du site d’Olbia (Hyères, Var).

Contacter cette personne
Michel Dubar Collaborateur bénévole
Gilles Durrenmath IE, UNS – STEP

Analyse des matériaux céramiques néolithiques par la mise en œuvre de méthodes pétrographiques, minéralogiques et d’analyse d’image.

Soutien aux projets de recherche


- ANR CIMO « Céramique imprimé de Méditerranée Occidentale : Recherche interdisciplinaire sur la poterie du Néolithique ancien (6ème millénaire av. n.è.) : matières premières, productions, usages et transferts » (dir. D. Binder, CNRS, CEPAM).
- KADRUKA, mission archéologique de la SFDAS (Section Française des Antiquités du Soudan) dans le Northern Dongola Reach  (dir. O. Langlois, CNRS, CEPAM, Ph. Chambon, CNRS, UMR 7206 et P. Sellier, CNRS, UMR 7206).
- Responsable de l’étude monographique du site néolithique-âge du Bronze du Collet-Redon (Martigues, 13).

Etudes spécifiques


- Contribution à l’analyse de la série Impresso-cardiale de l’abri Pendimoun (Castellar, 06).
- En charge de l’étude pétrographique des productions céramiques de sites des 5ème – 4ème millénaires av. n.è. localisés en Haute-Nubie, Soudan.
- Etudes pétrographiques de séries des 6ème et 5ème millénaires av. n.è. de Méditerranée : La Lare (Saint-Benoît, 04) ; Les Bréguières (Mougins, 06) ; Sainte-Musse (Toulon, 83).

Constitution et gestion de référentiels


- Référentiels pour études pétrographique, minéralogique et chimique : collectes d’échantillons géolocalisés ; fabrication et cuisson de plaquettes expérimentales ; études de lames minces ; préparation de poudres en vue de leur analyse par DRX ; conduite d’analyse par DRX au CEMEF-MINES-Paris Tech.
- Refonte des collections de céramologiques et lithiques du CEPAM : fonds J.-C. Echallier, fonds M. Ricq-de Boüard et collections récentes de l’équipe STEP.

Bases de données


- ANR CIMO : coordination de l’élaboration de la BDD ; enrichissement et alimentation ; élaboration de l’arborescence du stockage de la documentation ; organisation de la documentation iconographique.
- Collection « Echallier » : données et métadonnées photographiques reversées dans la Médiathèque en ligne du laboratoire ; réorganisation de la documentation liée (publications, rapports, minutes d’analyse) et construction d’un fonds thématique dédié de Frantiq (http://koha.mom.fr/) ; inventaire des tessons échantillonnés et des géomatériaux associés (sédiments et roches), reconditionnés selon les normes de conservation archéologique et enregistrement dans la base de données « Dépôt » du CEPAM.

Co-responsable du plateau technique « Microscopie et Imagerie »


Membre élu du Conseil de laboratoire (collège ITA/BIATSS)

Contacter cette personne
Gilles Durrenmath IE, UNS – STEP
G
Marzia Gabriele Collaborateur bénévole (Post-doc APDCA) – STEP

Mots-clés : Céramique, géo-matériaux, provenance, mobilité, analyses pétrographiques, analyses géochimiques

Mes recherches portent sur les réseaux de circulation et d’échange des poteries en particulier au Néolithique ancien dans l’aire médio-tyrrhénienne et l’arc liguro-provençal. Elles consistent en la caractérisation des pâtes céramiques et la détermination des lieux d’approvisionnement des matières premières. En effet, ces régions ont connu pendant le VI millénaire BCE d’intenses activités maritimes et d’échanges, qui ont contribué à la néolithisation de la Méditerranée occidentale ; dans ce contexte, la définition de la circulation céramique constitue évidemment un point central pour la compréhension des rapports économiques et culturels entre les différents groupes néolithiques.

La méthodologie employée comporte un volet dédié à l’exploitation des ressources et à la construction des collections de référence, pour l’étude croisée des géo-matériaux et des céramiques expérimentales et archéologiques, au moyen des méthodes d’analyse pétrographiques et géochimiques.

Contacter cette personne
Marzia Gabriele Collaborateur bénévole (Post-doc APDCA) – STEP
Eugénie Gauvrit-Roux Doctorante – STEP

Directrice de thèse : Sylvie Beyries

Date de début de thèse : 23/01/2014

Mots-clefs : Industrie lithique, Magdalénien, analyse fonctionnelle, technologie lithique

Sujet de thèse

Variations des comportements techniques au Magdalénien moyen dans le Centre-Ouest de la France. L’industrie lithique des sites de La Marche (Lussac-les-Châteaux, Vienne) et de La Garenne (Saint-Marcel, Indre).

Projet de thèse

Approcher les techniques de production et d’utilisation des industries lithiques c’est apporter une vision dynamique des cultures matérielles paléolithiques. Cela permet de faire le lien entre les objets, les groupes qui les ont produits, les moyens qu'ils ont utilisés pour parvenir à leurs objectifs et les savoir-faire individuels et collectifs mis en œuvre. Se pencher sur les techniques permet de répondre à un ensemble de questionnements portant sur l’évolution et, pour ce qui nous intéressera ici, sur la variation des choix culturels d’une société et de son organisation socio-économique.

L'objectif du présent travail, centré sur la région Centre-Ouest, est de replacer les techniques au cœur de la réflexion sur les dynamiques culturelles en jeu dans l'apparent antagonisme entre un "polymorphisme régional" (Langlais, 2007) et une unité culturelle sur un large territoire au Magdalénien moyen ancien. Le questionnement central de cette étude est de déterminer si les modalités de production, les objectifs du débitage, les modes de fonctionnement des outils et leur(s) fonction(s), c’est-à-dire leur(s) finalité(s) technique(s) et les savoir-faire mis en œuvre, participent d’un socle identitaire commun au Magdalénien moyen ou bien d’identités culturelles définissant des territoires plus restreints.

Dans le Centre-Ouest de la France, deux faciès typologiques sont identifiés à partir de leur industrie osseuse et de leur expression artistique, principalement. On distingue ainsi un Magdalénien « à pointes de Lussac-Angles » et un Magdalénien « à navettes ». Ces deux faciès sont contemporains pendant une partie de l’événement froid d’Heinrich I et leurs territoires culturels se superposent partiellement dans le Centre-Ouest. Ils s’étendent bien au-delà de cette zone, puisque le Magdalénien à navettes est documenté jusqu’en Pologne et le Magdalénien à pointe de Lussac-Angles est présent jusqu’aux Cantabres. Le Centre-Ouest abrite des gisements de silex de bonne qualité dans les vallées de l’Indre et du Cher et dans la région du Grand-Pressigny. Ces géoressources ont été exploitées par plusieurs « faciès », dans le Centre-Ouest et jusqu’à de longues distances, ce qui fait de la région un carrefour culturel. Les sites de référence du Magdalénien « à Lussac-Angles » sont la Marche à Lussac-les-Châteaux et le Roc-aux-Sorciers à Angles-sur-l’Anglin dans la Vienne. La Garenne à Saint-Marcel dans l'Indre, constitue un pôle au sein du Magdalénien dit « à navettes » ou « de la Garenne ».

La présente étude porte sur la comparaison de l’industrie lithique de deux de ces gisements: la Marche et la Grotte Blanchard à la Garenne. Ces deux sites se trouvent à l’Est du Seuil du Poitou, respectivement dans les vallées de la Vienne et de la Creuse, et sont éloignés d’une soixantaine de kilomètres seulement. Ils ont été choisis car ils sont proches géographiquement et chronologiquement et qu'ils sont au cœur de la définition de faciès typologiques distincts. Au-delà de la variation d'une partie de leur production, plusieurs éléments témoignent du partage d'un fonds culturel commun. Il s'agit de la similarité des territoires d'approvisionnement en matières premières de bonne qualité, de leur production lithique orientée vers l'obtention de lames et de lamelles standardisées, ou de la similarité de composition typologique des ensembles lithiques.

Participant à un élargissement des moyens de réflexion, il est nécessaire d'intégrer la sphère des techniques à nos connaissances sur les variations culturelles dans le Centre-Ouest de la France. Nous proposons d'aborder l’expression de cette diversité sur un plan technique et technologique. Pour cela, nous utilisons deux outils : l'analyse fonctionnelle et technologique des industries lithiques. L'intégration de ces deux méthodes de travail permettra de reconstituer les chaînes opératoires depuis la production des outils jusqu'à leur rejet. Cela nous permet d'étudier l'adéquation entre les objectifs du débitage et les objectifs fonctionnels, c'est-à-dire entre la forme d'un outil et sa (ou ses) fonction(s), et de comparer des procédés techniques spécifiques. En reconstituant les gestes et les savoir-faire techniques qui composent chaque procédé, nous pouvons nous approcher des traditions techniques. Ces dernières constituent à elles seules des marqueurs culturels, quel que soit le statut du site. En replaçant les techniques dans leur dynamique de production et d'utilisation, on pourra se rapprocher au plus près du sens économique, culturel et social des variations des cultures matérielles.

Sites archéologiques étudiés


  • La Marche, Lussac-les-Châteaux, Vienne (86)

  • La Grotte Blanchard, La Garenne, Saint-Marcel, Indre (36)


Mémoires universitaires

  • Mémoire M2 : Analyse des traces d’utilisation et des processus d’altération post-dépositionnelle d’industries en silex du Paléolithique Moyen : le niveau O de l’Abric Romaní, Capellades, Catalogne, Espagne. Museum National d’Histoire Naturelle, UMR 7194, Universitat Rovira i Virgili, Tarragona, sous la direction d’Andreu Ollé et Gema Chacón.

  • Mémoire M1 : Use-wear analysis on Batissa sp. Museum National d’Histoire Naturelle, UMR 7194, University of the Philippines Diliman, sous la direction d’Armand Mijares et Hermine Xhauflair.


Communications

  • Gauvrit Roux E., Beyries S., 2018. Approche des comportements techniques au Magdalénien moyen dans le Centre-Ouest de la France. L’industrie lithique de la Marche (Vienne) et de la Garenne (Indre), In : XVIIIe congrès UISPP 2018, Paris, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne, session XVII-2 - Magdalenian Phases in Cantabria and Aquitaine : What are we talking about (org. Straus L. G. et Langlais M.).

  • Gauvrit Roux E., Beyries S., Cattin M.-I., Yahemdi I., 2018. Reflection around diagnostic impact scars based on experiments and analysis of backed bladelets from the Middle Magdalenian Period (la Marche, Vienne and la Grotte Blanchard, Indre), In : colloque international AWRANA 2018 - Beyond use-wear traces : Tools and people, Nice (org. Beyries S.), session Methodology.

  • Gauvrit Roux E., Beyries S., 2017. Travail de la peau au Magdalénien moyen : analyse fonctionnelle de l’industrie lithique de La Marche (Lussac-les-Châteaux, Vienne, France, communication orale, réunion d’équipe P2EST, CEPAM (CNRS UMR 7264).

  • Khalidi L., Davtian G., Ménard C., Bruxelles L., Engda B., Gauvrit-Roux E., Oppenheimer C., Tribolo C., 2016. Preliminary results of the VAPOR-Afar project : paleoenvironment, human settlement and obsidian circulation in the Late Stone Age and Ceramic Neolithic of the lake Abhe basin, Lower Awash, Afar, In : Séminaire “Evolution : An International Research Seminar in Eastern Africa. Paleobiodiversity, Paleobiology, Prehistory, Paleoenvironments”, National Museum, Addis Ababa (Éthiopie).

  • Gauvrit Roux E. ; Beyries S., 2015. Fonction d’un site à productions d’ordre symbolique au Magdalénien moyen. Résultats préliminaires de l’analyse fonctionnelle de l’industrie lithique du site de La Marche, Lussac-les-Châteaux, Vienne, In : Séminaire préhistoire et ethnoarchéologie : systèmes techniques - espaces sociaux - transferts, CEPAM : Industries lithiques : matières premières, productions, usages, (ed. Binder Didier), Nice.

  • Gauvrit Roux E., Beyries S., 2015. Site function of a Middle Magdalenian site with symbolic productions : preliminary results of La Marche stone tools functional analysis (Lussac-les-Châteaux, Vienne, France), In : Colloque international. XIX International Rock Art Conference IFRAO 2015, Caceres-Espagne.

  • Pradeau J.-V., Jacomet S., Beyries S., Binder D., Gauvrit Roux E., Anderson P., Alarashi H., Henry A., Chrzavzez J., Théry-Parisot I., Delhon C., Regert M., 2014. La microscopie électronique pour remonter le temps - Exemples d’intégration du MEB et du MEB-EDS à la panoplie analytique de l’archéologue, In : Colloque national. Journées thématiques du GN-MEBA, Nice. 


Posters

  • Beyries S., Gauvrit Roux E., De Stefanis C., 2018. Methodological perspectives to differentiate states of hide based on experimentation and ethnoarchaeology, In: colloque international AWRANA 2018 - Beyond use-wear traces : Tools and people », Nice, 29 mai-1er juin 2018, session Methodology.

  • Chesnaux L., Beyries S., Gauvrit Roux E., Taller A., 2016. Le microlithisme au Paléolithique supérieur. Rôle fonctionnel des lamelles brutes et retouchées : enjeu et questions méthodologiques, In : Congrès Préhistorique de France, (éd. Société Préhistorique Française), Amiens.

  • Gauvrit Roux E., Beyries S., 2015. Hide-working in the Middle Magdalenian : preliminary results of stone tool functional analysis of La Marche (Lussac-les-Châteaux, Vienne, France), In : Colloque international. AWRANA 2015 - Connecting people and technology, Leiden.


Rapport

  • Khalidi L., Bruxelles L., Cauliez J., Chesnaux L., Davtian G., Dubar M., Engda B., Gauvrit-Roux E., Gratuze B., Lesur J., Ménard C., Oppenheimer C., Tribolo C., 2017. Final report of the Volcanological & Archaeological Program for Obsidian Research-Afar (Ethiopia), 15 march-2 april 2016 season, soumis à l’ARCCH, Ethiopie, février 2017, 32 pp.

Contacter cette personne
Eugénie Gauvrit-Roux Doctorante – STEP
Isabelle Gillot Collaborateur bénévole – MC, UNS – GRENES

Mots-clés : anthracologie, Moyen Âge, fosse de coulée de cloche, sépultures,

Analyse et identification du combustible utilisé en contexte sacré au Moyen Âge, en particulier dans les fosses de coulée de cloche et les tombes. Les charbons qui proviennent de feux associés à la fabrication des cloches (séchage du moule et fonte du métal) ou qui accompagnent les défunts dans les sépultures (rites funéraires) fournissent des connaissances sur les essences de bois, et donc des informations relatives aux modes d'approvisionnement en bois et sur le contexte environnemental du site. De plus, les espèces collectées peuvent nous renseigner sur les pratiques artisanales des artisans itinérants au cours du Moyen Âge et sur les rites funéraires associés aux sépultures.

Contacter cette personne
Isabelle Gillot Collaborateur bénévole – MC, UNS – GRENES
Ricardo González Villaescusa PR, UNS – DYNAPP

Professeur des Universités (Histoire et Archéologie antiques), Université Côte d’Azur.
Responsable du parcours de master Métiers du Patrimoine, Histoire de l’Art et Archéologie de la mention Civilisations, cultures, sociétés.
21e section du Conseil National des Universités (CNU) Histoire, civilisations, archéologie et art des mondes anciens et médiévaux.
Equipe : Dynamique des Peuplements et des Paysages (DYNAPP)

Mots clefs : Villes, villes romaines, réseaux des villes, occupation littorale, défense côtière.

THÈMES DE RECHERCHE


La ville

  • La morphogenèse et la fabrique urbaine des villes ainsi que l’organisation en réseaux et systèmes de villes.

  • Les différentes “natures” de la ville et la compréhension que les sociétés urbaines de l’Antiquité pouvaient offrir à leurs habitants.

  • Les origines de la ville européenne enracinées dans la première expansion globale qu’a connu l'Europe : la romanisation.


Occupation littorale et les réseaux

  • Le territoire maritime entendu comme système spatialisé et la formation de la territorialité comme relation primaire à la mer pour comprendre les facteurs d’occupation littorale. Publication : Implantations humaines en milieu littoral méditerranéen : facteurs d’installation et processus d’appropriation de l’espace (Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge) (2014). http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?article2349

  • La définition du rivage et du littoral en tant que paysage singularisé, afin de comprendre l’exploitation du milieu littoral (production et transformation des produits) et le rôle de la production, de la circulation et des échanges maritimes dans les modes de peuplement et d’organisation territoriale. Publication : L’exploitation des ressources maritimes de l’Antiquité : Activités productives et organisation des territoires (2017). http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?article2494

  • L’approche des réseaux (networks) dans la compréhension des interactions entre les sociétés insulaires et maritimes, mais encore dans la compréhension des îles entre elles et dans le rapport qu'elles entretiennent avec les continents.


RECHERCHES ACTUELLES



  • Publications en cours des résultats du projet de recherche Can Blai. Un fortin tardo-romain de surveillance côtière en Méditerranée occidentale http://www.cepam.cnrs.fr/can-blai/ en plusieurs articles et deux volumes.

    • Un premier ouvrage sur le cadre (prospections, carrières, contexte historique et militaire…), lequel aide à expliquer la fortification de Can Blai (projet de recherche dans Ausonius Editions).

    • Un deuxième ouvrage sur les contextes archéologiques et architecturaux dans la collection Trabajos del Museo Arqueológico d’Eivissa i Formentera.



  • Animation et organisation de séminaires sur le site de Can Blai


  • Animations des séminaires HaMo : L’habitat groupé en Méditerranée occidentale (IIe s. av. -C. - IIIe s. ap. J.-C.) (EHEHI de la Casa de Velazquez):



PARCOURS DE RECHERCHE


Après une thèse à l’Université d’Alicante (1994), je suis élu membre scientifique de l’EHEHI de la Casa de Velazquez (1994-1995), puis une formation postdoctorale dans l’UMR du CNRS et l’Université de Tours Archéologie et Territoires (1996-1997).

Après la soutenance de l’Habilitation à diriger des recherches à l’Université Paris VII – Denis Diderot en 2004 sur Transformations des paysages et mutation sociales et économiques : l’exemple de l’Hispanie pré romaine et romaine, je suis nommé en 2006, Professeur des universités (Archéologie des mondes antiques) de l’université de Reims – Champagne Ardenne, puis professeur d’Histoire et Archéologie antiques de l’université de Nice – Sophia Antipolis (2011).

Récemment, en 2016, j’ai pu bénéficier d’une mobilité internationale du CNRS et de la Casa de Velázquez (Madrid). Un Congé de recherche et reconversion thématique (CRCT), et d’un séjour à la Faculty of Classics de la University of Oxford comme Academic visitor (2017).

Coordination de programmes de recherche :


Can Blai. Un fortin tardo-romain de surveillance côtière en Méditerranée occidentale. http://www.cepam.cnrs.fr/can-blai/

HaMo. L’habitat groupé en Méditerranée occidentale (IIe s. av. J.-C. - IIIe s. ap. J.-C.) (EHEHI de la Casa de Velazquez). https://www.casadevelazquez.org/en/research/cientific-programs-ehehi/

Contacter cette personne
Ricardo González Villaescusa PR, UNS – DYNAPP
Davtian Gourguen IR, CNRS – STEP & DYNAPP

Mots clés : SIG, Télédétection, GNSS, SGBD, Photogrammétrie, Modélisation prédictive et stochastique, géostatistique

Coordonnées :
CEPAM - UMR 7264 CNRS, Université de Nice, Campus SJA3
24, avenue des Diables Bleus, 06357 Nice Cedex 4, FRANCE
Tél. 33 (0) 489 152 401, e-mail : gourguen.davtian@cepam.cnrs.fr

academia.edu :

https://cnrs.academia.edu/DavtianGourguène
https://cnrs.academia.edu/DGourguène

Research Gate
https://www.researchgate.net/profile/Gourguen_Davtian

Themes de Recherche


1. Acquisition des données :
- enregistrement en temps réel des données sur chantier de fouilles,
- protocoles de géoréférencement des images satellites et aériennes,
- intégration de cartes anciennes.
2. Structuration des données :
- modélisation pour la création de bases de données géographiques en archéologie autour de deux axes principaux : le temps et les échelles multiples.
3. Gestion des données :
- interfaçage des bases de données archéologiques (SGBD) et des SIG,
- gestion de l’information, du terrain au SIG,
- import/export : échanges des données.
4. Analyse spatiale des données :
- étude sur les distances pondérées et les modèles de déplacement
- modélisation préventive et prédictive,
- emploi des outils d’analyse spatiale (distance, analyse multicritères, aide à la décision, séries temporelles…).
5. Restitution et diffusion des données :
- questions des formes de restitutions par image et représentation (3D ou autres) vers des publics ciblés,
- rapport avec la nouvelle loi en archéologie (couches patrimoniales, atlas du patrimoine, etc.).
6. Stockage et archivage :
- mise au point de formats d’échange de données aisés, par exemple au moyen des dossiers mis en forme en XML

Nature des fonctions exercées


1. Coordination et développement des programmes géomatiques des projets de recherche du CEPAM (STEP, DYNAPP, MTI, GRENES) et d'autres Unités de Recherches du CNRS (Maison de l'Orient et de la Méditerranée, Maison René Ginouvès d'archéologie et d'ethnologie, École Pratique des Hautes Études, Muséum national d'Histoire naturelle...) et plusieurs missions archéologiques à l'étranger du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (MEAE).
2. La responsabilité de la plateau technique "Analyse et modélisation des données spatialisées",
3. L'expertise scientifique en géomatique,
4. L'enseignement universitaire et l'encadrement des étudiants.

