Publication | Les conditions sanitaires des populations du passé

02 October 2018 par Super Administrateur
Environnements, maladies, prophylaxies et politiques publiques. Sous la direction de Isabelle Séguy, Monica Ginnaio, Luc Buchet.

Sommaire de l’ouvrage

Pour commander (18€) : http://www.librairie-archeologique.com/index.html?produit=50454

Les contributions réunies dans cet ouvrage explorent, à travers les territoires et les époques historiques et préhistoriques, quelques-unes des grandes thématiques actuellement abordées en histoire des maladies et de la santé. Les auteurs se sont attachés à décrire des maladies aujourd’hui disparues ou mal individualisées, car les médecins ne savaient pas, ne pouvaient pas, reconnaitre et porter un diagnostic sur certaines maladies infectieuses avant l’introduction de la médecine pasteurienne. Cependant, avec le concours des autorités administratives et religieuses, le corps médical s’est toujours efforcé de prévenir et de guérir, voire d’éradiquer certaines maladies. Les épidémies les plus graves sont ainsi à l’origine de mesures de prévention, de protection et de soins, très tôt mises en place et dont certaines sont toujours en vigueur.

La santé des populations est aussi examinée sous l’angle environnemental et sociétal. Un inégal accès à la nourriture, entre populations ou entre individus, peut mettre en danger leur survie. L’exposition à des carences alimentaires, plus ou moins sévères et plus ou moins répétées, affecte le métabolisme et entraine parfois des pathologies graves que la médecine n’a pas toujours su comprendre, prévenir ou guérir. De la même façon, des changements climatiques impactent la santé des populations, d’autant plus sévèrement qu’ils se conjuguent parfois avec des modifications anthropiques de l’environnement et des contextes socioéconomiques qui en aggravent les effets.

 

A lire aussi