Coordination et développement des programmes géomatiques (SIG, télédétection, GPS, modélisation, photographie aérienne de très haute résolution par ballon captif et cerf−volant, Systèmes de Gestions de Bases de Données Relationnels, cartographie automatique, analyses spatiales, photogrammétrie…) dans les projets et des missions :

  • ANR - Céramiques Imprimées de Méditerranée Occidentale (projet CIMO),

  • ANR - Origin, mutations and dynamics of Southeastern Arabia oases : Soil/water availability and management for the last 5 millennia) (Projet OASIWAT),

  • ANR - Un observatoire rétrospectif d’une société archéologique : La trajectoire du néolithique Rubané (projet OBRESOC),

  • ANR - Paléoenvironnements et occupation du sol en Syrie occidentale (projet PaléoSyr/PaléoLib),

  • Projet - Les Prés de Laure - fouille d’un site de plein air du Paléolithique supérieur,

  • Projet - Valle Giumentina : Étude des comportements techno-économiques au Pléistocène moyen (Abruzzes, Italie),

  • PCR ETICALP (Évolutions, Transferts, Inter−Culturalités dans l’Arc Liguro-Provençal),

  • PCR "Dynamique du Peuplement et des paysages dans le territoire de Fréjus",

  • QSAP Projet - EL-KADADA, EL-GHABA and KADRUKA: Peopling and rise of a hierarchical society during the Neolithic Period in Nubia and Central Sudan (SFDAS - NCAM),

  • QSAP Projet - General Topographical Survey of the Archaeological Sites: Documentation and Protection of the Sudanese Heritage, (SFDAS - NCAM),

  • VAPOR-Afar Archaelogical Project (Ethiopie)

  • Mission archéologique franco−jordanienne « Atlas archéologique de Hauran »,

  • Mission archéologique franco−turkmène MAFTUR (Turkménistan),

  • The West Turkana Archaeological Project (Kenya),

  • Mission archéologique francçaise MAFANAC (Ouzbékistan),

  • Mission archéologique française MAFAC (Tadjikistan),

  • Mission paléolithique franco-thaïe de Nanoi (Thaïlande),

  • Mission archéologique française d’Erebuni (Arménie),

  • Mission archéologique française Ja’alan Dhofar (Oman),

  • Mission archéologique franco-albanaise « Basse vallée du Drin au Moyen Âge, Komani et Lezha » (Albanie),

  • Mission archéologique française de Formentera « Can Blai » (Espagne),

  • Baynunah Camel project (Emirats Arabes Unis).

  • Mission archéologique française aux Emirats Arabes Unis (Fujairah, Masafi)

  • The Swiss Mudeirah archaeological project in Koweit (University of Geneva)


Participation occasionnelle


Projet 3D − ANAMUSCAR (Analyse multi−scalaire de l’habitat préhistorique, antique et médiéval entre Argens et Roya,
ANR − EXSUDats et goudrons végétaux en ARCHéologie : chimie, fabrication et utilisations (projet EXSUDARCH),
Programme international EARTH (Early Agricultural Remnants and Technical Heritage).

Responsable du plateau technique "Analyse et modélisation des données spatialisées" du CEPAM
Depuis sa création, le plateau technique "Analyse et modélisation des données spatialisées", a pour objet de mutualiser et de structurer les moyens et les compétences de l'UMR autour de l'acquisition et du traitement des données spatiales, nécessaires aux recherches menées au sein des différentes équipes de CEPAM. En dehors de sa fonction structurante et de mutualisation des moyens, la plateforme constitue un réel vecteur de développement méthodologique, d'innovation et d'expérimentation de nouveaux modes d'acquisition de traitement et de restitution des données.

Expertise scientifique


Réalisation des expertises scientifiques pour l’évaluation des projets de recherche géomatiques en archéologie et en sciences humaines auprès de :
- de la FAO (ressources hydrographiques au Maghreb)
- l’Institut d’archéologie de l’Académie des Sciences, Samarcande (Ouzbékistan),
− l’Institut d’archéologie de l’Académie des Sciences, Douchanbé (Tadjikistan),
− le Department of Antiquities of Jordan (Jordanie),
− la Direction Turkmène pour la Protection et la Restauration des Monuments Historiques,
− la Direction des Antiquités Égyptiennes,
− la Direction Générale des Antiquités et des Musées de Syrie(DGAMS).

Membre du Comité d’Experts Thématiques dans le cadre du programme européen IPAMED (1999−2004, évaluation du projet et gestion de la formation des équipes à la géomatique

Enseignement universitaire et formation en France :


D.E.A. « Environnement et Archéologie », Universités de Paris I, Paris VI, Paris X, Muséum, INA, PG,
Master « Arch’héritage », Université de Nice, Università degli Studi Gênes,
Master Recherche « Histoire et archéologie des mondes anciens et médiévaux (HAMAM) », Université de Nice,
Master Recherche « Préhistoire, paléoenvironnement et archéosciences (PPA) », Université de Nice,
Master Recherche « Patrimoines : Restauration et Sauvegarde du patrimoine architectural », Université de Nice,
Licence « Analyse des données et des corpus archéologiques », Université de Nice.

à l’étranger
Jordan University of Science and Technology (Irbid, Jordanie),
Yarmuk University (Irbid, Jordanie),
Université de Pendjikent (Tadjikistan),
Université d'Etat de Novosibirsk (Russie),
École doctorale − Université de Tlemcen (Algérie).
Projet d’amélioration des performances de l’ANRH (Algérie),
Projet IPAMED, cartographie informatisée du patrimoine de la Tunisie (programme EUROMED Héritage),

Codirection de 2 thèses soutenues.
Tutorat de 5 thèses soutenues et de 3 thèses en cours).
Maître de stage de 21 Master, PFE et D.E.A soutenus.

Organisation et animation des STAGES INTERNES ANNUELS en géomatique au CEPAM (S.I.G., GPS, télédétection, SGBDR, ...) permettant aux chercheurs et ingénieurs de l’UMR de rester en veille technologique avec les moyens informatiques en Système d’Information Géographique, compte tenu des innovations quasi−permanentes effectuées dans les disciplines de la géomatique.

Organisation et animation les SÉANCES de FORMATIONS d’utilisation des moyens géomatiques (télédétection, GPS, Système d’Information Géographique) en archéologie en Égypte, en Jordanie, pour les ingénieurs des services des Antiquités égyptien et jordanien, en collaboration avec les Services de Coopération et d'Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France des pays concernés.

ACTIONS COLLECTIVES d’intérêt général


Participions aux jurys des concours externe nationaux BAP D (IR, IE, AI), en tant que Président et/ou Expert, organisés par le MESR - Universités.

Participation aux groupes régionaux pour les classements des dossiers des agents (BAP D), dans le cadre de la campagne d'avancement ITA

Membre du Conseil de Perfectionnement du Master "Patrimoines : Restauration et Sauvegarde du patrimoine architectural".

Co-fondateur et membre du Comité de pilotage du réseau ISA (Information Spatiale en Archéologie).

Co-organisateur et formateur des écoles thématiques en géomatique (2001 – 2005) en France.

Membre du Réseau du Centre de Ressources Numériques M2ISA, Modys

Administrateur de forum de discussion « Sigarchéo » du CNRS (Service de listes de messagerie par CNRS/DSI)

Dans le cadre de missions à l’étranger, l’organisation des conférences pour promouvoir la science géomatique dans les projets archéologiques et rayonnement international du CNRS :
− à l’Institut d’archéologie, Samarcande (Ouzbékistan),
− à l’Institut d’archéologie et d’ethnographie, Erevan (Arménie),
− au Ministère de la Culture Turkmène, Achgabat (Turkménistan),
− à l'IFEAC (Institut Français d’Études sur l'Asie Centrale), Tachkent (Ouzbékistan),
− à l'IFAO (Institut Française d’Archéologie Orientale), Le Caire (Égypte),
− au CFEE (Centre Français des Études Éthiopiennes), Addis Abeba (Éthiopie),
− à l'Université de Pendjikent (Tadjikistan),
− à l’Institut d’archéologie de l’Académie de Sciences, Douchanbé (Tadjikistan).

Auteur de publications (59) et communications (78) dans les colloques nationaux et internationaux.

Bibliographie (PDF)

Contacter cette personne
Davtian Gourguen IR, CNRS – STEP & DYNAPP
Lionel Gourichon CR, CNRS – GReNES

Thématiques de recherche


Naissance et développement des économies néolithiques au Proche-Orient et en Méditerranée septentrionale. Système de subsistance des premières sociétés sédentaires. Domestication animale et évolution des pratiques pastorales. Calendriers économiques et systèmes de mobilité.

Outils et méthodes


Estimation de l’âge des ongulés, cémentochronologie, avifaune

Mandats actuels


Co-direction du projet ANR CemeNTAA (ANR-14-CE31-0011) avec W. Rendu (PACEA, UMR 5199) : http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?rubrique244
Membre du comité scientifique de l’Académie 4 de l’Idex UCA Jedi (Nice)
Membre du conseil permanent des ressources humaines (CPRH) des sections 20-21 à UNS
Membre du comité éditorial de la revue Paléorient : http://www.mae.parisnanterre.fr/comite-editorial-paleorient

Programmes labellisés


ANR CemeNTAA : depuis octobre 2014, co-responsable du projet avec W. Rendu (PACEA, UMR 5199 depuis septembre 2016 : http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?rubrique244
ANR DOMEXP (resp. Th. Cucchi, UMR 7209) depuis 2013 : http://anr-domexp.cnrs.fr
ANR EVOSHEEP (resp. E. Vila, UMR 5133, et M. Mashkour, UMR 7209) depuis septembre 2017 : http://www.archeorient.mom.fr/recherche-et-activites/appels-d-offre-et-contrats/anr-evosheep
GDR Bioarchéodat (resp. R.-M. Arbogast, UMR 7044, et M.-P. Ruas, UMR 7209) depuis janvier 2014 : https://archeozoo-archeobota.mnhn.fr/spip.php?article236
GDR Chasséolab (resp. V. Léa, UMR 5608) depuis janvier 2016 : http://chasseolab.huma-num.fr
GDRI Zoomathia (resp. A. Zucker, UMR 7264) : http://www.cepam.cnrs.fr/zoomathia

Recherches archéozoologiques


Etude du matériel faunique d’une quarantaine de sites archéologiques en France, Jordanie, Liban, Macédoine, Syrie et Turquie. Principales périodes d’étude : Epipaléolithique et Néolithique.

Organisation de rencontres scientifiques


Co-organisateur avec C. Daujeard (CNRS, HPNP, MNHN, UMR 7194) et J.-Ph. Brugal (CNRS, LAMPEA, UMR 7269) des XXXIXe Rencontres internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes « Hommes et Caprinés : de la montagne à la steppe, de la chasse à l’élevage » (16-18 octobre 2018) : http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?article2528

Enseignement


Master Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences, UNS : http://www.cepam.cnrs.fr/master_ppa/
Licence Histoire, UNS : http://unice.fr/formation/formation-initiale/hlhi12121
Licence Sciences de la Terre, parcours Géosciences Environnement, UNS : https://st-unice.oca.eu/spip.php?rubrique55

Bibliographie 2001-2011

Contacter cette personne
Lionel Gourichon CR, CNRS – GReNES
Juliette Guibert-Cardin Doctorante – STEP

Cursus universitaire

2016/2017 : Master 2 Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences – CEPAM, Nice. « Analyse techno-morpho-fonctionnelle des industries lithiques du site archéologique du Pléistocène moyen de Soucy 3-P, Yonne, France ». Directeurs de master : Sylvie Beyries et Elisa Nicoud.

2015/2016 : Master 1 Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences – CEPAM, Nice. «Première approche techno-morpho-fonctionnelle des pièces bifaciales du gisement du Paléolithique inférieur de Soucy 3-P, Yonne (France) ». Directeurs de master : Sylvie Beyries et Elisa Nicoud.

2012-2015 : Licence histoire de l’art et archéologie – Université Toulouse II - Jean Jaurès.

 

Sujet de thèse

Comportements socio-économiques au Paléolithique inférieur en Europe: apport de l'étude techno-morpho-fonctionnelle des outillages lithiques.

Directrice de thèse : Sylvie Beyries

Co-directrice de thèse : Elisa Nicoud

Date de début : 01/10/2017

Mots clés : Paléolithique inférieur, analyse fonctionnelle, technologie lithique, biface

Problématique et démarche

Ce projet vise à renforcer notre connaissance des sociétés humaines du passé, en particulier aux temps des premières vagues migratoires humaines depuis l’Afrique vers le vieux continent. Entre 600 000 et 300 000 ans avant nous, un modèle culturel semble persister, outrepassant d’énormes bouleversements climatiques marqués par plusieurs cycles glaciaires-interglaciaires. C’est ce qu’indiquerait la présence continue en Europe de l’ouest, du Royaume-Uni à l’Italie, de l’Espagne à la Belgique, d’outils de pierre taillée appelés « bifaces ». Ce constat typo-chronologique, amène à s’étonner de l’exceptionnelle résilience inhérente des populations de chasseurs-cueilleurs nomades du Paléolithique inférieur. Elle résulte peut-être d’une flexibilité et de capacités d’adaptation élevées mais aussi de déplacements de populations.

C’est à la diversité des industries lithiques du Paléolithique inférieur que ce projet entend s’attaquer, celle-ci étant souvent masquée par quelques outils remarquables tels que les bifaces. Ce projet veut ainsi participer à la caractérisation de la diversité sur le plan technique, fonctionnel et territorial des comportements humains en Europe au Paléolithique inférieur. Les questions sont nombreuses : quels sont les fonctions et les fonctionnements des outils lithiques qu’il s’agisse des bifaces emblématiques ou d’autres supports retouchés (éclats, galets…) ? Comment sont-ils fabriqués ? Au vu des fonctions et des fonctionnements identifiés, que peut-on en conclure sur les activités réalisées dans le site ? Quelle est la place du site dans le territoire parcouru par les groupes préhistoriques ?

Pour ce faire, l’étude portera, dans un premier temps, sur les bifaces ou pièces bifaciales qui seront, dans un second temps, comparés aux autres outils qui composent les assemblages, c’est-à-dire les éclats, retouchés ou non. Quel est le rôle des pièces bifaciales dans les assemblages lithiques ? Le corpus d’étude prendra  en compte plusieurs gisements archéologiques du Paléolithique inférieur européen : plusieurs occupations du complexe archéologique de Soucy compris dans une portion de vallée fossile de l’Yonne (France, fouilles 1994-2000 ; Lhomme 2007) et un niveau d’occupation d’un autre site de plein air, celui de Valle Giumentina, situé dans le massif montagneux de la Majella (Abruzzes, Italie, fouilles 2012-en cours ; Nicoud et al. 2016). Ces sites reflètent non seulement la culture à bifaces (l’Acheuléen) mais également d’autres faciès présents au Paléolithique inférieur (industries à éclats).

Ce projet se fonde sur une analyse dite techno-morpho-fonctionnelle, éprouvée, mais encore neuve (Boëda, 1997). Cette approche intégrée mêle la technologie lithique qui permet d’identifier les intentions de taille de la pierre et les modes et concepts de fabrication des outils d’une part à la tracéologie, discipline visant à reconstituer la fonction et le fonctionnement des outils à travers l’étude des traces d’utilisation laissées à la surface des outils et observables macro- et micro-scopiquement. La grande rareté d’études techno-morpho-fonctionnelles des vestiges anciens est un verrou à la connaissance de la période.

Les résultats renseigneront plusieurs aspects complémentaires de l’étude archéologique : la fonction et le fonctionnement des outils, le lien entre fonction et mode de fabrication, la fonction d’un site, l’exploitation d’un territoire. Aussi, ce projet entend-il participer à la révision des paradigmes sur les sociétés humaines du Paléolithique ancien de l’Europe en donnant à voir de nouveaux critères issus d’une analyse techno-morpho-fonctionnelle intégrée des industries lithiques, pour discourir de l’unicité ou de la variabilité des faciès culturels à cette période. Cette étude s’intègre dans un renouveau des travaux sur le Paléolithique inférieur.

Contacter cette personne
Juliette Guibert-Cardin Doctorante – STEP
H
Auréade Henry CR, CNRS – GReNES

Thématique de recherche


Changements environnementaux, gestion des ressources végétales et stratégies adaptatives des chasseurs-cueilleurs préhistoriques. Principaux axes de recherche :

  1. Environnements, combustibles, économies autour de la transition Pléistocène-Holocène en milieu tempéré et subarctique

  2. Regards croisés sur la place des ressources végétales au Mésolithique en Europe

  3. Référentiels actualistes : sociétés subarctiques, foyers et ressources végétales


Outils et méthodes



  • Archéobotanique (anthracologie, phytolithes, xylologie). Reconstitution des paléoenvironnements, gestion des combustibles, travail du bois.

  • Ethnoarchéologie.Mmonde végétal et sociétés actuelles : choix, techniques, symbolisme. Expérience de terrain dans des environnements à forts contrastes saisonniers (Sibérie orientale ; Alaska).

  • Expérimentation : création de référentiels anthracologiques : effets de la carbonisation sur le bois ; marqueurs anatomiques du bois ante combustion/approche morphométrique des charbons de bois. Référentiels phytolithologiques : taphonomie de la combustion des excréments de ruminants.


Programmes en cours



  • LicHENS- Late Pleistocene Hunter-gatherer adaptations to tundra Environments in North-Baikal Siberia (Resp. A. Henry/ A. Teten’kin). Programme de coopération Franco-Russe, Fondation Maison Sciences de l’Homme/Russian Foundation for Basic Research.

  • ETAPAS- EThnoArchaeology of Plant use in Arctic and Subarctic environments (Resp. S. Beyries). Programme Institut Polaire Paul-Emile Victor.

  • “New Horizons in Beringian Archaeology: Expanding Scientific Research at McDonald Creek, Alaska” (Resp. K. Graf/J. Esdale). Programme National Science Foundation.

  • “Dąbki Island In The Stone And Bronze Age In The Light Of Multidisciplinary Archaeological Research” (resp. J. Kabacinski), Polish Academy of Sciences Grant National Science Centre, Poland no.2017/27/B/HS3/00478</li

  • GDR “Sciences du bois”, dir J. Gril.

  • GDR Bioarchéodat, dir. R.-M. Arbogast & M.-P. Ruas.

Contacter cette personne
Auréade Henry CR, CNRS – GReNES
Leïla Hoareau Doctorante – STEP

Mots-clefs : Tracéologie, parure en coquille, épigravettien

Cursus universitaire


  • 2016 : Master Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences, Université de Nice Sophia Antipolis

  • 2014 : Licence d’Histoire, histoire de l’art Archéologie documentation et patrimoine – Université de Nice Sophia Antipolis.


Mémoires universitaires


  • 2015 – 2016 : La parure à la fin de l’épigravettien : le cas de l’Abri Martin. Directrice de Master: Sandrine Bonnardin

  • 2014 – 2015 : L’ornementation corporelle des populations paléolithiques dans l’arc liguro-provençal : l’exemple de l’Esterel. Directeurs de Master : Nicolas Naudinot et Sandrine Bonnardin


Sujet de thèse


Modalités d’utilisation des objets de parure préhistoriques : apports de la tracéologie à la compréhension des traditions ornementales
Directrice de thèse : Sylvie Beyries
Date de début de thèse : 1er octobre 2017 

Problématiques et démarche


Ce travail a pour objectif d’affiner les connaissances sur les pratiques ornementales des populations épigravettiennes. Les objets de parure épigravettiens sont très majoritairement réalisés en coquilles marines et parmi lesquelles certaines espèces précises ont été selectionnées. Ces choix se révèlent relativement constants tout au long de la période. L’étude se propose de questioner cette stabilité dans la sélection des matières premières à travers une approche tracéologique des objets de parure en coquilles marines.

Il s’agit de croiser les données sur la provenance des matériaux, les modalités de fabrication ainsi que la réalisation des compositions ornementales afin de jeter un nouvel éclairage sur les comportements symboliques et esthétiques des populations épigravettiennes. L’étude mettra particulièrement l’accent sur le développement de l’analyse fonctionnelle : une référentiel expérimental sera constitué et les coquilles observées à l’échelle macro- et microscopique, dans le but de reconstituer les compositions ornementales avec le plus de précision possible.

Les modalités d’agencement des objets de parure au sein d’une composition peuvent prendre des formes très variées relevant de choix correspondant aux considérations esthétiques de la société et chacune de ces compositions a pu revêtir un sens ou une fonction qui lui est propre. La restitution des choix ornementaux dans toute leur diversité doit permettre de mieux comprendre le rôle de la parure dans les sociétés épigravettiennes (construction de l’identité des individus, différenciation sociale, objet d’embellissement du corps, etc.), la façon dont ces comportements symboliques et esthétiques s’organisent dans l’espace et dont ils évoluent au cours du temps.

Contacter cette personne
Leïla Hoareau Doctorante – STEP
J
K
Lamya Khalidi CR, CNRS – STEP

Thématiques de recherche : Dynamiques des transmissions et des adaptations locales en Arabie et Afrique au cours de l’Holocène ancien à moyen
Research themes: Transfer dynamics and local adaptations in Arabia and Africa during the early to mid-Holocene

Périodes : LSA, Néolithique, Chalcolithique, Age du Bronze
Periods of interest: LSA, Neolithic, Chalcolithic, Bronze Age

Méthodes : technologie lithique, gitologie de l’obsidienne, archéologie, interactions hommes-milieux
Methods: lithic technology, obsidian sourcing, archaeology, human-environment interactions

Régions d’étude : Afrique NE (Ethiopie, Djibouti, Soudan), Moyen-Orient (Yémen, Syrie, Liban)
Study areas: NE Africa (Ethiopia, Djibouti, Sudan), Middle East (Yemen, Syria, Lebanon)

Parcours



  •  2012 – 2015 Chargée de recherche – CNRS - UMR 5133 – Archéorient, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Université Lumière Lyon 2

  •  2011 – 2014 Chercheure postdoctorale Juan de la Cierva, Departamento de Humanidades Institución Milà Y Fontanals (IMF), Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC), Barcelone, Espagne (Renoncement volontaire le 30 Sept 2012).

  •  Fév – Juin 2011 Whittlesey Chair Visiting Assistant Professor, Chargée de cours au Department of History and Archaeology, American University of Beirut (AUB), Beyrouth, Liban.

  •  Jan 2010 – Fév 2011 Chercheure postdoctorale, projet archéologique du site de Gobero (République du Niger), Faculté de Biologie et Anatomie à l’Université de Chicago, Etats-Unis.

  •  Jan 2009 – Juillet 2011 Chercheure associée au Centre Préhistoire, Antiquité, Moyen-âge (CEPAM), Université de Nice, Sophia-Antipolis CNRS, France.

  •  Jan 2009 – Mai 2009 Distinguished Visiting Scholar, Chargée de cours (Cours : « Archéologie du Proche Orient et de l’Arabie » et « Technologie Lithique ») à l’Université de Louisville, Kentucky – Faculté d’Anthropologie, Louisville, Etats-Unis.

  •  Nov 2007 – Nov 2008 Chercheure postdoctorale Fondation Fyssen au Centre d’Etudes Préhistoire, Antiquité, Moyen Age (CEPAM), Université de Nice, Sophia-Antipolis CNRS, France.

  •  2004 – 2007 Chercheure associée au Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales de Sanaa (CEFAS), Sanaa, Yémen.

  •  2001 – 2006 PhD en archéologie (Université de Cambridge, Royaume Uni). Doctorat intitulé « Settlement, Culture-Contact and Interaction along the Red Sea Coastal Plain, Yemen : The Tihamah cultural landscape in the late prehistoric period (3000-900 BC) ». Directrice de thèse : A. McMahon. Membres du jury : G. Barker et T. J. Wilkinson.

  •  1999-2001 M.Phil en archéologie (Université de Cambridge, Royaume Uni). Mémoire intitulé « Conquests as Myth : An Investigation of Akkadian Cultural Influence on Northern Mesopotamia ». Directrice de mémoire : A. McMahon.

  •  1994-1998 Bachelor of Fine Arts (BFA ; licence), Cum Laude (mention très bien). Université de Michigan, Ann Arbor (Ann Arbor, Etats-Unis).

  •  1996-1997 Université de Dar-es-Salam, Tanzanie. Programme d’étude à l’étranger de l’Université de Floride, Gainesville.


Problématique et démarche


La Corne de l’Afrique et l’Arabie de l’ouest appartiennent au système géologique du Grand Rift africain et se retrouvent en vis-à-vis, sur les bords de la Mer Rouge. Les activités volcaniques, de « rifting » et de soulèvement ont contribués à la formation des hautes chaines de montagnes atteignant des hauteurs entre 3 600 et 4 500 m de part et d’autre. Un volcanisme important et actif a produit des paysages accidentés qui hébergent des niches environnementales extrêmement variées des deux côtés. La diversité des contextes environnementaux et les ressources qu’ils fournissent ont créé des conditions propices à l’occupation humaine comme le montre le registre paléontologique humain de la région. Comme nos ancêtres lointains, les hommes modernes ont exploité ces paysages, s’adaptant aux périodes glaciaires en s’isolant dans les nombreuses niches écologiques.

Suite à un grand nombre d’années de recherches des deux côtés de la Mer Rouge (Yémen et la Corne de l’Afrique), et à l’accumulation d’une expérience de terrains et de contextes variés, il est devenu évident que des groupes humains ont toujours été résilients dans ces régions qu’ils ont occupées donc de façon continue notamment à l’Holocène, s’adaptant à des conditions difficiles. Leurs systèmes de mobilité bien adaptés (migrations humaines, pastoralisme puis réseaux d’échanges des biens) ont facilité cette résilience. Quant au Néolithique, il s’est développé dans ces régions plusieurs millénaires après le Proche Orient voisin, malgré les contacts déjà établis entre les régions. Mais nos connaissances sur la Néolithisation de la Corne de l’Afrique, comme ce même processus en Arabie, sont fragmentaires. Il existe moins d’une dizaine de sites en stratigraphie avec des dates fiables de chaque côté. La recherche de nouveaux terrains qui comblent ces grandes lacunes est donc indispensable pour mieux comprendre le processus de la Néolithisation dans des régions qui sont souvent considérées comme périphériques dans les phénomènes d’innovation. Ils sont pourtant devenus ensuite des acteurs et des centres économiques majeurs des plus importants réseaux d’échanges de l’Antiquité tels que le réseau maritime de Punt de l’Egypte pharaonique et le réseau d’échange caravanier de l’encens des royaumes sudarabiques.

Mes recherches interrogent les interactions « sociétés-milieux » dans le contexte du développement des premières sociétés de production, principalement durant les périodes de la Néolithisation et de l’établissement des premières sociétés proto-urbaines, au Moyen Orient et dans la Corne de l’Afrique. Mes recherches ont pour objectif d’étudier les dynamiques de contacts et d’échanges autour de la Mer Rouge et de la Péninsule Arabique et d’appréhender les liens qui existaient entre ces régions et le Moyen Orient d’une part, et l’Afrique du nord d’autre part.

Plus spécifiquement, j’aborde ces questions à travers la mise en place, l’évolution et la complexification des réseaux d’approvisionnement et d’échanges des productions d’obsidienne. C’est une excellente fenêtre d’entrée pour appréhender le phénomène de Néolithisation dans cette partie du globe, hautement dépendante des systèmes d’interactions qui se sont développés tout au long de l’Holocène. Missions archéologiques (prospections de gîtes naturels d’obsidiennes, de sites archéologiques et fouilles archéologiques), étude technologique des productions lithiques et géochimie du matériel en obsidienne (gîtologie, géochimie des sources et des artefacts, et formes sous lesquelles ces outillages circulaient) représentent le cœur de mes recherches fortement ancrées sur le terrain. A travers des collaborations multiples, les résultats de ces travaux sont intégrés et exploités selon des approches spatiales et modélisatrices qui permettent de mieux comprendre les dynamiques de mobilités, de contacts et de peuplements à large échelle.


Research interests and approaches


The Horn of Africa and western Arabia are part of the Great African Rift system and lie face to face on either side of the Red Sea. Volcanism, rifting and uplift are responsible for the formation of mountain ranges on both sides that reach heights between 3600 and 4500 m a.s.l. Massive active volcanism has created incised and undulating landscapes that host a large variety of environmental niches on either side. Just as the paleontological record demonstrates, the diversity of environmental contexts and the resources they provide have created ideal conditions for human occupation. Like our distant ancestors, modern humans exploited these landscapes, adapting to glacial periods by taking refuge in the numerous ecological niches dotting the region.

After a great number of years of research on both sides of the Red Sea (Yemen and the African Horn) and an accumulation of experience in the field and in a diversity of contexts, it has become evident that human groups have always been resilient in these regions which they continuously occupied – notably during the Holocene – adapting to difficult conditions. Their well-adapted forms of mobility (human migration, pastoralism and exchange) facilitated this resilience. As for the Neolithic, it was established in these regions several millennia after the neighboring Near East. However, our knowledge of the Neolithization of the Horn of Africa, like this same process in Arabia, remains fragmentary. There are fewer than a dozen well-dated stratified sites on either side of the Red Sea. The search for new sites and regions with potential to fill the large existing gaps is therefore indispensable to advancing knowledge on the process of Neolithization in the region. It is especially important as these regions are often considered peripheral to major human innovation phenomena despite the fact that they became economic centers and actors in the most important exchange networks in antiquity in the periods that followed, such as the maritime network linking Punt to pharaonic Egypt and the terrestrial incense trade caravan networks of the South Arabian kingdoms.

My research examines human-landscape interactions in the context of the development of the first production societies, principally during periods of Neolithization and of the establishment of the first proto-urban societies in the Middle East and in the Horn of Africa. My research focuses particularly on the study of the dynamics of contact and exchange around the Red Sea and the Arabian Peninsula and the links that existed between these regions, the Middle East and North Africa.

More specifically, I approach these questions by examining the introduction, evolution and complexification of obsidian supply and exchange networks. This approach is an excellent window into more comprehensive understanding of the phenomenon of Neolithization in this part of the world, which was heavily dependent on interaction networks that developed throughout the Holocene. My research, which is heavily anchored in fieldwork, is based on a multiplicity of approaches including archaeological fieldwork (geological survey of obsidian sources and archaeological survey and excavation), technological study of lithic production and geochemistry of obsidian (study of source and workshop contexts, sourcing of geological and archaeological obsidian and the form in which lithic industries and raw materials circulated). Through multiple collaborations, results of this work are integrated and exploited using spatial and modeling systems that allow simulation and thus a better large-scale understanding of the dynamics of mobility, contact and settlement.

Programmes de recherche et collaborations



  • 2018-2020 : CLIMAFAR - L'adaptation humaine face aux changements CLIMatiques dans les régions du Nil et de l'AFAR de 25,000 ans à aujourd’hui, (Agence Nationale de la Recherche « Investissements d’Avenir UCAJEDI n° ANR-15-IDEX-01 ») porté par L. Khalidi (CEPAM-CNRS) et co-porté par M. Revel (Géoazur-UCA).

  • 2017-2019 : TelluS-Rift (Aléas géologiques, histoire du peuplement et transformations socio-économiques d’une zone lacustre au cœur de la dépression Afar (Ethiopie)) porté par C. Doubre (IPGS, UMR7516).

  • Depuis 2015 : ANR Big Dry (Ruptures et continuité dans le peuplement de l’Afrique à la fin du Pléistocène : paléoanthropologie, paléoenvironnement et archéologies comparées du Rift et du Nil dans leur cadre continental) portée par F. Bon (TRACES – UMR 5608, Université of Toulouse 2).

  • Depuis 2014 : ANR Blanc GeObs (Géographie des obsidiennes d’Anatolie Orientale : sources caractérisation et diffusion aux époques préhistoriques) portée par D. Mouralis (UMR IDEES 6266).

  • 2011-2016 : Participation dans le Group 3 (PI : J.J. Ibañez – IMF-CSIC), Case Study 4 : “Exchange networks dynamics in early Near Eastern societies (Syria)” du projet intitulé Simulpast : simulating the past to understand human behaviour. Projet dirigé par Marco Madella (ICREA-IMF-CSIC)


Programmes de terrains actifs



  • Depuis 2014 : Direction du projet VAPOR-Afar, Ethiopie. Collaboration entre le CNRS, le CFEE, le Ethiopian Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage (ARCCH) et le Afar Bureau of Culture and Tourism (ABCT).

  • Depuis 2017 : AGXIM (Aléas géologiques, histoire du peuplement et transformations socio-économiques d’une zone lacustre au cœur de la dépression Afar (Ethiopie)) porté par C. Doubre (IPGS, UMR7516) et Eloi Ficquet (EHESS).

  • Depuis 2015 : Mission archéologique de Kadruka, Soudan (Northern State). O. Langlois (CEPAM-CNRS) responsable de mission. L. Khalidi : chargée de l’étude du matériel lithique.

  • Depuis 2014 : Premières Sociétés de Production dans la Corne de l’Afrique (PSPCA), Djibouti. J. Cauliez (TRACES-CNRS) : responsable de mission. L. Khalidi : chargée de prospection géologique.

  • Depuis 2010 : Late Stone Age Sequence in Ethiopia. F. Bon (Université de Toulouse – le Mirail, UMR TRACES) et A. Dessie (ARCCH) : responsables de mission. L. Khalidi : chargée de prospection géologique et archéologique.


Programmes de terrains interrompus



  •  Direction du projet « VAPOR-Yemen », hauts-plateaux, Yémen.

  • Direction du projet « Tihamah Coastal Survey », Tihamah, Yémen.

  • Direction du projet « Hazm al-Udayn Survey », Escarpement, Yémen.

  • Codirection du « Dhamar Survey Project » avec K. Lewis (UALR), Dhamar, Yémen.

  • « Tell Brak Excavation », Syrie. Direction A. McMahon (Cambridge).

  • « Tell Hamoukar Excavation », Syrie. Direction C. Reichel (Toronto/ROM) et S. al-Quntar (U Penn).

  • « Tell Labwe sud », Liban. Direction M. Haidar-Boustani (MPL-USJ) et JJ Ibáñez (IMF-CSIC-Barcelone).

Contacter cette personne
Lamya Khalidi CR, CNRS – STEP
L
Olivier Langlois CR, CNRS – STEP

Généralités


Jusqu’en 2014, l’ensemble de ma recherche portait sur le passé récent du bassin tchadien méridional (thème 1). La dégradation des conditions de sécurité causée par l’insurrection de la secte Boko Haram m’a amené à étendre ma recherche à une autre région, la moyenne vallée du Nil, et à une autre période, le Néolithique. C’est ainsi que, depuis 2014, je participe à la coordination d’un programme consacré aux sociétés du Néolithique Moyen et Final de Haute-Nubie, une région localisée au nord du Soudan (thème 2).

Thèmes de recherche


Thème 1 : Archéologie historique des sociétés et des savanes soudaniennes d’Afrique centrale

Le peuplement des savanes soudaniennes d’Afrique centrale, tel qu’il se présente aujourd’hui, est le produit d’une série d’événements et de processus (politiques, migratoires, climatiques, sanitaires…) largement interconnectés, intervenus au cours des derniers siècles. Quoique récentes, ces évolutions restent très mal connues, car la plupart des régions où elles sont intervenues ne sont renseignées par les sources écrites qu’à partir du 19e siècle. Dans ce contexte, les sources orales et l’archéologie apparaissent comme les deux principales sources documentaires. Ma recherche vise donc à porter l’éclairage de l’archéologie sur l’histoire récente du bassin tchadien méridional : nord du Cameroun, sud du Tchad et nord-est du Nigéria. Elle intéresse tout à la fois l’histoire des sociétés et celle des milieux qu’elles ont exploités et transformés selon des modalités très variées. Les études engagées font largement appel à l’ethnoarchéologie et s’appuient, autant que possible, sur les sources orales et les informations ethnographiques et géographiques disponibles. Plus généralement, elles visent à une exploitation optimale des multiples opportunités méthodologiques offertes par les régions soudaniennes.

Une approche holistique, des axes privilégiés : Les sociétés soudaniennes contemporaines rendent compte d’une interpénétration des sphères sociale, économique, technique, religieuse… telle qu’il serait illusoire d’espérer les comprendre autrement que dans leur globalité. Les sociétés qui les ont précédées, et dont elles sont issues, partageaient sans aucun doute cette caractéristique. Comme leurs héritières, elles demandent donc à être abordées en adoptant une approche holistique. Pour ce faire, il convient de diversifier autant que possible les thématiques de recherche, considérées comme autant de fenêtres ouvertes sur les sociétés anciennes à éclairer. Plusieurs thématiques, particulièrement importantes dans le contexte régional, et qui ont déjà fait l’objet d’études spécifiques (cf. bibliographie), peuvent ainsi être cités :

  • Histoire sociale (processus de hiérarchisation, endogamie des « forgerons »),

  • Systèmes techno-socio-économiques (métallurgie du fer),

  • Organisation et modélisation spatiales (inter-site, intra-site),

  • Systèmes de subsistance et agrosystèmes,

  • Histoire des techniques et de leurs produits (poterie, métallurgie, vannerie, préparations alimentaires, sel de potasse),

  • Histoire du peuplement,

  • Pratiques funéraires et religions,

  • Histoire des paysages et anthropisation des milieux (dynamique de la végétation ligneuse),

  • Méthodologie (développement d’approches et de méthodes adaptées au contexte soudanien ; rapports entre sources orales et information archéologique…)


Deux terrains d’études : Les travaux archéologiques engagés ont essentiellement concerné deux régions aux conditions climatiques, biogéographiques et démographiques contrastées : (1) les piémonts orientaux des monts Mandara et les plaines adjacentes (région de l’Extrême-Nord) ; (2) la haute vallée de la Bénoué (région du Nord), et plus particulièrement le massif de Djaba (ou Hosséré Djaba) et ses environs, aujourd’hui partie du Parc National de la Bénoué. Si l’exploitation des données acquises donnera lieu à de nouvelles publications, aucune nouvelle recherche de terrain n’est prévue en raison de l’insécurité qui affecte la zone.

Thème 2 : L’évolution des sociétés de Haute-Nubie (Soudan), du Néolithique Moyen au Pré-Kerma (5e et 4e millénaires BCE)

A cours du 5e et du 4e millénaires, le Northern Dongola Reach, une section de la moyenne vallée du Nil située au nord de la ville de Dongola (Soudan), a été le cadre d’importantes évolutions culturelles, économiques et sociales : passage du Néolithique au pré-Kerma ; rôle croissant de l’agriculture ; complexification sociale… Ces évolutions s’inscrivent dans un processus plus général qui, quelques siècles plus tard, conduira au royaume de Kerma (Yam). Bien qu’elles initient un processus qui connaîtra des développements inégalés à l’échelle de l’Afrique à ces périodes anciennes, ces évolutions restent mal connues. Cette méconnaissance a de multiples causes : un manque de publication des fouilles anciennes ; un désintérêt pour les sites d’habitat ; une quasi-absence d’information concernant le 4e millénaire, une période qui fut le cadre de changements majeurs…

Depuis 2014, dans la perspective générale d’éclairer ces évolutions, une série de travaux ont été engagés dans le cadre du programme Kadruka (cf. lien), une mission archéologique de la SFDAS (Section Française des Antiquités du Soudan) actuellement financée par le QSAP (Qatar Sudan Archaeological Project). Placé sous la responsabilité collégiale de deux archéologues (O. Langlois, CEPAM et Ph. Chambon, UMR 7206) et d’un anthropologue (P. Sellier, UMR 7206), ce programme, réunit de nombreux chercheurs et étudiants rattachés à différents laboratoires (CEPAM, UMR 7206, ArScAn, Archéorient…). Outre ma participation à la coordination des opérations, mon activité porte sur l’étude de la céramique (en collab. avec Gilles Durrenmath, CEPAM), sur la publication du cimetière KDK1 (fouilles : J. Reinold), et sur la compréhension de la distribution et de l’organisation des implantations néolithiques et pré-Kerma (settlements pattern) encore épargnées par les travaux agricoles.

O. Langlois_Bibliographie

Contacter cette personne
Olivier Langlois CR, CNRS – STEP
Michel Lauwers PR, UNS – IT&M

Professeur des Universités – Histoire du Moyen Âge (CNU 21, CNRS 32) – Directeur adjoint du CEPAM

Thèmes de recherche


Portant sur la fonction sociale de l’Église en Occident du 5e au 13e siècle, les recherches ont donné lieu à des travaux sur les rapports entre discours d’autorité et pratiques sociales (exégèse et usages de la Bible, ecclésiologie, hagiographie, polémique anti-hérétique, prédication) et sur les productions idéologiques des établissements religieux (notamment, en Provence, Saint-Victor de Marseille et Lérins). Elles ont également concerné la mémoire, le culte des morts et les pratiques funéraires (désormais traités dans une perspective diachronique et comparatiste), l’espace sacré et les processus de territorialisation de l’Ecclesia (diocèses, paroisses, monastères) et, de manière plus générale, la question de la représentation et des usages de l’espace au Moyen Âge. Les publications récentes s’intéressent à la circulation sociale des richesses et aux pratiques de prélèvement (notamment la dîme), ainsi qu’aux formes médiévales de la production et du « travail ».

L’ensemble de ces dossiers procède d’une interrogation sur le dominium ecclésial, c’est-à-dire sur la part ecclésiale des structures de la société, et s’inscrivent actuellement dans deux grandes problématiques, relatives i) à la spatialisation des rapports sociaux et au processus d’inecclesiamento qui ont caractérisé le monde occidental au Moyen Âge ; ii) aux formes de l’économie pré-capitaliste.

Programmes de recherche collectifs


– transfun (Transitions funéraires : transformations des relations entre les vivants et les morts en Occident de l’Antiquité à nos jours), programme de l’École française de Rome, co-dirigé par Guillaume Cuchet (CRHEC, Paris-Est Créteil), Nicolas Laubry (CRHEC, Paris-Est Créteil) et Michel Lauwers (CEPAM, UCA), depuis 2017 : https://transfun.hypotheses.org/
– Hepos (Hérésies Pouvoirs et Sociétés. Antiquité, Moyen Âge et Époque moderne), Groupement d’Intérêt Scientifique du CNRS associant cinq laboratoires de recherche (CEMM Montpellier 3, CEPAM UCA, CRHEC Paris-Est Créteil, TELEMME AMU, TEMPORA Rennes 2), depuis 2017 : https://hepos.hypotheses.org/
– Économie, formes de production et « travail » au Moyen Âge, programme de recherche co-dirigé par Michel Lauwers (CEPAM, UCA) et Emmanuel Bain (TELEMME AMU) : plusieurs Tables Rondes organisés à Nice et à Aix depuis 2014.
– Lérins, une île sainte de l’Antiquité au Moyen Âge, programme de recherche collectif mené au CEPAM sur l’archéologie et l’histoire de l’île monastique Saint-Honorat de Lérins du 5e siècle à la fin du Moyen Âge. Au cours des dernières années, ce programme a donné lieu à un projet soutenu par l’École française de Rome en 2007-2011 sur Monachisme et espace social dans l’Occident médiéval (http://www.brepols.net/Pages/ShowProduct.aspx?prod_id=IS-9782503535814-1), à une collaboration avec les Archives départementales des Alpes-Maritimes (http://www.cepam.cnrs.fr/spip.php?article2510) et à l’organisation d’un séminaire de traduction consacré à la Vie d’Honorat rédigée à Lérins à la fin du 13e siècle.

Parcours


Après un cursus en histoire et un diplôme d’études médiévales à l’UCL (Louvain-la-Neuve), une formation à l’anthropologie sociale et culturelle à l’EHESS, Paris, préparation d’une thèse de doctorat sous la direction de Jacques Le Goff, soutenue en 1992.

Depuis 1992, maître de conférences en Histoire du Moyen Âge à l’Université Nice Sophia Antipolis, puis professeur dans cette Université, après soutenance d’une HDR en 2001.

Depuis 2001, animation des travaux des médiévistes au sein du CEPAM ; direction de l’équipe MTI (« Monuments Textes Images dans les sociétés antiques et médiévales ») en 2012-2017.

Direction adjointe du CEPAM en 2001-2007, 2008-2011, puis à partir de 2018.

Direction du Master « Sciences de la Préhistoire, de l’Antiquité et du Moyen Âge » en 2003-2007, puis « Histoire et archéologie des mondes anciens et médiévaux » en 2008-2011 et 2012-2018.

Création, avec R.M. Dessì et M. Zerner, puis direction de la Collection d’études médiévales de Nice, Brepols Publishers.

Liste des Publications de Michel Lauwers

Contacter cette personne
Michel Lauwers PR, UNS – IT&M
Stéphanie Le Briz MC, UNS – IT&M

Fonctions


1999-2019, Maître de conférences de Langue et littérature françaises du Moyen Âge à l’Université de Nice – CEPAM (UMR 7264), équipe IT&M (Images Textes & Monuments)
1998-1999, ATER à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne
1995-1998, ATER à l’Université François Rabelais – CESR (UMR 7323) de Tours
1994-1995, Professeur agrégé stagiaire au Lycée Emmanuel Mounier de Grenoble

Formation


1988-1991, DEUG I-II et Licence de Lettres Modernes à l’Université François Rabelais de Tours (mentions Très bien et Bien) ; 1990-1991, Assistante de français en Allemagne
1991-1992, Maîtrise de Lettres Modernes à l’Université François Rabelais de Tours (mention Très bien ; mémoire publié chez Paradigme en 1994)
1992-1993, DEA de Lettres Modernes à l’Université François Rabelais – Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (UMR 7323) de Tours (mention Très bien)
Septembre 1993, Session d’été au Centre d’Études Supérieures des Civilisations Médiévales de Poitiers
1993-1994, Agrégation externe de Lettres Modernes (47e ex aequo) ; 1994-1995, Stage de titularisation dans l’enseignement secondaire
1995-1999, Doctorat de Lettres, Université François Rabelais – Centre d’Études Supérieures de la Renaissance (UMR 7323) de Tours : « À la recherche d’une écriture dramatique : conventions du dialogue dans quelques mystères du XVe siècle » (mention Très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité)
2018, Habilitation à diriger des recherches : « Comprendre le succès des récits et jeux édifiants des XIIIe-XVIe siècles : situer, éditer, commenter pour un public moderne » (garante Maria Colombo Timelli, UFR de Langue française de l’Université Paris IV-Sorbonne, École doctorale Concepts et langages ; soutenance prévue le 15 décembre 2018)

Thèmes de recherche


Pratiques et enjeux de l’écriture allégorique en langue vulgaire (XIIIe-XVIe s.)
Poétique des Passions dramatiques et des jeux édifiants des domaines d’oc et d’oïl (XIIIe-XVIe s.)
Édition et commentaire de jeux moraux du long XVe siècle
Bilinguisme latin-langue d’oïl / d’oc au Moyen Âge
Programmes des Agrégations de Lettres (sessions 1999-2009 et 2011-2019)

S.LeBriz_activite-scientifique_2018.09

Contacter cette personne
Stéphanie Le Briz MC, UNS – IT&M
Gaëlle Le Dantec IE, UNS – IT&M & Dynapp

Activités principales :

Traitement de la documentation d’archives :
> localisation et dépouillement des sources
> collecte (numérisation, acquisition de reproductions)
> constitution de corpus et inventaires
> analyse
> transcription
> traduction

Structuration et analyse de données :
> participation à la conception de bases de données originales
> enrichissement et alimentation de bases de données
> encodage XML/TEI

Édition de sources :
> édition critique de sources en équipe (étalissement de la tradition manuscrite, collation des manuscrits, établissement du texte, constitution de l’apparat critique)
> édition électronique (encodage XML/TEI sur Oxygen XML editor, diffusion sur EVT)

Valorisation de la production scientifique :
> soutien aux publications (collection d’Études médiévales, Brepols)
> acquisition d’images et de leurs droits de reproduction
> publications à titre d’auteur principal ou co-auteur et communications
> conception et animation d’atelier de médiation culturelle (Fête de la science)

Activités annexes de formation :
> enseignement en Master 2 HAMAM (paléographie, exploitation des documents d’archives)

Participation aux programmes de recherche des équipes IT&M et DYNAPP suivants :


  • L’île Saint-Honorat de Lérins : inventaire et analyse de la production documentaire de l’abbaye de Lérins du XIe siècle à la fin du Moyen Âge, et cartographie des possessions de l’abbaye.

  • Autour de la Vita Honorati (Lérins, fin XIIIe siècle) : recherche sur le corpus hagiographique lérinien, avec édition critique, traduction et édition électronique de la Vita Honorati.

  • Enquête sur la production documentaire en Provence orientale avant les Angevins (XIe-milieu XIIIe siècle) : enquête intégrant l’étude de la cathédrale de Nice à travers sa production écrite (cartulaires et actes originaux) en parallèle avec les fouilles archéologiques menées sur la colline du château.

  • Sources et technologies pour l’histoire du paysage monégasque : étude et valorisation du patrimoine documentaire médiéval monégasque dans le cadre du projet de plateforme PATRIMON [PAysages en TRansformation dans l’Iconographie MOnégasque]

  • Dynamiques des paysages agraires et mise en valeur des territoires : restitution des dynamiques entre la ville et son territoire dans l’exploitation des ressources, autour de Féjus et de la basse vallée de l’Argens, à partir de l’étude de censiers et de registres de notaires des XIVe et XVe siècles.


Participation à la vie du laboratoire :
> membre nommé du Conseil de laboratoire (collège ITA/BIATSS)
> membre du Comité des usagers

Bibliographie (pdf): Bibliographie Gaëlle Le Dantec_30-05-2018

Contacter cette personne
Gaëlle Le Dantec IE, UNS – IT&M & Dynapp
M
Liliane Meignen DR émérite, CNRS – STEP

Mots-clés : Préhistoire, Paléolithique inférieur et moyen, culture matérielle, systèmes techniques, organisation technique de la production, techno-économie, fonction des sites, territoire, interculturalités
Périodes : Paléolithique inférieur, Paléolithique moyen, Paléolithique supérieur initial
Zone géographique : Proche-Orient, France, Ukraine, Géorgie
Méthodologie: Archéologie, travaux de terrain, stratigraphie, analyse technologique et techno-économique du lithique, approches interdisciplinaires

Thème de recherche


Systèmes techniques et modes d’occupation des territoires des chasseurs-cueilleurs au Paléolithique moyen et débuts du Paléolithique supérieur,  au Proche-Orient et en Europe

Principaux axes de recherche


Diversité des productions lithiques au Paléolithique moyen

- Identification des systèmes techniques de production lithique au Proche-Orient   et en Europe; degré d’investissement technique
- Répartition géographique et chronologique de ces différents systèmes ; définitions de grandes entités technologiques (techno-complexes)
- Etablissement de cadre chronologique précis pour discuter de l’identification des grandes sphères techniques et de leurs relations (chronologiques et spatiales)
- et plus récemment, étude des grands changements techniques marquant l’origine du Paléolithique moyen au Proche Orient et les débuts du Paléolithique supérieur  dans cette région : chronologie de ces changements, processus en jeu (origine locale ou diffusion ? relations avec Afrique, plaque arabique ?)

Investissement plus particulier sur l’apparition des productions laminaires du Paléolithique moyen (« Early Middle Paleolithic » en Asie du Sud-ouest et centrale) et sur les relations entre Paléolithique moyen récent et productions laminaires des débuts du Paléolithique supérieur (« Initial Upper Paleolithic »).

Sociétés de chasseurs-cueilleurs au Paléolithique : territoire, statut des sites et schémas de mobilité

- Modalités de gestion et d’exploitation des ressources lithiques
- Etudes des structures de combustion : types de foyers et localisation dans l’habitat ; fonctionnement/ dynamique de combustion des foyers (études micromorphologiques), études des combustibles (charbons de bois et phytolithes)
- Fonctionnement des sites/complémentarité des sites au sein du territoire
- Systèmes de mobilité des populations chasseurs-cueilleurs, comparaison Néandertaliens et Hommes modernes/ degrés d’anticipation dont témoignent ces différentes populations
- Perspective diachronique/ émergence des comportements dits « modernes »

Ces travaux sont intégrés à des recherches interdisciplinaires prenant en compte en particulier les domaines qui renseignent sur les stratégies d’acquisition/gestion des ressources animales (archéozoologie), des ressources végétales -alimentation, combustibles- (paléobotanique : charbons, graines, phytolithes), sur la saisonnalité/durées d’occupation et  sur l’organisation spatiale des activités dans l’habitat. Seule la confrontation de l’ensemble de ces résultats paraît pertinente dans l’approche de ces questions.

Ces problématiques sont traitées à l’échelle du site (spatial intra-site), de la région (réseaux d’occupation du territoire au Proche Orient) et à l’échelle de région sur de longues périodes (changements diachroniques dans les fonctions de site et les schémas de mobilité au sein du Paléolithique moyen, puis au début du Paléolithique supérieur, au Proche Orient) 

« Origine des Hommes modernes au Proche Orient/ relations entre Néandertaliens et H. sapiens archaïques » ; apports de la technologie lithique

Axe de recherche initialement développé dans le cadre d’un programme international de recherches interdisciplinaires portant sur cette thématique au Proche Orient. Basé principalement sur les données provenant des fouilles des grottes de Kébara et d’Hayonim  (1982 -2000), mises en contexte avec les données nouvelles issues des nombreux programmes de fouille réalisés dans cette région durant la dernière décennie.

  • Caractérisation du registre de connaissances techniques à la fin du Paléolithique inférieur et aux débuts du Paléolithique moyen au Proche-Orient (Acheulo-Yabrudien/Early Middle Paleolithic). Rupture ou continuité ? origine locale versus phénomène de diffusion ? chronologie ? origine africaine ? types humains associés ?

  • Traditions techniques durant le Paléolithique moyen/quelles relations entre Néandertaliens et H. sapiens ?

  • Systèmes techniques des industries du Paléolithique supérieur initial (parfois dites « de transition ») au Proche-Orient, et leurs relations avec le Paléolithique moyen final : rupture ou continuité ?

  • Identification et comparaison des processus de changements à la fin du Paléolithique moyen dans différentes grandes régions (Proche-Orient ; Europe orientale) ; implications dans les discussions sur les origines des Hommes modernes et le peuplement de l’Eurasie

  • En préalable à ces études : établissement d’un cadre chronologique de ces phénomènes (mise en oeuvre d’un lourd programme de datation TL, ESR, C14, depuis 1983)


Compte tenu des apports récents de l’anthropologie physique dans cette région (découvertes importantes de nouveaux restes humains), des progrès réalisés dans les méthodes de datation et des nouvelles données de la paléogénomique qui placent le Proche Orient au centre des débats sur Néandertaliens et Hommes modernes, les données sur les outillages lithiques et leurs méthodes de production/gestion jouent plus que jamais un rôle primordial dans les discussions.

Principales opérations de terrain et programmes sur lesquels s’appuient ces recherches (phase de finalisation des publications)


Programme international "Les origines de l'Homme moderne au Proche Orient : grottes de Kébara, Hayonim, Qafzeh (Israël)" (en co-direction avec O. Bar Yosef et B. Vandermeersch). Programme financé par Ministère Aff. Etrangères, National Science Foundation (USA), Leakey Foundation (USA) et Université Harvard (USA).

Grotte de Kébara : Fouilles entre 1982 et 1990- publication monographie terminée (2 volumes dont 1 paru en 2007, l’autre est sous presse (Peabody Museum Press, Université Harvard). Ce dernier volume est plus spécialement focalisé sur les données concernant les productions lithiques. Il comporte également les études techno-économiques du matériel lithique, qui, confrontées aux autres domaines disponibles (archéozoologie, anthracologie, phytolithes, carpologie, organisation spatiale des activités intra-site, structures de combustion) ont permis d’aborder le statut du site à travers une séquence 60-49 000 ans (Paléolithique moyen récent, populations néandertaliennes) puis au Paléolithique supérieur (populations Hommes modernes).

Grotte d’Hayonim : Fouilles de 1992 à 2001- Monographie en cours de rédaction comportant une série de chapitres sur les outillages lithiques, la stratigraphie, une étude des processus de formation des dépôts (micromorphologie) et transformations post-dépositionnelles (géochimie) phénomènes qui jouent un rôle important dans ce remplissage. Un volume concernant l’archéozoologie est déjà paru (M. Stiner, ed.)

Programme INTAS (financement de Communauté européenne) "Molodova et les comportements techniques des hommes du Paléolithique moyen en Ukraine" (coord. : J.M. Geneste (Ministère Culture) et P. Haesaerts (Inst. Sciences Naturelles de Belgique), en coll. avec Académie des Sciences d’Ukraine et de  Moldavie. Fouilles des niveaux moustériens de Molodova (Ukraine) ; étude des collections lithiques. Publications parues (cf liste bibliographique)

Programme étude matériel lithique de Djruchula (Géorgie), Université Harvard (USA) et Académie des Sciences Géorgie, ainsi qu’un programme datations TL (N. Mercier, H. Valladas). Publications parues (cf liste bibliographique).

Programme d’étude  des outillages lithiques du site des Pradelles (Charente, France) , halte de chasse spécialisée dans le traitement de la viande de renne, en vue d’une consommation différée. Réalisé dans le cadre d’un programme de recherches interdisciplinaires sur le gisement Paléolithique moyen des Pradelles (Marillac, Charente), sous la direction de B. Maureille (CNRS, Bordeaux) et A. Mann (université de Princeton, USA). Programme Ministère Culture et  programme financé par Conseil Général Région Aquitaine : « Transitions, d’une société à l’autre, processus d’adaptation et de peuplement ».

L’intégration des données concernant la gestion des outillages et des ressources animales a permis d’établir le statut du site et les schémas de mobilité des Moustériens occupant ces lieux. Les résultats obtenus dans ce site, intégrés dans une réflexion collective plus large portant sur de nombreux sites du sud-ouest principalement, ont alimenté des réflexions et présentations collectives sur les systèmes de mobilité qu’il est possible de reconnaître pour le Paléolithique moyen (gestion des territoires néandertaliens). Publications parues (cf liste bibliographique). Publication monographique en cours de rédaction, sous la direction de B. Maureille et A. Mann.

Bibliographie (Docx)

Contacter cette personne
Liliane Meignen DR émérite, CNRS – STEP
Laurence Mercuri MCF HDR, UNS – DYNAPP

Mots-clefs : Méditerranée, âge du fer, colonisation grecque, espaces, mobilités, échanges, sociétés.
Domaines de recherche : Archéologie et histoire de la Méditerranée à l’âge du fer


  • Thématique : Dynamiques sociales et culturelles dans le monde colonial grec de l’âge du fer

  • Aires chrono-culturelles : Méditerranée occidentale (Italie, Sicile, France) / VIIIe-Ve av. J.-C.

  • Questionnements : Types d’échanges et modalités des transferts culturels ; Pratiques funéraires ; Structures socio-économiques des populations ; Construction des territoires ; Frontières et zones d’interface.


Programmes et opérations



  • Publication de la nécropole septentrionale de Mégara Hyblaea (Sicile) et étude du territoire dans le cadre du programme Histoire et archéologie des colonies grecques : Mégara Hyblæa de l’École française de Rome. Resp. H. Tréziny (CNRS, Aix-en-Provence) ; Partenaires: Centre Camille-Jullian, Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme (Aix-en-Provence), École française de Rome, Centre Jean-Bérard (Naples), Soprintendenza di Siracusa (Sezione archeologica (en cours).

  • Projet Collectif de Recherches Antipolis, des origines au royaume des Francs (VIIe-VIe av. J.-C./VIes. ap. J.-C.), resp. É. Delaval (Musée archéologique d’Antibes), M. Bats (CNRS, Lattes), L. Mercuri, R. Thernot (INRAP), triennal 2011-2013 (contrat n° 9766). Partenaires : Ville d’Antibes, UMR5140 ASM (Lattes), UMR7264 CEPAM (Nice), INRAP (Provence-Alpes-Côte d’Azur).

  • En charge de l’étude des relations avec les commerces méditerranéens de l’âge du Fer, dans le cadre du Projet collectif de recherche Dynamiques du peuplement et des paysages dans le territoire de Fréjus. Resp. F. Bertoncello (CNRS, Nice, UMR7264, CEPAM), triennal 2014-2016. Partenaires : UMR7264 CEPAM (Nice), Service Archéologie et Patrimoine de la Ville de Fréjus, Service départemental d’archéologie du Conseil général du Var, UMR5140 ASM (Lattes), UMR7298 LA3M (Aix-en-Provence), UMR7303 TELEMME (Aix-en-Provence).

  • En charge de la documentation des fouilles anciennes pour la période préromaine, dans le cadre du Projet collectif de recherche La colline du Château à Nice (contrat n° 10600). Resp. M. Bouiron (Service archéologique de la ville de Nice), triennaux 2005-2013. Partenaires : Ville de Nice, Conseil général des Alpes-Maritimes (06), UMR7264 CEPAM (Nice), UMR7298 LA3M (Aix-en-Provence).

  • Organisation des 34eRencontres internationales d’archéologie d’Antibes (15-17 octobre 2013), avec R. González Villaescusa (université Nice Sophia-Antipolis, UMR7264 CEPAM) et F. Bertoncello (CNRS, UMR7264 CEPAM) : Implantations humaines en milieu littoral méditerranéen. Facteurs d’installation et processus d’appropriation de l’espace, de la Préhistoire au Moyen Âge. 34 communications, 11 posters. Actes publiés en 2014.

  • Orgamè, une fondation grecque à l’embouchure du Danube : recherches sur l’espace urbain, la nécropole et le territoire. Séminaire organisé au CEPAM (Nice), le 3 décembre 2012. Intervenants : Baralis (Aix-en-Provence), V. Lungu (université de Bucarest).

  • Analyser et modéliser l’occupation des espaces côtiers. Approches pluridisciplinaires. Séminaire organisé au CEPAM (Nice), le 13 avril 2012, avec F. Bertoncello et R. González Villaescusa. Intervenants : Ricardo González Villaescusa (Nice), Pilar Carmona (Valencia), Xavier Lafon (Aix-en-Provence).

  • Diffusion de matières premières et de technologies et définition de territoires. Séminaire organisé au CEPAM (Valbonne), le 27 janvier 2009. Intervenants : O. Weller (CNRS, Paris), H. Tréziny (CNRS, Aix-en-Provence), C. Batigne-Vallet (CNRS, Lyon).

  • Formes de contacts culturels dans le monde grec archaïque et classique : Quels outils ? Quelles approches ? Table ronde organisée le 10 décembre 2004. Intervenants : J. Perreault (Université de Montréal), S. Fourrier (Lyon-2), F. Braemer (CNRS, Valbonne), Th. Van Compernolle (Montpellier-3), L. Mercuri (université de Nice), P. Ruby (Paris-1 Sorbonne), P. Melli (surintendance de Ligurie), M. Bats (CNRS, Lattes).


Parcours


Habilitation à diriger des recherches (université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, 2018) : Espaces et interculturalités dans la Méditerranée occidentale de l’âge du Fer.
Maîtrise de conférences en archéologie et d’histoire grecques (université Nice Sophia-Antipolis, 2002- ).
Membre scientifique de l’École française de Rome (1999-2002).
Doctorat d’archéologie (université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, 2001 ; dir. M. Gras, CNRS).
Attachée temporaire d’enseignement et de recherche en histoire ancienne (université Nancy-2, 1998/9).
Allocataire de recherche et monitrice en archéologie grecque (université Paris-1 Panthéon-Sorbonne, UMR7041 Archéologie du monde grec, 1995-1998).
Bourses d’instituts de recherche à l’étranger : Centre Jean Bérard, Naples (1996) ; Istituto per la storia e l’archeologia della Magna Grecia, Tarente (1996) ; École française de Rome (1996, 1997, 1998, 1999)
Agrégation de grammaire (université Paris-4, 1991).

Chantiers archéologiques :
Lattes (Hérault), Chantier-école international, dir. D. Garcia (université Aix-Marseille) et M. Py (CNRS, Lattes) (1995).
Saint-Marcel d’Ardèche (07), chantier-école international, dir. P. Courbin (EHESS, Paris) (1987).
Olbia de Provence (Var), dir. M. Bats (CNRS, Lattes) (1986).
 

Fonctions dans l’Enseignement supérieur et la Recherche



  • Responsable de l’équipe Dynamiques des peuplements et des paysages (DYNAPP), UMR7264 CEPAM -2018- ).

  • Membre du conseil de laboratoire, UMR7264 CEPAM (2005-2013)

  • Élue au Conseil national des universités (CNU), 21e section (2007-2015).

  • Élue au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) (2007-2011)


Expertises de publications et de projets



  • Membre du comité de lecture et d’administration des Documents d’archéologie méridionale (DAM), UMR 5140 Montpellier (2011- ).

  • Expertises d’articles soumis à des revues :

  • Journal of Greek Archaeology (dir. J. Bintliff) (universités d’Édimbourg et de Leyde)

  • Cahiers « Mondes Anciens ». Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques (dir. de Polignac, P. Ismard) (journals.openedition.org).

  • ArchéoSciences, revue d’archéométrie (dir. Bellot-Gurlet) (Presses universitaires de Rennes).

  • Évaluation de projets soumis à Labex ARCHIMEDE (Montpellier).

Contacter cette personne
Laurence Mercuri MCF HDR, UNS – DYNAPP
Véronique Michel CR, CNRS – STEP

Mots clefs : Méthodes de datation, U-Th, ESR, 40Ar/39Ar, Préhistoire, Paléoenvironnement, Taphonomie, Paléolithique, Civilisations

Thèmes de recherche



  • Chronologie des peuplements et reconstitution des environnements du Pléistocène et de l’Holocène. Migrations humaines et environnement, premiers européens, émergence de la culture acheuléenne, apparition de la technique Levallois, datation du Moustérien.

  • Apport des méthodes basées sur la datation par les phénomènes nucléaires U/Th, ESR et 40Ar/39Ar.

  • Etude des processus de fossilisation.


Recherches actuelles


En préhistoire, la datation constitue une des problématiques majeures, pour la reconstitution des civilisations préhistoriques. Les travaux menés ont pour objectif de mieux dater les sites étudiés par des opérations d’intercomparaison de résultats entre les méthodes, par la maîtrise du contrôle de la qualité de l’échantillon à dater et une meilleure connaissance de l’environnement. Une étude des processus de fossilisation est menée pour tenter de répondre à des questions d’ordre taphonomique sur les restes fauniques de sites préhistoriques et pour discuter de la validité des résultats.

Il s’agit d’apporter des réponses chronologiques nouvelles pour différents sites du Paléolithique pour lesquels des interrogations d’ordre chronologique subsistent. La réalisation du programme repose sur l’utilisation de plusieurs méthodes d’analyses radiométriques : la méthode du déséquilibre de la famille de l’uranium (U-Th), la méthode Argon/Argon (40Ar/39Ar) et sur une méthode basée sur la mesure de l’effet de la radioactivité telle que la méthode ESR (résonance de spin électronique). La méthode U-Th permet la datation de matériaux découverts dans des dépôts en relation stratigraphique avec des niveaux archéologiques, les plages marines (coraux) et les planchers stalagmitiques. La méthode 40Ar/39Ar est destinée à dater des minéraux volcaniques en relation avec les sites préhistoriques. La méthode ESR, combinée à la méthode U-Th, permet la datation de dents de grands mammifères découvertes en association avec les restes humains fossiles et leurs outils lithiques.

 Choix des sites préhistoriques

Les sites étudiés sont choisis en fonction de leur intérêt en Préhistoire, de la qualité potentielle des échantillons et de leur situation géographique. Plusieurs sites présentent une problématique chronologique ou méthodologique et se prêtent à ce programme de datation pour d’une part le développement des méthodes au laboratoire et d’autre part pour la comparaison des trois méthodes U/Th, ESR et/ou 40Ar/39Ar.

La datation 40Ar/39Ar d’échantillons « d’âge jeune » comparé aux temps géologiques anciens est en développement, en partenariat avec Géoazur (UMR 7329, http://geoazur.oca.eu/), en collaboration avec l’équipe "GeoMAT, https://geoazur.oca.eu/fr/rech-geomat-geoazur".

Principaux sites préhistoriques étudiés

Contacter cette personne
Véronique Michel CR, CNRS – STEP
Carlo Mologni Doctorant – DYNAPP & STEP

Doctorant GEOAZUR-UMR7329/CEPAM-UMR7264

Une approche multidisciplinaire à la compréhension de la coévolution Homme-climat : Changements hydro-climatiques et adaptations humaines dans la Corne de l’Afrique au cours des derniers 20.000 ans  


Directrice de Thèse : Marie Revel (GEOAZUR-UMR7329)
Co-directrice de thèse : Lamya Khalidi (CEPAM-UMR7264)
Date de début : 01/10/2017

La Corne de l’Afrique est, depuis longtemps, au cœur de la compréhension de l’évolution humaine et de son interaction avec les écosystèmes. Les écosystèmes et les contextes géologiques et hydrographiques du Rift africain ont fortement participé aux événements clefs de l’Histoire de l’Homme : l’évolution des premiers hominidés, les migrations des premiers Homo sapiens et le phénomène plus récent de la diffusion des pratiques agro-pastorales en Afrique.

Dans la Corne de l’Afrique, la succession d’oscillations climatiques humide et aride, voire hyperaride au cours des derniers 20.000 ans a offert des écosystèmes favorables au développement des sociétés et aux nouvelles pratiques et économies de subsistance, mais aussi l’aridité des environnements a pu susciter l’abandon des terres et les migrations des populations. Les nombreux témoins archéologiques, ainsi que la conservation exceptionnelle des archives sédimentaires lacustres et deltaïque du Nil permettent d’évaluer, à travers le temps, l’impact des changements climatiques sur l’évolution biologique et sociale de l’Homme et vice versa.

En utilisant une approche multidisciplinaire qui combine la paleolimnologie-géochimie pour l’étude du paléoclimat, la géomorphologie pour l’étude de l’évolution du paysage et la micromorphologie du sol pour l’étude des sites archéologiques dans le contexte d’un bassin lacustre au centre de l’Afar éthiopien et djiboutien (Ethiopie), l’objectif de cette thèse est donc de reconstituer les variations hydro-climatiques régionales et leur  impact sur les modes de vie, les stratégies économiques et sur les déplacements des populations préhistoriques depuis la dernière période glaciaire. Cette approche permettra de croiser l’étude de différents marqueurs sensibles aux interactions Homme-climat au cours des derniers 20.000 ans pour mieux comprendre les scénarios passés et futurs d’adaptation de l’Homme et des écosystèmes face à la pression des changements climatiques terrestres.

 

Contacter cette personne
Carlo Mologni Doctorant – DYNAPP & STEP
N
Elisa Nicoud CR, CNRS – STEP

Thématiques de recherche : Altérité et évolution des sociétés au Pléistocène moyen.

Méthodes : Technologie lithique, Etude du Quaternaire, Paléoanthropologie des techniques.

Régions d’étude : Europe, France, Italie (Abruzzes)

Responsabilités scientifiques et institutionnelles


– Responsable de l’équipe STEP (2016-)
– Membre expert de la CTRA Sud Ouest (2017-)
– Membre suppléante nommée du conseil scientifique de l’Inrap (2018-)
– Membre du comité de lecture des Mélanges de l'École française de Rome
– Membre de l’AFEQ CNF INQUA

Problématique et démarche


Mes recherches interrogent la diversité des humanités et des sociétés en Europe et sur le pourtour méditerranéen au Pléistocène moyen, entre 630 000 et 120 000 ans avant le présent. L’Europe est alors peuplée de groupes humains nomades et chasseurs-cueilleurs attribués à Homo erectus lato sensu (H. heidelbergensis/H. neandertalensis selon les auteurs) évoluant sur place en H. neandertalensis.

Cette période est marquée par la présence d’industries lithiques remarquables, les bifaces, attribués au XIXe s. à la culture matérielle de l’Acheuléen. Ma thèse de doctorat portait sur ce « phénomène acheuléen », qui englobe sous cette appellation, de nombreuses réalités techniques. La thèse a livré un état des connaissances concernant l’apparition, l’évolution et la diffusion des industries bifaciales au sein de l’Europe permettant de discuter les paradigmes propres à la période, sur l’origine africaine des bifaces et leur importation en Europe ou sur la dichotomie européenne est/ouest. À l’issue de l’analyse technique des industries lithiques en présence et d’un réexamen critique des datations des sites, ce travail a montré les lacunes importantes dont souffre l’étude du Paléolithique inférieur : difficulté pour dater avec fiabilité les sites et restituer les contextes environnementaux des occupations humaines, rareté des gisements, manque d’appréhension techno-fonctionnelle des industries lithiques et des sites.

Pour valider les hypothèses de peuplement du continent européen traditionnelles ou élaborées récemment, de nouvelles recherches de terrain doivent être entreprises. Mon programme de recherche vise ainsi à moyen terme à fournir des données neuves à l’étude du Paléolithique inférieur.

C’est pourquoi, depuis 2012, je dirige un programme de recherche de l’École française de Rome sur le peuplement paléolithique de l’Italie centrale, centré sur la fouille du gisement de plein air de Valle Giumentina, contenant 11 niveaux archéologiques du Paléolithique inférieur dans les 25 mètres supérieurs d’une séquence stratigraphique puissante de 70 m.

Direction de programmes de recherche et collaborations


– 2017-2019 : « In minimis maxima », Valorisation de la Préhistoire (film). Nicoud E. (dir.). Projet de l’IDEX JEDI de l’Université Côte d’Azur dans le cadre de l’Académie 5 (Hommes, idées, milieux). Avec les Écoles d’Art de Nice (CIRM, ESRA), recherche musicale, formation en audiovisuel, missions à Valle Giumentina. Réalisation : Pierre Gaignard et Laura Haby.
– 2017-2021 : « Diversité des expressions culturelles au Paléolithique ancien en Italie : interactions centre/sud ; axe 1 : L’Italie centrale» en collaboration avec M. Peresani (Université de Ferrare). Programme pluridisciplinaire quinquennal de l’École française de Rome, nombreuses collaborations institutionnelles.
– 2012-2016: « Le peuplement paléolithique des Abruzzes : le gisement de Valle Giumentina dans le cadre du Paléolithique ancien et moyen d’Italie et d’Europe » en collaboration avec D. Aureli et M. Pagli. Programme pluridisciplinaire quinquennal de l’École française de Rome, nombreuses collaborations institutionnelles.
– Depuis 2008: « Le gisement paléolithique du Fond des Blanchards à Gron (Yonne, France) » RFO en cours, dernière mission en 2008.

Co-encadrement doctoral


Juliette Guibert--Cardin « Comportements socio-économiques au Paléolithique inférieur en Europe: apport de l'étude techno-morpho-fonctionnelle des outillages lithiques » (codir. Sylvie Beyries).

Parcours


– Depuis 1er octobre 2015 : Chargée de recherche au CNRS
– 2015-2017 : Chargée de cours Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 70h/an L3
– 2012-2015 Membre scientifique de l’École française de Rome
– 2009-2012 Chargée d’étude et de recherche à l’INRAP (Grand Est Sud)
– 2005-2011 Doctorat ès Lettres et Sciences humaines / Dottorato di ricerca in Scienze dell’Antichità (Cepam UMR 6130 Aix-Marseille Université et La Sapienza-Università di Roma). Le phénomène acheuléen en Europe occidentale : approche chronologique, technologie lithique et implications culturelles. Direction P.-J. Texier et M. Piperno. Allocataire de recherche de l’Université franco-italienne. Boursière de l’École française de Rome.

Bibliographie (PDF) : NIcoud_PUBLICATIONS 2018

Contacter cette personne
Elisa Nicoud CR, CNRS – STEP
O
Marie-Jeanne Ouriachi MCF, UNS – DYNAPP

Parcours



  • 2012 : MCF histoire et archéologie romaines (UNS).

  • 2009 : Doctorat d’histoire : Habitat, terroirs et territoires en Languedoc oriental durant l’Antiquité. Approche spatio-temporelle d’un système de peuplement, sous la direction de F. FAVORY (PU histoire et d’archéologie UFC, UMR 6249) et C. RAYNAUD (archéologue, DR CNRS, UMR 5140).

  • 1998-2012 : PRAG à l’IUFM de Franche-Comté.

  • 1987 - 1998 : professeure (certifiée puis agrégée) en collège et en lycée.

  • 1986 et 1988 : Maîtrise et DEA sur les centuriations de la cité antique de Narbonne (dir. M. CLAVEL-LEVEQUE, PU histoire ancienne Université de Besançon).


Responsabilités collectives :



  • Depuis 2016 : élue au Comité national du CNRS (Section 32 : mondes anciens et médiévaux)

  • Depuis 2016 : élue à la Commission interdisciplinaire du CNRS « Gestion de la recherche » (CID 50).

  • Depuis 2016 : membre du CA de l’Université de Nice.


Thèmes de recherche


Transformations des sociétés et dynamiques territoriales en Gaule du Sud, de la fin de l’Age du Fer à la fin de l’Antiquité.

Axes principaux :

  • Analyse des réseaux de peuplement, à l’aide des outils et méthodes de l’archéologie spatiale  (analyse de données multivariées, analyse spatiale, modélisation des interactions potentielles entre les établissements).

  • Etude de la société et des réseaux familiaux appréhendés à l’aide de la documentation épigraphique, mobilisée dans le cadre d’une approche en « épigraphie spatiale » (intégrant les données textuelles portées par le monument et les caractéristiques matérielles de ce dernier). Restitution des dynamiques territoriales, à différentes échelles, à partir des données relatives à la population, et notamment aux élites sociales et politiques (modélisation des trajectoires temporelles et spatiales des membres des familles de notables).

  • Approche expérimentale mobilisant différents types de modélisation appliqués aux sociétés et territoires antiques (théorie des jeux, graphes et réseaux, système multi-agents - SMA).


Ces recherches s’intègrent dans une réflexion sur la romanisation, un concept contesté mais qui présente un intérêt heuristique certain, à condition d’en redéfinir le contenu pour tenir compte des acquis de la recherche. En étudiant les transformations qui affectent les sociétés et les territoires à différentes échelles, il est en effet possible de mieux prendre la mesure des changements dus à la domination romaine (dès avant la conquête) et, a contrario, de cerner au plus près la diversité des réactions des populations à ce changement de cadre (politique, économique, culturel, paysager…). Les témoignages épigraphiques et archéologiques sont porteurs d’indices qui renseignent sur ce phénomène protéiforme qu’est la romanisation : leur analyse conjointe permet d’en mesurer la complexité et d’en saisir les nuances.

Programmes de recherche et collaborations



  • 2017-2019 : participation au Projet ModelanSet. Modelling the role of socio-environmental interactions on ancient settlement dynamics. Dir. F. Bertoncello (CEPAM). Idex UCA JEDI– Académie 2

  • 2016 - 2018 : responsable du secteur Nîmes dans le programme Epispat « familles de notables et développement territorial dans les cités antiques de Nîmes et de Fréjus, l'apport de l’épigraphie spatiale » (Labex Archimède, dir. C. Pellecuer ; CEPAM).

  • 2014-2015 : participation au projet PEPS-CNRS Atimodys« Ateliers interdisciplinaires de modélisation des diffusions et interactions sociales », coord. Philippe Ramirez (UPR 299, Centre d’études himalayennes, Villejuif).

  • 2013-2014 : participation à la mission archéologique de Can Blaï, Formentera (Baléares, Espagne), dir. R. Gonzalez-Villaescusa (UMR 7264-CEPAM, Nice).

  • 2012-2014 : co-direction avec L. Nuninger, du projet ArchaEpigraph « Epigraphie spatiale : spatialiser les données épigraphiques pour appréhender les dynamiques territoriales durant l’Antiquité », au titre de la MSHE C.N. Ledoux - USR 3124 (AAP Région Franche-Comté). Contribution au blog : https://archaepigr.hypotheses.org/. Gestion scientifique de la base de données épigraphiques ArchaEpigraph.

  • 2011-2014 : participation au programme ANR TransMonDyn (direction L. Sanders, UMR 8504, Paris I).

  • 2010 : direction d’un programme de recherches exploratoire en épigraphie spatiale (Bonus Qualité Recherche de l’Université de Franche-Comté)

  • 2009-2012 : participation à l’ANR Archaedyn II (« Dynamique spatiale des territoires, de la Préhistoire au Moyen Age » : dir. F. Favory, L. Nuninger, UMR 6249 Besançon).

  • 1991-1992 : co-direction, avec F. Favory, du Programme de prospection-inventaire « Carte archéologique des vallées du Vistre et du Rhôny (« Litoraria»).

  • 1990-1991 : participation à l’ATP (Action thématique programmée) « Autour de l’étang de l’Or. Les campagnes montpelliéraines dans l’Antiquité et le Moyen Age » (coordination F. Favory et C. Raynaud).

Contacter cette personne
Marie-Jeanne Ouriachi MCF, UNS – DYNAPP
P
Antoine Pasqualini IE, CNRS

Missions « Traitement et analyse de bases de données » dans le cadre de l’animation du Plateau technique « conception et édition de bases et corpus de données » :


Ce plateau technique est né d’une complémentarité entre Arnauld Jouvenez (Développement et Administration Systèmes & Réseaux) et moi-même (Analyse, Formalisation théorique, Conception, Modélisation et Suivi). En associant nos compétences, nous sommes aujourd’hui en mesure de proposer, au sein du laboratoire, un workflow en phase avec les besoins des équipes de recherche (P2EST, GRENES, DYNAPP, MTI) et du pôle documentaire et ainsi, de mener de bout en bout (de l’analyse à la mise en production) – en collaboration avec les chercheurs, ITA, et sociétés tierces – des projets de stockage et modélisation de données. De plus, à travers ce plateau nous sollicitons très régulièrement les compétences des ingénieurs du laboratoire : Sabine Sorin (Dessinatrice scientifique, Relevés en 3D et traitement des données), Gourguen Davtian (Géomatique, SIG, Télédétection, GPS), Jean-Denys Strich (Photographe scientifique) et Gaëlle Le Dantec (Analyse de sources écrites, iconographiques et orales).
Il s’agit donc de regrouper l’ensemble des données autour de thématiques définies en collaboration avec les chercheurs et le laboratoire afin de permettre une exploitation analytique et statistique de celles-ci de manière cohérente, fiable et efficace ; mais aussi de mettre en œuvre la pérénnité et l’ouveture des données.

Suivi actif des projets

  • Gestion et administration des bases de données relationnelles.

  • Assurer le suivi des projets confiés aux prestataires de services.

  • Insertion des données existantes dans la base.

  • Maintenance et évolution des bases de données existantes (nouveaux besoins des utilisateurs).

  • Formation aux Bases de données aux usagers.

  • Veille thématique.


Analyse et définition du besoin

  • Analyse des données et méthodologie de conception des bases de données relationnelles en étroite relation avec les équipes de recherche.

  • Analyse des données de bases hétérogènes (FM, Access…) et application de la technologie relationnelle à la modélisation des données et la conception des bases.

  • Évaluation des besoins en développements, intégration des bases sur le Web (entrepôt de données).


Modélisation des modèles relationnels, formalisation des fonctionnalités

  • Formalisation des dictionnaires de données.

  • Conception de modèles de base de données permettant de répondre aux besoins et aux attentes des futurs utilisateurs.

  • Recommandations sur les référentiels de données.

  • Rédaction du cahier des charges informatique (évaluer la faisabilité du projet).

  • Validation des modèles de bases de données et amélioration des modèles existants.


Maquettage des interfaces de consultation

  • Évaluer et mettre en place une utilisabilité (ergonomie/navigation) optimale.


Applicatifs

  • Afficher et manipuler des données (en provenance de serveurs MySql, Postgres et PostGIS).


Missions « Secrétaire d’édition » :


J’assure la réalisation matérielle et le suivi de fabrication des publications, dans le cadre de collections promues par le CEPAM. Cela en collaboration avec des prestataires externes afin de répondre à des besoins spécifiques.

  • Instruire le dossier administratif et technique avec les auteurs.

  • Effectuer le calibrage de la future publication et son inventaire dans un contexte d’édition structurée.

  • Choisir une maquette et procéder à l’intégration des contenus.

  • Procéder au traitement des illustrations selon le support de diffusion envisagé.

  • Constituer et gérer les dossiers de fabrication.

  • Suivre les étapes de pré-presse et la fabrication du livre, de la revue, du site par des prestataires internes ou externes (en validant les épreuves de contrôle).

  • Établir et faire respecter les plannings de réalisation.

  • Effectuer la mise au point des textes et des éléments graphiques.

  • Analyser et comparer les coûts des différentes options techniques.

  • Mise à jour et/ou refonte des chartes/maquettes graphiques.


Mission annexe « Webmaster » :



  • Concevoir les sites internet (institutionnels [laboratoire & projets de recherches], formations [master, formations continues], promotionnel [opérations archéologiques]) (cahier des charges, structure des données/BDD, webdesign, mis en place d’un CMS).

  • Concevoir l’organisation éditoriale.

  • Mettre en œuvre et maintenir les articulations avec les autres sites internet.

  • Intégration d’une information interactive répondant aux besoins des publics visés.

  • Mettre en place et exploiter les indicateurs d’usages quantitatifs et qualitatifs.

  • Assurer la promotion du site, notamment par le référencement dans les annuaires et les moteurs de recherche.

  • Former les équipes éditoriales.

  • Assurer le déploiement de nouvelles fonctionnalités et les mises à jour pour répondre aux attentes des usagers.

Contacter cette personne
Antoine Pasqualini IE, CNRS
Catherine Poteur Collaborateur bénévole – IT&M

Période chronologique :
Moyen Age / XIe-XIIe siècles

Aire géographique :
Alpes méridionales / Alpes-Maritimes / Alpes-de-Haute-Provence

Thèmes de recherche :
Eglises rurales / Paroisses et territoires ruraux / Prieurés monastiques / Organisation spatiale des édifices et fonction liturgique / Architecture romane

Méthodes de recherche :
Relevés topographiques et photogrammétriques / Analyse archéologique du bâti / Analyse des sources textuelles

Contacter cette personne
Catherine Poteur Collaborateur bénévole – IT&M
Elysandre Puech Doctorante – GReNES

Anthracologie – Afrique du Sud - Later Stone Age - transition Pleistocene/Holocene – Gestion du bois – Usage du feu

Analyse des charbons de bois au Later Stone Age à Bushman Rock Shelter, Limpopo, Afrique du Sud : reconstruction paléoenvironnementale et implication sur le comportement des chasseurs-cueilleurs à la transition Pléistocène/Holocène

Analysis of archaeological charcoals from the Later Stone Age layers of Bushman Rock Shelter, Limpopo, South Africa: palaeoenvironmental reconstructions and implications for hunter-gatherer behaviours at the Pleistocene / Holocene transition.

My PhD focuses on the first charcoal analysis recovered from the Later Stone Age (LSA) sequence of Bushman Rock Shelter (BRS), Limpopo, South Africa. The site preserves one of the rare archives of the Late Pleistocene/Holocene transition in the southern African region, a critical still poorly understood period, especially in the Limpopo area in the summer rainfall region. Moreover, the LSA sequence shows a progressive transition from a microlithic industry related to the Robberg to a macrolithic one identified as the Oakhurst industry. The nature and the tempo of this change as well as the definition of the Oakhurst industry within the southern African Holocene Prehistoryre still debated. Therefore, the LSA period in this area is still poorly documented regarding human behaviours and human adaptations to the climatic change associated with this critical period. The abundant and well-preserved charcoal remains of the BRS site offer a unique opportunity to document the past vegetation and climate in the vicinity of the site as well as fuelwood management strategies by human groups occupying the shelter during the LSA. Charcoal remains, derived from the incomplete wood combustion, largely contribute to the deposit accumulation at the site and are considered to stem mostly if not exclusively from anthropogenic origin. Indeed, the use of fire was fully part of the daily life of past hunter-gatherer groups e.g. for cooking, heating, lithic raw material processing, plant-based medicine or personal ornament processing/making. On the one hand, (1) the study of charcoals scattered in the well stratified and well dated LSA layers will allow me to reconstruct the past woody vegetation and past environment of the surroundings of the site. On the other hand, (2) particular attention will be paid to the charcoal remains recovered from the LSA combustion structures and their organisation in relationship with the other archaeological remains to understand/decipher the functions of the different hearths recognized at the site. Both study axes, combined together with results of other botanical proxies from the ongoing multidisciplinary project of BRS, (3) will allow me to question the nature of plant-human interactions, as well as its implications on resource exploitation and subsistence strategies during the LSA at the site. Finally, in order to carry out this PhD project, (4) new modern wood will be sampled and then charred to complement the reference charcoal collection currently available for the region.

Publications-Puech

Contacter cette personne
Elysandre Puech Doctorante – GReNES
Giulia Puma MCF, UNS – IT&M

Doctorat : « La Nativité italienne : une histoire d’adoration (1250 – 1450) » (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, 2012)

Recherches actuelles : question méta-picturale, représentation, au sein de retables et de fresques italiens médiévaux, d’autres retables et fresques. Valeur heuristique des images envisagées comme sources, aspects sociaux et dévotionnels de leur usage, enjeux théologiques et pensée théorique de l’image.

Thèmes de recherche :
Enquêtes d’iconographie sur un temps long (XIIIe – XVe siècles), analyse sémiologique
Catalogage, base de données
Histoire des supports picturaux (retables, fresques, enluminures)
Usage de l’image comme support de la foi, pratiques dévotionnelles impliquant les images
Enluminure, rapport texte-image, illustration des œuvres de Dante et Boccace

Contacter cette personne
Giulia Puma MCF, UNS – IT&M
Louise Purdue CR, CNRS – DYNAPP & GReNES

Thématiques de recherche : Dynamique des paysages cultivés et gestion de l’eau au cours de l’Holocène
Méthodes : géoarchéologie agraire, géoarchéologie hydraulique, micromorphologie, agronomie, pédologie, géomorphologie, archéologie
Régions d’étude : Milieu semi-aride (Emirats Arabes Unis, Oman, Arizona), semi-tropical (Guatemala), méditerranéen (France)

Mots clés : géoarchéologie, géomorphologie, physico-chimie, agriculture, irrigation, oasis, jardins, champs, gestion de l’eau, gestion des sols, résilience, vulnérabilité, Holocène

Parcours


2014 - Chargée de recherche seconde classe - CEPAM
2013-2014 - Post-doctorat, bourse Fyssen à Arizona State University, School of Sustainability, Tempe, Arizona, USA.
2005-2011- Doctorat (CEPAM-UMR 7264, UNSA).
2005 - Ingénieur agronome (SupAgro Montpellier), DEA Archéologie et Environnement (Paris X).

Thématiques de recherche


Mes problématiques de recherche sont centrées sur les interactions homme-environnement sur la longue durée et notamment sur l’évolution des paysages et des ressources exploitées par l’homme depuis plusieurs millénaires sous l’effet des contraintes climatiques et socio-économiques.

Je m’intéresse plus particulièrement à l’étude de la gestion de l’eau et des sols, ressources structurantes pour les sociétés humaines et qui recouvrent des implications aussi bien d’ordre environnemental, que social, politique et économique. Ces ressources, susceptibles de variations importantes dans le temps et dans l’espace, requièrent des adaptations humaines et techniques spécifiques. Je cherche à comprendre comment les sociétés passées se sont approprié ces ressources sous l’effet combiné des contraintes sociales (les besoins), hydro-climatiques (les disponibilités) et techniques (les capacités). Je m’intéresse aux sociétés agricoles et à la période d’émergence, de construction et d’évolution des grands systèmes de gestion de l’eau (5 derniers millénaires) dans des environnements contraignants semi-arides, semi-tropicaux et méditerranéens.

La démarche adoptée est systémique et pluridisciplinaire. Elle combine des études géomorphologiques, géoarchéologique,  micromorphologique, physico-chimiques, géochimiques, archéologiques et informatiques structurées autour de 3 axes de recherche :

  1. Création de référentielssur les dynamiques  sédimentaires (origine des ressources), anthropiques (gestion des ressources) et pédologiques/taphonomiques (évolution des ressources) dans les milieux cultivés (jardins, champs) et dans les structures hydrauliques associées (canaux, réservoirs).

  2. Reconstruction de l’histoire dynamique des agrosystèmeset paysages agraires, des hydrosystèmes  et de leurs interactions à différentes échelles spatiales et temporelles (anthroposystème).

  3. Modélisationmathématique et multi-agents des anthroposystèmes, afin de mieux comprendre les sociétés passées, mais aussi afin de proposer de nouvelles passerelles entre dynamiques passées et actuelles.


Programmes de recherche et collaborations


 Directions et co-directions de projets de recherche :

 2016-2020 : Porteur de projet ANR JCJC Oasiwat –(ANR-16-CE27-0008)

  • http://www.cepam.cnrs.fr/oasiwat/Origin, mutations and dynamics of Southeastern Arabia oases : Soil/water availability and management for the last 5 millennia

  • 2017- :Direction : Mission RAK-Oasis (Emirats Arabes Unis). ANR et Department of Museums and Antiquities of Ras al Khaimah.

  • 2013- : Co-direction : fouille paléolithique du site des Prés de Laure et autres sites dans la vallée du Jabron, Var (France). Co-dir : A.Tomasso (Université de Liège), G.Porraz (CNRS-Antet). SRA


 Collaborations scientifiques :

  • 2017-2019 : Projet ModelanSet. Modelling the role of socio-environmental interactions on ancient settlement dynamics. F. Bertoncello (CEPAM). Idex UCA – Académie 2

  • 2015- : Rustaq-Batinah Archaeological Survey(Oman) Dir. D. Kennet (Durham University). Durham University, Anglo-Omani Society, Sultan Qaboos University

  • 2013- : Projet MAEDI - Naachtun-Petén Norte (Guatemala). Dir : P.Nondédéo (UMR 8096). MAE, Projet HydroAgro 2014-2016 (Paris 1, Labex Dynamite), Projet PAYAMA 2017 (Paris I, Labex Dynamite)

  • 2011- : Projet MAEDI Masafi, Mission Française aux Emirats Arabes Unis (dir. S. Méry)Dir : J. Charbonnier (CEPAM). MAEDI


Responsabilités administratives et scientifiques



  • Correspondant Innovation CNRS-INEE

  • Membre élue du conseil du laboratoire

  • Porteuse du Memorandum of Understanding entre le CNRS et le Gouvernement de Ras al Khaimah (UAE) – Department of Antiquities and Museums (2017-2020)


 Publications et communications


3 direction d’ouvrages, 17 ACL, 1 chapitre d’ouvrage, 12 actes de colloque à comité de lecture, 32 rapports de terrains, 3 articles de vulgarisation

Organisation de 2 colloques, 5 conférences invitées, 58 conférences internationales, 11 conférences nationales

Enseignement et encadrement



  • License 3 STE et Histoire de l’Art et Archéologie (UNSA) : Initiation aux sciences de la terre : CM, 4h/an

  • Parcours M1/M2 PPA « Préhistoire, Paléo-environnements et Archéologie »: TP, TD et CM, 32h

  • Parcours M1/M2 HAMAN « Dynamiques du peuplement et des paysages »: TP, TD et CM, 6h

  • Co-direction 1 thèse, 4 comités de thèse, encadrement M2, M1, L3

Contacter cette personne
Louise Purdue CR, CNRS – DYNAPP & GReNES
Q
R
Martine Regert DR HDR, CNRS – STEP & GReNES

Directrice de recherche (DR1) CNRS – STEP : Systèmes Techniques, Ethnoarchéologie, Préhistoire / GRENES : Gestion des Ressources Naturelles, Environnements, Sociétés / Section 31 du CoNRS (Hommes et milieux : évolutions, interactions)

ARCHEOLOGIE BIOMOLECULAIRE : CHIMIE DES SUBSTANCES NATURELLES
BIOMOLECULAR ARCHAEOLOGY : CHEMISTRY OF NATURAL SUBSTANCES


Sommaire / Contents :

 Mots-clés / Keywords
 Thèmes de recherche/ Main research interests
 Parcours et responsabilités
 Recent publications

Mots-clés : Archéologie biomoléculaire ; résidus organiques ; adhésifs archéologiques ; fonction des céramiques ; chimie analytique ; pigments préhistoriques
Keywords : Biomolecular archaeology ; organic residues ; archaeological adhesives ; pottery function ; analytical chemistry ; prehistoric pigments

Thèmes de recherche
Les recherches que je mène concernent l’exploitation des substances naturelles archéologiques (graisses animales, huiles végétales, produits laitiers, cire d’abeille, résines, goudrons, brai de bouleau, etc.) au cours du temps et se situent à l’interface de l’archéologie et de la chimie analytique. Mon intérêt concerne également tout ce qui a trait aux pigments préhistoriques. Mes travaux s’articulent autour de quatre thématiques principales :
Approches fonctionnelles intégrées des récipients en céramiques du Néolithique à la protohistoire notamment à partir de la caractérisation chimique de leur contenu organique ;
– Gestion des substances naturelles animales et végétales conservées dans le registre archéologique sous forme de résidus organiques amorphes ;
– Chimie, fabrication et usages des exsudats et des goudrons végétaux archéologiques ;
– Exploitation des pigments préhistoriques.

Main research interests
My present research deals with interdisciplinary approach between chemistry and archaeology for the study of organic natural resources including animal fats, vegetable oils, dairy products, beeswax, resins, tars, birch bark tar, etc. They are organised around four main axes :

– Integrated functional approaches of ceramic vessels from Neolithic to protohistory, based on chemical analysis of their organic content;
– Management of natural substances from plants and animals preserved as amorphous organic residues in the archaeological record;
– Chemistry, manufacture and uses: archaeological fresh and fossil plant exudates and tars;
– Exploitation of prehistoric pigments.

Parcours et responsabilités
Mon parcours se caractérise par une interdisciplinarité constante et une double formation tant pratique que théorique à l’interface de la chimie et de l’archéologie.

Parcours professionnel
Depuis 1er septembre 2017 : Directrice-adjointe scientifique (DAS) en charge de la thématique des « Interactions Hommes – Milieux » au sein de l’Institut Ecologie et Environnement (INEE) du CNRS
Depuis le 1er juillet 2016 : Responsable du parcours PPA (Préhistoire, Paléoenvironnement, Archéosciences) en master à l’UCA (Université Côte d’Azur)
2012-2017 Directrice du CEPAM
2010-2011 Directrice-adjointe du CEPAM
2008-2011 Direction du GdR 3174 ChimARC
2004-2007 Direction du GdR 2114 ChimArt
depuis 2008 Directrice de recherche au CNRS (CEPAM, section 31, SHS)
1998 à 2008 Chargée de recherche au CNRS (C2RMF, section 13, chimie)
2001 à 2008 Chargée de cours à l’Université de Paris 1, l’Ecole du Louvre et l’Ecole Normale Supérieure
1997 Post-doctorat à la School of Chemistry de l’Université de Bristol en Angleterre, dans le groupe de Richard Evershed
1990-1991 Professeur agrégée stagiaire en sciences physiques au lycée technique de Talence

Thèses dirigées ou encadrées depuis 2010
Audrey Roussel, thèse démarrée en octobre 2017, Université Côte d’Azur, sur le thème Stratégies de subsistance et mobilité, au Paléolithique moyen, dans le Midi de la France – Approches archéozoologique, cémentochronologique et isotopique. Financement : contrat doctoral Région PACA (Provence Alpes Côte d'Azur). Co-direction J.-Ph. Brugal, M. Regert ; tutorat L. Gourichon.
Alma Delgado, thèse démarrée en octobre 2015, Université Côte d’Azur, sur le thème Plant exudates and tars: Prehistory, Ethno-archaeology and Chemistry. Financement : bourse du CONACYT mexicain.. X. Fernandez dir., M. Regert co-dir.
Léa Drieu, thèse soutenue le 11 septembre 2017, Université Côte d’Azur, sur le thème Fabrication et usages des poteries durant le Néolithique et la Protohistoire en Europe : les apports de l'archéologie biomoléculaire. Financement : contrat doctoral de l’UNS. M. Regert dir.
Laura Fanti, thèse soutenue le 8 septembre 2015, Université de Nice-Sophia Antipolis, sur le thème L’emploi des objets céramiques du Néolithique en Sardaigne, en relation avec le continent. Indices fonctionnels, paléoéconomiques, interculturels à partir de l'analyse des résidus organiques et des traces d’utilisation. M. Regert dir.
Maxime Rageot, thèse soutenue le 16 juillet 2015, Université de Nice-Sophia Antipolis ; sur le thème Chimie et Archéologie des substances végétales. Financement : BDO CNRS-INEE / Région PACA. M. Regert dir.
Jean-Victor Pradeau, thèse soutenue le 22 juin 2015, sous ma direction, Université de Nice-Sophia Antipolis ; sur le thème Les matières colorantes au sein des systèmes techniques et symboliques au Néolithique dans l’arc liguro-provençal (6ème – 5ème mill. BCE). Financement : contrat doctoral de l’UNS. M. Regert dir.
Julien Vieugué, thèse soutenue le 25 novembre 2010, Du vase au tesson : formes et fonctions de la céramique du Néolithique ancien de l’habitat de Kovačevo (6200-5500 av. J.-C., Bulgarie). Direction L. Salanova ; tutorats M. Regert et H. Plisson. Ma participation à l’encadrement de ce doctorat a consisté en un tutorat focalisé sur la caractérisation des résidus conservés dans les récipients en céramique.

Participation à des jurys de thèse en France et à l’étranger depuis 2010

Jury de HdR
HDR de Stéphane Azoulay, Université de Nice Sophia Antipolis, soutenance le 12 mai 2016 sur le thème « Anticorps et peptidomimétiques : immuno-analyse et applications thérapeutiques ». Rôle dans le jury : Présidente.
HdR de Agnès Lattuati-Derieux, soutenance le 19 janvier 2015 sur le thème « Les matériaux organiques du patrimoine culturel : identification, compréhension de processus d’altération et propositions de procédés de préservation ». Rôle dans le jury : Présidente.
HdR de Antoine Zazzo, Université Pierre et Marie Curie, soutenance le 19 décembre 2014 sur le thème "Géochimie isotopique des bioapatites : minéralisation, diagenèse et enregistrement des traits de vie des populations du passé". Rôle dans le jury : rapporteure.
HdR de Carole Mathe, Université d’Avignon et des Pays du Vaucluse, soutenance le 21 novembre 2014 sur le thème "Les outils chromatographiques en Archéométrie et en direction du Patrimoine culturel". Rôle dans le jury : rapporteure.
HdR de Catherine Orliac, Université de Nice Sophia Antipolis, discipline Archéologie océanienne, soutenance le 5 juillet 2010 sur le thème "Habitat, expression symbolique et paysages en Océanie insulaire". Référent : Sylvie Beyries ; Rapporteurs : Michèle Julien, Yves Monnier et Anne-Marie Sémah. Présidente du jury : Martine Regert (en remplacement de Michèle Julien qui aurait dû initialement tenir ce rôle mais qui a été empêchée).

Jury de thèse
Thèse de Mathieu Lejay, Université Jean Jaurès de Toulouse, soutenance le 20 février 2018, co-direction François Bon et Farid Sellami, « Approche archéologique et expérimentale des structures de combustion au Paléolithique supérieur ancien. Analyse multiscalaire (micromorphologie et géochimie organique) appliquée aux sites de Régismont-le-Haut et des Bossats ».
Thèse de Sophie Tirat, Université de Cergy-Pontoise, soutenance le 7 décembre 2015, co-direction Agnès Lattuati Derieux, Jean-Philippe Echard et Stéphane Vaïedelich, "Nouvelle approche moléculaire des vernis anciens huile-résine : de la conservation des objets vernis au geste du facteur d’instruments de musique".
Thèse de Typhaine Guillemot, Université de Besançon, soutenance le 4 décembre 2015, co-direction Hervé Richard et Vincent Bichet, "Réponses sédimentaires et moléculaires des remplissages lacustres groenlandais aux changements climatiques récents et à l'évolution des pratiques agropastorales". Présidente du jury.
Thèse de Laure Dayet, Université Michel de Montaigne de Bordeaux 3, soutenance le 10 décembre 2012, co-direction Pierre Guibert et Pierre-Jean Texier, "Matériaux, transformations et fonctions de l’ocre au Middle Stone Age. Le cas de Diepkloof Rock Shelter dans le contexte d’Afrique australe".
Thèse de Paola Lucero, Université d’Avignon et des pays du Vaucluse, soutenance le 14 septembre 2012, direction Prof. Catherine Vieillescazes, "Analyse chimique des matières résineuses employées dans le domaine artistique préhispanique au Mexique. Application aux échantillons archéologiques maya et aztèque." Rapporteure et Présidente du jury.
Thèse de Lucija Šoberl, University of Bristol, viva 31st january 2012, supervised by Prof. Richard P. Evershed, “Pots for the Afterlife: Organic Residue Analysis of British
Early Bronze Age Pottery from Funerary Context
s”. Rapporteure.
Thèse de Marco Rocci, Université de Pise, soutenance début 2012, direction Prof. M.-P. Colombini, “Substances in ancient pharmaceutical and cosmetic products: identification of aging by chromatography, mass spectrometry and spectroscopic techniques”. Rapporteure.

Implication dans les instances nationales et dans la structuration et l’évaluation de la recherche
Depuis le 1er septembre 2017 : : Directrice-adjointe scientifique (DAS) en charge de la thématique des « Interactions Hommes – Milieux » au sein de l’Institut Ecologie et Environnement (INEE) du CNRS
2012 – 2016 : membre élue du Comité National (CoNRS) au sein de la section 31, secrétaire scientifique de la section, membre du bureau
2008 – 2012 : membre nommée du Comité National (CoNRS) au sein de la section 31
Depuis 2010 : membre du comité de pilotage du réseau CAI-RN (Compétences Archéométriques Interdisciplinaires – Réseau National) de la MRCT (Mission des Ressources et Compétences Technologiques) du CNRS
2011-2014 : vice-présidente du CCOSI (Conseil consultatif d’orientation scientifique) d’IPANEMA (plateforme européenne des matériaux anciens) au Synchrotron SOLEIL

Direction de programmes de recherche
2018 – 2020 : Responsable du programme de recherche ARCHEOPLANTES « Archéochimie des plantes oubliées : savoir-faire, systèmes socio-économiques et symboliques du passé » financé par l’Académie 5 (Hommes, Idées, Milieux) de l’IDEXJEDI (UCA – Université Côte d’Azur).
2015 : BIOGEOCHIMPOT (Biogéoarchéochimie des poteries archéologiques), PEPS de Site UNS financé par la Mission à l’Interdisciplinarité du CNRS.
2010 – 2014 : ANR EXSUDARCH
2009 – 2011 : Projet CIRENE (Stratégies d'exploitation des CIres et des REsines au NEolithique en contexte méditerranéen : des recherches à l'interface de l'archéologie et de la physico-chimie), co-financement Région PACA et INEE CNRS

Participation à des programmes de recherche

2015-2016 : programme PHC – Germaine de Staël « Fonction des productions céramiques et économie en Afrique de l’Ouest » dirigé par A. Mayor (Université de Genève) et Julien Vieugué (CNRS).
2015-2018 : ANR CIMO dirigée par Didier Binder intitulé « Western Mediterranean Impressed Wares: An interdisciplinary research on Early Neolithic Pottery (6th millenium cal. BCE):Sourcing, Production, Uses and Transfers ». Défi « Société innovantes, intégrantes et adaptatives ». Dans cette ANR, je suis co-responsable avec S. Azoulay de l’Institut de Chimie de Nice du workpackage 5 (Chemical and bio-chemical characterization of pottery uses).
2009-2012 : ANR ProMiTraSil dirigée par Vanessa Lea intitulée « Processus et milieux du traitement thermique des silex barrémo-bédouliens au Chasséen (fin 5ème et 4ème mill. cal BC ; Méditerranée occidentale) ».

Principaux diplômes
2004 HdR en Chimie " Elucidation de la structure moléculaire de substances naturelles archéologiques par chromatographie et spectrométrie de masse", Université Pierre et Marie Curie (Paris 6, Jussieu)
1996 Doctorat "Les composés organiques en préhistoire : nouvelles approches analytiques" en "Environnement et Archéologie", Université de Paris X, Nanterre (direction Catherine Perlès)
1993 DEA Environnement et Archéologie, Université de Paris X, Nanterre
1991 Agrégation de Sciences physiques, option Chimie

Distinctions
2002 lauréate du prix de la division de chimie analytique de la société française de chimie
1998 lauréate du prix "Sciences physiques et chimiques appliquées à l’archéologie" du GMPCA (Groupe des Méthodes Pluridisciplinaires Contribuant à l’Archéologie)

Contacter cette personne
Martine Regert DR HDR, CNRS – STEP & GReNES
Isabella Riquelme Doctorant – GReNES

Thématique de recherche :


Étude des relations entre les sociétés de chasseurs collecteurs-cueilleurs de la région d’Aisén (Patagonie Chilienne), et leur environnement dans une zone de transition entre la steppe et la forêt, à travers l’étude des stratégies d’exploitation des matières premières ligneuses utilisées comme combustible.

Méthode : Anthracologie, analyse de l’anatomie du bois.

Mots-clefs : Patagonie Chilienne, Anthracologie, Transition steppe-forêt, Stratégies d’exploitation du bois, Chasseurs collecteurs cueilleurs, transition pléistocène-Holocène, Holocène.

Sujet de thèse :


Relations homme – milieu depuis la transition Pléistocène – Holocène dans la Patagonie centre-ouest : analyse des stratégies d’exploitation du bois par des groupes chasseurs-cueilleurs en milieu steppique et forestier

Directrice : Isabelle Théry-Parisot
Université Nice Sophia-Antipolis

Contexte, objectifs, cadre théorique et méthodologies :


Les sites archéologiques de la région d’Aisén dans la Patagonie centre-ouest (Patagonie Chilienne) ont fait l’objet d’études inter-disciplinaires (Reyes et al. 2007, Méndez y Reyes 2008, Méndez et al. 2011, Méndez et al. 2012). Ces travaux permettent d’étudier les dynamiques de peuplement des groupes chasseurs collecteurs-cueilleurs Patagoniques dans un milieu particulier de transition steppe-forêt, à la charnière Pléistocène-Holocène et au cours de l’Holocène.

Cette étude, se base une approche anthracologique, avec une double perspective paléoécologique et paleoéconomique. L’application de l’anthracologie aux sites archéologiques d’Aisén, particulièrement dans les cours d’eau Cisnes et Ñirehuao depuis les bassins jusqu’aux archipels , a pour objectif d’apporter des connaissances sur les stratégies des populations pour occuper un espace, pour le développement de certaines activités, comme pour l’approvisionnement des ressources, en établissant des relations entre les pratiques humaines et leurs conséquences environnementales, de sorte que les groupes humains prennent part la formation et les changements continus des paysages.

Cette étude intègre la spécificité des sites comme élément essentiel à la compensions des pratiques : caractéristiques intra-site, inter-sites, abris/plein air, implantation le long des cours d’eau Cisnes et Ñirehuao, proximité des cours d’eau et la végétation de type steppe et de forêt ; réitération des occupations. Ce travail bénéficie d’un cadre chronologique bien établit (dates radiocarbones des séquences de dépôt) et des résultats d’autres données obtenus par l’équipe interdisciplinaire.

Le travail de laboratoire est centré sur l’anatomie du bois selon le principe de l’anatomie comparée avec une collection de référence de toutes les espèces concernées (Piqué 1999, Pearsall 2001, Solari 2007). Une partie de l’étude porte sur le paléoclimat et la distribution des espèces ligneuses de la zone de la région d’Aysén (Rodriguez et al. 1983, Luebert et Pliscoff 2006, Garcia et Ormazabal 2008, De Porras et al. 2012). Les méthodes et approches développées pour l’étude des sites d’Europe peuvent partiellement être transposées à l’étude des sites de la région d’Aisén, e. g. l’utilisation du feu par les populations chasseurs collecteurs (Pérez de Miçou 1991, Théry-Parisot et al. 2010), la connaissance des propriétés des espèces pour la combustion (Marconetto 2005, 2006 ; Théry-Parisot et al. 2010), la relation entre la dimension des feux et les caractéristiques des occupations (Pérez de Miçou 1991, Frank 2012), la typologie de feux (Marconetto 2005). De cette manière, l’application des diverses analyses anthracologiques aux occupations proches aux cours d’eau de la région contribuera à la connaissance de la relation entre l’homme et son environnement dans le passé.

Bibliographie (Docx)

Contacter cette personne
Isabella Riquelme Doctorant – GReNES
Isabelle Rodet-Belarbi IR, Inrap – GReNES

Thèmes de recherches au sein du CEPAM


– Les techniques de transformation des matières dures d’origine animale durant les périodes antique, médiévale et moderne ainsi que les chaines opératoires mises en œuvre durant ces périodes historiques.
– L’identification des pièces anatomiques et des espèces d’après les déchets et les ratés de fabrication afin de mieux appréhender le lien entre espèces/parties squelettiques et types d’objets fabriqués.
– La place du bois de cerf dans l’artisanat durant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge.
– La gestion des déchets produits par les artisans au sein des agglomérations romaines et des villes médiévales et modernes.

Contacter cette personne
Isabelle Rodet-Belarbi IR, Inrap – GReNES
Audrey Roussel Doctorante – GReNES

Directrice de thèse : Martine Regert (UMR 7264 CEPAM).
Co-directeur : Jean- Philip Brugal (UMR 7269 LAMPEA).
Tuteur : Lionel Gourichon (UMR 7264 CEPAM).

Projet de Thèse


Stratégies de subsistance et mobilité, au Paléolithique moyen, dans le Midi de la France – Approches archéozoologique et cémentochronologique.

L’objectif de cette thèse est de renouveler nos connaissances des stratégies de subsistance et de la mobilité des sociétés du Paléolithique moyen dans le Midi de la France, en développant une approche combinant archéozoologie et cémentochronologie. Cette recherche vise à mettre en évidence les modes de gestion des ressources alimentaires et d’occupation des territoires par les populations néandertaliennes ou pré-néandertaliennes du Midi de la France.

Le corpus est composé des gisements archéologiques du Lazaret (Alpes-Maritimes), la Combette (Vaucluse), la Baume Bonne (Alpes-de-Haute-Provence), les Canalettes (Aveyron), Pié Lombard (Alpes Maritimes) et Mandrin (Drôme), qui couvrent plusieurs phases climatiques, depuis la fin du stade isotopique 6 jusqu’au début du stade 3 (entre 130 et 40 mille ans). Les résultats obtenus permettront de tester les hypothèses proposées concernant la fonction et la saison d’occupation de ces sites.

Les approches sur les saisons d'abattage donneront la possibilité d’inférer sur le degré d'anticipation de ces sociétés en lien avec leurs besoins, les choix réalisés par rapport aux contraintes environnementales mais aussi les aspects culturels à l'œuvre dès ces périodes anciennes.

A travers ces analyses des restes fauniques, en particulier des vestiges dentaires, l’ensemble des données obtenus pour les gisements considérés permettront de mener des études comparatives sur les comportements de subsistance des Néandertaliens et tenter d’approcher l’organisation socio-économique et les modalités de fonctionnement des sociétés néandertaliennes ayant occupé le sud de la France.

Mots clefs : Archéozoologie, Cémentochronologie, Paléolithique moyen, stratégies de subsistance, Néandertal.

Formation Universitaire



  • Master I & II en Archéologie Préhistorique, spécialisation en Archéozoologie, Jean-Philip Brugal (Directeur), Pierre Magniez (Suivi Scientifique), Université Aix-Marseille (2014-2016).

  • Bachelor en Anthropologie : Ethnologie, Etno-linguistique, Anthropologie Biologie et Archéologie (licences 1 à 3), Mention Bien (A-), Université de Montréal (2010-2013).

  • Mineure en Arts et Sciences, Université de Montréal (2009-2010).


Bibliographie (PDF)

Contacter cette personne
Audrey Roussel Doctorante – GReNES
S
Giampiero Scafoglio PR, UNS – IT&M

Mots-clés : langue et littérature grecques et latines, philologie classique, science de l’antiquité, réception de la culture classique

Thèmes de recherche
Les épopées homériques et le cycle épique grec ; la tragédie romaine archaïque ; Virgile ; la poésie et la poétique de l’Antiquité tardive ; la réception homérique dans la prose grecque et latine de la période impériale (notamment Dion Chrysostome, Dictys et Darès) ; la réception de la culture classique dans la Divine Comédie de Dante  

CV Giampiero Scafoglio

Contacter cette personne
Giampiero Scafoglio PR, UNS – IT&M
Isabelle Séguy Chercheure, Ined – DYNAPP

Paléodémographie – approches démographiques à partir de données matérielles

Mots-clés : paléodémographie, populations inhumées, mortalité, crises démographiques,  climat-famines-épidémies, catastrophes, mortalité périnatale, non-sépulture

Isabelle SÉGUY, Archéologue (PhD) et historienne-démographe, est chercheure à l'Institut national d’études démographiques (INED), Unité "Population et Histoire", et chercheure-associée au Cepam, Université de Nice, CNRS, UMR 7264 CEPAM (Cultures et Cultures et Environnements - Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge), équipe Dynapp. Elle travaille également en collaboration avec le CRAHAM (Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales), Université de Caen, CNRS, UMR 6273, service de Paléoanthropologie.

Elle étudie les comportements démographiques des populations françaises dans temps long, de l’Antiquité à l’Époque moderne, à partir de sources écrites (démographie historiques) ou matérielles (paléodémographie). Elle s'intéresse aux facteurs déterminant la dynamique des populations préindustrielles qui sont fortement dépendantes de leur environnement naturel, sanitaire, technique et social. Ses recherches récentes portent sur la santé et la mortalité des populations historiques, sur les épidémies (notamment la peste) et les crises de subsistance en relation avec les micro-variations climatiques et l’environnement naturel, sur les comportements sociaux ayant une incidence sur la mesure des phénomènes démographiques, tels que la mortalité périnatale, par exemple.

Elle s'est intéressée, dès la fin des des années 1980, à la question la mortalité des tout premiers jours, particulièrement élevée dans les populations peu médicalisées, à ses conséquences familiales et sociales, aux de rites et aux pratiques très particulières autour de la gestion funéraire de ces petits cadavres. Depuis 2011, ce thème de recherche bénéficie de la collaboration d'Isabelle Rodet-Belabi, et l'approche pluridisciplinaire qui en résulte a permis de mettre en évidence, à travers l'association insolite de squelettes humains et de restes animaux en contexte de dépotoir, le refus de tout geste funéraire. À coté des sépultures a-typiques qui se rencontrent en contexte funéraire, nous avons développé la notion de "non-sépulture".

Un autre axe important de ses travaux concerne la démographique des populations inhumées, avec  la mise au point de méthodes et d'outils fiables. Elle a ainsi établi, en collaboration avec Arnaud Bringé (Ined), des modèles de mortalité spécifiques aux populations préindustrielles, dont une partie a été adaptée aux données paléodémographiques. Elle a travaillé avec Luc Buchet, Arnaud Bringé, Daniel Courgeau et Henri Caussinus, à affiner les méthodes d'estimation de l'âge au décès à partir d'indicateurs biologiques, et contribué à la mise en place d'une méthode d’estimation bayésienne qui permet d'estimer sans biais la structure par âge d'une population adulte inhumée.

Elle est l'auteure de nombreux articles et chapitres d'ouvrages. Elle a notamment publié avec Luc Buchet et la collaboration de Daniel Courgeau et Henri Caussinus un Manuel de paléodémographie (Paris, Ined, 2011), également traduit en anglais (chez Springer, 2013).

Elle anime depuis 2011 un séminaire bimestriel, "Autour des populations du passé", qui est l'occasion d'échanges croisés, interdisciplinaires et diachroniques, sur une thématique prédéfinie.

Contacter cette personne
Isabelle Séguy Chercheure, Ined – DYNAPP
Sabine Sorin-Mazouni IE, CNRS

Relevés en 3D et traitement des données

Co-Responsable du plateau technique "Microscopie et imagerie"
Membre duConsortium 3D du TGIR Huma-Num

 

Relevés 3D et traitement des données


  • Relevé par lasergrammétrie, matériel utilisé : FARO Laser Scanner Focus3D.

  • Relevé par photogrammétrie, Fuji TX10, Photoscan

  • Référencement et traitement des modèles numériques

  • Numérisation 3D haute résolution d’objets archéologiques, Artec Spider 3D


Dessin scientifique

  • Relevés de terrains en plan et en élévation

  • Dessin d’objets


Formations

  • Soutien et développement méthodologique auprès des doctorants

  • Membre de comités de Thèses

  • Formation Permanente, initiation Illustrator CS4, DR20CNRS

  • Chargée de TD en Masters 1 HAMAM et Master Pro Patrimoine, Université Nice Sophia Antipolis, UFR LASH

  • Codirection de Masters 2 HAMAM et Master Pro Patrimoine

  • Encadrement de stage de Master

  • Jury de master


Médiation culturelle

  • Porteur de projet pour la Fête de la science

  • Coordination et élaboration graphique d'expositions scientifiques

  • Organisation et participation aux Journées Nationales de l’Archéologie

  • Création de logos, plaquettes de présentation, affiches et couvertures

Contacter cette personne
Sabine Sorin-Mazouni IE, CNRS
Cristina Stefanis (De) Docteure – STEP

Cursus Universitaire

2011 : Laurea in Archeologia (équivalent master 2 recherche) à l’Università degli Studi di Siena (Italie)
Mémoire : “L’analisi funzionale per lo studio delle industrie litiche. Le macro-tracce del complesso neolitico di Spazzavento (Sesto Fiorentino – FI)” sous la direction de Nicoletta Volante, codirection de Cristina Lemorini

Sujet de thèse : Systèmes techniques des derniers chasseurs-cueilleurs et des premiers agro-pasteurs du domaine liguro-provençal (7000-5500 av. J.-C.) : approche fonctionnelle

Directrice de thèse : Sylvie Beyries

Date de début : 01/10/2012

Date de fin : 20/06/2018

Résumé

Dans l’arc liguro-provençal, la coexistence des derniers chasseurs-cueilleurs et des premiers agro-pasteurs entre 7000 et 5500 av. J-C. engendre des interrogations sur la nature de leurs interactions. Colonisation et acculturation sont les deux piliers du phénomène de Néolithisation. Dans l’espace méditerranéen nord-occidental, celle-ci résulte d’évolutions techno-culturelles successives se manifestant par une diffusion arythmique. Ces sociétés, respectivement du techno-complexe Castelnovien de la fin du Mésolithique et du complexe Impresso-Cardial du Néolithique ancien, ne partagent pas les mêmes sites mais peuvent exploiter les mêmes ressources lithiques.

Notre éclairage de ce moment de transition repose sur l’étude de cinq sites pour lesquels les analyses interdisciplinaires ont caractérisé finement le contexte chrono-culturel, économique et environnemental : Mourre-de-Sève, la Font-aux-Pigeons, Monte Frignone, Arene Candide et Pendimoun. Ils illustrent pour les uns la variété des biotopes exploités au Mésolithique et constituent  pour les autres, les premières attestations du modèle économique néolithique dans la région.

C’est par une approche fonctionnelle des systèmes de productions lithiques qui combine l’observation à faible et à fort grossissement (loupe binoculaire et microscope) des traces d’utilisation sur les outils que nous entrons dans les univers techniques de chacun de ces groupes. Les résultats portent ainsi sur les productions lithiques mais aussi sur la production céramique et les comportements cynégétiques ou agricoles.

La caractérisation des spectres fonctionnels, des ressources exploitées et des traitements exercés vient préciser la fonction de chacun des sites et les modalités de gestion des territoires associés à ces deux techno-complexes. Dans le complexe Impresso-cardial, on relève des éléments de continuité avec les premiers agro-pasteurs du sud de l’Italie, dans le mode de fonctionnement des projectiles et dans les techniques de moisson. L’étude de plusieurs phases d’occupations de ce complexe donne à voir une évolution dans le travail de l’os notamment et l’apparition de nouvelles pratiques comme l’utilisation des industries lithiques dans la fabrication des céramiques. Parmi les occupations castelnoviennes, aucun témoignage matériel d’emprunts depuis le monde néolithique n’est visible alors que dans le complexe Impresso-cardial, de nouveaux transferts depuis les traditions mésolithiques apparaissent : la typologie et le fonctionnement des projectiles ainsi que d’outils employés pour le traitement des végétaux indiquent une forte convergence. Les recherches sur ces interactions doivent se poursuivre, tout au long du chemin de la Néolithisation, pour saisir les causes profondes de cet immense changement économique et donc, social.

 

Mots clés : Systèmes techniques, Mésolithique, Néolithique, Analyse fonctionnelle, Industrie lithique

 

Abstract

The coexistence of the last hunter-gatherers and the first farmers in the Liguro-Provencal arc between 7000 and 5000 B.C. generates questions about the nature of their interactions. Colonization and acculturation are the two main models used to explain the phenomenon of Neolithisation. In the northwestern Mediterranean area, this is the result of successive techno-cultural evolutions which are manifested in the form of an arrhythmic diffusion. These societies which belonged to the late Mesolithic Castelnovian techno-complex and the early Neolithic Impresso-Cardial complex, respectively, did not occupy the same sites but could have exploited the same lithic resources.

Our understanding of this moment of transition is based on the interdisciplinary investigation of five sites including Mourre-de-Sève, la Font-aux-Pigeons, Monte Frignone, Arene Candide and Pendimoun that allowed for a precise characterization of the chrono-cultural, economic and environmental contexts. Certain sites illustrate the variety of biotypes exploited during the Mesolithic, while the remaining sites illuminate the first attestations of a Neolithic economic model for the region.

It is by means of a functional approach to lithic production systems that combines low and high magnification (binocular magnifier and microscope) of use-wear traces on tools, that we can access the technical universe of each of these groups. The results concern the lithic and ceramic production, as well as the hunting and agricultural behaviors of these populations.

The characterization of the functional spectra, the resources exploited and the processing techniques clarifies the function of each of these sites and the modalities of territorial management of these two techno-complexes. In the context of the Impresso-Cardial cultural complex, we identify elements of continuity with the first agro-pastoralists of southern Italy and especially in what concerns projectile use and harvesting techniques. The study of several occupation of this cultural complex demonstrates an evolution in bone working techniques and the appearance of new practices such as the use of lithic industries for ceramic fabrication. There is no evidence for Neolithic material influence on the Castelnovian culture, while in the Impresso-Cardial complex, a strong convergence is indicated through the cultural transfer of Mesolithic traditions including the typology and use of projectiles as well as tools used for plant processing. Continued research on the entire period of Neolithisation is needed in order to understand the profound causes of this significant economic and social transformation.

 

Keywords : technical systems, Mesolithic, Neolithic, Use-wear analyses, Lithic

 

Publications (avant 2011)

– De Stefanis C. 2008, L’attività della filatura nel Neolitico di Chiomonte. Analisi funzionale tipologica per un’interpretazione della documentazione materiale, Bulletin d’Études Préhistoriques et Archéologiques Alpines, XIX, pp.45-55.

Communications scientifiques

– Binder D.; Battentier J.; Bouby, L.; Brochier J-E; Carré A.; Cucchi T.; Delhon C.; De Stefanis C.; Drieu L.; Allowen E.; Girdland Flink L.; Goude G.; Gourichon L.; Guillon S.; Hamon C.; Thielbault S., 2017 , “Earliest farming in the North-Western Mediterranean. Evidences from Castellar –Pendimoun during the 6thmill. BCE”, Communication orale, 23rd Annual Meeting of the European Association of Archaeologists, 30 aoute - 3 septembre 2017.
– De Stefanis C.; Binder D.; Maggi R.; Beyries S., 2016. “Le Arene Candide e l’Abri de Pendimoun, due siti a ceramica impressa a confronto attraverso un approccio funzionale”, Poster, Italia tra Mediterraneo ed Europa : mobilità, interazioni e scambi. Forlì, 12-15 ottobre 2016.
– De Stefanis C., Beyries S. et Binder D., “Plant-working in an Early Neolithic settlement. The use-wear study on lithic industry of Pendimoun (Castellar – Alpes Maritimes) site. ”, communication orale, colloque AWRANA, Leiden 27-30 Mai 2015.
– Binder D., Battentier J., De Stefanis C., Dini M. (†), Maggi R., Negrino F., Sénépart I., Tozzi C., “ Le Castelnovien des domaines rhodano‐provençal et liguro‐tosco‐émilien: état des lieux fin 2015 ”. Le second Mésolithique, des Alpes à l’Atlantique (VII° ‐ V° millénaire), communication orale à la Table ronde internationale – Strasbourg 3‐4 novembre 2015.
– De Stefanis C., Beyries S. Et Binder D., “Use-wear analysis of a Castelnovian blade and trapeze assemblage. The Mourre de Sève rock shelter (Sorgues-Vaucluse) ”, Session poster du Colloque Mesolife, Selva di Cadore 11-14 Juin 2014
– Trenti F., Nannini L., De Stefanis C., Martini F., Sarti L., VolanteN., “ Raw materials, mobility and exchanges in the florentine area from Mesolithic to early Bronze Age”, Communication orale, Séance de la Société Préhistorique Française, Ressources lithiques, productions et transferts entre Alpes et Méditerranée, Nice 28-29 Mars 2013.
– De Stefanis C. 2007, “Le fusaiole di Chiomonte: analisi funzionale e tipologica”, Session poster, Pionieri delle Alpi. Il pieno Neolitico tra le Alpi Occidentali, Chiomonte, Palazzo Levis, 16-17 novembre 2007.

Contacter cette personne
Cristina Stefanis (De) Docteure – STEP
Jean-Denys Strich Photographe scientifique, TCE, CNRS

Fonctions
Photographe scientifique, responsable du laboratoire photographique.  Formation aux techniques de la photographie.
Participation aux programmes de recherche.
Membre de l’équipe STEP à 20%
Les 80% restants servent à réaliser des images pour toute les équipes du laboratoire.

Travaux
Prise de vue sur support numérique avec Nikon D3 ou Nikon D 810 de tout objet archéologique
Traitement avec Photoshop des documents numériques.

Développement méthodologique
Numérisation de tout document 24/36 avec un scanner professionnel.
Suivi de formations en fonction de l’évolution des techniques.

Formation aux techniques nouvelles photographiques
Conseil et aide aux chercheurs et aux étudiants à leurs demandes.

Participation aux programmes de recherche
Prospections et fouilles afin de comprendre le travail de terrain et de répondre au mieux aux besoins photographiques des archéologues.
ANR CIMO

Parcours professionnel
De 1979 à 1987, photographe du télescope national de Schmidt du CERGA.
Depuis 1987, photograhe du CRA devenu depuis le CEPAM, gestion de la chaîne argentique au niveau du traitement noir et blanc.
Prise de vue noir et blanc ou couleur.
Animation de plusieurs stages d’initiation à la photographie archéologique en 1995, 1996 et 1998.
Etalonnage de film noir et blanc pour les prises de vue au microscope.
Mise en place d’un protocole spécifique sur film infrarouge noir et blanc pour le relevé des peintures pariétales préhistoriques d’Arcy sur Cure.(Yonne)

Participation active à la vie du laboratoire
Responsable ( ACMO) 1996- 2010 sous l’autorité du directeur de tout ce qui concerne la sécurité des biens et des personnes.
Titulaire du diplôme de PSC1 (prévention secours civique de niveau 1 recyclé tous les deux ans)

Contacter cette personne
Jean-Denys Strich Photographe scientifique, TCE, CNRS
T
Tatiana Theodoropoulou IE, CNRS [CEPAM & ECOMERS] – GReNES

Thèmatiques de recherche :

Interaction sociétés humaines-environnements aquatiques ; exploitation de la mer et des eaux continentales de la préhistoire jusqu’à l’antiquité tardive ; Civilisations égéennes et méditerranéennes, peuplements maritimes ; Stratégies de pêche et organisation saisonnière de l’exploitation ; Pratiques alimentaires et ingrédients marins depuis les temps préhistoriques jusqu’à l’antiquité ; Usages et transformations des matières premières marines ; Perspectives ethnoarchéologiques de la pêche et anthropologie maritime

Méthodes : archéo-ichthyologie, archéo-malacologie (conchyliologie)

Zones géographiques : Grèce, Méditerranée

Périodes d’étude : Paléolithique (1 site), Mésolithique (2 sites), Néolithique (20 sites), Âge du Bronze (16 sites), Âge du Fer-période archaïque (14 sites), Antiquité classique et romaine (11 sites), Période Byzantine (1 site)

Mots-clés : archéo-ichthyologie, archéo-malacologie pêche-collecte, poissons, coquillages, Méditerranée, Egéé, préhistoire, antiquité

Recherche au sein d’ ECOMERS/CEPAM :


Remettre et état la collection de référence de poissons DESSE et DESSE-BERSET et informatiser son inventaire ; Participer à des actions de communication et d’éducation, dont l’intervention dans le MSc-idex MARRES ; Promouvoir/valoriser l’axe de recherche « Histoire des pêcheries méditerranéennes : marqueurs archéologiques, historiques et biologiques » et mettre en place des collaborations entre ECOMERS et le CEPAM.

Parcours :



  • 2016-2017 Chercheur associé, Equipe de Protohistoire égéenne, ArScAn UMR 7041

  • 2015-2016 Chercheur boursier IEA (sur contrat), Institut d’Etudes Avancées de Paris (titre du projet: Apprivoiser la mer : le monde marin dans le quotidien et l’imaginaire des sociétés égéennes)

  • 2012-2015 Chercheur contractuel, programme ARISTEIA (ESF-Fond social européen), Université de Thessalie (titre du projet : L’archéologie sociale du début de l’Age du Fer et du début de la période archaïque en Grèce)

  • 2011-2014 Chercheur post-doctorant boursier “Wiener Lab Post-doctoral Fellow”, The American School of Classical Studies at Athens (titre du projet : From fishermen to citizens: Zooarchaeology and the Sea in the rising Greek world)

  • 2009-2010 Chercheur boursier “Wiener Fellow in Faunal Studies”, The American School of Classical Studies at Athens (titre du projet : Fishing by the lake: fish and fishing activities at the lakeside settlement of Dispilio, Lake Kastoria, Greece)

  • 2008-2009 Membre contractuel, École Suisse d’Archéologie en Grèce (ESAG)

  • 2001-2007 Thèse de doctorat, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (L’exploitation des faunes aquatiques en Égée septentrionale aux périodes pré- et protohistoriques)

  • 2001 DEA Environnement et Archéologie, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (La malacofaune de site géométrique de Skala Oropou : ressources alimentaires et objets sociaux)


Participation à des projets thématiques :



  • 2015-2018        Oceans Past Platform (COST European Project) : représentant de la Grèce (https://www.tcd.ie/history/opp/)

  • 2012-2015 The Social Archaeology of Early Iron Age and Early Archaic Greece (European Social Fund, Act ARISTEIA, Université de Thessalie) : chercheur contractuel (http://aristeia.ha.uth.gr)

  • 2014-2015        Exploitation ancienne des baleines en Méditerranée (Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier, 2014-2015) : représentant de la Grèce

  • 2007-2013 The Sea, the City and the God (Sanctuaire de Poséidon, Kalaureia, Swedish Institute at Athens) : chercheur associée (https://www.sia.gr/en/articles.asp?tid=27&page=1)

  • 2004-2008 Systèmes techniques, économies et environnements (Thème A32 : Archéozoologie de la mer/Section : Méditerrannée, CEPAM-CNRS) : doctorante associée à l’équipe


Organisation de rencontres scientifiques/séminaires de formation :


2017 Thalassotopies : La mer vue de la terre, la terre vue de la mer dans l’Antiquité. Journée d’étude, 21 avril 2017, Institut d’Etudes Avancées de Paris, Paris 
(https://www.paris-iea.fr/fr/evenements/thalassotopies-la-mer-vue-de-la-terre-la-terre-vue-de-la-mer-dans-l-antiquite)

2014 Harvesting the sea: Aegean societies and marine animals in context. The intersection of humanities and sciences. Colloque international, 29-31 mai, The American School of Classical Studies, Athènes (co-organisateurs J. Wright & J. Neils) 
(http://www.ascsa.edu.gr/index.php/news/newsDetails/videocast-harvesting-the-sea-aegean-societies-and-marine-animals-in-context)

2012-2014 Food: Bones and Seeds Série de quatre ateliers doctoraux/stages sur le thème “Alimentation et archéologie environnementale”. Wiener Laboratory-The American School of Classical Studies, février 2014, Athènes (en collaboration avec 2014 : W.F. Dibble, D. Fallu, O. Jones & E. Nikita ; 2013 W.F. Dibble, S. Fox, E. Margaritis, A. Mulhall & E. Prevedorou ; 2012 I. Moutafi, S. Fox, A. Papathanasiou, E. Prevedorou & A. Hadjikoumis)

2010 Archaeology under the Microscope: Daily life in the past through the analysis of organic & inorganic. Journée d’étude, Wiener Laboratory-The American School of Classical Studies, 29/3/2010, Athènes (en collaboration avec S. Al-Zaatari, R. Christidou, V. Elefanti, S. Fox & M. Liston)

2010 Visite à l’environnement du Néolithique. Développement durable, une pratique ancienne ? Atelier de formation à l’enseignement environnemental, Kastoria, 22-24/1/2010, Kastoria (en collaboration avec le Centre d’Education Environnementale de Kastoria)

Enseignement :



  • 2017-2018 Maître de conférences contractuel, année académique, Université Ouverte Hellénique (Etudes de Civilisation Hellénique), Introduction aux méthodes archéologiques et à l’archéologie du monde grec (Maîtrise)

  • 2014-2015 Maître de conférences associé, semestre d’hiver, Université de Thessalie (Département d’Histoire, d’Archéologie et d’Anthropologie sociale), Introduction à la bioarchéologie (Licence 2, 3)

  • 2011-2012, 2007-2008 ATER (équivalent grec Π.Δ.407/80), semestre de printemps, Université de Thessalie (Département d’Histoire, d’Archéologie et d’Anthropologie sociale), Archéologie égéenne et monde marin :  environnement naturel et activités humaines (Licence 2, 3)


Bibliographie 2011-2017

Bibliographie antérieure à 2011

Contacter cette personne
Tatiana Theodoropoulou IE, CNRS [CEPAM & ECOMERS] – GReNES
Isabelle Théry-Parisot DR, CNRS – GRENES

Directrice de Recherche au CNRS
Section 31 du CoNRS

Recherche


Domaine disciplinaire et spécialité : Préhistoire, Bioarchéologie, Anthracologie
Domaines thématiques : (i) Sociétés préhistoriques : Gestion et utilisation des combustibles, économies, mobilités ; (ii) Milieux et sociétés du passé : Paléoenvironnements, coévolutions sociétés/milieux
Période : Pléistocène/Paléolithique
Zones géographiques : Europe du sud, Afrique du Sud, Proche Orient
Méthodologie : anthracologie, expérimentation, isotopes (13C), taphonomie

Mes recherches portent sur la gestion et l’utilisation des combustibles dans un contexte de mobilité des sociétés de chasseurs-cueilleurs du Paléolithique et de changements climatiques majeurs.
Mon travail s’inscrit dans une dimension économique de l’anthracologie. Il s’attache à dépasser le cadre strictement paléoenvironnemental de l’anthracologie et celui de l’analyse structurelle ou fonctionnelle des foyers archéologiques en proposant une approche systémique de la gestion des ressources.
Mes recherches s’appuient sur des développements méthodologiques pour la caractérisation des pratiques (signatures anatomiques), sur l’étude expérimentale des processus taphonomiques (combustion et post-dépositionnels) et de certains procédés artisanaux (production de brai de bouleau, fabrication des fusains).
La dimension paléo-environnementale de mes recherches est abordée en combinant l’identification botanique et la signature isotopique des charbons de bois (D13C), à travers la création de référentiels actualistes.

Programmes en cours


– Bushman Project, South Africa, G. Porraz (ARSCAN) https://za.ambafrance.org/Fouille-du-site-de-Bushman-Rock-Shelter-dans-le-Limpopo
– Carmothap, C. Ferrier (PACEA)
– PCR Cussac (depuis 2010), J. Jaubert (PACEA) http://www.pacea.u-bordeaux1.fr/Grotte-de-Cussac-Le-Buisson-de.html
– Ormesson (Seine et Marne). P.Bodu (ARSCAN) https://www.youtube.com/watch?v=P-Pr_30OfXU
– Grotte Chauvet (Ardèche), C. Fritz (TRACES)
– Régismont-le-Haut (Aude) F. Bon (TRACES)
– Rocher de l’impératrice (Finistère), N. Naudinot (CEPAM) https://www.finistere.fr/Actualites/Archeologie.-Le-Rocher-de-l-Imperatrice-un-site-exceptionnel
– Tromelin (Iles Eparses), Max Guérout (GRAN) et T. Romon (Inrap, PACEA)

Responsabilités administratives et scientifiques


– Directrice du CEPAM, UMR 7262, CNRS (2017-2022)
– Présidente de la section 31 du CoNRS
– Membre du comité de pilotage de l’axe 5 de l’IDEX UCA JEDI
– Membre du Comité de pilotage du GDR « Sciences du Bois » https://www6.inra.fr/gdr-sciences-du-bois
– Membre du comité scientifique de la revue Palethnologie https://blogs.univ-tlse2.fr/palethnologie/organisation-de-la-revue-2/

Encadrement de travaux universitaires en cours


Liottier, L. (en cours) - Sociétés, bois et forêts de l’âge du Bronze à l’Antiquité Tardive d’après l’anthracologie de sites littoraux du sud de la France (Languedoc, Provence, Côte d'Azur) : une approche des pratiques et des usages ». Financement Labex ArchiMed (2013-2016)

Riquelme, I. (en cours) - Relations entre les sociétés de chasseurs collecteurs cueilleurs et leur environnement dans la zone de la rivière Cisnes (Patagonie Chilienne) : stratégies d’exploitation des matières premières ligneuses pour la combustion. Université de Nice Sophia Antipolis. Financement Gouvernement Chilien.

Audiard, B. (en cours) Le bois, archive des changements climatiques entre mer et montagne du 20eme au 3eme millenaire : composition isotopique (13c/12c), reconstitutions paleoclimatiques, histoire des forets et interactions hommes/milieux. Université de Nice Sophia Antipolis. Financement région PACA/Veolia.

Vuillien, M. (en cours, tutorat L. Gourichon).  Systèmes d’élevage et pastoralisme en Provence et dans les Alpes méridionales durant la Protohistoire : Nouvelles perspectives en archéozoologie.

Puech, E. (en cours). Archaeological charcoal analysis of the Later Stone Age at Bushman Rock Shelter, Limpopo, South Africa: reconstruction of palaeoenvironment and implication for human behaviour from the Upper Pleistocene to the Early Holocene. Financement CoE Wits, SA.

Enseignements et responsabilités pédagogiques


– Membre de droit de l’école doctorale SHAL – UNS
– Membre de droit du CPRH 20-21– UNS
– Membre nommée du Conseil pédagogique du Master PPA UNS
– Ecole thématique Pluribois (porteur de projet) mettre les liens
– Ecole thématique Archéobios (porteur de projet) mettre les liens

Contacter cette personne
Isabelle Théry-Parisot DR, CNRS – GRENES
Dominique Trousson Bibliothèque du CEPAM

Responsable de la bibliothèque



  • Administratrice des bases de données bibliographiques

  • Veille documentaire

  • Archivage

  • Correspondante FRANTIQ - BIBLIOSHS - DOCELEC ...

  • Transmission et formation aux nouvelles technologies documentaires

  • Création de documents pédagogiques à l’usage des chercheurs et doctorants


Parcours



  • Informatisation de la bibliothèque du Centre de Recherches Archéologiques en 1979

  • Formateur dans le cadre d’un contrat avec l’IUT de Nice (traitements de textes et tableurs)

  • Formateur dans le cadre du centre de formation du CRA (logiciels documentaires)

  • Réalisation des premiers sites web du laboratoire (1999-2002)

  • CoRéalisation d’un CDROM interactif


Bibliographie :



  •  Un Réseau d’information spécialisée en archéologie : communication présentée à la 2ème conférence internationale sur les bases de données en sciences humaines et sociales, Madrid 16-19 juin 1980 / J. le Maitre, B. Lequeux, D. Trousson-Liberatore. - Sophia Antipolis (06 FR) : CRA, 1980. - 15 p. . - (CRA-Notes intern. ; 12)

  •  Le RIDA : Réseau d’Information et de Documentation Archéologiques : essai de réalisation (1974-1979) / J. le Maitre, B. Lequeux, A.M. Richaud, D. Trousson-Liberatore. - Paris (75 FR) : Ed. ADPF, 1980. - 191 p. . - (Rech. grandes civil. : cah. ; 1)

  •  Essai de réalisation d’un réseau d’information spécialisé en archéologie / J. le Maitre, B. Lequeux, A.M. Richaud, D. Trousson . - Extr. de : "Documentaliste", 1981, 18,2. - p. 53-63

  •  DOC 24 : documentation technique du logiciel "Mandoline" de gestion et traitement de données sur Tektronix 4051 (version 24 Ko) / H. Ducasse, D. Trousson-Liberatore. - Sophia Antipolis (06 FR) : CRA, 1982. - 49 p. . - (CRA-Notes intern. ; 40)

  •  DOC 32, édition formatée ; Documentation technique du logiciel "Mandoline" de gestion et traitement de données sur Tektronix 4051 (version 32 Ko) / H. Ducasse, D. Trousson-Liberatore. - Sophia Antipolis (06 FR) : CRA, 1982. - 23 p. . - (CRA : Notes intern. ; 43)

  •  DOCAR 1983 : un fichier documentaire informatisé des archéologues et institutions / N. Desse-Berset, B. Lequeux, M. Mainjonet, D. Trousson et al.. - Valbonne (06 FR) : CRA, 1984. - 77 p. . - (CRA - Notes intern. ; 50)

  •  Doc 24 ; documentation technique du logiciel "Mandoline" de gestion et traitement de données sur Tektronix 4051 (version 24 Ko) : version 1 / H. Ducasse, D. Trousson-Liberatore. - Sophia Antipolis (06 FR) : CRA, 1983. - 50 p. . - (CRA-Notes intern. ; 52)

  •  DOC 32 ; Documentation technique du logiciel "Mandoline" de gestion et traitement de données sur Tektronix 4051 (version 32 Ko) / H. Ducasse, D. Trousson-Liberatore. - Sophia Antipolis (06 FR) : CRA, 1983. - 67 p. . - (CRA : Notes intern. ; 54)

  •  Logiciel SOX ; chaine de traitement et de gestion de la bibliothèque : notice d’utilisation / H. Ducasse, D. Trousson-Liberatore. - Valbonne (06 FR) : CRA, 1984. - 36 p. . - (CRA-Notes intern. ; 68)

  •  Bibliographie "Etude du paysage", novembre 1993 / Patrice Brun et D. Trousson. - CNRS, 1993. - 54 p. ; 30 cm

  •  FRANTIQ, fichiers de recherche sur l’antiquité ; manuel des producteurs : tome 3 / H. Ducasse, B. Lequeux, Y. Moreau, D. Trousson. - Juan-les-Pins (06 FR) : APDCA, 1994. - 151 p.


Extraction des bases de données et mise en forme :



  •  Les Sociétés savantes et l’archéologie : répertoire et analyse / B. Lequeux, M. Mainjonet, S. Roscian. - Paris (FR) : Ed. du CNRS, 1986. - 355 p. . - (Dos. doc. archéol., ISSN 0298-2250 ; 7)

  •  Répertoire international de l’archéozoologie ; 1 : les chercheurs ; 2 : les index = International archaeozoological directory / N. Desse-Berset. - Paris (FR) : Ed. du CNRS, 1986. - 2 vol. . - (Doss. doc. archéol., ISSN 7013-0515 ; 11)

  •  Les Collections archéologiques dans les musées de France / B. Lequeux, M. Mainjonet-Brun, S. Roscian. - Paris (FR) : Ed. du CNRS, 1989. - 304 p. . - (Doss. doc. archéol., ISSN 0298-2250 ; 12)

Contacter cette personne
Dominique Trousson Bibliothèque du CEPAM
V
Paloma Vidal-Matutano Post-doc APOSTD – GReNES

Thèmes de recherche

Paléoenvironnements et gestion des combustibles des populations de chasseurs-cueilleurs de la péninsule Ibérique (Paléolithique moyen) et d’Afrique du Nord (Ibéromaurusien).

Utilisation du bois d’œuvre par les aborigènes des îles Canaries (contextes domestiques et funéraires). Techniques de travail du bois. Impact du peuplement aborigène sur la végétation insulaire et gestion des combustibles.

Expérimentation : Signatures anatomiques et informations économiques (caractérisation des modes de collecte du bois).

Mots-clefs : Anthracologie, expérimentation, chasseurs-cueilleurs, aborigènes des îles Canaries, gestion des ressources végétales, bois d’œuvre, signatures anatomiques.

Contacter cette personne
Paloma Vidal-Matutano Post-doc APOSTD – GReNES
Manon Vuillien Doctorante – GReNES

Directrice : Isabelle Théry-Parisot
Tuteur : Lionel Gourichon


  • Date du début de thèse: 1/10/2015

  • Mots-clefs: archéozoologie, reste faunique, élevage, caprinés, protohistoire, profils d’abattage, morphométrie géométrique, cémentochronologie

  • Sujet de thèse: Systèmes d’élevage et pastoralisme en Provence et dans les Alpes méridionales durant la Protohistoire : nouvelles perspectives en archéozoologie


Objectif du doctorat


Ce travail a pour objectif de caractériser l’élevage des petits ruminants domestiques (moutons, chèvres) dans cette région d’étude très contrastée géographiquement, en étudiant les systèmes d’exploitation des troupeaux et leur évolution depuis la fin du Néolithique jusqu’au début de la romanisation. Pour cela, mes recherches vont s’appuyer, d’une part sur l’étude de matériel, et d’autre part sur l’analyse des restes dentaires et osseux de ruminants en combinant plusieurs approches méthodologiques (biométrie, morphométrie géométrique, profils de mortalité, cémentochronologie) pour estimer l’âge et la saison d’abattage des animaux et obtenir des informations sur leurs conditions de vie (morphotype, gabarit, alimentation, etc.) et les stratégies de gestion des troupeaux. L’utilisation et le développement de ces méthodes devraient permettre d’enrichir nos connaissances sur les pratiques d’élevage de ces communautés protohistoriques. En plus d’apporter de nouvelles données sur les relations entre l’homme et son cheptel pour ces périodes, ma recherche doctorale, à terme, devrait contribuer à ouvrir des pistes de recherche sur les systèmes de mobilité de ces populations à l’échelle locale ou régionale.

Cursus universitaire



  • Master 2 en Préhistoire, Paléoenvironnement et Archéosciences, laboratoire du CEPAM, Université de Nice Sophia-Antipolis, 2015

  • Licence en Histoire de l’art, archéologie et patrimoine, Université Nice Sophia-Antipolis, 2013


Mémoires universitaires



  • M. Vuillien, 2015, L’exploitation des ressources animales durant le Chasséen Méridional : étude de la faune de la grotte de Pertus II (Méailles, Alpes-de-Haute-Provence), mémoire de Master 2, sous la direction de Mr L. Gourichon, Université Nice Sophia-Antipolis

  • M. Vuillien, 2014, Etude préliminaire de l’assemblage faunique de la galerie sépulcrale des Bréguières (Mougins, Alpes-Maritimes) : approche archéozoologique, mémoire de Master 1, sous la direction de Mr L. Gourichon, Université Nice Sophia-Antipolis

Contacter cette personne
Manon Vuillien Doctorante – GReNES
W
Z
Arnaud Zucker PR, UNS – IT&M

Professeur des Universités (Grec ancien), Université Côte d’Azur
Section 8 du CNU (membre suppléant)
Section 32 du CNRS

https://landaverde.academia.edu/ArnaudZucker

Thématique : Transmission des connaissances scientifiques (biologie, astronomie)

Domaines de recherche : Zoologie grecque. Astronomie antique. Histoire des idées. Transmission des connaissances scientifiques dans l’Antiquité. Anthropologie grecque. Encyclopédies antiques et médiévales. Ecole péripatéticienne. Tradition du bestiaire. Mythographie. Physiognomonie. Parémiographie. Paradoxographie. Etymologie grecque. Aristote. Eratosthène. Elien. Palaiphatos. Plutarque. Physiologus.

Situation actuelle



  • Professeur de langue et littérature grecques, Département de Lettres Classiques, Université Côte d’Azur

  • Membre du laboratoire Culture, Environnement, Préhistoire, Antiquité, Moyen Age (CEPAM), UMR 7264, CNRS

  • Coordonnateur de l’IRN (GDRI) ZOOMATHIA (Transmission des connaissances zoologiques)

  • Membre de la commission d’évaluation SNSF Eccellenza en SHS (Suisse)

  • Expert pour le F.R.S.-FNRS (Belgique)

  • Membre suppléant du Conseil National des Universités (CNU section 8)

  • Copilote du groupe d’élaboration de projets de programme (GEPP) “Humanités, Littérature et philosophie” (MEN)

  • Membre du Conseil Scientifique de l’Académie 5 (Conseil de l’IDEX, UCA Jedi, Université Côte d’Azur)

  • Co-directeur de la revue électronique RURSUSPICAE

  • Président de l’Association internationale sur les ETYmologies Grecques Anciennes et Médiévales (ETYGRAM)

  • Président de l’Association des Amis de la Villa Grecque Kérylos (Institut de France, Centre des Monuments Nationaux)

  • Membre du Comité de pilotage du Programme de Recherches Avancées (Univ. Côte d’Azur)

  • Membre du Conseil scientifique de l’Académie 5 (IDEX, Univ. Côte d’Azur)

  • Membre du comité scientifique et du comité opérationnel de la Maison numérique des Humanités (MENESR)

  • Membre du comité de pilotage du Projet MEDITES à Nice (projet ANRU, Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine)

  • Président du Comité Permanent de Ressources Humaines de l’Univ. Nice Sophia Antipolis sections CNU 8-15 (UNS)

  • Membre des comités scientifiques des revues Atlantide, Anthropozoologica, Blityri, Polymnia, Philologia Antiqua, Reinardus, Spicae

  • Membre du projet ERC Pegasus (Consolidator grant), The makeup of the modern horse: a history of the biological changes introduced by human management(dir. L. Orlando, 2016-2020)

  • Membre du Programme sur « Tradition mythographique en Europe de l’Antiquité au XVIIème siècle » Polymnia

  • Membre du Comité du Doyen Lépine (Nice)

  • Membre du Comité Scientifique de la Chaire Esprit méditerranéen-Paul Valéry (Univ. Corte, IESC de Cargese)

Contacter cette personne
Arnaud Zucker PR, UNS – IT&M